Archives du mot-clé Robin RÉDA

Mes réactions à la lettre n°2 du député Robin RÉDA (juin 2019)

Du haut de mes 1,14 % obtenu aux législatives de 2017, je voudrais ici gentiment me moquer de la lettre de notre cher député Robin RÉDA.

Je trouve que c’est très léger pour un membre du deuxième groupe parlementaire, même s’il est dans l’opposition.

Et c’est noyé dans la niaiserie, et les lieux communs. À croire que c’est lui qui a besoin de s’auto-persuader qu’il est sur le terrain. C’est clair qu’il y fait surtout de la figuration, parce que les résultats concrets se font quand même attendre…


PAGE 1

  • Deux lettres en deux ans : ça critiquait Éva SAS, mais c’est encore moins transparent… C’est ça le « régulièrement vous rendre compte de mon action » ?
  • En deux ans, il n’a pas changé, c’est toujours la même photo…
  • Que veut dire « Votre député au quotidien ». Y aurait-il des députés à la semaine ?
  • Ah « plus que jamais, proche de vous », ça veut dire qu’il était éloigné de nous avant !
  • Des stats pas ouf pour un député membre du deuxième groupe parlementaire…
  • C’est amusant ce clientélisme électoral : il a semé des mots clés un peu partout pour que chacun y trouve son compte : hôpital de Juvisy, droit des femmes, impôts, logement, santé, transports, Grand débat (la suite en page 2)
  • C’est sympa d’être reçu par RÉDA; Tu deviens un numéro…
  • Les 250 contributions au Grand débat, ce sont les siennes, où celles qu’il a pompé aux habitants de la circonscription ?
  • Merci RÉDA de faire dans le très concret ! Et pour que ma vie quotidienne soit prise en compte. Par contre, la tienne ? Il nous prend vraiment pour des gueux.
  • Il est tellement absent du terrain, qu’il a besoin de nous écrire plusieurs fois qu’il est proche et présent, mots qui reviennent plusieurs fois. Aucune confiance en lui.
  • « Député de l’Essonne ». C’est moche de faire Sciences-Po et de ne rien comprendre à la souveraineté nationale…
  • La justification de son départ de LR ; bien sûr que si les gens l’ont élu pour LR contre LaREM !
  • La mention « Imprimé localement » n’est pas suffisante pour respecter le code de l’environnement.
  • Cet édito est tout sauf concret.

PAGE 2

  • On continue avec les mots clés : Orly, sécurité, justice, environnement, protection animale, pont, collège, emploi, rénovation urbaine, services publics, harcèlement sexiste, dépôts sauvages !
  • Qu’est-ce qu’il est fort ! Il gagne tout, tout seul !
  • Mais kikicé qui a autorisé la fusion des comités de surveillance des hôpitaux de Juvisy et de Longjumeau ?
  • Super d’avoir obtenu le plafonnement des créneaux et le respect du couvre-feu. Mais lorsqu’il n’est régulièrement pas respecté, que fait-on ? Ah ah !
  • Sécurité : je manœuvre pour que le commissariat de circonscription soit à Juvisy, et j’emmerde les autres villes de la circo.
  • La fermeté sur la sécurité. Et pour les élus qui fraudent et qui détournent ? Monsieur RÉDA est toujours visé par une enquête préliminaire pour une fraude électorale pendant sa campagne législative… (N° parquet Évry de la plainte : 17/164/214)
  • Traduisons-le : j’ai voté la ZFE parce qu’elle ne dépasse pas le périmètre de l’A86.
  • Je suis CONTRE le pont sur la Seine parce que les pro sont moins nombreux, et qu’ils font moins chier.
  • Collège : RÉDA est devenu conseiller départemental !
  • Orly : il a été aux rencontres d’Orly. Mais c’est fabuleux ! N’était-ce pas d’ailleurs au moment où il était censé voter la loi PACTE à l’Assemblée ?
  • La rénovation de Grand-Vaux, c’est lui. Élu en juin 2017, c’est lui qui nous a obtenu le projet en décembre 2014…
  • Viry : il est engagé pour les services publics ! C’est bien.
  • Utile mon député, pour faire visiter l’Assemblée nationale !



Publicités

Vos questions : Éric MEHLHORN a-t-il quitté LR (Les Républicains) ?

Une semaine après le départ de Valérie PÉCRESSE des Républicains (LR), vous êtes plusieurs à me demander si Éric MEHLHORN, maire de Savigny-sur-Orge, ainsi que plusieurs autres de ses adjoints, ont suivi Robin RÉDA en quittant leur parti.


À ce jour, je ne suis personnellement pas en mesure de vous répondre. Même si vous vous doutez bien que je commettrai un article dans l’heure où j’apprendrais un tel départ.

D’un côté, j’ai trois sources différentes qui convergent pour m’indiquer que « oui ».

