Archives du mot-clé Robin REDA

Sans surprise, le député Robin REDA a approuvé le passe sanitaire…

Ce n’est effectivement pas une surprise, déjà parce qu’il l’avait annoncé sur Facebook en se félicitant des annonces du président et ensuite parce qu’il n’est de toute façon pas de droite mais juste opportuniste. Comme pour le cannabis, il s’en fout personnellement, mais il fait cela, à la fois pour qu’on parle de lui comme un député LR qui va contre l’avis de son groupe et en même temps pour se faire repérer par les macronistes pour 2022…

Alors déjà, je trouve assez pitoyable pour le Gouvernement de ne pas assumer de mesure d’obligation vaccinale, tout en essayant de contraindre malgré tout les gens à se faire vacciner par la prise de mesures liberticides. Quand tu prétends placer le curseur d’un débat sur une thématique de responsabilité, il y a un moment où plutôt que de pointer ladite irresponsabilité des gens, tu peux prendre tes responsabilités en tant qu’État, mais apparemment pas ici…

Ensuite, sur le volet économique, tu as ceux qui vont boycotter, y compris des endroits où ils ne seraient jamais allés, tu as les files d’attente d’un contrôle qui en sera un mais en fait pas donc moins de clients et moins de passages, surtout pour les grands centres commerciaux. Et puis tu as des entreprises qui vont se retrouver à devoir payer le chômage de salariés qu’elles vont être contraintes de licencier. Sinon, cela coûtera 60 millions d’euros par mois dans les hôpitaux…

Enfin, j’observe que les contaminations et hospitalisations repartent, notamment dans certains pays où l’immunité collective était censée être acquise, ou presque. Le problème n’est-il donc pas en réalité tant le respect des gestes barrières que la mise en place d’un passe sanitaire qui s’accompagne en plus de la fin de certaines mesures, comme le masque, qui malheureusement ont démontré leur efficacité, parce que les gens sont de gros dégueulasses, moi le premier…

Ma droite défend les libertés individuelles et collectives. Elle combat le flicage et le suivi des gens, protège les données de santé des citoyens, utilise les forces de l’ordre pour assurer la sûreté, soutient l’économie… Elle fait confiance à la responsabilité des gens mais sait aussi se montrer pragmatique en assumant de prendre des décisions difficiles. Je ne comprends vraiment pas pourquoi Robin REDA persiste dans les rangs de LR…




Sur la tribune politique du groupe « Une ambition durable pour Savigny » de juillet 2021

Je ne sais pas si le changement de style est dû au fait que TEILLET soit devenu conseiller départemental, et qu’il est possible qu’on ne revoit plus du tout MEHLHORN du mandat.

Mais les tribunes politiques du groupe LR, qui étaient déjà creuses, sont désormais niaises. Et je voudrais qu’on commente ensemble celle parue dans le bulletin municipal de juillet 2021.


Une de mes élues me faisait la réflexion que nous étions le seul groupe à nous soucier de Savigny, et à ne pas chercher à faire de politique national avec un calendrier électoral en tête.

Effectivement, cette tribune d’Une ambition durable pour Savigny, tout comme celle d’Osons Savigny, que je commenterai dans un autre article, est déconnectée de nos réalités locales.


Donc déjà qu’est-ce qu’un groupe municipal se soucie des élections départementales et régionales ?

N’y a-t-il pas plus urgent comme par exemple pouvoir stationner aux abords de la Poste ou de la gare, ce qui devient de plus en plus compliqué ?

D’autant que lorsqu’on lit le programme VERMILLET-TEILLET, qu’est-ce qu’on y trouve pour Savigny ? Il y a des projets pour Morangis et Wissous, mais la sempiternelle ritournelle de l’agrandissement du collège Paul-Bert pour Savigny…

Bref, je trouve hyper-déplacé que TEILLET s’auto-félicite par avance de sa victoire. Il fallait déjà le faire de n’obtenir que 61 % sur un canton découpé sur mesure par VALLS et MANDON pour qu’il rassemble 70 % de droite.

