Archives du mot-clé Une ambition durable pour Savigny

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : le bilan d’Éric MEHLHORN, ce sont les non-Saviniens qui en parlent le mieux !

J’aime bien lire la page Facebook d’Une ambition durable pour Savigny.

Elle est tellement de mauvaise foi !

Et j’aime bien aussi lire les commentaires laissés sur cette page…


Quasiment exclusivement de personnes qui trouvent que MEHLHORN est génial, et qu’on a trop de chance, et que Savigny est trop bien géré, et qu’on a un maire à l’écoute, et qu’il faut voter pour lui, et que qu’est-ce qu’ils aimeraient bien voter pour lui…

Oui, parce qu’eux ne le peuvent pas puisque la plupart de ces bonnes gens ne sont pas de Savigny.

Ce sont juste des militants LR qui trollent la page.

Et il est très facile de s’en rendre compte !


Qu’ils viennent donc un peu vivre à Savigny sous le mandat de MEHLHORN et on verra s’ils sont toujours aussi enthousiaste.

Or, nul doute qu’ils le seront quand même parce qu’ils sont fanatisés,  malades de leur idéologie et que MEHLHORN a des excuses pour bétonner et augmenter les impôts, alors que si la gauche est élue, forcément qu’elle fera pire.

En attendant, les seuls à avoir augmenté les impôts à fond (+ 20 % à chaque fois) et à bétonner n’importe comment, ce sont les deux maires de droite des mandats précédents. Et nul doute que la gauche, se sachant dans une ville de droite, n’aurait pas osé faire autant !




 

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : les affiches officielles des candidats du premier tour de mars [Archives]

Voici les affiches officielles des candidats qui se sont présentés au premier tour des élections municipales, le 15 mars 2020, à Savigny-sur-Orge (Essonne).


1. Olivier VAGNEUX – Vivons Savigny Autrement


2. David FABRE – Ensemble pour Savigny


3. Jean-Marc DEFRÉMONT – Bien Vivre à Savigny


4. Antoine CURATOLO – L’alternative, c’est vous et nous


5. Éric MEHLHORN – Une ambition durable pour Savigny


6. Bernard BLANCHAUD – Saviniens, demain vous appartient


7. Alexis IZARD – Osons Savigny


Je les commenterai dans un autre article, s’appuyant sur celui-ci.

Je n’ai pas eu le temps de faire de meilleures photos.



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : la propagande électorale (profession de foi ou circulaire et bulletin de vote) des candidats au premier tour

ARCHIVES. On appelle de manière générale « propagande électorale » les documents expédiés aux frais de l’État par la Commission de propagande électorale.

Ils sont composés d’une circulaire, que l’on appelle généralement profession de foi, qui peut être recto/verso et en format portrait ou paysage et d’un bulletin de vote, qui peut-être recto/verso, mais qui doit être de format paysage.

Ils sont remboursés aux seuls candidats qui ont obtenu 5 % des suffrages exprimés.

Dans l’ordre du tirage au sort.


1. Vivons Savigny Autrement, liste conduite par Olivier VAGNEUX


2. Ensemble pour Savigny, liste conduite par David FABRE


3. Bien vivre à Savigny, liste conduite par Jean-Marc DEFRÉMONT


4. L’alternance, c’est vous et nous, liste conduite par Antoine CURATOLO

(Antoine a choisi une profession de foi uniquement recto.)


5. Une ambition durable pour Savigny, liste conduite par Éric MEHLHORN


6. Saviniens, demain vous appartient, liste conduite par Bernard BLANCHAUD

Cette propagande a été refusée par la Commission au motif que le sens interdit était rouge, alors que Bernard BLANCHAUD s’était engagé à le colorer en gris. Par contre, je ne comprends pas pourquoi il n’a alors pas demandé l’envoi du bulletin de vote seul…


7. Osons Savigny, liste conduite par Alexis IZARD

Alexis IZARD est le seul candidat à avoir choisi un bulletin de vote recto/verso.



