Franck BOUZIN est de retour ! Sur Facebook !

En ce moment, je regarde beaucoup les réseaux sociaux d’Éric MEHLHORN, maire de Savigny-sur-Orge. (Oui, je n’ai que cela à faire de mes journées.)

La moitié des photos sont les vœux des villes voisines et les galettes auxquelles il se rend, et pendant lesquelles il n’est donc pas à Savigny.

Il me semble d’ailleurs avoir déjà écrit que le mois de janvier est le mois de l’année pendant lesquels les élus peuvent ne pas préparer à manger, parce qu’il leur suffit de s’inviter aux vœux des uns et des autres. Cela est aussi valable pour les journalistes !


Alors je pense d’ailleurs qu’en ce mardi 22 janvier 2019, le maire est très déçu parce qu’il voulait absolument qu’il neige dans la nuit de lundi à mardi pour pouvoir utiliser sa belle lame amovible, et dire qu’il a eu raison de la payer aussi cher. Et aussi parce qu’il peut aussi jouer le chef (des opérations de déneigement), et s’attirer la reconnaissance du ventre des agents, à qui il apporterait des pizzas toutes chaudes payées de sa poche ! Grand seigneur !


Las, retournons-en plutôt au post Facebook dans lequel MEHLHORN défonçait son opposant BLANCHAUD sous couvert de défendre son adjoint TEILLET.

Et voilà-t’y-pas qu’un nouveau commentaire a retenu toute mon attention : Franck BOUZIN.

Le mec qui avait voulu casser la gueule d’abord à Ludovic PIOT du collectif Sauvons l’enfance de Savigny, puis à David FABRE, un de ses opposants au Conseil municipal.


Depuis, il a complètement disparu des écrans radars et ne met plus un pied en mairie… Mais là, il vient aussi se placer du côté de la démocratie, et nous donner une leçon.

Une leçon d’autant plus savoureuse que le commentaire est hors sujet, que BLANCHAUD a été élu sur la même liste UMP que BOUZIN en 2014 et que BOUZIN est en plus un transfuge du PS qui a été élu à Arpajon entre 2008 et 2014…

Donc Bernard nous confirmera, mais je ne crois pas qu’il ait été élu par son parti…

Même si nous ne devons pas nous cacher qu’il a été grâce au parti UMP.

Et entre nous, la tristesse, c’est plutôt Franck BOUZIN, qui veut casser la gueule aux gens qui ne sont pas d’accord avec lui, et qui surtout occupe une place à ne rien faire, un peu comme la grande gueule Stéphane CADÉO



Publicités

Le racolage électoraliste religieux d’Éric MEHLHORN auprès de l’Église catholique savinienne a été fort mal perçu !

Pour le coup, j’ai vraiment été médisant !

Je pensais sincèrement que les catholiques saviniens se feraient pipi dessus rien que de voir leur maire, ce dimanche 20 janvier 2019, à la sortie de la messe.

À ce propos, les méchantes langues diront que c’est parce qu’il y avait un coup à boire…

Non, mais c’est vrai, parce qu’il était venu une fois à l’église pour les 50 ans de Notre Dame d’espérance en juin 2014, puis il avait inauguré le vitrail restauré de l’église saint-Martin (et non pas inauguré la restauration du vitrail comme il avait écrit dans sa communication…) en octobre 2018 ; mais entre les deux, il n’avait plus vraiment mis les pieds dans une église à l’exception de l’obligé : les cérémonies républicaines, le chantier de saint-Martin et diverses obsèques…

Et puis là, sans aucun rapport avec la campagne électorale à venir, peut-être aux termes d’une conversion lente et sincère, il répond à l’invitation de l’association sainte-Thérèse saint-Martin (ASTSM), et il vient à la rencontre des catholiques pour écouter ce qu’ils ont à lui dire !

Comme il était allé à la rencontre des évangéliques de la cité des vainqueurs par la foi, comme il est allé célébrer Roch Hachana avec les juifs. Et comme il a accordé une autorisation précaire à l’association cultuelle des musulmans de Savigny pour une construction sur deux ans, qui doit tripler la capacité de la salle de prière, et dont le délai se finit ô hasard, juste après les prochaines élections…

Ah, je me rappelle de l’ancienne maire, Laurence SPICHER. Aux juifs, elle racontait avoir un ancêtre juif, ce qui ne fonctionne pas exactement comme cela. Aux chrétiens, elle disait réfléchir à se convertir. Et aux musulmans, elle leur parlait de son mari…

Et après tu t’étonnes que les religions foutent la merde, ou soient sources de problèmes, alors qu’elles sont instrumentalisées dès qu’elles le peuvent par les politiques ; et surtout qu’elles se laissent faire, au nom d’un message qu’elles auraient à porter à la société ; ce qui me fait doucement sourire, quand tu vois comment les pratiquants se comportent…


Bref, toutes les remontées que j’ai, de ceux qui restent mes amis, sont négatives.

