Archives du mot-clé Robin RÉDA

Vœux 2020 du maire de Savigny-sur-Orge : tous les Saviniens sont égaux, mais certains plus que d’autres

Les Saviniens sont actuellement en train de recevoir une invitation aux vœux du maire.

Et le pire est qu’il pourrait y avoir plus de monde cette année, car tout le monde voudra l’entendre dire s’il est candidat, ce qu’il n’a légalement pas droit d’annoncer, sauf à transformer cette cérémonie publique en réunion de campagne, lui permettant alors de dresser son bilan et de présenter son programme. En fait, la seule chose qu’il peut faire est de dire qu’il renonce, et si jamais c’était le cas, nul doute qu’il n’y aurait aucune once de regret dans les réalisations de ses politiques.


Pour les gueux, c’est donc un joli carton coloré plié sur lui-même.

Et à priori, tout le monde va en recevoir un exemplaire dans sa boîte.

Mais pour les gens bien, ce carton arrive dans une enveloppe blanche et numérotée.

À se demander si cela ne correspond pas aux numéros des places assises…

Je l’écris chaque année, mais je continue de trouver cette pratique inadmissible.

Surtout que qui notamment reçoit cette invitation sous cette forme ?

Les militants de LR et les clients du maire. Et aussi certains vieux !


Je me rappelle de la cérémonie de l’année dernière.

Il devait y avoir 400 à 450 personnes, contre 1200 en 2014 et 1000 en 2015.

Et ce n’était politiquement pas intéressant parce que c’était un public acquis au maire de Savigny, dont on retrouve une partie si on fait tous les vœux des maires LR du coin. ce n’est sincèrement pas un endroit pour faire campagne, car la plupart des gens sont déjà tous convaincus, et cela se mesure aux applaudissements qui démontrent que les gens ne savent pas ce qui se passe réellement à Savigny, et même ce qui est bien fait et mal fait .

Et il y avait eu un long discours, mais finalement très creux, car la reprise du rapport d’orientations budgétaires 2019 avec les orientations pluriannuelles jusqu’en 2023, dont finalement une petite partie a été réalisée l’année écoulée. Et je ne parle pas de tous les projets qui ont doublé de coûts comme la maison des associations sportives…


En 2020, je pense qu’il y aura un peu plus de monde, mais toujours essentiellement des sympathisants et des clients, sans compter ceux qui viennent juste pour se bourrer la gueule.

Le fait est que MEHLHORN s’est durablement coupé de sa population, par ses pratiques clientélistes, qu’on a reconnues dans le choix de travaux, ou de changement de signalisation, finalement à l’image de ces invitations aux vœux. Il a travaillé pour quelques uns. Seulement quelques uns viennent aux vœux, et bouffent pour les autres avec l’argent des autres.

Mais les gens restent curieux de voir comment va réagir la bête blessée qu’est devenue MEHLHORN. Peut-il encore se relever et gagner les élections ? Ou va-t-il simplement se limiter à être mis en valeur par RÉDA, DUROVRAY et PÉCRESSE qui le tiennent et le portent ?

Je suis à la fois curieux de voir combien de monde il y aura et ce que va bien pouvoir dire MEHLHORN pour ne pas transformer cette soirée (qui commence à 20 h 30, contre 19 heures 00 il y a quelques années, donc il ne pense pas serrer des masses de mains, ou alors en accéléré) – transformer cette soirée en tribune électorale. Il ne pourra pas dire grand chose…

Et en même temps, je sais pertinemment qu’il ne pourra plus faire aussi bien que ses prédécesseurs, et que la dynamique de campagne qu’il pourrait vouloir créer, sera de toute façon, entachée par le flop de cette comparaison, à ramener à ce qu’il accomplissait au début du mandat. Vraiment la fin de l’époque MARSAUDON dont il n’est pas l’héritier…



Pourquoi les politiques veulent interdire les listes communautaires aux élections, et pourquoi MACRON ne le veut pas ?

