Archives du mot-clé saviniens

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : sur l’affiche de Bernard BLANCHAUD

Elles ne seront pas restées très longtemps (une journée) à cause de notre colleur fou CURATOLO, mais suffisamment de temps pour que je les photographie, et que j’apprécie que Bernard ait respecté nos affichages à David (FABRE) et à moi.



Beaucoup de messages superposés et de symboles. Des couleurs très criardes (le violet de NDA et la jaune canari des placards de VAGNEUX). Des alignements qui ne sont pas faits, et qui perturbent l’œil. De loin, on pense en fait que c’est VAGNEUX qui a encore affiché quelque chose. Et puis on découvre que cela s’insère dans un autre cadre.

Le nom de sa liste reste cocasse. Davantage parce que c’est le nom de la série de TF1, que parce que cela traduit la peur panique de Bernard de s’occuper du présent, et qu’il préfère se réfugier dans une procrastination vue comme une horizon qui recule au fur et à mesure que l’on avance.

La photo de Bernard, dont je doute qu’il en possède les droits même si c’est lui qui est dessus, n’est pas top car elle le vieillit.

Comme CURATOLO, il veut tout reprendre en main. Mais pourquoi n’a-t-il pas fait plus dans l’opposition ? Et même quand il était dans la majorité ?

Et puis l’annonce d’un soutien par un collectif de citoyens imaginaires, en réalité ses amis… Cela n’a aucun poids en tant que ce collectif n’est pas connu. Il veut juste multiplier les étiquettes pour faire croire qu’il est populaire…

Fidèle à sa réputation, Bernard s’est sinon montré radin sur l’épaisseur du papier de l’affiche, ce qui fait que la colle rend son affiche illisible, sinon qu’on peut lire ce qu’il y a de collé derrière par transparence.

Il ne voulait pas de logos mais il en met quand même donc ce n’est pas un candidat réellement indépendant mais un candidat Nous Citoyens.

Et puis le « Ne pas jeter sur la voie publique », alors que c’est une affiche…



L’Arlésienne du programme de Bernard BLANCHAUD (qui aurait donc rejoint Valérie PÉCRESSE ?)

Ainsi donc Bernard est parti chez PÉCRESSE puisque comme il l’écrit à la fin de sa publication, il est « libres » ! Non, je rigole, et le plus drôle n’est pas ma blague mais que Bernard ne se soit même pas rendu compte du double-sens de son propos. Pour un mec qui se veut politique, il a encore bien du travail.

Par contre, s’il y a bien un endroit à Bernard est parti, c’est dans le ridicule, avec l’histoire de son programme qui est tellement super qu’il ne doit pas le dévoiler pour ne pas qu’on le lui vole. Cela me fait penser aux pubs des voyantes qui te promettent de devenir riches, alors qu’elle n’aurait pas à faire cela si elle s’appliquait leurs recettes pour elles-mêmes.

Je pense qu’il a tort, parce qu’au fur et à mesure que les autres annoncent des éléments de programme, il perd la paternité de ces mesures. Et puis à trois mois et demi du premier tour, il est quand même temps qu’il commence à se faire voir. Mais surtout, s’il attend le dernier moment pour faire un gros catalogue, alors personne ne le lira, noyé sous ceux des autres.

Pour lire Bernard tous les jours, je sais qu’il a des idées, même si je m’interroge sur la globalité des 510 mesures et actions qu’il propose, qui étaient d’ailleurs 600 il y a trois mois, donc il en a perdu 90 en chemin. Ce qui m’interroge surtout, c’est sa volonté d’endetter la commune juste pour dire qu’elle est dynamique. Je ne comprends pas bien son système de raisonnement…

En attendant, Bernard organise sa première réunion dans une salle communale ce soir, mais comme personne n’est au courant, cela va sûrement davantage être une réunion de son équipe. Car presque personne ne connaît Bernard, et que sa radinerie, ou peut-être davantage la faiblesse de son équipe, va faire qu’il ne va mener campagne que sur Facebook.





« Saviniens, demain vous appartient » : Bernard BLANCHAUD regarde vraiment trop TF1 !

16 h 35 : BLANCHAUD me propose encore une énième réunion en vue de réfléchir à une liste commune, dont je ne serai pas la tête de liste.

16 h 45 : Je refuse sa proposition de participation à une inutile séance de masturbation collective, dont il ne ressortira absolument rien.

16 h 57 : Il annonce une liste citoyenne « Saviniens, demain vous appartient », et un collectif citoyen « Savigny, ville d’avenir ».


Bernard ayant raté l’investiture de La République en marche, se met à la liste participative, 100 % citoyenne et d’intérêt communal. C’est triste pour les personnes qui s’y laisseront tromper !

