Archives du mot-clé survols aériens

Savigny-sur-Orge : des vrais et des faux démarcheurs pour un sondage / un questionnaire / une enquête sur le bruit et les nuisances sonores

OUI, la société commerciale « Sodivitrage isolation » dispose bien d’une autorisation municipale de démarchage pour effectuer, au cœur de l’été, une enquête d’une vingtaine de minutes, sur l’impact et le ressenti des nuisances sonores par les Saviniens, et leur proposer leurs solutions d’isolation. Elle s’annonce, préalablement à sa venue, et ses démarcheurs disposent de cartes professionnelles, qu’ils présentent spontanément.

MAIS OUI AUSSI, et comme l’année dernière avec ces gens mal-intentionnés qui, en période de chantiers, s’habillaient en ouvriers, et sonnaient chez les riverains pour vérifier à plusieurs que les travaux n’avaient pas endommagé leurs canalisations, d’autres gens mal-intentionnés tentent cette arnaque à la fausse qualité, et se font passer pour des démarcheurs d’une société d’enquête pour repérer les maisons vides !

Sauf que ces derniers sont des brêles qui un coup se disent envoyées par la Commune, et qui un autre coup se disent envoyées par l’intercommunalité. Ils sont visiblement très étourdis parce qu’ils oublient à chaque fois leur carte professionnelle. Et puis, ils prennent leurs notes directement dans la rue, en ne sonnant qu’à certains pavillons. Et enfin, si tu leur demandes le questionnaire, comme par hasard, ils n’en ont plus, mais ils promettent de te l’envoyer.


Pour rappel, les enfants. Que fait-on en cas de doutes sur la qualité d’un démarcheur ?


Premièrement, on demande la carte professionnelle.

Mais entre-nous, je ne sais pas à quoi ressemble une carte professionnelle, donc tant que le mec me montre un bout de plastique avec écrit dessus « carte professionnelle »

S’il n’y a pas d’erreurs d’orthographe, que les logos ne sont pas pixelisés, que la carte est bien plastifiée et qu’elle est découpée droite, alors je ne peux me fier qu’à mon instinct pour les envoyer se faire foutre, comme j’ai fait dans la semaine avec une nana de Verisure, toute étonnée que je préfère investir dans la sécurité des personnes plutôt que dans celle des biens…


Secondement, on appelle la Police municipale (PM) de Savigny au 01.60.48.89.19 pour faire un signalement (comme quand on voit le technicien du sous-traitant d’Enedis nous installer le Linky alors qu’on n’en veut pas !)

Avec le souci que si le chef de la PM est bien informé, l’agent chargé de l’accueil ne l’est pas. Et donc qu’il va vous dire que c’est un faux-démarcheur, d’autant qu’aucun arrêté d’autorisation de démarchage n’a été pris. Quand je repense à l’adjoint JAUGEAS qui avait pris un arrêté pour contrôler ce démarchage, et qui ne contrôle rien du tout ! Que de la communication !

Même souci si vous appelez le cabinet du maire de Savigny, qui n’est pas informé, alors que l’accueil de la mairie dispose d’une note d’information du passage de cette société. Ouais, mais c’est pas au même étage de la mairie, donc ils ont des excuses ! Les gens qui vivent à l’étage du château ne vont quand même pas se mêler à la foule des gueux !


Or, tant l’accueil de la PM que le cabinet du maire vont vous dire avec mépris et condescendance que les policiers municipaux et assimilés n’ont pas que cela à foutre de patrouiller dans Savigny ! Gros foutage de gueule, mais à quoi servent les mecs alors ?

Je me suis donc permis de remettre la nana du cabinet du maire à sa place, parce que nous savons très bien que nos 12 agents de Police municipale, qui seront 14 à la fin du mandat, sans compter le chien, sont aussi nombreux pour pouvoir verbaliser à outrance quadriller Savigny ; et surtout qu’ils sont justement « en chien » depuis la veille (31 juillet) pour gauler tous les mecs qui ont fait trop tôt le changement de côté du stationnement, ou qui ne l’auront pas fait à temps.


Si donc la dame veut prendre les Saviniens pour des cons, ce n’est que la continuité des cinq ans de mandat de MEHLHORN.

Mais pas moi ! Qui ne sachant pas dès le départ qu’une société avait effectivement été mandaté, me suis d’abord tourné vers l’organe délibérant compétent depuis le 1er janvier 2018.

Et qui donc a contacté Emmanuel MARINO, responsable du service « Bruit et Nuisances sonores » à la Métropole du Grand-Paris, lequel joint par téléphone, nous indique qu’aucune société n’a été missionnée par la Métropole, seule compétente en la matière, dans le cadre de ses politiques de prévention à l’exposition au bruit.