Les Saviniens catholiques se disent plutôt gênés de cette présence.

Certains me demandent si c’est une stratégie en réponse à mon journal de vœux…

Il y a une vraie interrogation quant à la « politique » de l’ASTSM, avec une impression de vente d’âme au diable, en échange du co-financement de tel projet…

Je suis rassuré, parce que je craignais vraiment que les paroissiens oublient tout et se laissent séduire par la seule présence charismatique de MEHLHORN.

Heureusement donc que tel ne fut pas le cas ; et en même temps, c’est à peine cramé que sa présence n’est pas tout à fait due au hasard…



Désintox : on ne peut pas créer de logements sur le site de l’Excelsior à Savigny !

Rappelez-moi déjà qui avait dit qu’il préserverait l’urbanisme de Savigny ?

Ah oui, c’est Éric MEHLHORN, la victime des promoteurs immobiliers qui le contraignant à leur accorder des permis de construire, dont lui ne veut pas ! Le pauvre chéri !

Les salauds, ils doivent menacer de s’en prendre à sa famille, et lui il essaie quand même résister parce qu’il ne voudrait pas qu’on puisse l’accuser d’avoir préféré sa famille à sa ville… Mais bon, il y a des choses qu’un homme ne peut pas supporter…


Bref, si vous étiez aux vœux, ou si vous avez lu le nouveau bulletin municipal, MEHLHORN raconte partout qu’il s’oppose à la création de logements sur le site de l’Excelsior.

Ça fait très bien, et tous les soumis applaudissent !

Le mec s’est pris 40 buts, mais il en arrêté 1 !

Vous avez raté quelque chose aux vœux quand il a prononcé ces quelques mots : les vieux montant sur les chaises et haranguant les jeunes avec leur canne. Les femmes arrachant leur corset et demandant à MEHLHORN de les épouser. La foule d’hommes s’armant de fourches et de torches, et gueulant : « Salauds de promoteurs, on les aura… »


Bon, déjà, on ne comprend pas ce que ça vient faire là, parce que pour l’instant, il y a toujours un cinéma dont les travaux sont certes arrêtés depuis 10 ans, mais la moitié des parcelles appartiennent à une famille qui ne veut pas vendre ; et il n’y a pas de place pour des logements sociaux.

À moins que ce ne soit une manière de livrer la famille CHEMCHAM à la vindicte populaire : ceux qui voudraient bâtir pour faire du fric, alors qu’ils ne demandent qu’à rouvrir leur cinéma ?

Ensuite, les engagements de MEHLHORN, nous savons ce qu’ils valent… Cet homme, ce lâche n’a pas de courage ni de valeur.

Enfin, et c’est là où on reconnaît la formidable malhonnêteté intellectuelle de MEHLHORN, c’est que même s’il le voulait, le maire ne pourrait pas construire de logements sur le site de l’Exclesior, à cause du Plan local d’urbanisme (PLU), qu’il ne maîtrise apparemment pas*…

En effet, la zone UE interdit la construction de logements (voir la règle UE 2-4).

Donc c’est juste le populisme le plus crasseux, à destination de ses cocus d’électeurs, qui ont déjà 1370 logements collectifs à digérer.

Et puis à la fin, quand viendra une bonne proposition, on modifiera le PLU.

(*Enfin, j’écris cela mais l’édile a bien enfreint son PLU à l’angle du boulevard Aristide-Briand, de la rue des Perdrix, et de l’avenue Joyeuse)


Sur ce, je vous laisse pour aller chercher une place de choix de laquelle assister à la ruine de notre ville, qui va maintenant s’endetter pour payer les études du centre culturel communal, qui ne verra jamais le jour…



Plainte contre l’abus des véhicules de fonction à Savigny-sur-Orge ; la procureure classe ma plainte !

Encore une fois, les faits dont je me plains ne sont pas punis par la Loi…

Bizarrement, on remarquera que ma plainte a été classée au jour où ils ont dû recevoir mon complément de plainte, étendu à Daniel JAUGEAS, maire-adjoint à la Sécurité…

Et qu’ils n’ont donc pas enregistré les nouveaux éléments communiqués, lesquels ne font pas (encore) l’objet d’une nouvelle plainte référencée.

Pourtant, les élus n’ont pas le droit de disposer d’une voiture de fonction !

Mais entre Éric MEHLHORN qui roule 1500 kilomètres par mois dans Savigny, et son ancien directeur général des services, qui était à plus de 2200, tout est normal !

Nous allons donc faire appel de la décision de classement, et puis nous nous constituerons partie civile…

Nos impôts n’ont pas à payer une voiture personnelle pour nos élus !

Et ils doivent déclarer cet avantage aux impôts, et avoir une autorisation de remisage à domicile, et tant d’autres choses…

Mais je ne me décourage pas car ce sont toujours les gentils qui gagnent à la fin !