Ne lui rappelez surtout pas qu’il a été adhérent LR, puis Nous citoyens, puis En marche, jusqu’au jour où il n’a pas eu l’investiture le 10 juillet 2019.

En fait, il n’était déjà plus En marche depuis le 08 avril 2019, parce que c’est ce jour que MACRON a décidé d’augmenter la dépense publique et d’augmenter la dette.

Un paradoxe pour un mec qui trouve que Savigny n’est pas assez dynamique financièrement parce qu’elle n’est pas endettée sur 10 à 12 ans. Et qui donc nous promet l’austérité ; même si c’est plus compliqué que cela, car il écrit quand même depuis des années qu’il va financer son programme par la cession de 3 ou 4 % du patrimoine immobilier savinien…


Donc il veut faire un seul mandat, ce qui ne lui permettra même pas de voir la moitié de la rénovation urbaine de Grand-Vaux…

Non, c’est un mythomane quand il raconte qu’il a dirigé les deux plus grosses associations saviniennes. Il a juste été membre de bureaux, et de comités d’administration.

Non, Nous Saviniens n’informe pas tous les jours, et tend actuellement dans une forme bien crasse de populisme démagogique.

« Demain vous appartient », ou « Savigny, ville d’avenir », parce que le présent, on s’en fout.

120 personnes pour gérer la mairie, trouves-en déjà 39 pour ta liste, au lieu de proposer des listes communes parce que les gens que tu veux recruter te disent qu’ils préfèrent aller avec FABRE ou VAGNEUX.

Pourtant, cela devrait être facile s’il a déjà rallié des parents d’élèves, des commerçants, des étudiants, des chefs d’entreprise, des acteurs associatifs, des artisans, des jeunes, des professions libérales…

Des personnes qui ne font pas grief à Bernard d’avoir voté la fermeture de la Savinière, et le Plan local d’urbanisme qui bétonne Savigny à mort. D’avoir été élu sur la liste MEHLHORN, et de l’avoir quitté, non sans jamais s’excuser ou regretter, pas par désaccords politiques, mais parce qu’il n’était pas adjoint !

400 propositions, c’est bien parce qu’il en parle depuis des mois, mais qu’il ne veut rien dire pour ne pas qu’on lui vole son programme. Il y a quand même un moment où il va devoir commencer sa campagne.

Et alors qu’il devait déjà être prêt fin juillet, puis fin août, il annonce maintenant fin septembre pour se mobiliser et s’engager…


Bref, j’ai le sentiment que Bernard s’est bien foutu de ma gueule avec sa proposition de liste commune, parce qu’il voulait simplement me mettre en minorité dans un de ses énièmes groupes bidons pour prendre la tête de liste… Il me déçoit sincèrement !




Ces Saviniens et Nord-Essonniens candidats aux élections européennes 2019

Rapidement vu dans les listes de candidats aux élections européennes 2019 qui en France se tiendra le dimanche 26 mai, sous réserve que je n’ai oublié personne, possiblement non remarqué, notamment dans lesdites « petites listes ».

À noter la présence de deux Wissoussiens (7700 habitants) et d’une paraysienne (7400 habitants)

Toutefois, a priori aucune de ces personnes n’est située en position éligible au vu des derniers sondages…


Audrey GUIBERT, (ex-)Savinienne, secrétaire départemental du RN, 32e de la liste du Rassemblement national,

Éva SAS, ex-Savinienne, ancienne députée élue sur la 7e circonscription, 76e de la liste Europe écologie les Verts,

Aurélie TROUBAT, Viry-Chatillon, maire-adjointe de Viry, collaboratrice du groupe LR/Les Centristes/UDI au GOSB, 40e de la liste LR,

Gabriel AMARD, ex-Castelvirois, ancien maire de Viry, gendre de Jean-Luc MÉLENCHON, 8e de la liste Insoumise

Stéphanie JANKIEWICZ, Paray-Vieille-Poste, fille de l’ancien maire et première colistière de Pascal PICARD, 58e de la liste LR,

Françoise BERNALÈS, Athis-Mons, présidente départementale de l’association du Comité du Souvenir du général DE GAULLE, 30e de la liste Debout-la-France (Nicolas DUPONT-AIGNAN),

Jean-Luc TOULY, Wissous, ancien conseiller régional EELV, 19e de la liste Les Patriotes de Florian PHILIPPOT,

Richard TRINQUIER, Wissous, maire, suppléant d’Éric MEHLHORN au Conseil départemental de l’Essonne, 77e de la liste Debout-la-France (Nicolas DUPONT-AIGNAN).