Archives du mot-clé sécurité

Savigny-sur-Orge : Daniel JAUGEAS, une « taupe » chez Debout la France (DLF) selon Nicolas DUPONT-AIGNAN

« Daniel, c’est une taupe chez nous. On en avait parlé, simplement que j’ai hésité à le virer parce que je ne voulais pas faire de drame maintenant, juste avant les élections. Mais c’est une taupe, c’est évident. Il est le vrai représentant de la municipalité chez nous, et pas l’inverse. (…) Moi, je l’invite nulle part. Mais simplement, il faut… Est-ce qu’on ne peut pas le… ? Je ne sais pas ce qu’on fait. On s’est posé la question vingt fois. (…) Mais on fera le ménage. (…) Moi, je veux bien le faire avant mais j’ai peur que ça… On va le faire juste après. Ne vous inquiétez pas. »

Source audio : https://vocaroo.com/i/s0yvLQ9UyJnz (cliquez sur le lien – peut nécessiter d’activer Adobe Flash en cliquant sur le symbole blanc au milieu du rectangle noir)

Nous sommes deux mois avant les élections régionales de décembre 2015. Ces quelques mots sont prononcés devant moi par Nicolas DUPONT-AIGNAN (NDA), président de Debout-la-France (DLF), en présence d’Hélène BRUNG, alors responsable DLF de la 7e circonscription et secrétaire générale adjointe du mouvement. Quelques années après, aucun « ménage » n’a été fait, mais il reste intéressant de voir quels termes emploie NDA concernant Daniel JAUGEAS, du moins devant moi.

Pour ceux qui ne sauraient pas trop qui est JAUGEAS, c’est le maire-adjoint à la Sécurité, étiqueté Debout-la-France, que vous pouvez souvent apercevoir en train de téléphoner, au volant de sa Toyota blanche municipale de fonction parce qu’en bon défenseur des produits français, il a fait acheter japonais. Il est régulièrement entouré de la Police municipale dont il se croît le chef, et c’est lui qui prend souvent des arrêtés liberticides prouvant en fait qu’il ne contrôle rien.

Je l’ai épinglé pour avoir déclaré une agence immobilière avec l’adresse de son voisin en début de mandat ; et aussi pour de détournement de fonds publics quand il utilise la Police municipale pour accompagner sa femme aux courses, ou quand il se sert d’agents des services techniques pour faire des travaux chez lui. J’ai plusieurs photos, et des témoignages concordants des accusations que je porte, y compris de personnels en mairie, mais les publier nuirait à mes sources qui seraient identifiables (et puis, je garde du biscuit, au cas où, même si j’ai choisi de ne pas feuilletonner plus)…

NDA aurait-il donc adapté son discours pour me faire plaisir ? Auquel cas Hélène BRUNG est drôlement bien rentrée dans son jeu quand elle s’est aussi mise à taper sur Daniel ! Pourquoi n’a-t-il pas tenu sa promesse de « faire le ménage » ? Est-ce lié au score de 12 % aux régionales dans la ville qu’il croît pouvoir lui devoir ? Pourquoi garde-t-il JAUGEAS dont il se méfie depuis des années, d’autant plus qu’il y a eu un autre élu DLF à Savigny : Jean-Charles HENRY ?

Électeurs DLF de Savigny-sur-Orge : voyez comment le président, du parti pour lequel vous votez, désavoue son représentant local. Comment pouvez-vous continuer de voter pour eux malgré cela ? Garder un tel homme va à l’encontre de toutes les autres convictions exprimées publiquement par NDA ; qui occupe ses places avec qui il trouve… Mais pourquoi ne lui rappellerait-on pas cette promesse, en vue des prochaines municipales ?