Et puis surtout, cette demande aux élus de tenir leurs engagements, alors que MEHLHORN et TEILLET ont été battus parce qu’ils ont trahi les leurs de 2014. Et puis que ce n’est pas comme si VERMILLET et MEHLHORN avaient respecté les leurs de 2015…


Je trouve assez intéressant ensuite que le groupe parle des cinémas et des théâtres, pour le nombre qu’il y en à Savigny.

Voilà, vous pouvez fermer votre magazine municipal ou éteindre votre ordinateur, et quitter, du moins sortir de Savigny pour vivre votre vie : c’est le message. Or, rappelons qui a été aux commandes de 1983 à 2020 et comment « ils » ont géré l’affaire du cinéma L’Excelsior…

Et puis ce paternalisme infantilisant : « nous vous demandons » et « en respectant les mesures sanitaires toujours en vigueur ». Non seulement, je trouve cela insupportable mais ce n’est même pas un langage de droite. Aucune culture, aucune référence. Mais où habitez-vous ?


Enfin, cette conclusion hyper-démago : « nous avons hâte de vous retrouver à la rentrée afin de poursuivre nos actions dans l’esprit républicain qui nous lie. »

Vous avez hâte, mais votre électorat est passé de 26 ou 23 à 18, donc même lui n’a pas hâte ! Vous m’accusiez d’avoir les voix du RN, mais c’est vous qui les aviez : 1/4 de votre électorat !

Des actions ? Quelles actions ? TEILLET en photo avec VERMILLET et TEILLET en photo avec REDA pour faire ses campagnes à sa place ? Parce que je ne vois pas grand chose d’autre.

Et puis les pieds dans le plat : merci de nous rappeler que vous êtes lié par un « esprit républicain » parce que ce n’est franchement pas éclatant. D’où d’ailleurs ce besoin de le rappeler… Maintenant, il faudra nous dire ce qu’est cet esprit républicain. Esprit, es-tu là ?




 

Ne confiez pas votre procuration électorale à Alexis TEILLET, il ne pense vraiment qu’à sa gueule…

Moi, j’appelle cela de la déloyauté. Et apparemment, je dois toucher juste, puisque communiquant une liste de questions à Alexis TEILLET en vue de la rédaction de cet article, il n’a rien trouvé d’autre à me répondre que : « Je vous remercie pour votre sollicitude pour l’écriture de votre article si faiblement sourcé et vous souhaite une bonne continuation dans la rédaction de votre prose outrancière. » Regardons donc mes sources.


Pour commencer, un registre des procurations qui indique qu’Alexis TEILLET a reçu deux procurations électorales pour voter aux élections départementales et régionales pour un couple de fidèles militants LR dont la femme figurait sur la liste SPICHER-BERNIER en 2014.

Or, j’ai cette faiblesse de penser que lorsque tu es un militant LR qui s’affiche comme tel, au point de faire acte de candidature et d’apposer le nom de ton parti à côté du tien, tu votes LR aux deux tours des deux élections auxquelles ton parti est candidat…


Ensuite, la liste d’émargement des bureaux 3 et 4 pour les élections départementales auxquelles TEILLET était candidat, et pour lesquelles il a évidemment utilisé ses deux procurations.




Enfin, les listes d’émargement des bureaux 3 et 4 aux élections régionales pour lesquelles les deux procurations électorales confiées à Alexis TEILLET n’ont pas été utilisées !



Mais je vous rassure, TEILLET est quand même allé voter personnellement aux régionales.



Alors est-ce que c’est un montage de ma part pour nuire à Alexis TEILLET ?

Vu que les listes d’émargement ne sont plus disponibles depuis mercredi 7 juillet 2021, nous ne pourrons jamais le savoir.

À moins que les assistants parlementaires de REDA soient également allés les copier, auquel cas Robin pourra aisément vérifier cette information ?

Parce que je peux bien vous fournir l’intégralité de la liste d’émargement, qui tombera juste au niveau du total, rien ne dit que je n’aurais pas fait un montage ailleurs sur la liste.

Je peux aussi vous donner les métadonnées de mes photos originales, pour vous prouver que les photos ne sont pas trafiquées, mais là encore si je suis un bon faussaire…

Après VAGNEUX est une marque, et pourquoi se risquer à l’abîmer ?

