Archives du mot-clé Sandrine COUTÉ-REDMAN

Sandrine COUTÉ-REDMAN, une colistière d’Alexis IZARD (Osons Savigny) trouve « émouvant » et « presque touchant » que des enfants se volent des cartes à échanger…

Alexis IZARD (LaREM) a trois axes de campagnes : respirer, connecter et protéger.

Mais une de ses colistières, Sandrine COUTÉ-REDMAN (je l’appellerais SCR – c’est la dame qui entre 2017 et 2019 trouvait que tout ce que faisait le maire de Savigny était génial dans les réunions publiques. Je me rappelle qu’il la tutoyait. Il a dû la décevoir.)…

SCR semble en désaccord à la fois avec l’idée de protéger, et en même temps avec l’idée de connecter, ce qui apparaît légèrement embêtant pour la campagne…


Dans une première publication sur Facebook, SCR trouve « presque émouvant » que des gamins volent des cartes à jouer parce qu’ils pourraient se mettre des coups de couteux pour se voler des chaussures ou des téléphones… La logique du raisonnement, tellement absurde, m’échappe un peu… Dans ce cas, pourquoi se présente-t-elle ? MEHLHORN n’est pas un si mauvais maire, puisqu’il aurait pu être encore pire en rasant plusieurs écoles !


SCR-1


Moi qui suis un fachô, je pense que cela fait partie de l’éducation d’apprendre à ses enfants à ne pas voler. Car qui vole un œuf vole un bœuf. Et caetera

Cela m’amuse d’autant plus qu’Alexis dragouille en ce moment les musulmans pour boucler sa liste, alors que dans le saint Coran, il est écrit au verset 38 de la sourate 5 :

« Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage. »


Pour ma part, je pense que je me serais pris deux tartes dans la gueule si mes parents avaient appris que je volais. Et moi-même, bien que ce soit interdit maintenant, n’hésitera pas à en mettre deux à mon gamin si j’apprenais qu’il agissait ainsi. Certainement moins pour le punir et le décourager par la violence que pour lui apprendre à salir ma réputation, comme si j’avais élevé un voleur.

Mais je dois quand même avouer que je n’ai jamais ressenti l’envie de voler car je suis un vilain rentier, et que mes parents, même si ce n’est pas vrai, m’ont toujours donné l’impression que j’aurais pu avoir tout ce que je demandais, sauf que je n’ai jamais eu l’envie non plus d’en demander des masses. Cela doit être mon christianisme.

C’est peut-être d’ailleurs pour cela que je n’adhère pas au macronisme. Je suis heureux de ce que j’ai, sans en rechercher absolument plus (mais je l’accepte quand même si cela présente). Et surtout, je ne jouis pas de latter la gueule aux autres pour m’enrichir à leur dépens, et donc je ne cours pas après l’argent.

Le philosophe Jean-Paul SARTRE, dans La condition humaine, lie l’existence des Hommes à la limitation des ressources dans un contexte concurrentiel. Et il en conclut que soit on se bat pour obtenir ces ressources, soit on apprend à les partager. Moi, j’ai choisi la deuxième option, alors que les macronistes, qui pratiquent la première option, détournent le problème moral en niant l’aspect limité des ressources.


Bref, j’en reviens à notre amie SCR qui finit, face aux réactions, par trouver le vol condamnable (mais avec un clin d’œil tout de même), et qui s’en prend alors aux technologies agressives et déshumanisantes, qu’elle défend pourtant avec En marche…

SCR-2


Donc Osons Savigny, ils veulent vous protéger (enfin uniquement dans le quartier de la gare si vous rentrez de nuit en RER), mais ils ne protégeront pas vos enfants dans les cours de récré, parce que c’est « touchant » qu’ils se fassent voler leurs cartes à jouer.

Et puis ils vont vous foutre des technologies derniers cris, parce que cela fait moderne de parler de « ville connectée », mais ils pensent quand même au fond d’eux que c’est agressif et déshumanisant. Ce niveau d’hypocrisie !

