Archives du mot-clé Rassemblement national

Naturellement l’Essonne, moralement autant condamnable que le Rassemblement national

Ça critique avec de grands mots le Rassemblement national parce qu’ils recouvrent tout le monde. Mais cela fait exactement la même chose, et pour le coup, tous leurs militants trouvent cela génial ! Hé oh la gauche ! Vous êtes tout autant antirépublicain et antidémocratique que ceux que vous dénoncez. En plus de prendre les gens pour des cons, parce qu’ont-ils besoin de 3 affiches pour comprendre votre message ?

C’est là une attitude bien mélenchonniste pour rebondir sur l’actualité de ces derniers jours. Cette gauche malade qui s’idéalise faire quelque chose de grand en luttant contre un méchant Rassemblement national, non seulement auquel elle a permis d’émerger dans les années 1980, mais qui en plus aujourd’hui, non seulement fait mieux qu’elle aux élections mais en plus lui pique son électorat naturel, depuis que la gauche a renoncé à être de gauche.

Alors non, je ne respecte pas cette gauche moralisatrice et manichéenne, qui de toute façon ne sait même plus elle combat le RN. Ce sont d’ailleurs toujours les mêmes arguments, alors que le programme du RN s’est bien normalisé que s’ils étaient élus, alors ils ne le respecteraient pas. Oui, mais enfin les premiers à avoir fait cela dans l’Histoire récente, c’est MITTERRAND et HOLLANDE et c’est pour cela que HAMON a fini à 6 % en 2017. Regardez-vous un peu !

Si donc je dois établir une distinction entre le bien et le mal, alors gauche et RN sont dans le mal. J’aimerais que les combats de la gauche soient un peu plus concrets. Mais on a les victoires qu’on peut : cela se joue donc sur les panneaux d’affichage, pour finalement, quand ils sont au pouvoir, ne pas être si bons que cela. Parce que là encore, ils n’avaient pas de raison de perdre le Département en 2015 ou encore la Région la même année… Posez-vous des questions !






Départementales 2021 à Savigny-sur-Orge : pourquoi cette configuration politique est la meilleure pour mes intérêts !

Je suis très content de mes petites manœuvres qui ne seront pas restées vaines : la droite éclatée est bien la meilleure configuration possible pour faire gagner mon candidat.

Étant précisé que la droite est considérée comme « vainqueure » à partir du moment où elle accède au second tour ; c’est pas le moment de nous faire une JOSPIN.

Avec la limite que l’organisation concomitante des élections régionales va probablement quand même favoriser les candidats LR du fait de ceux qui vont voter PÉCRESSE.


Je suis d’abord content parce que IZARD, qui représentait quand même la plus grosse menace pour l’avenir, est « cornerisé » (enfermé dans un coin).

On lui a refusé l’union de la droite en 2021. Donc on la lui refusera encore en 2026.

Il s’enferme sur une étiquette LaREM qu’il avait pourtant tenté de faire oublier. Son passage à l’UDI, lorsqu’il sera rendu public, sera donc d’autant plus mal perçu.

Mais surtout, il va faire moins qu’aux municipales, parce qu’il n’aura guère plus que les voix promises à LaREM aux régionales (soit 11 % à ramener à ses 23 % de la municipale) et donc détruire son image de possible chef de l’opposition réunifiée.


Je suis ensuite très content parce que MEHLHORN est dégagé définitivement.

Certes, il avait fait 26 % au deuxième tour de la municipale,

mais dans une configuration de sortant, héritier de MARSAUDON, soutenu par des clients (les associations et les agents municipaux) et implanté dans le paysage politique,

avec une assise qui lui a fait profiter des voix du Rassemblement national.


Je suis content parce que TEILLET n’a rien de tout cela, sinon le passif de MEHLHORN qui n’est vraiment pas bon.

Il a été maire-adjoint. À part palper l’enveloppe et faire le beau quand il avait le mistigri (le téléphone du maire pour les urgences), quel a été son bilan ?

Le désastre du déploiement de la fausse fibre optique à Savigny ?

Même s’il devait gagner, il nous fera du TEILLET, mou et incapable, donc il ne représentera pas une menace pour l’avenir.

Non, mais regardez-moi cette photo du trombinoscope de la mairie ! Mais n’a-t-il pas un mai pour lui dire qu’elle est ratée et qu’il fait peur ? Mais qu’attend-il pour la faire changer ?

Le mec veut être un candidat sérieux, mais il ne fait même pas attention à son image.

