Archives du mot-clé sports

Libre réponse à Éric MEHLHORN qui confisque la salle Mamadou-Loum à l’ASLS Musculation

Je voudrais ici répondre, de manière personnelle et factuelle, au maire de Savigny-sur-Orge qui tente sur Facebook, de justifier, par une désinformation des plus malhonnêtes, de sa décision de confisquer la salle communale Mamadou-Loum (située au COSOM) à l’Association pour le sport et les loisirs saviniens (ASLS) Musculation, à qui elle était prêtée jusque là depuis des dizaines d’années ! Effectivement, depuis quelques jours, une partie des 440 adhérents de l’ASLS Musculation, interroge la municipalité quant à sa décision de reprendre la salle municipale, historiquement dévolue à la musculation, au 14 septembre 2018, pour en faire un club house pour le base ball (une association qui se sera bien goinfrée tout au long de ce mandat !). Mais quels connards que ces citoyens qui osent demander des comptes en dehors des périodes d’élection !!!


Notre très lâche maire se dédouane donc de ses responsabilités en portant la faute sur la vilaine association qui refuse de transmettre « des documents administratifs et financiers » qui seraient nécessaires à l’établissement d’une convention de prêt de salles. On relèvera au passage que MEHLHORN se dispense bien d’indiquer quels sont ces documents ! Il faudrait ensuite voir si ces documents ont aussi été demandés aux autres associations !

En effet, le maire a notamment requis les relevés de comptes bancaires de l’association, ce qu’il n’a pas le droit de faire, ainsi que me l’a confirmé le bureau de la sécurité et des formalités administratives du service des associations loi 1901 de la sous-préfecture de Palaiseau.


Par ailleurs, les seules obligations que la Ville est en droit d’exiger d’une association à qui elle prête des salles sont au nombre de trois :

– que cette association soit assurée,

– que cette association respecte le règlement intérieur des salles communales,

– que cette association respecte les obligations des associations loi 1901, c’est à dire qu’elle organise une assemblée générale annuelle et qu’elle fournisse un rapport d’activités, et un bilan d’exploitation financier.


À ce dernier propos, on s’étonnera que Mathieu FLOWER, maire-adjoint aux Sports mais qui n’y connaît rien et qui par exemple réduit la musculation à la seule haltérophilie ; qui était présent à l’Assemblée générale de l’association du 22 juin 2018 n’ait absolument rien dit, par exemple au moment des questions, de ces difficultés rencontrées par la mairie. Mais si Mathieu en avait ; du courage, entendons-nous bien, je ne vais pas parler de couilles, cela se saurait !


On relèvera au passage l’ironie du maire de Savigny qui connait tellement bien sa ville qu’il ignore tout des problèmes de sécurité de la salle, alors même qu’il écrit en parlant de la convention : « Elle est l’assurance pour les adhérents de pouvoir s’entrainer en toute sécurité »

Et on peut citer entre autres le toit qui fuit et qui rend le sol glissant, quand l’eau de pluie ne coule pas le long des murs directement vers les prises électriques, lesquelles sont protégées tant bien que mal, l’absence d’un téléphone fixe depuis que la ligne a été coupée, le manque d’un défibrillateur, les issues de secours qui ne sont pas aux normes, le système de désenfumage qui n’a pas été vérifié depuis des années, l’absence de matériel anti-dérapant dans les douches, le fait que la salle ne soit pas accessible aux personnes à mobilité réduite. Et j’oublie aussi d’écrire que la salle est restée presque deux ans sans chauffage ! Donc non, ce n’est pas la convention qui assure la sécurité des adhérents !


Il faut aussi s’interroger sur la chronologie invoquée par MEHLHORN. Sachant que la convention est signée en septembre, au moment du forum des associations (je n’ai d’ailleurs pas trouvée celle de 2017-2018 dans le recueil des actes administratifs !!!), ils s’y sont pris vachement tôt pour en arriver à devoir mettre en demeure le 03 février ! C’est limite un complot, comme s’ils avaient prévu de fermer la salle de longue date… Mais pourquoi donc ? (Lire plus bas)


Le maire termine son courrier sur la menace de saisir le préfet dont il méconnaît manifestement le rôle. Depuis quand la préfecture contrôle la gestion de la commune et celle des associations ? C’est que de la gueule venant de MEHLHORN parce que soit l’asso déconne, et il saisit le président du Tribunal de grande instance d’une demande de contrôle des comptes voire de dissolution, soit il y a des faits encore plus graves, et c’est le Procureur qu’il faut aller voir.

