Archives du mot-clé Twitter

« Gringalet », « enflure », « pd » : l’homophobe Patrick JALLET fait savoir à Olivier VAGNEUX, en pesant ses mots, qu’il va s’occuper de sa gueule !

Samedi 04 janvier 2019, à 08 heures 46, sur le réseau asocial à l’oiseau bleu préféré du président états-unien Donald John TRUMP.

Patrick JALLET, ancien colistier d’abord de la liste de Laurence SPICHER-BERNIER, ensuite de la liste fusionnée avec David FABRE, nous écrit d’un compte Twitter que la personne physique assume être le sien dans la conversation qui suit (@Jallet46957936) les gentillesses suivantes :

Je vous fais savoir enflure (et je pèse mes mots) que je ne suis sur aucune liste… Qu il vérifie ce gringalet. Sinon je m occupe de sa gueule pd

En effet, il est très aimable de la part de cet homme, manifestement homophobe, de nous informer qu’il ne sera pas candidat aux élections municipales de mars 2020.

Sauf que nous ne l’avons jamais soutenu !

Je vous mets d’ailleurs au défi de trouver où est-ce que j’ai écrit que Patrick JALLET sera candidat.

La seule référence de mon blog à Patrick JALLET se trouve dans cet article (en lien) dans lequel j’écris, et dans mes notes j’ai justifié cela par Facebook, qu’en tant qu’ancien spichérien, je pense (« Je vous propose ici une revue de détail de ce que je pense qu’ils vont faire !« ) qu’il soutiendra MEHLHORN, parce que sur Facebook, et je n’ai pas retrouvé mais pas beaucoup recherché, il a aimé une publication Facebook de MEHLHORN et/ou publié un commentaire favorable à MEHLHORN.

Est-ce une raison pour me traiter d’enflure, de gringalet ou de pédéraste ?

Est-ce une raison pour me menacer, en somme, de me casser la gueule ?

C’est clair que la boulangerie Le Bel Épi, avenue de la Liberté à Savigny, a perdu un client (qu’elle n’a jamais eu, c’est trop loin de chez moi) !


Je me réserve naturellement le droit de poursuivre M. JALLET en justice pour injure non publique, déjà histoire qu’il se calme en crachant un maximum de 1500 euros, puisque les deux seules lettres de « pd » transforment le propos en injure homophobe, sans lesquelles le montant maximum de l’amende aurait été de 38 euros. Et ensuite et surtout parce qu’on est en 2020, et qu’il y a bien d’autres insultes qui permettraient à Monsieur d’assumer sa virilité, tout en doutant de la mienne, puisque c’est certainement le but recherché.

D’autant qu’en attendant, ce n’est pas moi qui ait encore mal aux fesses d’avoir fait une campagne de droite avec SPICHER, en tapant sur la gauche, et qui me suis retrouvé à fusionner avec une liste de gauche (celle de FABRE), qui me tapait dessus pendant toute la campagne.

Au fait, si quelqu’un est capable de m’expliquer le changement de personne du texte à l’intérieur du tweet. Pourquoi est-ce qu’il commence en s’adressant à moi à la première personne du singulier, puis qu’il continue à la troisième personne du singulier ?

Surtout qu’à 08 heures 46, il n’y a pas de doute possible qu’on ait les idées claires… (viens-je de réaliser une antiphrase ? C’est à dire une figure de style maniant l’ironie.)




Osons Savigny truque ses photos, ou quand Alexis IZARD (LaREM) ose Savigny sans Saviniens…

Je ne sais pas si vous avez vu la photo de couverture du Facebook de campagne d’Alexis IZARD.

D’ailleurs, rendez-moi plutôt le service de cliquer sur le lien de cette page Facebook parodique pour la faire passer en tête des recherches : https://www.facebook.com/osonssavigny

(oui, je sais, elle est encore vide mais tout vient à point à qui sait attendre. Au passage, je fais aussi de la pub pour le Twitter parodique https://twitter.com/osons_Savigny)


Outre qu’apparemment notre ami Alexis a privilégié un logo plus sobre (celui de gauche – normal pour un ancien de la liste de David FABRE de 2014), du moins un peu moins putassier que celui de droite qui faisait vraiment trop dans le racolage des électeurs écolos…

Je constate surtout que Alexis a triché sur sa photo !


