Archives du mot-clé Sécurité routière

Ces élus qui réclament le civisme qu’ils ne pratiquent pas (Daniel JAUGEAS)

Copie d’un courriel adressé ce jeudi 15 juin 2017 à Daniel JAUGEAS, maire-adjoint à la Sécurité, à Savigny-sur-Orge. Dans mon programme de 2020, nous reprendrons ce que nous avions promis en 2014, à savoir de réduire la réglementation routière lorsqu’elle est stupide, du genre des 4 stops, et nous ferons en plus sauter tous les ralentisseurs qui sont illégaux car mesurant plus de 10 centimètres de hauteur, par exemple ceux qui sont avenue de l’armée-Leclerc. Arrêtons d’emmerder les gens sur la route ; ils le sont bien assez autrement.


Monsieur le maire-adjoint en charge de la Sécurité,

Quel délice de lire le considérant de l’arrêté 17/049 qui décide de l’installation d’un STOP avenue Morand !

Vous voulez ralentir la vitesse… Trois mètres à peine après un ralentisseur (dont vous avouez de facto l’inefficacité).

Ralentisseur en plus dégradé, notamment par le passage des camionnettes municipales dans une zone que votre prédécesseur, Charles DUPUIS, avait pourtant fait réserver aux bus et aux riverains.

En fait, vous ne contrôlez rien, voire vous contrôlez encore moins avec 13 agents de PM que quand il y en avait 7. Mais on ne peut pas en effet être à la verbalisation, et ailleurs en même temps.

Vous ne contrôlez pas plus le mur de la place Henri-Ouzilleau à Grand-Vaux qui contient toutes les immatriculations des voitures de la BAC. La PN me dit par courriel avoir fait demander à la Ville de faire repeindre ce mur ; ça fait plus de trois mois… Par contre, pour repeindre les marquages au sol deux semaines avant les élections, il y a du monde.

La vraie solution à la vitesse excessive, non pas des véhicules qui ne se conduisent pas tout seul (cf le texte de votre considérant), mais bien des automobilistes, s’appelle le civisme.

Or, je ne peux pas dire que vous vous montriez très civique dans votre comportement d’élu. Donc peut-être qu’en commençant par nous donner l’exemple, les Saviniens feraient de même…

(J’ai beaucoup aimé les photos qu’on m’a fait parvenir d’employés communaux qui arrivent chez vous au volant d’une camionnette siglée avec le logo de la Ville, avec une caisse d’outils – des travaux sur votre portail ? Bien sûr que non, ils venaient sûrement vous rendre du matériel que vous aviez dû leur prêter.)

Je vous prie d’agréer, Monsieur l’adjoint au maire, l’expression de mes sentiments distingués.

Olivier Vagneux



Publicités

Cinq publicités qui m’énervent passablement

En ce moment, cinq publicités de la télévision m’agacent. Outre qu’elles ne me touchent pas, elles me remontent contre les produits qu’elles vantent et m’inspirent cette critique. Pire, je me demande comment les autres peuvent ne pas penser comme moi et ne s’insurgent pas contre ces media, parfois interrompus par des programmes TV.

La publicité est souvent débile et ceci, depuis que la « réclame » est passé aux mains de boîtes de communication remplis de ces publicistes, qui ressemblent à la caricature qu’en font d’eux les Inconnus (cocaïnomanes et vénaux). Tout le problème vient du modèle de financement de la télévision, complètement nul en France, qui oblige les chaînes publiques à diffuser des pubs sur du « temps de cerveau disponible ».

1. Sexe I : pour vendre des boîtes de préservatifs

Prenez un œil et une bouche que vous posez sur des jambes des dames de FAIZANT (fines et longues). Et vous avez des personnages prêts à vous parler de préservatifs. Oui, mais ils vous vantent ce qu’ils appellent un dispositif médical… Alors si c’est une question de santé, donc une problématique sérieuse, pourquoi ne pas élever un peu le débat avec de vrais personnages voire, soyons fous, un vrai médecin (pas un sexologue de publicité) ? Je n’écris pas de dessiner un phallus mais d’être un peu plus responsable.

2. Pour faire acheter des montres de collection en France

Quel bonheur de savoir que je pourrais avoir la même montre que celle qui équipait les pilotes de la Luftwaffe lorsqu’ils bombardaient la France en 1940 !!! De qui se moque-t-on en injuriant ainsi la France ? Et pourquoi pas me vendre la montre de HITLER tant qu’on y est ? Qui est chargé de relire les scripts de publicités ? Pour autant, ne nous élevons pas contre tout ce qui a pu aller contre notre Nation, mais demandons un peu de respect et de délicatesse dans ces propos : qu’on nous propose des montres d’aviateurs !

3. Pour vous prévenir des accidents de la route

La dernière de la Sécurité routière : une petite fille, sur une route manifestement à 90 sinon à 70, demande à son papa s’il s’arrêtera avant l’accident et maman la rassure en disant que oui. Sauf qu’un connard ne respecte pas la priorité à droite et percute le véhicule. Au-delà d’un choc à 50, les risques de trépasser dans un choc d’accident de voiture grandissent. On ne va donc pas rouler à 50 partout pour se prémunir des incapacités des autres : c’est le contrat social. Donc mauvaise pub pour un mauvais message !

4. Sexe II : pour vous vendre des gels orgasmiques

Un(e) sexologue est à votre écoute pour parler de vos problèmes de couple et en conclut que vous ne baisez pas assez. (Un sexologue ne ruinerait-il pas son fond de commerce en prônant l’abstinence, ne serait-ce que passagère ?) Mais comme vous êtes vieillissant ou que vous n’avez pas eu de rapports de suite après la naissance de bébé, alors la mécanique est rouillée. C’est pourquoi, paf un nouveau dispositif médical, le gel orgasmique. À titre personnel, je trouve frustrant de marquer si violemment l’impuissance de l’homme.

5. Pour faire du fric autour de la guerre de 1914

Enfin, les journaux de guerre de 1914-1918 réimprimés pour notre plus grand bonheur pour connaître ce que vivaient censles gens (d’après un commentaire qui doit être dit par Patrick POIVRE D’ARVOR). Nous prend-on pour des ignares qui n’avons pas franchi le cap de la 3ème ? Tous les journaux de guerre étaient censurés et à la solde du Gouvernement. Donc on connaîtra surtout la propagande de l’époque plus que les informations véridiques. Ou alors des actualités toutes relatives dans lesquelles on gagne toujours même quand le Front recule…

On pourrait passer des heures à commenter toutes ces publicités débiles tant dans leur fond que dans leur forme. Mais apparemment, elles trouvent leurs publics qui ne semblent pas s’offusquer d’être ainsi insultés. Vivent la servitude volontaire et l’endormissement des masses, c’est sur ces principes que se sont fondées les plus grandes dictatures. Plus il y aura de pubs et plus le temps du cerveau sera disponible pour d’autres pubs.

Réveillez-vous et réfléchissez, bonnes gens.