Donc MEHLHORN n’est que dans la communication grande gueule pour sa dizaine de bouffons qui commentent son Facebook, et qui, sans habiter Savigny, trouve qu’il a raison par principe., en relevant que même le député qui ne connaît rien de la situation vient aimer ce genre de commentaires…


Enfin, ce qui est amusant au travers de la dernière phrase de MEHLHORN, dont je me demande encore si c’est vraiment lui qui a écrit ce texte (ça manque d’erreurs d’orthographe), est que la municipalité semble s’attendre à récupérer le matériel de musculation avec la salle, alors que celui-ci appartient en propre à l’ASLS…



Pour conclure,

1. Il est toujours ironique de lire MEHLHORN piquer une crise et taper une grosse colère parce qu’une association manquerait de transparence, quand lui-même ne publie même plus les montants des subventions accordées aux associations pour masquer ses propres pratiques clientélistes ! C’est juste une crise d’autoritarisme…

(Ouais, MEHLHORN, je t’accuse de clientélisme, et il y aura du ménage à faire en 2020, des équilibres financiers à rétablir, et des responsabilités à rechercher !)


2. Puisque MEHLHORN est si soucieux que les associations bénéficiant de prêts de salles respectent la Loi (ce dont je ne doute pas que l’ASLS fait), j’annonce ici le dépôt d’un recours contre l’arrêté octroyant le prêt de salles municipales à l’association Agir pour Savigny, soutien notoire du maire, laquelle ne respecte ni ses statuts, ni les règles et les formalités de déclarations et de publications, et fait actuellement l’objet d’une demande de dissolution judiciaire. J’ai jusqu’au 28 août !


3. J’attends désormais avec impatience la plainte pour diffamation qui pourrait suivre cet article, et qui me permettra de faire offre de preuve, et de formaliser des accusations d’abus de confiance et de détournements des fonds de l’association, notamment à l’encontre de MM. Jean-Paul RUBINO, président du COS Tennis, et Armand STEIGER, directeur financier de la Ville de Savigny. J’imagine que ces manœuvres contre l’ASLS n’ont d’autre but que de chercher à cacher et à faire oublier certaines pratiques merdeuses… Avec la complicité d’Éric MEHLHORN qui ne peut pas, ne pas être informé, et qui est pourtant tenu à l’application de l’article 40 du code de procédure pénale.

Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs.




Publicités

Savigny-sur-Orge : Sports-vacances vainqueur par KO de L’été des assos

Puisqu’il est question des inscriptions à L’été des assos pour les jeunes Saviniens, retenez les dates : samedi 21 mai et samedi 25 juin au COSOM de Savigny (31, avenue de l’armée Leclerc) ou pour les renseignements : etedesassos@gmail.com et 06-51-81-53-44.

Je suis tombé par hasard ce mardi 3 mai 2016 sur la programmation sportive estivale proposée aux jeunes Saviniens. Un rapide tour dans mes archives pour comparer avec les propositions de Sports vacances en 2013 (je n’ai pas retrouvé 2014) et puis s’en vont. Sports-vacances était plus intéressant au niveau prix, au niveau diversité des activités et au niveau capacité d’accueil. Bien fait pour tous ceux qui ont voté MEHLHORN !

Par contre, là où il y a une vraie souffrance, c’est pour tous ces jeunes dont les parents ont des revenus limités et qui ne pourront pas participer à une activité sportive municipale cet été. En plus, nous savons à l’avance qu’il y aura bien un élu bienpensant de la majorité municipale qui nous dira après l’été qu’ils auront dû annuler des activités proposées, mais qui dans sa petite tête, ne comprendra pas que tout le monde ne peut pas dépenser un minimum de 35 €…

Note : tous les documents appuyant mon argumentation (programme 2016 et plaquettes 2013) sont disponibles en bas d’article !


