Archives du mot-clé site

Vos questions : pourquoi Olivier VAGNEUX est-il vulgaire, grossier, outrancier sur son blog ?

Question posée ce matin lors d’un tractage au marché Davout.

Un homme d’âge mur, qui me dit qu’il n’aime pas mon langage sur mon site.

Et qui me demande ce que cela m’apporte, parce que lui trouve que cela me dessert.


Alors oui, je l’assume d’être vulgaire, grossier, outrancier, irrespectueux, et peut-être même pire que MEHLHORN que je dénonce.

Même si moi aussi, je trouve détestable ce que je fais, et je souhaiterais ne pas ou ne plus le faire.

Ce n’est pas parce que je pratique la violence en politique que j’aime la violence !

Oui, je suis capable d’aligner trois phrases sans insulter quiconque, même si cela peut paraître impensable.

Moi aussi, j’aimerais rester un gentil petit garçon à n’être que dans la proposition constructive, et à ne rien critiquer, mais faire des « remarques fraternelles » en bon chrétien !

Seulement, cela ne fonctionne pas… Redescendez sur Terre, ce n’est pas le monde des Bisounours. Et en face, personne ne se gêne pour vous faire de crasses !


Aujourd’hui, si j’ai 1000 lecteurs par jour sur mon blog, dont de nombreux robots juste là pour indexer les pages et y adapter la publicité ; si j’ai cette audience, c’est aussi pour cela.

Au marché, ce matin, il y avait aussi des gens qui n’avaient pas retenu mon nom, mais savaient qui je suis, ou qu’ils étaient en désaccord avec mes idées !

Parce que l’être humain est fatalement attiré par ce qui le choque.

Pour voir jusqu’où je vais aller dans la provocation !

Et quand je ne choque pas, et que je ne fais que de l’information, tout le monde se contrefiche de ce que j’écris, et je n’ai que 200 lecteurs par jour, comme au début, et je fais 6 % aux élections.

L’excès, et je suis conscient d’arriver à tomber dedans de plus en plus souvent, est que l’on ne retienne de moi plus que cet aspect vulgarité, et pas le reste.

J’avais un prof de droit qui parlait tout le temps de sexe. Je n’ai rien retenu de ses cours, et j’avais quand même 6/20 de moyenne (quoique je confonde certainement entre mes cours de droit à l’université et ceux à l’école de journalisme), mais je me souviens de ce prof, et qu’il parlait de sexe.

C’est l’adage de Jean-Marie LE PEN : l’important, c’est qu’on parle de moi.

Je pense pas trop mal m’en sortir, car mes écrits papiers restent tempérés, même s’ils ont encore choqué récemment, parce que j’ai écrit que la situation actuelle était une conséquence de MARSAUDON. Le blasphème !


Après, je souris doucement, parce qu’il y avait aussi un autre homme qui m’avait fait la même réflexion il y a un an, et qui en discutant un peu, en vient à me dire trois phrases plus tard que MEHLHORN est « un connard » !

Même si je sais que le maire de Savigny se lâche sur moi en privé, et qu’il m’arrive de lui rendre la réciproque ; et le plus dur pour moi reste d’éviter le point Godwin, cela reste de la diffamation privé.

Donc moi aussi, et comme cet homme, j’ai le droit d’être en colère, et de l’exprimer en écrivant des vulgarités.

Et un politique qui ne serait que dans la gentillesse, déjà je ne connais pas, et ensuite, c’est la victime qui se fait intégralement piétiner.

Et puis il y avait un autre homme qui s’était offusqué que je parle de « MEHLHORN », et non pas de « Monsieur MEHLHORN », parce que je dois le respect à mon maire…

Donc les échelles de valeur… S’ils connaissaient les autres en privé, et les dessous de la politique, peut-être me comprendraient-ils plus ?


Cela étant, c’est aussi pour cela que j’ai besoin d’arrêter si je perds.

Parce que cela me détruit de constater mon impuissance depuis cinq ans, malgré de faibles victoires, et une pression de chaque instant sur MEHLHORN.

C’est clair que je ne pense pas que du bien de l’Homme, et qu’heureusement que j’ai mon christianisme pour croire que l’Homme est bon, et qu’il vaut le coup.

Parce que je serai plutôt comme Ripley dans la saga Alien, à penser que même si les xénomorphes tuent sauvagement les humains ; eux, au moins, sont solidaires, ne se tuent pas entre eux, sauf si c’est pour profiter du sang acide de l’un d’eux pour s’échapper, et surtout ne se vendent pas mutuellement. Sont-ils plus civilisés que nous ? Je m’interroge…

C’est clair que les Saviniens se réveillent pour un truc, et puis se rendorment illico. Ça gueule et puis ça rentre dans le rang. Sur les fermetures de services, sur les augmentations d’impôts, sur l’urbanisme, sur la fibre, sur Linky… Il n’y a qu’à lire les forums !