En attendant, les vrais savent que je n’irai pas mentir là-dessus.


Donc moi ce que je vois, ce sont les deux voix (avez-vous le jeu de mots ?) qui ne sont pas allées à Valérie PÉCRESSE, et plus largement à Robin REDA, qui conduisait la liste de la section essonnienne aux régionales.

Ce que je me dis, c’est que TEILLET, probablement aussi pris par le temps (Brigitte VERMILLET avait besoin de son chauffeur), s’est dit que personne n’irait jamais vérifier, et donc qu’il pouvait bien ne pas voter aux régionales, d’autant que PÉCRESSE n’avait pas besoin de ces deux voix pour gagner. Le problème, c’est pour le principe du contrat de mandat.

De toute façon, TEILLET profite des moyens de l’Assemblée pour savoir à la fin qui est allé voter, en vue de sa prochaine campagne. Au passage, je relève que j’ai même croisé BÉNÉTEAU aux listes d’émargement, mais pas TEILLET qui en bon clone de MEHLHORN, attend qu’on bosse à sa place ! Résultat : 18 % au premier tour de la départementale et une 4e place sur 5.

Mais de fait, cette attitude est profondément déloyale, et surtout incohérente puisque TEILLET est Libres ! avant d’être LR ? Donc pourquoi, à l’élection reine à laquelle PÉCRESSE se présente, na va-t-il pas lui porter deux suffrages supplémentaires ? Et puis à son ami REDA, à qui il doit tant, et notamment ses 2 700 euros bruts mensuels de conseiller départemental ?

Interrogés, les mandants n’ont pas répondu à nos questions, par exemple de savoir s’ils avaient donné une consigne de vote particulière. Mais quel serait le sens, lorsqu’on est militant, de ne voter qu’à une seule des deux élections, et de ne pas soutenir le candidat de son parti ?

En tout cas, ma conviction n’en est que renforcée que ce n’est pas avec ce champion, qui est tellement détesté que la gauche réussit à faire 110 voix de plus aux départementales 2021 qu’aux municipales de 2020 (malgré 4 points d’abstention supplémentaires), que REDA va reprendre Savigny…

Bref, ne lui confiez pas procuration. TEILLET ne s’en servira que pour les élections auxquelles il est personnellement candidat…



Relève-t-il du rôle d’assistants parlementaires (du député REDA) de copier les listes d’émargements ?

À quoi servent les assistants parlementaires du député RÉDA ?

J’étais ce 1er juillet 2021 en préfecture pour prendre connaissance des listes d’émargement des dernières élections départementales.

Et qui je vois en arrivant, en train de traiter les listes de Savigny-sur-Orge ?

Gabrielle AMZAL, Aurélie TROUBAT et Maxime CHARLET, trois des quatre assistants parlementaires de RÉDA, récemment redevenu LR à condition d’arrêter de vouloir légaliser le cannabis.

Alors, j’entends que chaque électeur a le droit de prendre connaissance de ces listes. La circonstance étant juste troublante que les trois personnes qui viennent consulter les listes, n’habitent pas la commune, et qu’ils soient tous rémunérés par REDA dont Savigny est une des villes de sa circonscription.

Et je me dis que tant qu’à faire ; TEILLET qui va maintenant gagner 2 700 euros par mois pour 3 réunions mensuelles, plus quelques déplacements de communication, et donc va pouvoir arrêter de travailler, aurait ainsi le temps d’aller le faire lui-même, mais que même cela il n’en est pas capable.

Déjà MEHLHORN était nul parce que c’était un héritier qui n’avait pas eu à se battre pour sa place. Mais alors TEILLET qui est l’héritier d’un héritier…

Mais je me demande s’il est bien du rôle des assistants parlementaires d’un député de faire cela ? Est-ce que c’est bien pour cela qu’on les paye ?

À ce propos, le font-ils donc pour REDA, pour TEILLET ou pour LR ?

Nous verrons donc à l’usage qui sera fait de ces listes.

D’autant que l’important n’est pas tant d’avoir ces listes que de savoir ensuite correctement s’en servir…