PRÉAMBULE

Je crois au rôle social du Sport : à l’Euro, les Français dans leur diversité vont se retrouver pour soutenir l’équipe de France

C’est idiot, mais lorsqu’on demande aux jeunes qui ont profité de la Politique de la Ville de Bernard TAPIE, ils en retiennent le foot. Je pense que le sport permet aux jeunes de mieux se connaître et de révéler peut-être un talent qu’ils n’ont pas forcément autre part. J’affirme que le rôle d’une mairie qui est d’abord de créer du lien social entre les habitants passe par la permission d’une pratique sportive collective dans laquelle tout le monde peut se retrouver.


LE MATCH

Les inscriptions : Limitées à deux journées avec L’été des assos contre un service ouvert aux heures de la mairie avec Sports-vacances

Une autre différence est que vous n’avez pas intérêt à rater les deux journées d’inscriptions avec L’été des assos. D’ailleurs, si tant qu’à faire, vous pouvez ne pas embêter le service des Sports (à quoi sert-il désormais ?), et aller vous inscrire tout seul comme un grand auprès de l’association elle-même, vous embêterez moins la mairie. Mais si parent, je travaille le samedi matin, je fais comment pour aller leur déposer mon dossier d’inscription complété ?


Le prix : Sports-vacances vainqueur de très loin

À part si vous désirez prendre qu’un unique cours de karaté ou de judo (à 8 € la séance), vous êtes forcé de dépenser une moyenne allant de 35 € à 70 € la semaine de stage. Je rappelle que Sports-vacances permettait pour 12 € d’avoir accès à trois stages d’une semaine sur une période d’un mois, avec possibilité de faire plus, à condition de payer un surcoût qui reste inférieur au prix demandé par certaines associations pour une semaine en 2016.SPV-2013-2


La capacité d’accueil : L’été des assos limite les places

Pour les activités auxquelles j’ai pu participer dans ma jeunesse (il me semble qu’on payait encore en francs…), nous étions une quinzaine. Mais avec 170 stages différents, répartis sur 8 semaines, cela accueillait toujours plus d’enfants que les limites effectives (pour certaines activités) de 25 places la semaine. Sauf que c’est si cher, que beaucoup ne se le paieront pas pour des raisons économiques, et qu’on fait du sport un privilège de friqués…


Les activités : 60 pour Sports vacances par 40 associations contre 30 théoriques pour L’été des assos par 17 associations (en admettant que tout le COS participe)

Je vous propose de ne pas compter une à une les activités mais de pour une fois de faire confiance à Éric MEHLHORN qui nous expliquait supprimer Sports-vacances parce que cela lui coûtait 100 000 € chaque année. En 2015, nous avions eu droit, par des associations amies d’Éric MEHLHORN (comme le club de baseball), aux mêmes activités que cette année, les sports de combat et le roller en moins pour diversifier. Il se dit que les assos sont forcés de participer…

SPV-6


Je pense que Éric MEHLHORN fait une erreur de supprimer le dispositif Sports-vacances, tout en encourageant à côté la pratique du sport communautaire. J’affirme que les associations sportives saviniennes qui acceptent de participer au dispositif parce qu’elles perçoivent spécialement une partie de leur subvention pour cela, ou parce qu’elles ne veulent pas perdre leurs subventions, ont également tort de collaborer à cette injustice à l’esprit du sport.


Les documents

  • Le programme 2016

SPO-2016-2 001

SPO-2016-3

SPO-2016-4 001

  • La comparaison avec 2013

SPV-10SPV-2013-1

SPV-8 SPV-2013-3

SPV-2013-4

SPV-9

Mathieu (FLOWER), ta cravate

Quand je veux me moquer de notre président normal, je vais me détendre en regardant ce site http://www.francois-tacravate.fr/. Mais il n’y a pas que lui à qui personne n’ose dire que sa cravate est de travers. Je déplore donc que personne n’ait rien fait remarquer à Mathieu FLOWER avant une photo posée. Elle est belle la solidarité entre nos élus !