C’est quand même le grand écart sur cette liste…

Avec une colistière, finalement très gauchiste car très laxiste sur la délinquance des enfants, et très opposé au développement des nouvelles technologies.

Mais qui soutient un programme qui apparaît donc comme à l’opposé de ses convictions personnelles… Je sais donc bien pourquoi je ne voterai pas pour eux.



Alexis IZARD, un candidat qui rassemble, mais seulement sept personnes…

On m’avait dit que les marcheurs étaient des pros de la communication, je trouve que ceux de Savigny ne sont vraiment pas oufs… Je vous propose de le constater au moyen de ces deux photos, qui ne sont pas très bonnes. Dans les deux cas, on veut nous présenter un candidat qui rassemble, mais qui à trois mois et demi des élections, n’est entouré que de sept personnes, et dont la plupart sont depuis le début dans son équipe de campagne.



Je passe rapidement sur les éléments ratés :

– l’exposition de la photo est mauvaise ; on voit notamment qu’il est ébloui sur la deuxième.

– Alexis est mal rasé, (les vieux ne remarquent que cela !)

– la veste de costume, qui apparaît mal taillée au niveau des bras, n’est pas boutonnée en bas, résolu par le choix d’un autre plan sur la deuxième photo,

– sa coiffure laisse apparaître un golfe qui indique qu’il perd déjà ses cheveux (comme votre serviteur, qui lui se soigne pour cela). Il a résolu cela sur la deuxième photo en faisant comme Pierre GUYARD, c’est à dire en coupant le produit, c’est à dire lui.

– ses colistiers derrière sont tous en manteau, mais lui est au calme, en veste, ce qui n’est pas cohérent,

– ET SURTOUT ils ne sont que 7 !!!


C’est là que le bat blesse, parce qu’il aurait suffi de ne pas étaler autant les équipiers pour donner un sentiment de foule. Les rapprocher légèrement du candidat, et les resserrer entre eux, à défaut de resserrer le cadre de la photo. Voire rajouter des gens pour meubler, et avoir des bras sur les côtés, un peu comme quand il avait fait venir sa sœur à sa première réunion.

On reconnaît globalement ceux qui sont toujours avec lui, j’essaie de gauche à droite sur la première photo : Sabine VINCIGUERRA, Emmanuel DORLHIAC, Christopher MICHEL, Vincent BOURGEOIS, je sèche pour la femme qui pourrait être Sandrine COUTE-REDMAN, et Frank ACHARD. Je ne connais pas non plus la jeune femme en manteau vert.

Bref, Alexis IZARD est toujours avec les mêmes depuis qu’il a commencé sa campagne. Il a encore trois mois pour constituer sa liste, mais je trouve qu’il n’a pas trouvé grand monde en deux mois. Et je finirai par la petite remarque raciste que je ne vois pas beaucoup de noirs et d’arabes sur la photo. Comme si le macronisme était uniquement un truc de blancs friqués.

Sincèrement, qu’est-ce que j’aimerais débattre avec Alexis ? Je sens que je m’amuserais bien ! Je suis allé faire un tour sur son site. C’est super gentil, et puis le volet sécurité où ils veulent plus de police municipale et plus de caméras, et où il font la pub de la PSQ, dont le référent PSQ va jusqu’à t’affirmer qu’il n’y a pas de deal dans des quartiers où il y en a… Quel rêve il vend !



Au forum des associations 2019 de Savigny-sur-Orge

David FABRE me disait qu’il avait reçu un très bon accueil au forum des associations 2019, je ne vais pas vous mentir en vous écrivant que cela n’a absolument pas été mon cas.