Car les deux personnes avec qui il discute, et dont il fait manifestement semblant d’essayer de les convaincre, ou peut-être même avec lesquelles il ose Savigny, sont :

– d’une part, déjà de son équipe de campagne,

– d’autre part et surtout, pas de Savigny !

(même si je dois admettre que j’ignore si Mlle BENDJEMA a déménagé récemment pour être sur sa liste).


Ainsi donc à gauche, vous trouvez Isra BENDJEMA, que vous reconnaissez à sa coiffure (je ne vais pas écrire lionesque parce que je fais me faire traiter de fachô), par exemple ici.

Et ne m’emmerdez pas que je n’ai pas flouté les personnes. C’est sur Facebook donc c’est public. Mais interrogez-vous plutôt de savoir, en plus naturellement de ce qu’il y a dans le verre, pourquoi le candidat qui veut faire respirer Savigny ose utiliser un verre en plastique non biodégradable (lesquels sont transparents). Ah oui, mais c’était en 2017 !

Pour ma part, je ne me dis pas écolo mais je ne jure plus, dans la gamme des plastiques, que par le biodégradable pour la vaisselle à usage unique.


Et ici sur une photo plus récente. Au fond à gauche.

(Et devant à droite vous avez Jean-Louis MEYER qui est la taupe LR envoyée par MEHLHORN pour espionner Alexis. Il faut aussi savoir que le même soir, Bernard BLANCHAUD dînait opportunément au rez-de-chaussée du restaurant.)


Et même que grâce aux Macronleaks, on a plein d’infos sur elle !

Notamment qu’en 2017, elle habitait 91260 donc Juvisy, ce qu’on retrouve aussi ailleurs.


À droite maintenant, et c’est moins facile, mais c’est Laurence BENEDETTI.

Morsantoise, mais qui envisage de candidater sur Villemoisson.


Mais comment la reconnaît-on de dos ?

Déjà à ses lunettes, qu’on voit notamment sur son profil Facebook.


Ensuite à sa taille, car sa tête arrive pile au bas de l’épaule de IZARD.

Et LOL XD MDR pour l’humour des Macronistes que vous pouvez apprécier à droite.


Enfin, à sa dernière décoloration, qui correspond bien à sa photo Twitter. Je ne vais cependant pas me risquer à essayer de la définir.


Conclusions de cet article :

  • Quand votre équipe habite à la fois Juvisy et Morsang, leur donner rendez-vous Place Davout, au dessus du poste de Police municipale, est effectivement un bon lieu de jonction des trois communes. En plus, il y a des arbres pour faire du vert pour respirer ! Par contre, faut pas traîner aux heures de deal, sauf à vouloir finir enrichi culturellement.
  • C’est bizarre cette main levée pour convaincre. Parce que c’est son équipe, et que j’espère quand même pour Alexis qu’ils sont déjà convaincus… Ah, c’est le Sud ; moi aussi, je parle avec les mains !
  • Quelle déchéance d’être ainsi obligé de mettre en scène son équipe extérieure, visiblement parce qu’on n’a pas de Saviniens pour faire sa campagne, et poser sur ses photos.
  • IZARD ose Savigny, mais sans les Saviniens… Pour une photo de couverture utilisée pour la campagne, dont 66 % des photographiés ne sont pas de la commune, je trouve que ce n’est pas un très bon signal envoyé… Mais non, je déconne, c’est l’ouverture de Savigny sur le reste du monde ! Ce qui peut aussi vouloir dire « Les Saviniens après… »


L’étonnante réponse de Julien MIALLET qui admet donc abuser de sa fonction !

J’aime passer pour plus con que je ne suis !

Aussi vais-je feindre de ne pas comprendre la subtile ironie du message du directeur de cabinet du maire de Savigny, pour tout mieux prendre au pied de la lettre.

Donc on a, au calme, MIALLET, à qui je reproche de faire régler (à quel titre ?) ses restaurants par le contribuable, qui me dit qu’il m’aurait bien invité, toujours aux frais du contribuable, si je ne mangeais pas autant ! Encore et toujours de ma faute !


Je ne sais pas qui est le pleutre de nous deux, mais déjà, moi, je n’ai pas besoin de m’excuser ou de me justifier d’aller lire tel ou tel article.

Et puis, il fallait bien un certain courage pour dénoncer un emploi fictif, à tout le moins une embauche de complaisance. Je rappelle que l’affaire Valérie RAGOT est toujours en cours, et que donc s’il y a bien présomption d’innocence, il y a aussi et encore présomption de culpabilité, ceci jusqu’à ce que j’ai épuisé tous les recours judiciaires possibles par rapport aux faits que je continue de dénoncer !