Dans tous les cas, avec l’investiture DLF ou pas, Daniel JAUGEAS, membre de la majorité municipale, n’a aucune crédibilité à incarner le souverainisme patriotique de NDA ! Sérieusement, où a-t-on déjà vu un président de parti défoncer autant un de ses adhérents ? Alors je l’écris : JAUGEAS est juste un opportuniste qui a pris une étiquette DLF pour compléter la jolie collection de MEHLHORN, et obtenir un poste d’adjoint au nom du pourcentage théorique qu’il aura apporté pour la victoire…


Pour écouter l’intégralité de ma conversation de 02 minutes 18 avec Nicolas DUPONT-AIGNAN (je précise que ce n’est pas un enregistrement pirate et que j’avais mon micro à la main ; d’autant que l’on entend dans la conversation NDA dire me fait confiance quand à ce que je vais publier sur mon blog) :

https://vocaroo.com/i/s1VPgFcOxDZo


DSCN99731

Daniel JAUGEAS exflitrant Éric MEHLHORN du forum des associations 2018



Publicités

Quel bilan pour Éric MEHLHORN et sa majorité, au bout de quatre ans de mandat ?

« Plus que deux ans à tenir » ; c’est le seul commentaire qui me vient à l’esprit en achevant mon bilan de l’action de la majorité municipale. Celle-ci a en effet réalisée 18 de ses 111 promesses de campagne (soit 16 %), et on ne pourra certainement lui accorder que la réalisation de 29 promesses d’ici à la fin du mandat, soit un total de 26 %. Mais nul doute que l’électeur de base de LR n’en aura cure, et revotera la confiance les yeux fermés.

Comme chaque année, je me tiens naturellement prêt dans les commentaires à expliquer chacun de mes choix de classement, même si la lecture régulière de mon blog, ou l’observation de ce que vous constatez à Savigny, devrait vous permettre de comprendre pourquoi.

Je renouvelle aussi l’avertissement régulièrement proféré par Bernard BLANCHAUD. Oui, les réalisations municipales devraient se multiplier vers la fin de l’année en vue des prochaines élections municipales. Et vous seriez vraiment stupides de ne pas vous en rendre compte. Et je vous invite à déjà observer le renforcement de la communication municipale ; ils n’en font pas tellement plus, mais ils font savoir qu’ils le font. Et il y a encore des gens pour s’émerveiller…


ÉTAT D’AVANCEMENT DU PROGRAMME

  • En rouge, ce qui n’a pas encore été réalisé ou a été clairement abandonné
  • En orange, ce qui ne pourra plus être réalisé autrement que par l’intercommunalité
  • En bleu, ce qui est en cours de réalisation, ou a été réalisé de manière incomplète
  • En vert, ce qui est réalisé

PRINCIPES GÉNÉRAUX

  • Maîtriser les finances communales et stabiliser la fiscalité
  • Renforcer les moyens pour assurer la sécurité et la tranquillité
  • Préserver le cadre de vie
  • Redynamiser l’économie locale
  • Favoriser l’égalité des chances et l’accès aux loisirs pour tous
  • Inscrire l’avenir communal dans le cadre de l’intercommunalité
  • Mettre la participation citoyenne au cœur de la vie commune

FINANCES (Sébastien BÉNÉTEAU)

  • Auditer les finances de la Ville
  • Gérer avec rigueur le budget communal
  • Présenter le budget de manière accessible et transparente
  • Rechercher les aides et subventions pour les projets
  • Ne pas augmenter les taux d’imposition existants
  • Solliciter l’agglomération pour le financement
  • Mettre en place des plans pluriannuels d’investissement

SÉCURITÉ (Daniel JAUGEAS)

  • Redynamiser le partenariat avec la Police
  • Redéfinir les missions de la Police municipale, ses moyens et sa formation
  • Augmenter les effectifs de la Police municipale
  • Mettre en œuvre un plan pluriannuel de déploiement de la vidéoprotection
  • Faciliter l’équipement des commerçants en matériel de télésurveillance
  • Installer un Conseil des Droits et des Devoirs des parents
  • Animer des réunions de prévention à destination des séniors
  • Mettre en place un dispositif de Voisins vigilants

