Archives du mot-clé Sylvie LAIGNEAU

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : la liste Une ambition durable à Savigny a une moyenne d’âge de 53,2 ans

Mais pourquoi donc tous ces candidats vous cachent-ils l’âge de leurs colistiers ?

Or, contre toute attente, la liste LR, avec 53,2 ans en moyenne, n’est pas si âgée.

En tout cas moins que celle de DEFRÉMONT (56,5 ans en moyenne).

Mais 9 ans de plus que la mienne, et 12 ans de plus que celle de IZARD.

C’est vrai qu’il y a 8 personnes de plus de 70 ans, pour un total de 11 retraités.

Et qu’il n’y a pas beaucoup de jeunes.

Or, vu qu’on a surtout vu les vieux pendant la campagne, on sait vers qui tendra la politique…

Et les jeunes de l’équipe de 2020 s’écraseront tout comme ceux de l’équipe de 2014…


L’honnêteté m’oblige à vous dire que je ne suis pas certain de l’âge de Armand BENSIMON qui n’existe pas dans la liste électorale, donc dans laquelle je pense qu’il est inscrit sous son nom religieux de David Moshe si c’est bien le père.


1- Éric MEHLHORN : 54 ans

2 – Anne-Marie GÉRARD : 71 ans

3 – Daniel GUETTO : 70 ans

4 – Catherine CHEVALIER : 57 ans

5 – Pascal LEGRAND : 59 ans

6 – Emmanuelle DA CUNHA : 33 ans

7 – Alexis TEILLET : 29 ans

8 – Joëlle EUGÈNE : 63 ans

9 – Mathieu FLOWER : 41 ans

10 – Dominique LABORIALLE : 62 ans

11 – Jérôme DUEZ : 56 ans

12 – Agnès DUPUIS : 51 ans

13 – Daniel JAUGEAS : 75 ans

14 – Sandrine VIEZZI : 53 ans

15 – Fabien PROUST : 44 ans

16 – Angélique DE OLIVEIRA PINTO : 36 ans

17 – Nicolas FROGER : 41 ans

18 – Danielle HUGUET : 78 ans

19 – Samuel BAROUKH : 42 ans

20 – Sylvie LAIGNEAU : 59 ans

21 – Jean-Charles HENRY : 60 ans

22 – Marcelle LECOURT : 62 ans

23 – Georges DURAND : 66 ans

24 – Isabelle AUFFRET : 56 ans

25 – Stéphane TARAGON : 39 ans

26 – Marie-France BELLIARD : 73 ans

27 – Lambert ABATAN : 52 ans

28 – Roxane NÉE : 29 ans

29 – Augusto CLARA SILVERIO : 74 ans

30 – Réjane MALGUY : 73 ans

31 – Armand BENSIMON : 59 ans ?

32 – Véronique LABBÉ : 69 ans

33 – Luther SARAGA-MORAIS : 24 ans

34 – Aurélie GUEGUEN : 38 ans

35 – Jean-Marc ALOUMON : 34 ans

36 – Claude FERREIRA : 45 ans

37 – Romain PICON : 33 ans

38 – Nathalie CAILLEAU : 53 ans

39 – Abdelhak LARTIK : 53 ans

40 – Maryse BESACE :  70 ans

41 – Charles DARMON : 47 ans



Covid-19 : le maire de Savigny-sur-Orge exclut son opposition de l’élaboration du plan de continuité des services municipaux

Soit MEHLHORN est complètement stupide, soit il n’a plus rien à faire de la démocratie et croît qu’il est maire à vie, parce que sa géniale gestion de la crise sanitaire lui apportera au moins 70 % des suffrages à l’issue du futur nouveau premier tour. Surtout des parents d’élèves qui admirent les informations qui se contredisent de jours en jours.

Ainsi l’on apprend opportunément par les réseaux sociaux que MEHLHORN aborde le plan de continuité des services municipaux avec sa seule majorité municipale (et pas que le seul exécutif des adjoints et des délégués), et on a même le droit à une belle capture d’écran de leur conversation sur Zoom pour montrer qu’ils travaillent. Si, c’est possible !

Au passage, on remarquera que Sylvie LAIGNEAU a eu du mal à se connecter. N’ont-ils donc pas tous la fibre ?


En démocratie, au niveau d’un Conseil municipal, cela n’a aucun sens de ne réunir que sa majorité, même si de toute façon avec 25 voix sur 39, et des élus qui ne s’inscriront jamais en contre, ils décident effectivement de tout.

Soit c’est une réunion du groupe « Le bon sens pour Savigny », soit cette réunion n’a pas lieu d’être, et donc il y a encore moins de raison de s’en vanter. Sauf à dire ouvertement que 25 personnes suffisent à décider de l’avenir de Savigny, et qu’on se fout de tous les autres.