La première réponse est parce que des listes communautaires leur piqueraient un réservoir électoral, souvent décisif, qu’ils se constituent en allant se prostituer auprès des musulmans.

La deuxième réponse est parce que MACRON a bien compris que les listes communautaires ne représentaient pas encore une menace électorale conséquente (un maximum de 5 %), et qu’il trouve le beau rôle auprès d’un électorat musulman en tenant ces propos, pour que ce dernier se reporte globalement sur lui dans des seconds tours.


Je pense que les Français ne croient pas à l’existence d’un vote musulman, parce qu’il n’existe pas de vote catholique, ni même de vote juif. Et même si 100 % des musulmans ne votent pas d’un bloc, une partie des musulmans est effectivement prête à soutenir un candidat commun lequel irait dans le sens de leurs intérêts religieux.

Ainsi, il est possible que Christine RODIER n’aurait pas gagné les élections municipales de 2014 à Athis-Mons si elle n’avait pas promis la construction d’une mosquée, par l’intermédiaire de l’Association bienfaisante des Portes de l’Essonne, et de leur interlocuteur en mairie, le maire-adjoint Omar EL MOURABET. Cette association se vante en effet d’avoir rapporté 500 voix à RODIER, alors que celle-ci a gagné avec 226 voix d’avance sur la gauche.

De la même manière, il est possible de penser que Robin REDA n’aurait pas gagné avec un tel écart aux législatives de juin 2017, voire n’aurait peut-être pas gagné, s’il n’était pas venu draguer les musulmans de Savigny et d’Athis, en mettant bien en avant son égyptianité.

Et dans ces moments, REDA n’a pas les mêmes scrupules à se faire élire par un électorat communautaire qui « menace la sécurité de nos villes et la cohésion entre les Français »

À Savigny-sur-Orge, la situation est tout aussi complexe avec d’autres distinctions qui rentrent en compte, par exemple l’opposition entre les musulmans de l’Orge (Prés-saint-Martin) et les musulmans de l’Yvette (Grand-Vaux).

À ma connaissance, le vote communautaire est essentiellement partagé entre Éric MEHLHORN qui a permis une illégale extension du centre culturel musulman revenant à en tripler ses capacités, et David FABRE qui a toujours fait du clientélisme religieux.

Mais c’est Bernard BLANCHAUD qui revendique en fait d’avoir les « vrais musulmans » avec lui, parce que les Saviniens arabes qui soutiennent VAGNEUX seraient des faux-musulmans…


Et tout ce petit monde serait bien embêté qu’une liste communautaire musulmane se mette en place parce qu’une partie d’un électorat, qu’ils croient capter plus ou moins, leur échapperait alors, lequel pèse quand même 5 % dans certaines villes.

Le calcul de MACRON est nul parce qu’effectivement, la liste communautaire musulmane ne représentera pas de danger dans les sept années restantes de son mandat.

Mais malgré tout, on voit que des musulmans s’organisent, toujours pour copier un fantasmé parti chrétien démocrate. Et il ne serait pas illogique que leurs scores augmentent effectivement, en fonction de plusieurs critères.


Globalement, j’en conclus donc que les politiques sont globalement des salauds parce qu’ils prétendent s’opposer aux listes communautaires au nom de la laïcité, alors qu’ils le font au nom de leurs intérêts électoraux personnels.

Et MACRON ne vaut guère mieux car il refuse d’interdire ces listes, et je le rejoins néanmoins sur cette interdiction qui préjugerait a priori de comportements néfastes, juste dans un intérêt électoral immédiat et court-termiste.

Avec toujours ce problème qu’on n’a pas de solutions à l’intégration, et qu’on refuse dans le même temps de voir qu’il y a quand même un problème à ce que des citoyens veuillent aujourd’hui se réunir dans des listes religieuses ; la démocratie-chrétienne en comparaison étant un mouvement politique et social, se réclamant de l’héritage de la doctrine de l’Église, davantage qu’un mouvement religieux rassemblant des chrétiens pour agir pour les chrétiens.