Petite pensée émue pour Anne-Marie GÉRARD et Emmanuelle DA CUNHA sacrifiées pour le faire siéger au Conseil, parce qu’il n’avait été mis qu’à la 7e position sur la liste.


Je suis aussi content parce que le Rassemblement national y va sous ses couleurs, donc que l’on va pouvoir observer si mes 17 % de 2020 seraient les voix de ses électeurs orphelins (ce qui me fait rire parce que j’avais déjà fait 9 % contre le RN en 2015).


Enfin, je suis content parce que la forme de mon engagement ne trahit pas ma promesse que les municipales 2020 auraient été ma dernière campagne, parce qu’il ne s’agit pas là de ma campagne.

Davantage, parce que cette élection va être un moyen de voir si une convergence de l’électorat VAGNEUX et de l’électorat FABRE est possible.

De cette réponse dépendra beaucoup de choses pour la suite !


Mais en attendant, les 20 et 27 juin 2021, je vote Xavier DUGOIN !

Objectif : Les premiers à droite sur Savigny devant IZARD et devant TEILLET !



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : le MoDem va-t-il lâcher MEHLHORN ?

Mathieu FLOWER, actuel maire-adjoint, encarté MoDem, à la Jeunesse et aux Sports de la municipalité de Savigny-sur-Orge, à majorité LR, a été désigné, ce 18 juillet 2019, chef de file de son parti aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

D’après le communiqué de presse du parti, Mathieu a donc vocation :

  • soit à être tête de liste, ce qui m’apparaît compliqué parce qu’il ne doit pas y avoir plus de trois militants MoDem sur la commune,
  • soit à intégrer une liste de rassemblement, qui devra ensuite être validée et investie par le parti.

La grande question maintenant est de savoir si Mathieu va rester avec LR, dans la continuité de l’alliance locale passée en 2013 en vue des municipales de 2014. Ou bien s’il va rejoindre LaREM dans le cadre des alliances nationales passées avec ce parti depuis 2017.


Du coup, c’est encore Bernard BLANCHAUD qui va être déçu, lui qui était tout fier d’avoir un représentant du MoDem à ses côtés (Christophe GUILPAIN), lequel ne représente donc plus rien du tout, et devrait logiquement tout arrêter en 2020, si toutefois il n’a pas déjà cessé parce qu’on ne le voit plus beaucoup en Conseil…

Brave Christophe, qui me reprochait lorsque je l’avais rencontré pour les municipales 2014 de ne pas être assez démocrate ni transparent ; et puis qui m’avait sorti tout fier en décembre 2014 qu’il découvrait la catastrophe de gestion de SPICHER, citant des éléments qui étaient publics depuis des années sur le site de Bernard MÉRIGOT. Vraiment un pauvre mec à qui MEHLHORN a réussi à faire manger les convictions qu’il n’a jamais eu !

Mais peut-être que Mathieu va alors aller avec Bernard BLANCHAUD puisque ce dernier doit nous proposer une super-liste citoyenne de rassemblement, au-delà du clivage gauche-droite totalement dépassé, d’ici à la fin du mois du juillet ?

Bernard qui donc a décidé de ne pas aller avec moi depuis dix jours parce que j’ai traité jeudi dernier les mecs qui m’insultent sur son site de connards  ; et aussi parce que je fréquente des gens méchants du Rassemblement national ! Beurk, beurk, je me dégoûte moi-même. Quand je pense que Bernard a été le premier à tendre la main à Alexandre, et que ce n’était donc qu’intéressé… Alexandre à qui il promettait une place d’adjoint, comme certainement à GUILPAIN, et comme à moi si je le rejoins. Comme à trois autres hommes encore. Alors même que Bernard ne veut que six ou huit adjoints… Pourtant, un tel connaisseur du fonctionnement d’une commune ne peut pas ignorer que les adjoints doivent être paritaires…


Il faut d’abord rappeler que le MoDem n’a aucun problème à faire la pute le grand écart à chaque élection, et qu’après avoir été sur la liste FABRE du PS en 2008, ils sont ensuite passés sur la liste MEHLHORN de l’UMP en 2014.

Ensuite, il faut voir qu’ils étaient trois militants actifs sur Savigny en 2014, et que GUILPAIN s’est fâché, et qu’il est parti avec BLANCHAUD quand il a compris qu’il ne serait jamais adjoint, parce qu’il ne possédait pas les caractéristiques lui permettant d’incarner tant Grand-Vaux, que la diversité ; et que LUBAT a déménagé.