Alors certes la cravate pour cacher les boutons de la chemise ou le nœud papillon pour cacher le col, ça fait habillé mais ça fait aussi lourd et vieille école. Sur la photo, ni même le maire ni le rédacteur adjoint du Républicain n’en portent une, alors pourquoi le maire-adjoint aux Sports. s’habille-t-il ainsi ?  Ça me rappelle BÉNÉTEAU en costume et en jean pour faire du basket.

Bén-et-o

En vérité, le maire-adjoint aux Sports de Savigny n’ayant aucune marge de manœuvre pour agir ou proposer quoi que ce soit qui coûterait à la commune (comme une opération Sports vacances par exemple) en est réduit à faire de la représentation. C’est la même communication débile que le Gouvernement : nous sommes sur le terrain, dans l’action, à vos côtés.

Personnellement, je déteste les cravates et je n’en porte quasiment jamais car elles n’apportent quasiment rien de plus à l’habillement… Elles me rappellent également de trop l’hypocrisie de certains qui sous de beaux atours sont en réalité de beaux « connards ». Mais le paraître ne peut jamais totalement masquer l’être. Sachons nous en souvenir à l’occasion.

Au fait, tout cela ma rappelle que le maire n’a jamais dit combien avaient coûté les Sports US cet été pour que l’on compare cela aux Sports vacances. Ce que j’ai comme renseignements, c’est 400 enfants aux Sports-vacances avec 30 activités différentes contre 60 aux Sports US avec 6 activités différentes… Et au niveau des coûts, je sais que la proportion n’y est pas…

ACHTERGAËLE et PATAUT sanctionnés ; BÉNÉTEAU et FLOWER promus

Dans quel état se trouve la municipalité savinienne pour que le maire Éric MEHLHORN ait ainsi dû rétrograder sa première adjointe Nadège ACHTERGAËLE et son deuxième adjoint Jacques PATAUT ? Étaient-ils incompétents ? Ont-ils commis une connerie qu’il faut désormais masquer ? Ou représentaient-ils une menace pour la place de MEHLHORN ?

Nadège ACHTERGAËLE perd l’Urbanisme et les Travaux pour gagner la rénovation urbaine. Elle conserve le cadre de vie.

Jacques PATAUT perd les Finances, la Commande publique et l’Administration générale pour la « modernisation du patrimoine communal, les Travaux et les grands projets« 

Sébastien BÉNÉTEAU échange la Jeunesse et les Sports contre les Finances, la commande publique et les Affaires générales

Mathieu FLOWER ajoute à la Démocratie locale, la Jeunesse et les Sports.


MEHLHORN n’avait pas besoin d’un adjoint supplémentaire

À la lecture de la note de synthèse qui a permis l’élection de Mathieu FLOWER comme maire-adjoint, on se rend compte de l’imposture mehlhornienne qui justifie la création d’un neuvième poste d’adjoint pour s’occuper de la rénovation urbaine. Alors qu’il suffisait apparemment de dégager ACHTERGAËLE de l’Urbanisme et des Travaux pour lui confier ce poste. Et de répartir les domaines de l’Urbanisme et des Travaux entre les autres adjoints.

Clairement, PATAUT est placardisé parce que la modernisation du patrimoine est aussi inutile que la vice-présidence de MEHLHORN chargé du patrimoine au Conseil départemental. De grands projets à Savigny ? Vaste blague. Quant aux Travaux, c’est JAUGEAS qui les gère par intermittence avec son adjoinat à la Sécurité. C’est dommage parce que PATAUT comme Laurence SPICHER, est un bosseur mais qui est mal orienté donc qui a fait beaucoup de mal…

Il aurait donc été possible pour Éric MEHLHORN qui est très satisfait de son adjoint Dany de lui confier la charge des Travaux. Quant à Nadège, on lui laissait l’intitulé « Urbanisme », elle n’aurait pas travaillé plus et elle aurait perdu cette compétence dans 1 an 1/2 lorsque l’EPT (Établissement public territorial) l’aurait pris à sa charge… Encore une fois, MEHLHORN démontre qu’il n’a aucune vision parce qu’il ne comprend rien à rien.

9-ADM


Une consigne des Républicains (LR) ?