Maintenant que MIALLET ne déjeune pas avec les condamnés est une chose.

Il est juste paradoxal, outre le symbole qu’il « travaille », comme Madame qui est la directrice de cabinet du maire de Chilly, pour un parti (LR) dont le lointain inspirateur (Charles DE GAULLE) a quand même été condamné à mort, qu’il ait accroché dans son bureau un quadryptique pop art façon WARHOL de CHIRAC, condamné dans l’affaire des emplois fictifs du RPR à la mairie de Paris…

Peut-être revenir rapidement sur le mot « travail ». Pour 4000 euros net par mois, on attendrait quand même que MEHLHORN fasse un peu moins de conneries, donc cet argent n’est pas mérité, surtout que je ne vois pas ce qu’il peut foutre pendant 35 heures… Ils sont quand même trois au cabinet du maire ; que font-ils de leurs journées ?


Que MIALLET me voit me gaver est un autre fait.

De vous à moi, je pense que je coûte davantage par l’alcool (dont je n’ai pas besoin pour dire ou écrire des bêtises) et les boissons que je consomme, que par les quelques amuses-gueules proposés par la Commune.

Oh, mais c’est vrai qu’on aurait dépensé 29 250 euros de petits-fours pour la venue du ministre. J’attends toujours les factures qui font la preuve du contraire, quelque soit la véracité du document que j’ai publié.

Et en plus, MIALLET doit être jaloux, parce que malgré tout ce que je bouffe, non seulement je reste à 54-56 kg pour mon mètre 75, mais surtout je ne prends pas de ventre !


Bref, je pense que MIALLET, dont il faut remarquer qu’il n’a pour une fois pas tweeté sur ses heures de travail, aurait encore mieux fait de se taire, et de bosser un peu plus, à défaut de mériter ses 4000 euros net mensuels, pour faire qu’on vive mieux à Savigny.

Et personnellement, quand je vois les impôts qui ont augmenté, les services qui ont fermé et la ville qui se bétonne, je me dis que MIALLET n’est pas très compétent…

Voilà, encore un article diffamatoire à l’encontre du garçon, qui ne va qu’un peu plus pourrir sa réputation numérique, me permet de reparler des repas, et de son salaire ; et dont l’avocat SEBAN pourra se re-servir pour dire que je suis méchant avec les agents, dont j’ose demander que le salaire soit mérité, salaud de contribuable !




Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : sur la première vidéo d’Alexis IZARD (LaREM – Osons Savigny)

Pour des pros de la communication, ils nous font une vidéo très ancien monde…

Regardez vous-même (1 minute 07), ça fera quelques vues saviniennes, et puis on en discute.



Sur la forme, une vidéo accouchée dans la précipitation

  • Un support compressé qui pixelise à mort la vidéo si on n’utilise pas la 4G ou la fibre pour la regarder.
  • Un format d’image moyennement adapté à Twitter à cause des deux bandes noires horizontales qui, si elles permettent que les sous-titres ne soient pas couvertes par les icônes de lecture, révèlent l’utilisation de la plate-forme Clideo.com.
  • Un candidat faussement négligé et faussement cool. En plein été, veste de costume neutre, cravate tombée, chemise neutre non repassée, et col ouvert. Cheveux peignés. Barbe naissante. Les lunettes rondes font un peu trop singe savant.
  • Le lieu, manifestement son jardin, envoie un double mauvais message : déjà parce qu’il n’est pas entretenu et préfigure un mandat à cette image, brouillonne et anarchique ; ensuite, parce que cela dit qu’il n’est pas allé chercher loin pour prendre un lieu représentatif de Savigny. Lumière correcte. Petits bruits en arrière-plan, pas forcément gênants.
  • La gestuelle est trop mécanique, et la manière dont il positionne ses mains trahit qu’il n’est pas à l’aise. À certains moments, on dirait qu’il nous montre la taille du poisson qu’il a pêché. À d’autres, qu’il est en train de peloter quelque chose ou quelqu’un…
  • La voix est posée, et il ne parle pas trop vite. Mais ses respirations et intonations, et la manière dont il séquence ses phrases, sont ridicules, car elles ne sont pas naturelles.
  • Sur la fin, une utilisation dérangeante du logo de la Ville avec une annonce clairement faite à l’arrache puisque les informations sont à venir. Sachant cela, si je suis MEHLHORN, je ne prête rien, et il se retrouve sur la Place Davout !
  • Enfin, la seule chose bien est que la vidéo n’est pas trop longue, et que le texte, plutôt court et bien découpé, arrive à la rendre dynamique. Donc qu’on reste et qu’on la regarde d’un trait.
  • Par ailleurs, si parmi tous les gens qui ont aimé ou relayé cette vidéo, dont le célèbre Laurent FONTAINE, du duo BATAILLE et FONTAINE sur TF1, vous pouvez me trouver des Saviniens…