Quelle est la plus-value de ne travailler qu’avec sa majorité ? Pourquoi ne pas travailler directement avec tous les élus de tous les groupes ? Pourquoi ce besoin maladif de dire qu’ils ont tout fait tout seul (tout en se déresponsabilisant par avance des futurs ratés) ?

MEHLHORN exprime encore ici tout son mépris de son opposition, car gageons que les informations qui se sont partagées lors de cette réunion n’ont pas été transmises à l’opposition, sans quoi il n’y avait aucune raison qu’elle ne travaille pas dessus avec eux et en même temps.

MEHLHORN assume le choix de travailler en priorité le sujet de la continuité des services publics avec sa majorité. Il écarte volontairement son opposition de cet « abordage » de la question. Donc il enfreint le code général des collectivités territoriales !



Au passage, vous remarquerez que super-MEHLHORN, dans le bilan de sa brillante journée, oublie d’écrire qu’il a attribué le marché public de reconstruction de l’école Ferdinand-Buisson pour 22 % au-dessus des crédits initialement budgétés


Remarquons la mention de Audrey GUIBERT pour dire qu’elle est aussi clientéliste qu’eux. Pauvre Région qui doit mettre à contribution ses élus pour distribuer des masques !



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Éric MEHLHORN renouvelle sa liste à plus de 60 % !!!

L’échec résumé en un seul chiffre :

MEHLHORN a perdu 61 % de ses colistiers de 2014, qui ne repartent pas avec lui en 2020…

Tout du moins qui ne se montrent pas pour faire campagne !

C’est quand même paradoxal, cette ambition durable, qui n’a pas dépassée 6 ans, pour la moitié des colistiers de 2014 !

À croire que leur bon sens de 2014 n’était pas si bon que cela : plus de la moitié qui se sont égarés en route…


De plus, lorsque l’on regarde ses photos de campagne, on reconnaît la vieille garde de ceux qui sont élus depuis MARSAUDON, et qui s’accrochent : EUGÈNE, BELLIARD, GÉRARD et GUETTO.

Plus les soutiens de toujours : AUFFRET, LECOURT, GUILLARD, PIOU…

On pourrait encore s’attarder sur ceux qui restent par intérêts : CHEVALIER pour son emploi, que je présume fictif, du moins est-ce l’objet de ma plainte, au Département, JAUGEAS et FLOWER pour les indemnités d’adjoint.

À ce propos, si MEHLHORN repasse, le Monsieur Sécurité aura 82 ans en 2026. Un peu vieux à mon goût pour continuer de pourchasser les voleurs en illégale voiture de fonction ?




Moi, j’aurais juste aimé qu’en partant, tous les autres reconnaissent qu’ils ont échoué et qu’ils ont même fait du mal à Savigny.


Et je vais les citer un par un :

Nadège ACHTERGAËLE (Madame 190 000 €)

– Jacques PATAUT (Monsieur qui n’a pas réussi à faire titulariser sa compagne)

Réjane MALGUY (Madame qui doit se garer sur la Place Davout parce qu’elle est handicapée, mais qui écoute PÉCRESSE puis MEHLHORN debout pendant 1 heure 15)

– Christophe GUILPAIN (Monsieur je me casse parce qu’on m’avait promis que je serai adjoint)

Sébastien BÉNÉTEAU (le petit comptable)

– Laurence PINON-CHEVALLIER (qui a perdu sa délégation au SIREDOM pour avoir soutenu BLANCHAUD une fois)

– Bernard BLANCHAUD (je me suis fait avoir parce que j’ai acheté 1500 euros la place d’adjoint que je n’ai jamais eu)

– Marie-Lucie CHOISNARD (Madame je travaille 50 heures par semaine à la Commune)

– Cyrille GEORGES (disparu en cours de mandat)

– Sylvie LAIGNEAU (qui raconte des conneries sur Facebook et qui passe ses conseils municipaux à jouer sur sa tablette)

– Romain PICON (disparu en cours de mandat)

– Claude FERREIRA (n’a rien foutu)

– Nathalie CAILLEAU (n’a rien foutu)

– Véronique LABBÉ (n’a rien foutu)

– Franck BOUZIN (l’ancien socialiste qui a voulu casser la gueule à plusieurs personnes)

– Guilène DÉSIRÉE (n’a rien foutu)

– Nicolas FROGER (a pris la parole une seule fois et ce fut terrible parce qu’il arrivait à peine à déchiffrer la question qu’on lui avait écrite et tout le monde s’est foutu de sa gueule…)

– Bruno CHERONET (n’a rien foutu)

– Maryse BESACE (ne s’est pas montrée)

– Daniel VIARD (ne s’est pas montré)

– Fabien PROUST (ne s’est pas montré)

– Michèle MILLAUD (ne s’est pas montrée)

– Élodie RENAUDEAU (ne s’est pas montrée)

– Jean-Pierre LUBAT (a déménagé après avoir acheté les places du MoDem)

Soit, sauf surprise de dernière minute parce qu’il faudrait compléter la liste, 24 départs.

