Éric MEHLHORN commence sa campagne avec un détournement de fonds publics !

Devinez qui est en train d’installer la permanence de campagne du candidat MEHLHORN au 49, boulevard Aristide-Briand, à l’emplacement de l’ancien local départemental du parti les Républicains ?

Alexis TEILLET, qui est maire-adjoint mais cela c’est normal, et Caroline COUTINHO, fille d’Anne-Marie GÉRARD, et surtout responsable de la Communication de la Commune de Savigny-sur-Orge.

À ma connaissance, Caroline COUTINHO n’est pas payée pour faire la communication de la campagne d’Éric MEHLHORN, mais bien pour faire celle de la Commune. Il y a là à la fois une prise illégale d’intérêts mais aussi un détournement de fonds publics.

Le candidat MEHLHORN ne recule donc devant aucun moyen pour tenter vainement d’assurer sa réélection. Sans nul doute, cette information devrait être portée à la connaissance de la Commission des comptes de campagne, afin que le salaire de Mme COUTINHO soit partiellement pris en compte par le candidat, et intégré à ses comptes.

À ce prix, nul doute que c’est aussi elle, et son service, qui assureront la conception des documents de communication du candidat (affiches, tracts…), et tout cela à vos frais, grâce à vos impôts !

Par la même occasion, nous observons enfin que Caroline COUTINHO n’a rien à faire de la déontologie et de son devoir de réserve. Il s’agit à la fois d’une faute professionnelle, mais également d’une faute personnelle, qui pourrait bien justifier son départ si nous remportions les élections !



Henri DELTOUR, de la liste SPICHER-BERNIER à la liste IZARD

LREM voudrait-il dire Le recyclage en marche ?

Plus sérieusement, il existe donc vraiment sérieusement des cheminots avec MACRON !!!

Enfin, c’est nettement plus facile quand tu es déjà à la retraite, et que tu as profité d’un certain nombre d’acquis.

Né en avril 1950, M. DELTOUR était donc déjà à la retraite en mars 2014, à 64 ans.

En même temps, c’est tout à fait possible qu’il ait eu toutes ses annuités, en ayant travaillé quarante et quelques années.

Après avoir été candidat sur la liste SPICHER en 2014 en tant qu’UDI, puis sur la liste fusionnée SPICHER/FABRE au deuxième tour, voilà que Henri DELTOUR est candidat sur la liste LaREM.

Pour le nouveau monde, c’est quand même très ancien monde !






Bernard BLANCHAUD, plus désespéré que désespérant ?

À ce stade, mes yeux fatiguent et peinent à vous décrire les rares parties qui restent encore immergées du bateau de Bernard, actuellement en pleine avarie.

Mais devoir en arriver à pleurer pour avoir des amis Facebook marque l’échec définitif de sa campagne. Il supplie maintenant les gens de le suivre ! C’est tellement lamentable et à la fois si pitoyable ! Mais le voit-il ?

Et pourtant, je vous invite à participer à sa réunion de ce jeudi 16 janvier au soir, parce que je pense que ses intervenants sont intéressants.

Peut-être mis à part quand même le mec des ultra-libéraux Contribuables associés, qui met 0/20 à une commune dès que les taux d’imposition sont augmentés.

Donc là Savigny a 2/20, mais le problème est que leurs analyses sont globales et décorrélées des réalités locales.

Et Bernard qui continue de gueuler parce que la part des investissements est faible rapportée aux dépenses de fonctionnement, en comparaison d’autres communes..

On ne connaît toujours pas son projet, mais on sait juste qu’il veut nous endetter pour faire « dynamique« . Je ne comprends pas comment il espère gagner quoi que ce soit avec un tel argument… Votez pour moi pour que je vous endette !

Bon, sinon, je pense que c’est bien Bernard qui colle les affichettes sur les panneaux d’affichage indiquant l’étiquette des différents partis des candidats. Parce qu’il est le seul à encore imprimer en jet d’encre, et donc cela déteint quand il pleut…

Quand je pense que j’ai voulu en faire mon numéro 3…

Et les gens que je rencontre continuent à se foutre de sa gueule pour « Saviniens, demain vous appartient », ce qui fait mec qui passe ses journées devant TF1, mais ce n’est pas faute de l’avoir prévenu… Est-ce qu’il se rend compte qu’il est ridicule ?

Enfin, je rirais moins si jamais Bernard gagne quand même cette élection !


BB-desespéré



Instantané de campagne : une belle rencontre aux prés-saint-Martin

Ce matin, je publie du positif.

Cela s’est passé ce mercredi 15 janvier 2020, et doit m’inciter à continuer d’afficher un maximum.

En tout cas, cela me récompense de tout le temps passé à cela.


Aux immeubles des Prés-saint-Martin dans lesquels je distribue mon cinquième journal de campagne.

Deux jeunes sœurs d’une dizaine d’années (Fatoumata, et … qui ne m’a pas dit son prénom) qui m’abordent en me demandant si je suis l’homme des affiches.

Elles me tendent la main pour me dire bonjour, et l’une dit à sa sœur qu’elle vient de serrer la main du maire.

Alors je leur explique que je ne suis encore que candidat.

Elles me demandent un journal pour donner à leurs parents et leur dire de voter pour moi.

Et elles me proposent de m’aider, en allant sonner aux interphones des gens qu’elles connaissent.

Du coup, j’ai fait ma tournée très rapidement.

Et à la fin, elles m’ont souhaité de « réaliser mon rêve ».

Je ne leur ai pas répondu, mais je n’aime pas ce mot de rêve, car ce n’est pas un rêve, mais bien une proposition parce que je pense que je peux être utile à la population.