ÉCONOMIE LOCALE (Réjane MALGUY)

  • Rendre Savigny attractif
  • Doter Savigny d’un schéma de développement économique
  • Mettre en œuvre une démarche de marketing territorial
  • Installer une pépinière d’entreprises
  • Lancer une étude de diagnostic du commerce local
  • Relancer le pôle commercial de Grand-Vaux
  • Relancer l’activité des différents marchés
  • Favoriser et accompagner l’installation de créateurs d’activités
  • Proposer des zones de stationnement de courte durée

SPORT, CULTURE ET VIE ASSOCIATIVE (Joëlle EUGÈNE et Mathieu FLOWER)

  • Mieux reconnaître et soutenir le rôle du tissu associatif
  • Donner un nouvel élan à la vie culturelle
  • Rénover et mettre aux normes les équipements sportifs
  • Optimiser les capacités d’accueil des équipements
  • Mettre en place des parcours de santé dans les parcs
  • Favoriser l’insertion des jeunes par le sport
  • Donner plus de place au spectacle vivant
  • Rajeunir les programmations
  • Veiller au bien-être des anciens combattants
  • Soutenir la transmission de leur mémoire
  • Œuvrer à la réouverture de « notre » cinéma
  • Créer une maison des associations
  • Fixer les subventions aux associations en toute transparence

ENFANCE (Anne-Marie GÉRARD)

  • Rehausser et diversifier l’offre d’accueil de la petite enfance
  • Créer une nouvelle halte-garderie pour accroître les places d’accueil
  • Recruter des assistantes maternelles agrées pour la crèche familiale
  • Encourager la création de crèches familiales et d’entreprises
  • Créer une ludothèque

SCOLAIRE (Anne-Marie GÉRARD)

  • Rétablir un rapport de confiance entre les acteurs de la vie scolaire
  • Généraliser la vitesse à 30 km/h aux abords des écoles
  • Mettre en place des « gilets jaunes »
  • Créer des aires dépose minute
  • Améliorer et contrôler la qualité des repas servis dans les cantines
  • Favoriser les repas bio et les producteurs locaux
  • Doter les écoles maternelles et élémentaires d’outils technologiques
  • Être vigilants quant au respect de la laïcité
  • S’opposer à la réforme des rythmes scolaires sauf si son coût est supporté par l’État
  • Travailler en concertation avec tous les acteurs de la communauté éducative

JEUNESSE (Mathieu FLOWER)

  • Répondre aux aspirations des jeunes
  • Créer un point Information Jeunesse
  • Faciliter l’accès au sport et à la culture au plus grand nombre
  • Organiser un forum pour obtenir des stages
  • Créer une bourse au permis de conduire, en échange d’heures de travail
  • Activer une cellule d’aide aux jeunes sans affectation scolaire à la rentrée
  • Accueillir des engagés du service civique volontaire au sein des services municipaux

ACTION SOCIALE ET SOLIDARITÉS ACTIVES (Daniel GUETTO)

  • Faire de Savigny une ville solidaire
  • Prendre en compte le handicap dans toutes les constructions
  • Créer une mission handicap dans le cadre du CCAS
  • Créer une cellule de coordination des services d’urgences sociales
  • Continuer à accueillir les ainés lors de manifestations
  • Favoriser les relations intergénérationnelles

URBANISME, LOGEMENT ET TRAVAUX (Nadège ACHTERGAËLE)

  • Défendre un urbanisme maîtrisé et durable
  • Réaliser un Plan local de l’Habitat
  • Favoriser la mixité sociale
  • Valoriser les espaces de respiration urbaine en aménageant des espaces de loisirs
  • Requalifier les espaces délaissés ou abîmés
  • Lancer une étude pour créer une résidence étudiante près du lycée Corot
  • Réhabiliter le patrimoine communal et la voirie en prenant en compte l’aspect énergétique
  • Élaborer un plan de prévention des inondations
  • Rénover les chaussées en réservoirs
  • Donner les moyens d’effectuer un bilan thermique de son habitation
  • Moderniser et sécuriser l’éclairage urbain