Sur le fond, une vidéo qui ne dit rien

Le message : Coucou, c’est moi. On se revoit le 27 septembre.


Bonjour à tous, je m’appelle Alexis IZARD, j’ai 27 ans, je suis chargé d’affaires chez BPI France où j’accompagne les entreprises françaises dans leur développement. Et je suis le candidat investi par la République en marche pour les prochaines élections municipales à Savigny-sur-Orge.

==> Bonne entrée en matière qui dit l’essentiel : je suis le candidat MACRON.

Savigny-sur-Orge, j’y ai grandi, j’y suis très attaché, et j’ai eu le temps de constater ses grandes qualités mais aussi ses faiblesses. Et aujourd’hui, je ne veux plus me contenter d’être spectateur. Je veux devenir acteur des changements dont notre ville a besoin.

==> Quelles qualités ? Quelles faiblesses ? Considères-tu donc que tu étais spectateur en 2014, lorsque tu étais sur la liste FABRE ? Ou en 2017, lorsque tu étais candidat suppléant aux législatives ? Et avec ce que tu faisais dans Génération Savigny, dont tu t’es vanté dans ta présentation papier ? Pourquoi ne t’es-tu pas engagé avant si tu es si attaché à cette ville ?

Ça fait trop longtemps que Savigny manque d’audace, d’ambition, d’innovation. Il faut que ça change !

==> Que mets-tu derrière « audace », « ambition » et « innovation » ? Comme au flipper, à chaque fois qu’il emploie un mot-clé, tu as un ding.

C’est pour ça qu’accompagné d’un collectif d’horizons divers et particulièrement motivé, nous allons porter un projet ambitieux pour notre ville. 

==> Vive la diversité ! Heureusement que ses colistiers sont motivés ! C’est mieux pour faire campagne ! Mais qui sont-ils ? Et quel est ce projet ambitieux ?

Un projet qu’on constituera en allant à votre rencontre pour tenter de comprendre vos problématiques mais aussi et surtout pour écouter vos ambitions pour la ville.

==> Donc en fait, et contrairement à ce que tu viens de nous dire, tu n’as pas de projet, donc tu n’as pas d’idées, et tu indiques en plus vouloir diriger au sondage. Cela s’appelle le populisme, et c’est ce que tu reproches au RN !

L’audace, l’innovation et l’écoute seront, en effet, au cœur de la campagne que je mènerai. Et qui sera lancée le 27 septembre à l’occasion d’un grand événement auquel vous serez tous conviés.

==> Tu te répètes avec « audace » et « innovation ». Alors montre nous comment tu innoves.

En attendant, je vous souhaite un très bel été et je vous dis à très bientôt, au plus proche de chez vous ! Liste « Osons Savigny » – Soirée de lancement Vendredi 27 septembre 2019 (informations à venir)

==> Qu’est-ce que signifie « au plus proche de chez vous » ? Bref, tout cela pour nous donner rendez-vous le 27 septembre dans un mois et demi. Tu aurais donc pu prendre plus de temps pour nous proposer une bien meilleure vidéo, et nous dire des choses concrètes.


Conclusion

Une annonce de campagne qui se veut moderne parce qu’en vidéo, mais qui se révèle décevante car terriblement classique.

Un mois après avoir été investi, il était temps que IZARD s’active un peu. Mais cela tombe en plein mois d’août, donc la portée est finalement réduite…

Mais comme finalement, il nous dit qu’il ne se passera rien avant le 27 septembre, on se demande finalement à quoi bon occuper l’espace avec un document si critiquable ?

De toute façon inutile, parce que qui va prendre le temps de le regarder, de le penser et de le critiquer, et qui va voter pour IZARD pour son programme, quel qu’il soit ?

Les Saviniens vont voter pour MACRON, donc il aurait plutôt intérêt à en faire le moins possible, surtout s’il commence avec des conneries…