Et donc 14 qui restent, la plupart parce qu’ils y ont un intérêt conflictuel…




Petite mise au point sur le droit à l’image du maire, des élus et des agents communaux

© Image d’archive en illustration – Tirage au sort de la liste préparatoire des jurés d’assises à Savigny-sur-Orge le 17 avril 2018 – Photo OV


Ce mardi 28 mai 2019 se tenait le tirage au sort (public) de la liste préparatoire des 84 jurés d’assises de Savigny-sur-Orge.

Et tant la responsable du service des Affaires générales, Barbara OBADA, que le maire de Savigny, Éric MEHLHORN, se sont opposés à ce que je les photographie, ce qui constitue une atteinte caractérisée à la liberté de la presse.

MEHLHORN m’ayant même dit, avec sa grosse voix : bobobobobo comme si je n’avais pas assez de photos de lui ! (lire la fin de l’article à ce sujet)

Or, le droit à l’information fait obstacle aux droit et atteintes à la vie privée !


Qu’à cela ne tienne, je ressors une archive, et je déplore, puisqu’il m’en offre l’occasion, que MEHLHORN n’ait pas voulu que j’immortalise son ultime tirage au sort, parce qu’après les 8,2 % de son parti aux européennes, je pense que c’était le dernier…

Au fait, c’est bizarre qu’il ne se soit pas exprimé sur le sujet de la défaite de son parti, lui qui est d’habitude si prolixe… Il avait pourtant commencé à relayer le chiffre de la participation, puis plus rien, si ce n’est le tableau des résultats sans commentaires…


Plus sérieusement, et à destination notamment des agents qui me disent qu’ils ne veulent pas que je les photographie :

(Seraient-ils les responsables de ce pic d’audience sur mon blog lorsque j’ai annoncé ma probable future mise en examen, à l’instar des chiens attirés par le sang de la bête blessée ; comme si je n’allais pas faire de demande de démise en examen dès qu’elle sera effective, et si elle est !)

Si l’article 9 du code civil instaure le droit au respect de la vie privée, et que les articles 226-1 à 226-7 du code pénal répriment les atteintes à la vie privée,

la jurisprudence française tolère,

au nom du droit à l’information ou de la liberté de création artistique,

la captation et la diffusion des images,

sans l’autorisation des participants,

d’événements d’actualité,

ou de personnalités publiques dans l’exercice de leur fonction.


Le tirage au sort de la liste préparatoire des jurés d’assises de la Commune est un événement d’actualité, donc j’avais le droit de photographier, quoiqu’en dise nos amis.

Au surplus, ce n’est pas à eux de juger de l’opportunité de mes photos, et il appartiendrait seulement à un juge qui serait saisi dans ce sens, de dire le droit.


Le Conseil municipal est un événement d’actualité, et les élus sont des personnalités publiques. Jean-Charles HENRY me faisait des signes lorsque je photographiais Sylvie LAIGNEAU sur son portable en plein conseil, mais j’en ai le droit (et je vais rester poli) !


Et pour les agents, et selon ce qu’ils font, j’ai aussi le droit de les photographier, à la condition que ce qu’ils fassent s’inscrivent dans le cadre d’un évènement d’actualité.

Et généralement, je leur demande, pour des photos d’illustration, déconnectées d’une actualité précise ! Mais autrement :

Planter des fleurs, c’est une actualité.

Verbaliser des Saviniens, c’est une actualité.

Arracher mes affiches, c’est une actualité.

(Et Bitchute, ce n’est pas Youtube. Je souhaite bon courage aux mecs qui m’ont fait striker par YT et qui ont obtenu la censure de la vidéo qui suit. Vive le pair-à-pair BitTorrent !)


Dans le doute, et si vous pensez être dans votre droit, plutôt que de faire les beaux devant les collègues en racontant que vous allez venir me casser la gueule si jamais je vous filme, et puis rien du tout le moment venu, commencez par me contacter et puis saisissez la Justice.

Et je comprends aussi que vous n’ayez pas envie d’être photographié, et moi non plus, je n’aimerais pas qu’on me photographie d’une manière peu flatteuse, et je ne vais pas vous sortir le couplet de la notion de public, et d’aller vous trouver un travail dans le privé.


Après, et plus généralement, je pense que MEHLHORN ne veut plus de photos parce qu’il se doute que je vais utiliser sa bobine dans le cadre de ma campagne municipale pour un petit détournement, du même type que celui que faisaient les élus de sa majorité LR avec François HOLLANDE. Je suis gentil, les avocats de la Commune sont déjà prévenus !