Scandale : Robin RÉDA présente sa femme en tête de liste à la mairie de Juvisy

Ce n’est pas pour me vanter parce que ce n’est ABSOLUMENT pas mon genre, mais je l’avais quand même annoncé dans un article du 03 juin 2019, comme quoi mes sources étaient très bien informées !

« PERRIMOND ne se représentera pas, et on parle de la femme de RÉDA comme d’une possible tête de liste… »

Ainsi donc c’est bien la femme de RÉDA qui se présente en tête de liste à la mairie de Juvisy, certainement parce qu’il n’y avait personne d’autre de valable dans l’équipe municipale. Et aussi, parce qu’il veut tout contrôler, et placer sa famille et ses proches aux responsabilités.



Qu’il est loin le temps où Lamia BENSARSA était de gauche et soutenait la candidature de François GARCIA à la mairie d’Athis-Mons…


S’il est donc à la fois ridicule et scandaleux que Monsieur catapulte Madame à la mairie, le texte du tract est d’une mièvrerie encore plus dérisoire.

Ce besoin de nous dire qu’elle est mariée pour faire le lien avec RÉDA.

Cette hypocrisie sur la raison qui l’a poussée à quitter la mairie pour se présenter, alors qu’il s’agit d’une incompatibilité prescrite à l’article L.231 du code électoral.

La bonne gestion juvisienne alors que RÉDA a juste consommé l’excédent que la gauche conservait pour ses projets.

La gare !!! Comme si en arrivant en 2014, il avait pu faire quoi que ce soit. C’est comme la dizaine d’abrutis à Savigny qui croient que c’est MEHLHORN qui a fait rénover Grand-Vaux alors qu’il a été élu en mars et que la sélection des quartiers retenus a été annoncée en décembre…

Puis les mêmes arguments partout : plus de sécurité et plus d’écologie.

Je m’arrête là, parce que les témoignages de soutiens sont aussi bien risibles.

Tout donne l’impression qu’elle est une marionnette ou une potiche ! C’est justement cet aspect qu’ils auraient pu gommer !


Je ne pensais pas que RÉDA oserait, et puis si, il a osé.

Mais je ne suis pas certain que la population apprécie ce népotisme…

Réponse dans quatre mois !

Voilà en tout cas qui ne va pas arranger la confiance dans la vie publique.

Mais je pense quand même que les Saviniens peuvent mal le prendre, et rejeter en bloc cette candidature…



Affichage : David FABRE et les mathématiques…

Il y a quelques semaines, David qui me téléphone, pour qu’on se partage les panneaux d’affichage en bonne intelligence.

Pour ma part, je lui dis que je suis déjà en haut à gauche (depuis deux ans et demi), et que je compte y rester.

Mais lui me répond qu’il va quand même se mettre en haut à droite.

J’essaie de lui faire comprendre qu’il n’y aura pas la place parce que le panneau ne peut accueillir que 2 A1 verticaux, et donc qu’avec une A1 horizontale, on va se superposer.

Et David qui maintient, et donc qui me fait recouvrir par ses colleurs, et moi qui le recouvre, et ainsi de suite…

Non sans me rappeler une fois pour me dire que c’est dommage de faire cela parce qu’on ne voit plus mes placards jaunes. On ne voit plus non plus l’adresse de mon site internet… Laisser ma gueule, je m’en fous, je ne suis pas narcissique comme RÉDA, je ne la foutrai pas sur mon bulletin de vote.

Et je remarque maintenant qu’il grignote progressivement vers le milieu du panneau…

Tant pis pour lui, il aurait largement la place de coller en dessous (comme il fait déjà sur certains panneaux), mais puisqu’il ne veut pas, alors je le recouvrirai systématiquement.

Il n’y a que cinq mois à tenir ! Et cela va vite bouger dès lors que les autres vont entrer dans la course ! Ou que MEHLHORN va opportunément faire nettoyer les panneaux.