Même si j’ai pu distribuer 600 marque-pages/cartes de visite, dont finalement peu auront fini à la poubelle de l’entrée du stade, j’ai encore eu affaire, comme chaque année, à des réactions de haine démesurée à l’égard de ma personne, dont je ne trouve pas que MEHLHORN bénéficie également, alors que lui pourrait le mériter…

Je ne parle pas ici des réactions de Hakim HAMDOUNI, ou de Jean-Paul RUBINO, qui sont la conséquence logique de ce que j’écris sur eux.

Quoiqu’il faut quand même que je mentionne RUBINO qui commence par me demander mon nom, puis qui me dit qu’il sait très bien qui je suis. Qu’il peut bien aimer ce que j’écris, mais qu’il n’aime pas ce que j’écris sur lui. Et que limite, il pourrait m’aider si j’étais intelligent, alors que son aide à SPICHER ne s’est pas révélée suffisante. C’est une autre génération qui croit que parce qu’il est président diamant de son association, alors ses adhérents attendent sa parole…

Non, je veux parler aussi bien des citoyens lambdas, que je ne connais pas, et qui m’affirment que je raconte n’importe quoi, sans être capable de me citer un seul exemple, parmi lesquels ceux qui t’affirment qu’ils sont pour le bétonnage, que des associations, pro-MEHLHORN, qui te font sentir que tout ce que tu leur proposes ne les intéresse pas. Ce sont d’ailleurs elles qui te racontent qu’elles ne font pas de politique, mais qui sont les premières à inviter le maire.


Au moins, ai-je pu constater que j’étais identifié dans plus de la moitié des associations ce qui m’a d’ailleurs permis de recevoir les critiques des autres candidats passés avant moi. Finalement, plus connu au sport que ce que je ne pensais, et bien sûr reconnu dans la plupart des associations solidaires, culturelles, ou de loisirs.

Personne ne s’est sincèrement trop intéressé à mes propositions. Globalement la refonte de la critérisation, rendue plus transparente, n’intéresse que les perdants de la réforme BÉNÉTEAU.

Au contraire, je remarque surtout ceux qui, parce qu’ils n’ont pas besoin de subventions, vont t’expliquer, au nom d’un certain libéralisme, qu’il n’y a pas besoin d’augmenter l’enveloppe. Les mêmes que tu retrouves à se gaver au verre de l’amitié servi après le forum…

Sympathique conversation avec Julien MIALLET, directeur de cabinet du maire, qui croît encore, et moi aussi, à l’immanence du clivage gauche-droite en politique. Mais il me trouve trop négatif… Il est certain que ce mandat a été si positif, qu’il peut se permettre de me donner des leçons. Je comprends toujours pas ce qu’il fout avec MEHLHORN, à part pour les 4000 euros par mois.


Du côté des autres candidats,

IZARD, qui devait être à l’école pour apprendre à être maire, y aura finalement passé tout le début de journée. J’ai pu observer quelques uns des membres de son équipe et constater qu’il se livrait à quelques tentatives de récupérations. Je n’ai pas compris la présence de Sandrine COUTÉ-REDMAN à ses côtés, alors qu’elle est censée être pro-MEHLHORN…

MEHLHORN y était avec son équipe municipale. Les mêmes qu’en 2014. L’échec d’un mandat qui n’aura même pas su renouveler l’équipe.

J’ai vu que Bernard BLANCHAUD était tout seul quasiment toute la journée…

DEFRÉMONT a fait sa tournée, avec des gens de sa génération, qui doivent quasiment tous être à l’AMAP. C’est toujours la même équipe…

Et donc FABRE dont j’ai parlé plus haut. Pas de nouvelles du RN autrement.


À l’issue du forum, MEHLHORN qui reconnaît qu’il y a eu moins de monde que l’année dernière, où déjà, cela avait décru… Je ne l’ai pas observé, mais force est d’admettre que tous les évènements qui autrefois fédéraient, du genre des vœux, n’attirent plus grand monde…

Et aussi, il nous raconte qu’il avait organisé de manière à ne laisser en extérieur que les stands de restauration. Super sympa pour Amitié voyage découverte, la Mission locale, l’EMAP…