Archives du mot-clé Savigny-sur-Orge

Pliage de courriers et de documents à Savigny-sur-Orge et environs

Entreprises et particuliers de Savigny-sur-Orge et des alentours, je vous permets de plier vos courriers et documents, du format B6 à A3, à l’aide d’une plieuse professionnelle.

(Ou comment rentabiliser la plieuse pro, acquise par mon entreprise individuelle à responsabilité limitée, au besoin de la campagne électorale des municipales, qui du fait de mon statut particulier d’entrepreneur individuel non constitué en société, ne me fait pas, à moi, enfreindre l’article L.52-8 du code électoral qui prohibe les dons des personnes morales, mais ne me permet quand même pas le remboursement par l’État de mes frais de pliages qui passent donc en concours en nature…)


La machine propose six types de plis (simple, pincé, roulé, en Z, 4 plis et 1/2 pli) pour tous documents dont le grammage de papier est compris entre 45 g/m² et 140 g/m² et dont le format est compris entre 128 x 91 mm (B6) et 420 x 297 mm (A3).

La machine plie des grammages jusqu’à 210 g/m² pour réaliser des plis simples.


Il faut compter 100 pliages par minute et 5000 pliages par heure.


Je vous propose :

1) soit de plier vous-même vos documents, après que j’ai réglé pour vous la machine, et que je vous ai montré comment vous en servir, auquel cas les tarifs sont les suivants :

Jusqu’à 500 documents : 0,01 € l’unité*

De 501 à 5 000 documents : 0,008 € l’unité*

De 5 001 à 50 000 documents : 0,006 € l’unité*

Plus de 50 000 documents : 0,004 € l’unité*

Soit :

500 documents = 5 €*

5 000 documents =  40 €*

15 000 documents = 90 €*

25 000 documents = 150 €*

50 000 documents = 200 €*

100 000 documents = 400 €*

2) soit de me donner à plier vos documents, auquel cas il vous faudra rajouter un supplément main d’œuvre de 15 euros par heure*.


Je peux également, avec des frais supplémentaires voire la nécessité que vous fournissiez les matières premières nécessaires aux réalisations demandées :

– imprimer certains des documents que vous souhaitez faire plier,

– réaliser un publipostage,

– mettre sous pli (sous enveloppes) vos documents ainsi pliés.


*Tous les tarifs exposés sont indiqués HT (hors taxes) et franchisés de TVA.


Ils sont négociables en fonction des quantités.

Les prix horaires sont calculés au prorata temporis.

Un devis gratuit est obligatoire avant chaque prestation.

Un acompte de 30 % est demandé avant la prestation au-delà de 5000 pliages.

Il est possible, voire souhaitable selon, d’encadrer la prestation par un contrat.

Le transport des documents est à la charge du client.

Je ne prête pas la machine !

Le prestataire exige l’écoulement d’une journée de délai (24 heures) entre l’impression des documents et l’utilisation de la plieuse.

Une somme supplémentaire peut être demandée en fonction de l’urgence de la demande.

Le prestataire se réserve le droit de demander la fourniture de quantités supérieures de 1 % aux réalisations demandées, aux fins de prévenir d’éventuels ratés indépendants de sa volonté.


Contact : Olivier VAGNEUX

par téléphone au 06.51.82.18.70

par courriel à eirl@vagneux.fr



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : à huit jours des élections, MEHLHORN devient anti-bétonnage !!!

Rappelez-vous de ce tract d’il y a trois mois. La vérité alors rétablie par Éric MEHLHORN était qu’on ne pouvait pas « se résumer » à payer l’amende SRU pour ne pas que les constructions soient réalisées depuis Évry sans que le maire n’ait son mot à dire.


Regardez maintenant ce que dit MEHLHORN, à huit jours du scrutin…

Lequel prétend aujourd’hui assumer cette amende et donc accepter d’être dépossédé de ses pouvoirs de maire, au profit du préfet, en matière d’urbanisme.

Opportunisme quand tu nous tiens ! Notre maire ne sait clairement plus où il habite, et son bilan de 1700 nouveaux logements autorisés parle déjà pour lui… On pourrait encore rappeler que c’est à son initiative que le Conseil municipal, à l’unanimité, a délégué le droit de préemption à l’EPFIF…




Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : le bilan d’Éric MEHLHORN, ce sont les non-Saviniens qui en parlent le mieux !

