Un savoureux courrier des départementales à relire pour les législatives

Je vous invite à lire attentivement le courrier qui suit et qui m’avait été envoyé par le maire de Savigny à l’occasion des élections départementales. Quelque chose me dit qu’Éric MEHLHORN ne devrait pas en renvoyer un similaire, non pas parce que les candidats respectent plus leurs emplacements de panneaux électoraux, mais simplement parce que la Ville est en tort, et qu’elle ne respecte pas l’article L.51 du Code électoral.

Voilà la surface d’affichage à laquelle ont droit certains des candidats malheureux au tirage au sort de la Préfecture. Par exemple ici à Grand-Vaux, la moitié de ce que les autres ont, pour les candidats n°9, 10, 11 et 12. Et alors qu’on aurait pu alterner et faire qu’un coup, ce soit les n°1, 2, 3 et 4 puis 5, 6, 7 et 8 qui soient pénalisés, ce sont toujours les 9, 10, 11 et 12…

Alors si cela n’est pas respecté, pensez donc aux candidats qui collent en dehors de leurs panneaux, par exemple à l’envers de ceux-ci. Je suis le seul imbécile à avoir résisté à cette tentation. Dans le courrier de 2015, MEHLHORN menaçait de saisir le Procureur. Mais comme son candidat RÉDA le fait, je pense qu’il va se soumettre et ne rien dire ni ne rien faire…

Déjà que le cabinet du maire de Savigny fait ouvertement la campagne de RÉDA, ce qui est scandaleux mais ne choque personne, sauf moi qui l’assimile à du détournement de fonds publics. Enfin, c’était déjà le cas aux départementales de 2015 où le directeur de cabinet faisaient les trajets à l’imprimerie sur ses heures de travail, puis se les faisaient rembourser…

Ce qui me décourage dans cette campagne, c’est que le citoyen ne comprenne pas que la Loi existe pour le protéger, et que des types qui magouillent pour gagner une élection, magouilleront aussi lorsqu’ils seront aux affaires. Et c’est toute une éducation qu’il m’est impossible de faire en deux semaines. Rendez-vous donc le dimanche 11 juin pour le résultat.



Quelques mots en souvenir de Françoise LAUDE

J’apprends ce soir le décès de Françoise LAUDE, fidèle pratiquante de Viry-Châtillon. Elle était une figure de notre secteur pastoral de Savigny-Viry ; de toutes les préparations des événements qui pouvaient nous rassembler comme les journées de secteur ou plus récemment la venue de notre évêque en décembre. Je pense particulièrement ce soir à Michel, son mari, et aux autres membres de sa famille.

Françoise avait à cœur que la foi perdure chez les jeunes. Elle m’interrogeait souvent sur mes motivations de jeune croyant et elle me disait beaucoup prier pour les jeunes, pour qu’ils trouvent leur vocation. Elle s’était beaucoup remise en cause quand son fils s’était éloigné de la foi, et quelle joie cela avait été quand il y était revenu. Elle m’avait d’ailleurs beaucoup demandé de prier pour lui.

Elle était très engagée par ailleurs dans différents mouvements et services d’Église ; des groupes de prière à la pastorale de la santé. Je ne connaissais pas tous ses engagements, mais je sais qu’elle était toujours là, à Notre-dame-des-cités, quand il fallait se rassembler pour former ce secteur.

Je ne sais pas quand auront lieu ses obsèques, mais je ne manquerai pas de compléter ce court article dès lors que j’en serai informé.



Brève de campagne : ma première lettre d’insultes

Au courrier de cette semaine, le doux message d’un Savinien qui a pris la peine de conserver mon bulletin de vœux pour me le réadresser, tout en payant un timbre de sa poche. L’extrait du document est accompagné d’une série d’insultes, assez courtes en portée. Pour preuve, les insultes de la première page sont réécrites en deuxième page, preuve que notre détracteur devait quelque peu manquer d’imagination…

Ce genre de courrier m’avait manqué, car si j’en avais reçu au moment des élections municipales, je n’en avais eu aucun au moment des élections départementales. Je reste toujours fasciné par ces personnes qui combattent ceux qui se déchirent pour eux… Ici, j’aurais bien aimé que la personne aille un peu plus loin et développe sa pensée. D’autant que j’ai une entreprise et que je paye des cotisations, donc que la plupart des insultes sont infondées.



La liste des candidats sur la 7e circonscription de l’Essonne

Ils ne seront donc que douze à se disputer la députation sur la septième circonscription de l’Essonne, parmi lesquels votre serviteur. En voici la liste, sous couvert qu’elle soit bien confirmée par le décret du Premier ministre, à paraître dans les prochains jours :

Dans l’ordre des panneaux d’affichage

1. Mme Aminata SARR

2. Mme Muriel KERNREUTER (La République en marche)

3. M. Robin RÉDA (LR – UDI – Majorité pour la France)

4. M. Adrien BEYRAND (NPA)

5. Mme Mounia BENAILI (La France insoumise)

6. Mme Monique LECLERC (LO)

7. Mme Catherine BOMPARD (Mouvement 100 %)

8. Mme Nadine MARCELIN (DLF)

9. Mme Audrey GUIBERT (FN)

10. Mme Nadège CAUSSÉ-VILLE (UPR)

11. M. Olivier VAGNEUX (DVD)

12. Mme Eva SAS (EELV – PS – PC)