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Éric MEHLHORN renouvelle sa liste à plus de 60 % !!!

L’échec résumé en un seul chiffre :

MEHLHORN a perdu 61 % de ses colistiers de 2014, qui ne repartent pas avec lui en 2020…

Tout du moins qui ne se montrent pas pour faire campagne !

C’est quand même paradoxal, cette ambition durable, qui n’a pas dépassée 6 ans, pour la moitié des colistiers de 2014 !

À croire que leur bon sens de 2014 n’était pas si bon que cela : plus de la moitié qui se sont égarés en route…


De plus, lorsque l’on regarde ses photos de campagne, on reconnaît la vieille garde de ceux qui sont élus depuis MARSAUDON, et qui s’accrochent : EUGÈNE, BELLIARD, GÉRARD et GUETTO.

Plus les soutiens de toujours : AUFFRET, LECOURT, GUILLARD, PIOU…

On pourrait encore s’attarder sur ceux qui restent par intérêts : CHEVALIER pour son emploi, que je présume fictif, du moins est-ce l’objet de ma plainte, au Département, JAUGEAS et FLOWER pour les indemnités d’adjoint.

À ce propos, si MEHLHORN repasse, le Monsieur Sécurité aura 82 ans en 2026. Un peu vieux à mon goût pour continuer de pourchasser les voleurs en illégale voiture de fonction ?




Moi, j’aurais juste aimé qu’en partant, tous les autres reconnaissent qu’ils ont échoué et qu’ils ont même fait du mal à Savigny.


Et je vais les citer un par un :

Nadège ACHTERGAËLE (Madame 190 000 €)

– Jacques PATAUT (Monsieur qui n’a pas réussi à faire titulariser sa compagne)

Réjane MALGUY (Madame qui doit se garer sur la Place Davout parce qu’elle est handicapée, mais qui écoute PÉCRESSE puis MEHLHORN debout pendant 1 heure 15)

– Christophe GUILPAIN (Monsieur je me casse parce qu’on m’avait promis que je serai adjoint)

Sébastien BÉNÉTEAU (le petit comptable)

– Laurence PINON-CHEVALLIER (qui a perdu sa délégation au SIREDOM pour avoir soutenu BLANCHAUD une fois)

– Bernard BLANCHAUD (je me suis fait avoir parce que j’ai acheté 1500 euros la place d’adjoint que je n’ai jamais eu)

– Marie-Lucie CHOISNARD (Madame je travaille 50 heures par semaine à la Commune)

– Cyrille GEORGES (disparu en cours de mandat)

– Sylvie LAIGNEAU (qui raconte des conneries sur Facebook et qui passe ses conseils municipaux à jouer sur sa tablette)

– Romain PICON (disparu en cours de mandat)

– Claude FERREIRA (n’a rien foutu)

– Nathalie CAILLEAU (n’a rien foutu)

– Véronique LABBÉ (n’a rien foutu)

– Franck BOUZIN (l’ancien socialiste qui a voulu casser la gueule à plusieurs personnes)

– Guilène DÉSIRÉE (n’a rien foutu)

– Nicolas FROGER (a pris la parole une seule fois et ce fut terrible parce qu’il arrivait à peine à déchiffrer la question qu’on lui avait écrite et tout le monde s’est foutu de sa gueule…)

– Bruno CHERONET (n’a rien foutu)

– Maryse BESACE (ne s’est pas montrée)

– Daniel VIARD (ne s’est pas montré)

– Fabien PROUST (ne s’est pas montré)

– Michèle MILLAUD (ne s’est pas montrée)

– Élodie RENAUDEAU (ne s’est pas montrée)

– Jean-Pierre LUBAT (a déménagé après avoir acheté les places du MoDem)

Soit, sauf surprise de dernière minute parce qu’il faudrait compléter la liste, 24 départs.

Et donc 14 qui restent, la plupart parce qu’ils y ont un intérêt conflictuel…