RENOUVELLEMENT URBAIN (Nadège ACHTERGAËLE)

  • Obtenir les moyens d’un renouveau pour Grand-Vaux
  • Obtenir les moyens d’un renouveau pour les Prés-saint-Martin

CADRE DE VIE (Alexis TEILLET)

  • Maintenir le couvre-feu et empêcher le survol de Savigny
  • Développer la fibre optique sur Savigny
  • Développer le Wi-Fi dans les lieux publics
  • Soutenir et défendre les usagers de la ligne C
  • Obtenir la prolongation de la ligne 492 à Juvisy-sur-Orge
  • Renforcer l’entretien des rues pour que Savigny soit propre
  • Créer une brigade verte pour une veille environnementale
  • Remplacer les véhicules municipaux vieillissants par des voitures électriques ou hybrides
  • Implanter des bornes de rechargement pour voitures électriques

AGGLOMÉRATION (Éric MEHLHORN)

  • Faire de l’agglo une intercommunalité de projets au service de la population
  • Prendre sa place dans la gouvernance de l’agglo
  • Se conduire en élus responsables pour permettre un développement vertueux du territoire
  • Poursuivre et améliorer la mutualisation des moyens
  • Se mobiliser pour que le projet piscine soit financé et porté par la CALPE

DÉMOCRATIE LOCALE (Mathieu FLOWER)

  • Faire de chacun un coproducteur de l’action municipale
  • Mettre en place un processus de concertation

CHARTE DES ÉLUS

  • Être transparent dans la gestion des finances publiques
  • Rendre compte de leur travail
  • Être présent
  • Aller en avant de la population
  • Écouter les citoyens
  • Renforcer les consultations et la participation citoyenne
  • Instaurer un climat de confiance, de respect et de dialogue avec les employés municipaux
  • Respecter l’ensemble des citoyens
  • Rejeter le clientélisme
  • Rejeter le favoritisme

Au final, seul le volet sécuritaire aura à peu près été accompli, ce qui correspond à l’électorat LR. Les finances auront partiellement été assainies ; uniquement du fait de la hausse de nos impôts, et du fait que la majorité ne s’endette plus de 3 millions € chaque année. Mais pour le reste, tout se dégrade à commencer par le cadre de vie, et la preuve en est que nous ne sommes plus que 36 662 habitants, malgré toutes les constructions nouvelles de logements sociaux…



Ces élus qui réclament le civisme qu’ils ne pratiquent pas (Daniel JAUGEAS)

Copie d’un courriel adressé ce jeudi 15 juin 2017 à Daniel JAUGEAS, maire-adjoint à la Sécurité, à Savigny-sur-Orge. Dans mon programme de 2020, nous reprendrons ce que nous avions promis en 2014, à savoir de réduire la réglementation routière lorsqu’elle est stupide, du genre des 4 stops, et nous ferons en plus sauter tous les ralentisseurs qui sont illégaux car mesurant plus de 10 centimètres de hauteur, par exemple ceux qui sont avenue de l’armée-Leclerc. Arrêtons d’emmerder les gens sur la route ; ils le sont bien assez autrement.


Monsieur le maire-adjoint en charge de la Sécurité,

Quel délice de lire le considérant de l’arrêté 17/049 qui décide de l’installation d’un STOP avenue Morand !

Vous voulez ralentir la vitesse… Trois mètres à peine après un ralentisseur (dont vous avouez de facto l’inefficacité).

Ralentisseur en plus dégradé, notamment par le passage des camionnettes municipales dans une zone que votre prédécesseur, Charles DUPUIS, avait pourtant fait réserver aux bus et aux riverains.