Ce changement de poste ne me paraît pas être du fait d’Éric MEHLHORN (l’a-t-on déjà vu prendre une décision qu’on ne lui aurait pas suggéré ?) mais une consigne de son parti Les Républicains. Autrement la Ville n’aurait pas dépensé en cet été 2015 les sommes de 1800 € pour former (à quoi ? On se le demande) Mathieu FLOWER et 3900 € pour former Sébastien BÉNÉTEAU (idem) auprès de M. Charley JOSQUIN (LR), proche du maire au moins sur Facebook…

décision-551

décision-554


Un autre conflit d’intérêt ?

Rappelons simplement qu’avant de donner des formations, M. JOSQUIN fut candidat UMP sur le canton de Juvisy. D’après Facebook où il est copain avec tous les républicains du coin, il est toujours influent au sein de ce parti, et c’est tout naturellement qu’il propose des formations hors-de-prix (3900 € pour 5 demi-journées dont 1 de retour d’expérience) pour apprendre à « évaluer les services et mettre en œuvre des politiques » relevant de sa délégation…

Josquin-UMP

Extrait de la page Wikipédia de Juvisy-sur-Orge


Génération MEHLHORN

Des méchantes langues disent que le président HOLLANDE a nommé Emmanuel MACRON aux Finances et Myriam EL KHOMRI au Travail pour que le jour où la croissance reviendra, ce soient des jeunes (dont une issue des migrations) qui paraissent aux premières lignes. À Savigny, c’est pareil, lorsque l’État redonnera des subventions aux collectivités après 2017, la situation financière ira mieux (ce ne sera pas grâce à MEHLHORN) et nous aurons nos jeunes en vue.


Pourquoi eux et pas d’autres ?

  • Le cas ACHTERGAËLE : L’ANRU (II) étant un programme d’État, la Ville n’aura pas son mot à dire sur le projet, tout juste son accord à donner. Pour preuve, elle doit déjà se tenir à l’écart du Conseil citoyen de Grand-Vaux, même si à mon goût, il y a un peu trop d’employés municipaux qui y siègent… Nadège a explosé en vol ; on l’exflitre discrètement vers un placard où elle pourra discrètement se reconstruire pour sauver ce qu’il reste d’elle.
  • Le cas PATAUT : Il fallait sacrifier quelqu’un pour apaiser la colère du dieu Collectif et donner l’exemple que le 13-avril ne se reproduirait pas. PATAUT est le plus « vieux », il traine quelques casseroles, il n’est pas apprécié, il propose la ligne budgétaire du parti des Républicains et un coach qui viendrait tous les lundis matins en mairie pourrait proposer les mêmes conclusions. Sincèrement, la perte la plus dommageable pour Savigny.
  • Le cas BÉNÉTEAU : Il faut sauver le soldat Sébastien. Il s’est montré complètement nul pour ne pas dire zélé collaborateur dans les coupes budgétaires qui ont surtout atteint (quoiqu’en dise MEHLHORN) la jeunesse et les sports. Laissons-le maintenant liquider le domaine des Finances. De toute façon, il n’aura qu’à signer les documents que lui présenteront les services municipaux, tout en essayant de les comprendre.
  • Le cas FLOWER : Le représentant de Grand-Vaux au sein de la municipalité qui de toute façon dégagera lorsqu’on cassera sa tour pour rénover le quartier. Il appelle « démocratie locale » le fait de réunir les habitants pour leur mentir. Il représente le MoDem et il ne faudrait pas que ce parti puisse s’éloigner trop de la puissante fédération des Républicains. Donc on file du fric et du prestige pour acheter les convictions des uns et des autres.

Les arrêtés de délégation

DSC_0871

DSC_0859

DSC_0865  DSC_0873


En politique, vous n’avez pas d’amis. MEHLHORN n’aurait jamais rien gagné sans Nadège à ses côtés. Mais il pense ne plus en avoir besoin et il la jette comme il se débarrasse de PATAUT devenu encombrant. Et bientôt, ce sera le tour de BÉNÉTEAU et de FLOWER lorsqu’ils auront fini de servir la soupe. Voilà pourquoi tous ces gens font de la politique : pour la gloire de la fonction, mais qu’en retiendront les livres d’Histoire, surtout si je tiens la plume ?