J’aime bien lire la page Facebook d’Une ambition durable pour Savigny.

Elle est tellement de mauvaise foi !

Et j’aime bien aussi lire les commentaires laissés sur cette page…


Quasiment exclusivement de personnes qui trouvent que MEHLHORN est génial, et qu’on a trop de chance, et que Savigny est trop bien géré, et qu’on a un maire à l’écoute, et qu’il faut voter pour lui, et que qu’est-ce qu’ils aimeraient bien voter pour lui…

Oui, parce qu’eux ne le peuvent pas puisque la plupart de ces bonnes gens ne sont pas de Savigny.

Ce sont juste des militants LR qui trollent la page.

Et il est très facile de s’en rendre compte !


Qu’ils viennent donc un peu vivre à Savigny sous le mandat de MEHLHORN et on verra s’ils sont toujours aussi enthousiaste.

Or, nul doute qu’ils le seront quand même parce qu’ils sont fanatisés,  malades de leur idéologie et que MEHLHORN a des excuses pour bétonner et augmenter les impôts, alors que si la gauche est élue, forcément qu’elle fera pire.

En attendant, les seuls à avoir augmenté les impôts à fond (+ 20 % à chaque fois) et à bétonner n’importe comment, ce sont les deux maires de droite des mandats précédents. Et nul doute que la gauche, se sachant dans une ville de droite, n’aurait pas osé faire autant !




 

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : halte à la désinformation d’Éric MEHLHORN sur le bétonnage !

Vous admirerez la rhétorique des spin doctors d’Éric MEHLHORN qui parviendraient presque à vous convaincre que c’est défendre Savigny que de bétonner.

Aux termes d’une magnifique inversion accusatoire, les méchants ne sont plus ceux qui démolissent notre cadre de vie, mais les salauds de candidats qui voudraient proposer des solutions alternatives à la bétonnisation de la commune.


Alors comme toujours, MEHLHORN n’est pas responsable, car c’est ici la faute des vilains socialo-écolo-macronistes.

On oublie sciemment que l’Assemblée a eu une majorité UMP entre 2002 et 2012 et qu’elle n’est jamais revenue sur la loi SRU.

On évite également de rappeler que le Grand-Paris est une idée de Nicolas SARKOZY… Et que c’est MEHLHORN qui a voulu que nous rejoignons la Métropole du Grand-Paris.

Et puis évidemment, ne pas dire que la droite parlementaire dans l’opposition (RÉDA ?) ne fait rien contre l’obligation d’un quota de 25 %, et que dans la même logique de MEHLHORN qui nous défend en bétonnant, il est fort probable que ce soit la droite elle-même qui pousse à passer à 30 %, à l’instar de Valérie PÉCRESSE dans le Schéma directeur régional ! 


Puis on en arrive à la terreur et au chantage : vous allez payer une amende (dont on omet de parler du montant), et c’est Évry qui va décider (et on ne s’oppose pas au préfet, parce que c’est la loi et l’ordre, sauf sur Linky).

En omettant déjà de dire que c’est MEHLHORN qui a transféré volontairement son droit de préemption à l’EPFIF, à l’unanimité du Conseil municipal en juin 2019.

Et puis que l’amende, on la paye déjà (mais aussi qu’on peut la flécher).

Enfin, c’est le foutage de gueule intégral. Comme si c’était le préfet qui décidait du style architectural des nouvelles constructions…


Je ne vais pas refaire ici ma réunion pendant laquelle nous avons échangé pendant 1 heure 30 sur les alternatives au bétonnage, et notamment toutes les exonérations que MEHLHORN n’a jamais sollicitées.

Maintenant, vous avez le choix entre quelqu’un, et en réalité trois candidats, qui vous prennent pour des cons et qui vous expliquent qu’il faut de toute façon bétonner, mais que c’est pour votre bien ; et puis moi, qui vous présente des solutions alternatives pour a minima essayer de ne pas bétonner, tout en assumant sa politique.

MEHLHORN veut vous faire croire que nous allons dans une situation dans laquelle le maire n’aura plus son mot à dire. Mais regardez bien ce qui se passe actuellement : MEHLHORN n’a déjà plus son mot à dire. Donc finalement, quelle différence ?