Archives du mot-clé Savigny-sur-Orge

Savigny-sur-Orge : le Tribunal administratif rejette ma demande d’annulation des augmentations d’impôts de 2016

Je n’ai sincèrement pas l’envie de vous commenter le jugement.

Je trouve qu’il est très faiblement motivé.

J’interjette appel.


Je ne comprends toujours pas comment on ne peut pas trouver de problème à une augmentation d’impôts qui est justifiée par la diminution des dotations de l’État, quand dans le même temps, les recettes de la Commune augmentent plus (2,6 M €) que ce que la seule augmentation d’impôt rapporte (1,8 M €).

Ce qui m’embête le plus est que plus MEHLHORN a d’argent, et plus il le gaspille. Peut-être aurais-je une bonne nouvelle en appel, mais ce n’est pas sûr.

Dans tous les cas, étant condamné à verser 500 euros de frais de Justice à la Commune, il n’est pas concevable que je ne fasse pas appel, au moins pour cela…





Publicités

Savigny-sur-Orge : MEHLHORN prévoit de dépenser 678 000 € pour un club house/vestiaire foot et athlé

J’aurais pensé que MEHLHORN s’était comme pris une claque dans la gueule, lorsqu’au cours de la réunion du 02 mai 2018, 100 % des Saviniens présents lui avaient dit d’arrêter de claquer notre fric dans le sport. Ce qui est d’autant plus hypocrite quand on connaît le sort qu’il a fait subir aux associations sportives, qui ont non seulement vu diminuer leurs subventions, mais en plus se sont faites imposer Sports vacances, sans compensation équitable.


Rappel du quizz du 02 mai 2018

N. Dans quel domaine, en priorité, la Ville de Savigny devrait-elle accentuer son action ?

0 % La modernisation de ses équipements sportifs

5 % L’aménagement des squares et parcs urbains

20 % La propreté urbaine

32 % La sécurité

11 % la modernisation des écoles

33 % Le développement d’événements et la programmation culturelle


Mais d’un point de vue politique, électoraliste voire clientéliste, c’est super malin de ne cibler que les cinq plus grosses associations saviniennes ! Et si MEHLHORN était encore plus intelligent, il l’aurait fait financer par l’intercommunalité, mais il ne faut pas non plus trop lui en demander !

Alors, à la base, le Club House devait se situer à l’emplacement de la salle Mamadou-Loum, ce pourquoi MEHLHORN en a fait virer l’association de musculation, plus aussi pour récupérer certains documents embarrassants pour lui et pour d’autres personnes de son administration.

Mais quand il a dû se rendre compte de l’état de la salle : les trous dans le plafond, le système électrique naze, le chauffage à changer, l’accès handicapé à aménager, il ne s’est pas emmerdé, et sans rendre la salle à la musculation, il a décidé de construire du neuf. Au niveau de la porte d’entrée du parking de 80 places qui donne directement sur l’avenue de l’armée-Leclerc.

Donc il prévoit pour l’association COS Football et le COS Athlétisme des vestiaires, un espace convivial et deux bureaux associatifs pour 678 000 € de travaux qui commencerait en juillet 2019 et seraient livrés en avril 2020. C’est con qu’ils seront inaugurés après sa future défaite, mais je ne ferai pas mon RÉDA, et je l’inviterai quand même !

Et donc la Ville, sans que je sache que les commissions municipales n’aient été informées (Bernard BLANCHAUD nous dira sûrement en commentaire) vient de passer un marché de prestations intellectuelles pour préparer tout cela ! Je pense que l’ASLS appréciera !

Alors je ne dis pas que l’état des vestiaires actuels ne nécessitait pas qu’ils soient rénovés, mais le timing est trop bon pour ne pas s’apercevoir que MEHLHORN ne bosse qu’en vue de sa réélection… À voir maintenant si les adhérents ont de la mémoire…


La Ville de Savigny-sur-Orge met en place des cahiers de doléances, pour apaiser la crise des gilets jaunes

Je commencerai par vous renvoyer sur mon article de vendredi soir dernier, auquel la municipalité d’Éric MEHLHORN apporte ici comme une réponse.