Dès qu’il y a un immeuble à côté de chez eux, dès qu’on leur a installé Linky de force, ou dès qu’ils sont fibrés, c’est fini, vous ne les entendrez plus…

Alors, oui, ça m’énerve, et ma vulgarité est aussi bien un style oratoire, si médiocre soit-il, mais je le constate, nécessaire pour parler à la basse populace, que je donne clairement l’impression de mépriser, et j’ai mes raisons, parce que je suis souvent tout seul ; qu’un défouloir pour tout ce que je prends pour moi d’un Savigny que j’aimerais pouvoir défendre plus… Donc aveu d’impuissance à peine dissimulé…



Robin RÉDA, populiste et démagogue, lorsqu’il est en minorité à l’EPT T12

© Capture d’écran très moyenne de la vidéo du Conseil territorial de l’EPT 12 du 12 avril 2016

Robin RÉDA doit quand même beaucoup douter de ses convictions pour avoir besoin sans cesse de tacler la gauche ou l’extrême-gauche. Pensant personnellement que ce courant politique se discrédite tout seul, je ne comprends pas pourquoi Robin RÉDA, au lieu d’aller de suite au vif de son propos, a toujours besoin d’instiller une petite pique contre ses adversaires. Finalement, on n’en retient que cela de ses interventions…

Est-ce de bonne guerre ou Robin pourrait-il se monter grand prince et feindre d’ignorer les mesquineries des socialos-communistes ? Il est avant-dernier membre de l’exécutif et toujours nommé secrétaire de séance (poste dont il ne défend jamais l’idée qu’il pourrait être tournant en suivant l’ordre du tableau du Conseil). En appeler au public n’est d’autant pas plus logique puisque c’est ce dernier qui a élu cette majorité de gauche… Seuls ses fan-boys l’ont applaudi…


La citation populiste et démagogue de Robin RÉDA après la présentation budgétaire

À 01 h 18 de Conseil : « Merci, Monsieur le président. Permettez-moi d’abord de penser au public qui a dû très bien suivre toute cette présentation, et je pense qu’à l’avenir si dans la construction de nos documents, nous pouvions aussi avoir des petites notes, peut-être un peu plus visuelles pour les gens qui viennent assister au vote de ce type d’actes, ce serait peut-être un peu (propos inaudibles à cause des applaudissements)…suffrages. Heureusement que c’est filmé par notre vidéaste préféré !« 


Le Conseil territorial semble inspirer Robin RÉDA

En voilà une idée qu’elle est bonne. Quel dommage que Robin RÉDA lorsqu’il était président de la CALPE ne s’appliquait pas cette discipline qu’il réclame aujourd’hui à l’établissement public territorial 12. Rappelons-nous en 2015 uniquement, la vidéoprojection d’une présentation linéaire, à quinze mètres des chaises du public. Un document qui n’a même pas été mis sur le site de la CALPE par la suite… Donc niveau souci du public, RÉDA pouvait mieux faire.


Robin RÉDA, donnez l’exemple

Prenons Robin au mot. J’attends désormais de lui sur Facebook, sur Twitter, sur un site internet personnel ou sur le site de la mairie de Juvisy qu’il publie toutes ces données financières de l’EPT 12. Voire même plus avec tous les documents administratifs publics qui transitent dans ses mains de conseiller territorial. En plus, pour lui qui aime se distinguer en public, il romprait vraiment par cette transparence avec les pratiques du jeanfoutiste Éric MEHLHORN…


Quand l’hôpital (de Juvisy) se fout de la charité

Rappelons malgré tout que l’administration RÉDA a toujours eu plus de mal que l’administration GARCIA à répondre à mes demandes. Pour preuve, j’avais obtenu en 2013 un courrier de GARCIA(*). Mais le plus fort, est que lorsque j’ai saisi la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA), Robin RÉDA n’a même pas répondu. Il ne s’est même pas défendu, avouant de fait qu’il pratique effectivement la rétention d’informations publiques.


(*) La fausse-réponse de GARCIA en 2013 ; l’agglomération a toujours été un bunker

En effet, même en suivant les conseils de GARCIA, je n’ai jamais pu contacter personne car ils renvoyaient tous la balle sur Savigny. Or, comme mes relations étaient ce qu’elles furent avec Laurence SPICHER-BERNIER. Bref, nous constatons une fois de plus la très grande opacité sur le thème de la rénovation urbaine. Posons nous des questions : Pourquoi ? Quels sont les enjeux, électoralistes et financiers ? Qui a intérêt au maintien de la pauvreté dans des quartiers ?