En fait, vous ne contrôlez rien, voire vous contrôlez encore moins avec 13 agents de PM que quand il y en avait 7. Mais on ne peut pas en effet être à la verbalisation, et ailleurs en même temps.

Vous ne contrôlez pas plus le mur de la place Henri-Ouzilleau à Grand-Vaux qui contient toutes les immatriculations des voitures de la BAC. La PN me dit par courriel avoir fait demander à la Ville de faire repeindre ce mur ; ça fait plus de trois mois… Par contre, pour repeindre les marquages au sol deux semaines avant les élections, il y a du monde.

La vraie solution à la vitesse excessive, non pas des véhicules qui ne se conduisent pas tout seul (cf le texte de votre considérant), mais bien des automobilistes, s’appelle le civisme.

Or, je ne peux pas dire que vous vous montriez très civique dans votre comportement d’élu. Donc peut-être qu’en commençant par nous donner l’exemple, les Saviniens feraient de même…

(J’ai beaucoup aimé les photos qu’on m’a fait parvenir d’employés communaux qui arrivent chez vous au volant d’une camionnette siglée avec le logo de la Ville, avec une caisse d’outils – des travaux sur votre portail ? Bien sûr que non, ils venaient sûrement vous rendre du matériel que vous aviez dû leur prêter.)

Je vous prie d’agréer, Monsieur l’adjoint au maire, l’expression de mes sentiments distingués.

Olivier Vagneux



Savigny-sur-Orge contrôle-t-elle bien la sécurité de son église saint-Martin ?

Sommes-nous bien en sécurité à Savigny-sur-Orge malgré la police municipale et sa brigade cynophile, ainsi que les Voisins vigilants ? C’est la question que j’ai vraiment commencé à me poser quand plusieurs des commerçants du marché de Noël m’ont alerté que les extincteurs de la Halle Ferry n’avaient pas été vérifiés depuis plus d’un an et demi aux dernières festivités. Alors, autre exemple, qu’en est-il de l’église saint-Martin ?

J’ai demandé à la municipalité de me fournir les rapports de la commission de sécurité, au sein de laquelle doit figurer un membre du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours ; les pompiers) qui fait son propre rapport. Et pour changer, pas de réponse… Est-ce donc qu’ils ne veulent pas communiquer ces documents pour m’emmerder ; ou bien qu’ils ne les ont pas, parce qu’ils n’accomplissent pas l’obligation de contrôler la sécurité de l’église communale ?

J’ai saisi la CADA (Commission d’accès aux documents administratifs), qui pour changer, m’a donné raison. Les services municipaux m’ont alors envoyé, après l’avis de la CADA, un texte administratif indiquant que les églises devaient faire l’objet de contrôles par des commissions de sécurité. Mais cela ne répondait en rien à mes questions, et la mairie n’a pas jugé bon de répondre à ma relance, ce qui pourrait à terme lui valoir un futur petit recours administratif…

Aujourd’hui, je demande à l’association sainte-Thérèse saint-Martin, qui fait le lien entre les chrétiens et la municipalité, de se saisir de cette question, et d’y apporter une réponse. Insupportable chose que j’ai également entendue que c’est pas grave parce que c’est saint-Martin, et que s’il y a un problème, c’est la Ville qui est responsable. Ok, mais ça ne répond toujours pas à ma question de savoir si nous sommes bien en sécurité en nous rendant dans cette église…

C’est là le piège de la loi séparant l’Église et l’État en 1905. Autant les paroisses n’ont plus à gérer de vieux bâtiments qui posent souvent problème(s), et on ne parle pas des mises aux normes qui ruinent notamment les petits villages ; autant, les paroissiens n’ont aucun regard sur ce que fait la mairie, qui trop souvent ne fait pas ou ne fait que trop peu pour réaliser des économies et parce qu’elle ne souhaite pas être taxée d’enfreinte à la laïcité…