Aux dernières nouvelles du 1er août à 16 heures 30, le cabinet du maire, informé du fait que je me renseignais, s’enquérait de savoir si une deuxième société n’avait pas aussi été missionnée pour effectuer de tels sondages.

Et pour m’emmerder, sûrement aussi parce qu’ils ont été vexés du mépris que je ne peux pas m’empêcher d’exprimer à l’encontre de ratés qui n’ont rien trouvé d’autres qu’à aller se planquer, payés par l’argent public, parce qu’ils sont trop nuls pour trouver un travail dans le privé, ils ont confisqué le document de l’accueil, et ils me font dire que je dois en demander la communication si j’en veux une copie. Na na na !

Ce faisant, ils commettent un abus de pouvoir parce qu’il n’y a que le maire, ou l’administration qui a le pouvoir de restreindre la communicabilité des documents administratifs. Mais pas ces gens au statut bâtard, que je n’ai pas élu. Or, à cette heure là, MEHLHORN était en vacances pour cinq semaines, parce que le pauvre chéri a trop travaillé, et BÉNÉTEAU se trouvait à la résidence Chateaubriand. À ce stade, je n’en ai plus rien à foutre de leur chantage. De toute façon, dans six mois, ils dégagent…


Enfin, si je veux appuyer là où ça fait mal, je m’étonne que ces questionnaires soient réalisés alors qu’il n’y a pas encore les premiers survols aériens intensifs de la commune, qui ne commencent que le 02 septembre.

Car comment connaître l’épaisseur de vitrage nécessaire à se prémunir du bruit, à une période où la moitié des Saviniens sont barrés, et donc font moins de bruit, et durant laquelle nous ne sommes pas encore dérangés par les avions ? Au niveau des perceptions, ce n’est pas très très honnête… Comme si on allait d’abord te conseiller de prendre du double-vitrage, puis que lorsque tu te rendrais compte que c’est insuffisant, alors on te ferait repayer pour du triple…

En réalité, le questionnaire n’engage sûrement à rien. C’est juste que dès que les survols vont commencer, les Saviniens auront alors déjà le contact et l’adresse pour faire quelque chose contre le bruit, et je ne serai pas étonné que le carnet de commandes de l’entreprise se remplisse tout seul dès la rentrée !



Le député Robin RÉDA, opposé à la privatisation d’ADP mais pas au point de voter contre la loi !

Que de la gueule, ce député ! Souvenez-vous plutôt !

« Je voudrais témoigner de mon opposition à la privatisation d’ADP… »

Robin RÉDA, le 13 mars 2019, lors du Grand débat national à Savigny-sur-Orge

Écouter l’extrait audio dans son intégralité (2 minutes 26) : https://vocaroo.com/i/s19uqMrdFQwK


Alors, elle est belle l’opposition du député RÉDA à la privatisation d’ADP !

Il n’est même pas allé voter la loi PACTE en deuxième lecture ! Certainement qu’il attend la troisième et dernière lecture du texte pour se prononcer ! Comme j’aimerais donc que le Sénat l’approuve en l’état pour mettre un terme à la navette parlementaire !

En même temps, faut pas déconner, c’était quand même à 06 h 15 un samedi matin, donc c’est le début du week-end


Ah, comme j’ai hâte que ce cher député vienne nous expliquer son implication pour la défense de notre cadre de vie, le samedi 13 avril 2019 au matin, à l’assemblée générale de l’association Élan Savigny environnement, devant un parterre de fidèles cocus, persuadés qu’il défend leurs intérêts (immobiliers d’abord, sanitaires et environnementaux ça passe ensuite), alors qu’il n’en a rien à branler, car sinon il aurait participé à ce vote.

Tout ce qu’il veut, c’est se montrer, faire parler de lui, et se présenter en protecteur !

27 POUR et 15 CONTRE (sur 577 députés). Mais que fout l’opposition ? Il y a eu un temps à l’Assemblée nationale où les opposants surgissaient de derrière un rideau au dernier instant pour faire basculer un vote, mais nos actuels députés n’ont même plus le sens politique d’agir de la sorte. Surtout que ce n’est absolument pas comme si la loi PACTE était une des dix plus importantes lois qui seront votées sous ce quinquennat…

Et puis, il faut bien dire qu’on ne sait pas trop de quel côté penche Robin RÉDA… Plutôt Bruno LE MAIRE ou plutôt LR ?

Ce qui est pléonasmique quand tu regardes le vote de son groupe LR à l’Assemblée : sur 104 membres, 3 présents dont 1 qui vote pour la loi et 2 qui s’abstiennent parce qu’il ne faudrait pas faire obstacle au libéralisme débridé…

Et de toute façon, LR qui ne veut pas de la privatisation, mais qui sait déjà comment ils vont dépenser l’argent de la braderie des aéroports ! Parce que ça ne les dérangera pas d’utiliser cet argent, « au service des Français ». La cohérence et la crédibilité 2.0


Ah, qu’est-ce que M. RÉDA ne ferait pas pour exister dans le paysage politique !