Mais plus que de mon fait, ce que j’aime à penser et qui m’a été confirmé par une source en interne, c’est surtout la multiplication des demandes citoyennes (les mêmes qui ont dû me solliciter) qui ont manifestement fait changer d’avis le maire de Savigny-sur-Orge, qui sous couvert de s’appuyer sur une initiative de l’Association des maires d’Île-de-France, a décidé d’installer des cahiers de doléances pour recueillir les demandes des habitants à transmettre auprès de l’État.

Ce registre sera disponible à compter du jeudi 13 décembre à l’accueil de l’Hôtel-de-Ville et à l’accueil des services techniques municipaux, aux heures d’ouverture des bâtiments. Il paraît aussi qu’il y en aura un exemplaire dématérialisé sur le site de la Commune, pour répondre en ligne (ce que j’avais reproché pour le registre sur la concertation de Grand-Vaux).

Demeure désormais la question de la demande d’un grand débat public, auquel le maire ne semble cependant pas prêt d’accéder.

Enfin, sans vouloir être aucunement pessimiste, je pense que ces registres seront relativement peu remplis car les gens gueulent, mais que dans le fond, ils se satisfont très bien de l’injustice dans laquelle ils vivent… Les soumis…




Savigny-sur-Orge : une réunion de présentation de la ZAC Grand-Vaux Grand-Val ce 12 décembre 2018

Pour mettre en œuvre son projet de renouvellement urbain à Grand-Vaux / Grand-Val, la Commune de Savigny-sur-Orge (l’Établissement public territorial du Grand-Orly Seine Bièvre compétent depuis le 1er janvier 2018) a fait le choix d’un montage opérationnel sous forme de ZAC (zone d’aménagement concertée). Le maire vient nous parler de ce choix dans une réunion publique qui se tiendra ce 12 décembre à 19 h 00 au gymnase Douillet.

Selon eux, ce serait mieux parce qu’il n’y aurait qu’un seul aménageur (c’est surtout plus propice à la corruption), un système de participation des constructeurs au financement des équipements (lequel ne se fait évidemment pas sans contre-partie) et enfin une procédure unique de division foncière, qui simplifie le déroulement des opérations, notamment tout ce qui est viabilisation des parcelles. On verra donc ce qu’ils vont nous dire de plus pour justifier leur choix.

J’en profite pour revenir rapidement sur les objectifs foireux du projet :

  • le quartier ne va pas être désenclavé. Ça va même être pire puisque tout est fait pour que les gueux de Grand-Vaux n’aient plus à passer l’autoroute.
  • les espaces verts ne sont pas valorisés. On va détruire 200 arbres centenaires pour en replanter 400 qui n’auront pas la beauté de leur âge.
  • On ne créé pas de mixité entre logements sociaux et logements en accession, puisque le gros des logements sociaux restera concentré à Monet, donc un ghetto dans le ghetto, qui plus est si on résidentialise…
  • Oui, on intègre une nouvelle forme d’urbanité, mais on est dans le symbole.
  • Oui, on requalifie les espaces publics. Mais personne ne viendra vraiment s’y installer. Je pense qu’on va avoir du mal à les remplir.
  • Redynamiser les espaces publics ; oui, mais il y aura toujours le commerce communautaire.
  • Oui, on créé les conditions au développement de nouveaux équipements et de nouveaux services, parce qu’on assiste ces gens et qu’on va leur payer leur loyer et les exonérer. C’est vachement artificiel.

Et MEHLHORN qui se gausse d’avoir travaillé, d’avoir concerté, qui parle de ZAC parce que c’est un choix lâche, le moins fatiguant pour lui, qui déresponsabilise la Commune qui laisse faire l’opérateur, soi disant en contrôlant et en étant vigilante (on sait ce que cela veut dire).

L’annonce importante est surtout l’ouverture de l’enquête publique pour donner son avis sur le projet de ZAC et ses objectifs.

J’espère aussi qu’ils vont enfin parler de Grand-Val…

Je note simplement que les citoyens n’ont pas les réponses aux outils d’aménagement pour l’avenir du quartier. Qu’il aurait d’abord fallu demander avant d’imposer la ZAC, et que la réponse à venir est éminemment politique. Les citoyens ne peuvent pas y dire grand chose…