Réponse-Garcia

Cliquez pour agrandir


Sur ce, et puisque Robin bénéficie toujours d’une aura sur l’ancien territoire des Portes de l’Essonne, je souhaite que la réponse des services de l’agglomération à mes demandes dorénavant change. Qu’on arrête depuis janvier de me dire qu’on ne peut rien faire parce qu’on est perdu, en plein déménagement sans savoir qui fait quoi, et qu’enfin les 1400 agents de l’agglo se mettent à bosser. Robin, si tu peux transmettre le message, je t’en saurais gré.

Quelques jours de travaux sur le site de VSA

Vivons Savigny autrement est un mouvement citoyen qui s’est créé en juin 2013 pour proposer une alternative à la politique de Laurence SPICHER-BERNIER. Ayant rassemblé 861 voix soit 6,47 % des suffrages exprimés, la liste a choisi de ne pas fusionner au second tour (avec qui aurait-elle pu ? Non mais, nous avons notre honneur).

Seize mois après l’élection qui a vu triompher la liste conduite par Éric MEHLHORN, le combat de VSA dans le marécage politique savinien est plus que jamais nécessaire avec une majorité incompétente et inefficace, une partie de l’opposition (UDI-FN) complice et une opposition molle et inexistante (union de la gauche).

Alors parce que VSA doit se réinventer, et définitivement tourner la page de ces municipales perdues, nous refaisons le site de VSA sur un nouveau serveur avec un nouvel hébergement mutualisé. Nous travaillons également sur une nouvelle maquette, moins politique, avec une rubrique pour les archives et plus de place pour les actualités saviniennes et calpiennes.

Aussi pendant quelques jours, le site de VSA n’est-il plus accessible mais si un article vous intéresse, nous avons procédé à des copies que nous pouvons vous envoyer. Merci alors d’adresser vos éventuelles demandes à contact@vivons-savigny-autrement.fr. Encore merci à ceux qui alimentent le site et ceux qui le travaillent ces jours-ci.

Je rappelle que ce site est ouvert à toutes les contributions des Saviniens qui désireraient s’exprimer pour proposer des initiatives pour notre ville ou pour dénoncer des problèmes afin qu’ensemble, nous y recherchions des solutions. Avec près de 300 articles, il ambitionne de participer à l’amélioration de la qualité de vie à Savigny-sur-Orge.

Savigny-sur-Orge : le point sur les mobilisations à venir contre le budget 2015

En avant-propos, on m’apprend que plusieurs de mes affiches ont été recouvertes notamment au niveau du nom des sites. Je ne donne pas cher de la contestation anti-budget primitif 2015  si elle commence à tirer dans les pattes de ceux qui la soutiennent. Mais bon, si d’autres médias saviniens ont, comme le Savinien libéré, plus de 300 visiteurs minimum chaque jour avec plus de 1000 pages lues (avec un record hier à plus de 550 visiteurs et plus de 2000 pages vues), alors il n’y a aucun problème.

Fin de l’aparté : Dire que ce blog a un petit peu plus d’un an… Il est resté confidentiel de fin mars 2014 à la fin mai 2014. Puis à partir de juin, tous mes opposants politiques ont commencé à le lire (ils étaient bien les seuls). Puis les visites se sont internationalisées à l’été 2014 (NSA, je te vois !) et se sont stabilisées à 250 visiteurs/jour au début de l’automne 2014 (300 à l’hiver). J’ai ensuite connu un bond avec mon tract de vœux à plus de 350 visiteurs stables/jour et il m’est arrivé de dépasser les 450 avec les élections départementales. Donc je suis un petit peu lu…

Deux grandes mobilisations à venir

Les Saviniens sont invités à se retrouver :

– le jeudi 16 avril à 16 h 30 devant la mairie de Savigny, pour défendre le centre de vacances de la Savinière à la-Tranche-sur-Mer (Vendée) appartenant à la commune depuis 1932.

(J’y serai moi-même pour un petit reportage-photo)

– le dimanche 19 avril à 15 h 00 devant le bar-tabac du Bardy (croisement avenue de Champagne et boulevard Aristide-Briand), pour défendre la MJC de Savigny qui existe depuis 50 ans.

Édit : un mouvement supplémentaire est prévu dès 11 heures le matin, toujours partant du Bardy et se dirigeant vers le bas de la brocante.

Le site des Saviniens mobilisés

https://sites.google.com/site/sauvonslenfancesavigny/documents-partages

Une mobilisation pour la crèche familiale a eu lieu le matin du 15 avril

Vers 9 heures ce matin, plusieurs employés de la crèche familiale accompagnés de plusieurs parents et enfants se sont réunis devant la mairie pour protester contre l’abandon de l’aide municipale à cette infrastructure qui accueille jusqu’à 120 enfants soit la moitié des places existantes à Savigny. Le prétexte du Maire qui prétend que le relais sera assuré par le RAM (Relais d’assistantes maternelles) étant tout à fait fallacieux, les rôles étant différents.