C’en est si ridicule qu’il doive en arriver à désinformer volontairement la population en expliquant que la privatisation va automatiquement conduire à la normalisation de la piste 2 et donc au survol régulier de notre Nord-Essonne ; juste pour que les gens lui demandent d’agir ! Robin, au secours, sauve nous !

Non, il ne s’agit pour l’instant que d’un risque, mais ce n’est pas RÉDA, en n’allant déjà pas voter, qui va nous en protéger ! Trouvez-moi un document officiel, qui ne soit pas une hypothèse de travail, sur un risque de normalisation de la piste 2 ! Commencez par surtaxer le transport aérien et le kérosène, vous verrez que ça va vite se calmer !


Et dans sa légendaire persévérance, le député qui se satisfait d’un simple amendement qui inscrit le couvre-feu dans la Loi et plafonne le nombre de créneaux (qui plus est du fait d’un amendement d’initiative LaREM !). D’autant que cet amendement ne prend pas en compte le nombre de mouvements… Bon ben, voilà victoire, rendez-vous au prochain combat !


En ayant appris le détail du vote, et donc que leur cher protégé n’a pas voté contre la loi, tous les bons soumis de RÉDA devraient être en PLS (position latérale de sécurité). Comme des robots en surchauffe parce qu’on leur oppose deux lois d’Asimov.

Mais comme la plupart sont des hypocrites qui fayotaient aussi, et déjà, auprès d’Éva SAS pour ne pas que les survols dévaluent le prix de leur maison (parce qu’il n’y a que cela qui les intéresse et qu’ils sont généralement incapables de parler des effets des bruits et des pollutions sur la santé…), ils s’en remettront, jusqu’à la prochaine menace…

Et après, certains qui viennent me voir en pleurant que je les méprise, comme dans cet article, mais c’est vous bande de cons qui vous laissez raconter n’importe quoi, et moi je me marre parce que je me fous de vous ! Allez-y, signez vos pétitions, et faites-vous récupérer par les partis ! Les avancées ne viendront pas de là…

Je n’écris pas que les associations environnementales ne sont pas sincères ; je dis qu’elles utilisent beaucoup ce thème comme un fond de commerce. Elles siègent à des commissions dans lesquelles on ne les écoute pas. On les informe après la presse. Mais elles continuent de jouer le jeu parce qu’elles font des photos avec les députés et les directeurs des aéroports… Je ne souhaite pas la violence pour se faire entendre, mais je plaide pour qu’on arrête de jouer les idiots utiles.


Je précise enfin qu’à titre personnel, je suis défavorable à la privatisation d’ADP.

J’aurais même tendance à être un gros gauchiste et à vouloir beaucoup nationaliser de ce qui a été privatisé ; si seulement l’État, tout comme l’Église catholique dans son genre, étaient un peu capables de gérer leur patrimoine…



Savigny-sur-Orge participe à la « mannifestation » contre la privatisation d’Aéroports de Paris

Une actualité en rattrape une autre. Une partie des derniers gros travaux qui ont eu lieu à Orly avaient pour but de permettre le développement d’une aviation civile par gros porteurs type A380. Or, Airbus annonce justement qu’il cesse de produire des A380…

Invariablement, dans les programmes des candidats à la mairie de Savigny-sur-Orge, on retrouve la lutte contre les nuisances aériennes, contre lesquelles un maire ne peut honnêtement rien !

C’est un peu comme si je vous disais de voter pour moi parce que je vous protégerai des invasions de dinosaures. S’il y en a, ce ne sera pas de mon fait, et je ne pourrais rien contre…

Bref, populisme oblige. La droite qui était favorable à la privatisation d’ADP sous SARKOZY est désormais contre parce que La République en marche est pour.

Et pour faire les intéressants, et parce qu’ils partent de la logique que privatisation = utilisation régulière de la piste 2 = survols quotidiens de Savigny, alors ils décident d’aller manifester.

Personnellement, ce sera sans moi, d’abord parce que je serai au forum des métiers et de l’orientation ; ensuite, parce que je trouve minable de faire croire n’importe quoi à la population, alors que nos députés, Robin RÉDA le premier, n’ont qu’à se bouger pour faire voter une loi garantissant l’usage des pistes et les horaires du couvre-feu.

Car ainsi, une manifestation contre la privatisation se transforme en manifestation contre les nuisances aériennes.

Et après cela, on ne comprends pas les ressentiments des Français envers la politique environnementale…

Battez-vous plutôt contre les dépenses inutiles. Combien on a investi pour les A380 et moderniser nos aéroports pour les accueillir, alors que beaucoup trop d’avions décollent à moins de 80 % de leur capacité…