De l’autre, j’ai Pascal PICARD, secrétaire départemental LR, et responsable du parti sur la 7e circonscription de l’Essonne, qui m’indique qu’il n’a aucun élu de la 7e qui quitte LR.

Encore une fois, je ne comprends pas quel serait l’intérêt pour MEHLHORN de quitter LR, surtout si PÉCRESSE ne rejoint même pas MACRON. Déjà si cette première entrait au Gouvernement, je doute que RÉDA la suive, même à un sous-secrétariat d’État (ce poste n’existe même plus), mais alors MEHLHORN…

Par contre, et puisque RÉDA se plaignait que à peine 10 % des militants du département (chiffre également valable sur le reste de la France) avaient renouvelé leur carte de membre depuis la défaite de FILLON en 2017, je ne suis pas certain que ni MEHLHORN, ni ACHTERGAËLE, ni BÉNÉTEAU, ni TEILLET (que des pro-LE MAIRE, des pro-JUPPÉ ou des pro-PÉCRESSE) ne soient à jour de leurs cotisations… On ne pourrait alors pas parler de départ, de personnes qui ne sont de fait plus membres de leur parti…

Donc comme vous, j’attends d’en savoir plus, avec à nouveau, mon sentiment que même si MEHLHORN quittait LR, le parti lui donnerait quand même l’investiture par peur de devoir décompter un conseiller départemental.



Robin RÉDA, la décrédibilisation de la politique et l’affaiblissement de la fonction de député

À Juvisy, pour soutenir le commerce local, on organise un défilé de mode des commerçants (lequel serait selon certaines rumeurs une idée de Madame Lamia RÉDA).

Si j’ai personnellement du mal à comprendre en quoi cela va inciter les Juvisiens à venir faire leurs courses localement, cela n’en reste pas moins une animation locale originale.

Que je doute cependant qu’on reproduise à Savigny, en tant qu’ils ont même fait défiler une adjointe au maire en bikini. Laquelle donc d’Anne-Marie GÉRARD, de Réjane MALGUY ou de Joëlle EUGÈNE voudrait nous offrir pareil spectacle ?

Et c’est notre cher député Robin qui s’est collé à l’animation de ce joyeux moment ! Et tout le monde a trouvé cela très bien, et qu’il était très bon et que c’était une belle soirée !


Mais personne n’a dit publiquement que ce n’était peut-être pas le rôle du député ?

Que RÉDA ferait mieux d’être à l’Assemblée pour par exemple proposer une loi qui créé une dérogation à l’objectif des 25 % de logements sociaux ?

Qu’il y aurait des pans entiers de la politique du Gouvernement à évaluer et à contrôler ?

Que peut-être il y a des raisons à ce qu’il perçoive une indemnité si importante, qui se justifierait s’il travaillait réellement ?

Et donc, là, il donne des raisons aux gilets jaunes de gueuler… Qui sont possiblement les mêmes, qui de manière incohérente, trouvent qu’il a très bien animé…

Si tu vas sur le site de l’Assemblée, tu observes qu’il y a des scrutins sur les différents articles du projet de loi d’orientation des mobilités ; que la Commission des lois a du travail par ailleurs, et qu’il y a plein des votes que RÉDA a encore manqué cette semaine, à l’heure où il nous expliquait qu’il allait refonder la droite…

Refonder la droite pour animer des défilés de mode…


Sincèrement, je trouve cela irrespectueux et indécent.

Moi, je me serai fait élire pour bosser, et pas pour parader.

Mais au moins, nous pouvons être sûr d’une chose, si RÉDA n’est plus député en 2022, et qu’il veut s’éviter de travailler en devenant Directeur général des services d’une commune, il pourra toujours faire des animations…

Dommage encore qu’il ne se serve pas plus de ce talent oratoire à l’Assemblée, là où cela pourrait nous être vraiment utile.



Mais qui peut encore s’étonner de l’opportunisme du traître Robin RÉDA ?

Mais quelle hypocrisie dans les commentaires qui ont suivi le départ de LR de Robin RÉDA, parti « refonder la droite » ! D’autant plus que je ne vois pas sincèrement quel débouché il peut trouver auprès de PÉCRESSE, qui va être désormais marginalisée de toute part. Et de constater que notre ami RÉDA n’est pour l’instant pas très suivi par les élus du coin, qui hésitent encore à passer de 8 % aux européennes à 2 ou 3 % aux municipales !

Les militants cocufiés s’offusquent donc de la trahison. Ils somment RÉDA de remettre son mandat. Ils lui rappellent, avec raison, que c’est grâce à LR qu’il a obtenu la mairie de Juvisy en 2014, puis une place au Conseil régional en 2015, et enfin le poste de député en 2017. Et ils trouvent quand même scandaleux qu’on se soit servi d’eux pour assouvir les ambitions personnelles d’un jeune homme qui jurait pourtant son amour à LR encore dix jours avant.

Notre RÉDA, qui veut sauver la droite, alors que son corpus idéologique s’éloigne de plus en plus de la droite. En quoi RÉDA est-il de droite ? Quelles valeurs de droite a-t-il défendu pendant la campagne, hormis la sécurité qui continue de se dégrader ? Les LR, qui ne sont pas non plus tellement de droite, ouvrent en fait les yeux sur une situation qui existe en fait depuis des années, mais qu’ils se refusaient de regarder, par peur de la vérité…


Je suis d’abord étonné d’une telle fidélité à PÉCRESSE quand on se rappelle que RÉDA a successivement trahi tous ses parrains politiques. Il a commencé en soutenant Nicolas SARKOZY, et Nathalie KOSCISUKO-MORIZET localement. Puis il a lâché NKM pour PÉCRESSE et SARKOZY pour Bruno LE MAIRE. Puis il a lâché Bruno LE MAIRE pour François FILLON, qu’il a abandonné quelques mois avant la présidentielle. Et l’on apprendra par la suite qu’il n’a pas totalement coupé les ponts avec BLM au cas où il voudrait le rejoindre avec MACRON… C’était donc le moment de lâcher PÉCRESSE qui ne veut pas aller avec MACRON…

Il est clair que RÉDA vise effectivement un poste au Gouvernement à long terme. Mais il est intéressant de relire le parcours politique du jeune homme, et de dresser un bilan de ses réalisations.

Personnellement, je retiendrai juste la rétention de documents administratifs, et la « vente » à la NSA de données personnelles de tous ses soutiens aux législatives par son utilisation de NationBuilder.

À Juvisy, il s’est fait élire en négociant que le FN ne présente pas de liste, tandis qu’il encourageait une liste Front de gauche pour diviser la gauche. CHAUFOUR ne s’est pas méfié, trop sûr de lui, et il a perdu la commune.

Et il a eu de la chance car MEHLHORN (et même RODIER) ne voulaient pas être présidents de la CALPE, et qu’ils lui ont laissé la place…

Qu’a-t-il fait à Juvisy ? Il a autorisé la fusion des conseils de surveillance des hôpitaux de Juvisy et de Longjumeau. Il a bétonné pour obtenir les 25 % de logements sociaux et a modifié le PLU en conséquence. Il n’a pas bloqué le T7. Il a géré avec difficultés le dossier du déploiement de la fibre optique…

Et puis surtout, il nous a foutu dans le Grand-Paris, tout en voulant quitter l’EPT dès qu’on y est rentré. Et depuis, il essaie de bloquer régulièrement le fonctionnement de l’EPT avec son groupe, juste parce qu’il veut obtenir un treizième EPT dont il serait le chef !

Si donc son seul bilan est de ne pas avoir augmenté les impôts à Juvisy, tout le reste n’est que communication. Mais c’est vrai aussi que toute la circonscription relaie que RÉDA est un bon maire, du fait de cette communication habile, et surtout du fait qu’il n’a pas eu à devoir rattraper la gestion de ses prédécesseurs.

À l’Assemblée, il s’est fait remarquer avec son amende pour pénaliser les consommateurs de cannabis, sur des gens insolvables donc cela ne résout rien. Et il s’est fait voir pour son amendement sur le couvre-feu et le référendum autour de la privatisation d’ADP. Là encore, bilan mitigé.

Et je ne m’aventure pas à parler de son bilan de président de la fédération LR de l’Essonne… Il n’y a jamais eu aussi peu de militants, et aussi peu d’affichages et de tractages…

Mais donc, nous avons quand même des gens qui trouvent qu’il est génial, alors qu’il se contente de parler, et que les actes suivent assez rarement.


Or justement, le seul élément qui choque vraiment les LR est que RÉDA ne soit plus LR.

À aucun moment, ils ne remettent en cause son action, dont ils font semblant de croire qu’elle est le fait de LR. RÉDA a toujours fait ce qu’il voulait.

Pourtant, dans ou en dehors de LR, il aurait toujours eu un même bilan, même si la communication fait illusion, et qu’il est plutôt très malin dans son clientélisme qui reste assez discret.

Ainsi donc, si les militants LR, comme le reste de la population, s’étonnent de ce qui se passe, c’est juste parce qu’ils ne connaissent pas RÉDA, et qu’ils ne suivent pas réellement son action, alors que le seul truc qui intéresse vraiment Robin depuis le départ est de devenir président de la République.

Je crains malgré tout pour lui qu’il vienne de se saborder. Je me doute qu’il rebondira, mais cela lui demandera du temps. Ça doit quand même être dur à 28 ans, de savoir que sa carrière politique va entamer une longue traversée du désert…