Bref, celui qui veut l’étiquette MoDem doit proposer une place d’adjoint à Mathieu, en évitant si possible le sport auquel il ne connaît rien ; notre bon ami pensant s’étonnant encore qu’il n’existe pas de compétition de musculation, qu’il prend pour un sport à part entière. Autrement, pour passer les coupes à la célébrations des trophées des champions, il est très efficace !

Il était aussi très bien à la démocratie locale. Il prenait la pose avec les jeunes du Conseil municipal des jeunes, et il faisait semblant de ne pas entendre quand MEHLHORN m’interdisait de prendre la parole en réunion publique à cause des élections, mais à seize mois des élections législatives. Quel grand démocrate !

En fait, il n’y a guère que les animateurs du périscolaire pour trouver qu’il est génial, et qu’il fait du bon travail ; les mêmes qui ne dénonceront pas un des responsables d’un des centres de loisirs surpris en pleine sieste avec les gamins qu’il était censé surveiller, parce que ce brave n’est autre que le parrain du directeur du service…


De vous à moi, je pense que Mathieu va proposer de rester avec LR.

Parce que MEHLHORN va déjà tout faire pour ne pas perdre son dernier vrai allié de poids, même si je ne doute pas qu’il aura encore DLF, et que tous ces gens vont très bien cohabiter ensemble, malgré tout ce qu’ils s’envoient réciproquement.

Et puis parce que si Mathieu avait quelques convictions lui aussi, il y a bien longtemps qu’il se serait tiré de cette majorité au bilan peu reluisant ; d’ailleurs sitôt l’instant où MEHLHORN a commencé à taper sur MACRON qu’il est censé défendre par ailleurs…

Et puis sincèrement, LaREM n’en veut pas. Ils n’en ont pas besoin, au vu du bilan, surtout pour ce que pèse le MoDem à Savigny. Mais qui peut encore être fan de ce traître de BAYROU ? Au fait, où en sont ses affaires d’assistants parlementaires fictifs ? Bizarre que l’enquête n’avance pas aussi vite que pour les assistants parlementaires du RN…


Bon, au pire, on n’est plus à un ralliement près de Mathieu et du MoDem ; et moi j’appelle cela de la prostitution politique

Maintenant, j’ai confiance dans l’intelligence des Saviniens qui ont vu la plus-value d’un adjoint MoDem à Savigny, c’est à dire aucune !

Et je pense que Mathieu est tellement décrédibilisé que s’il avait un tant soit peu d’honneur, il arrêterait la politique, et il passerait à autre chose…

Alexis IZARD, crois-moi bien que si tu prends Mathieu avec toi, tu sais que je t’associerai dans ma campagne à cette part du bilan de MEHLHORN, que tu devras assumer !



Olivier VAGNEUX cité dans le bulletin municipal de Savigny-sur-Orge

Plus précisément dans le magazine municipal n°7 (été 2019), dans la tribune d’expression libre du groupe « Ensemble, défendons Savigny ».

Ce qui me gêne n’est pas donc pas tant d’être cité dans la tribune du Rassemblement national. Après tout, je n’y suis pour rien, et ils me font de la pub gratuitement.

Comme dirait d’ailleurs Jean-Marie LE PEN : « Peu importe que l’on parle de nous en bien ou en mal. L’essentiel, c’est qu’on en parle.« 

Mais davantage que le RN s’approprie ma pétition contre le bétonnage lancée à l’occasion de mes vœux, par ma liste politique « Vivons Savigny autrement ».

Aussi, avant que le RN ne me prenne de vitesse est-ce que j’annonce ici, dimanche 21 juillet 2019, pour le 1er septembre, une pétition contre le projet de réforme de l’organisation des commissariats en Essonne, à laquelle ils seront libres d’associer, s’ils n’oublient pas cette fois qui en est à l’initiative…


Dans tous les cas, leur tribune reste toujours la moins dérangeante :

  • entre la gauche, qui n’a pas compris qu’elle ne pouvait pas engager une révision complète du PLU sans lancer l’élaboration du PLUI à l’intercommunalité. Donc promesse mal formulée ou promesse en l’air…
  • entre FABRE qui n’a encore pas écrit de tribune, puis qu’il va venir raconter qu’il est citoyen, alors qu’il n’utilise même pas les outils démocratiques mis à sa disposition ; et qu’entre nous, il n’a pas branlé grand chose sous ce mandat…
  • entre BLANCHAUD qui se plaint de ne pas avoir assez de visibilité, mais qui ne va même pas demander à ce que sa tribune soit copiée sur le Facebook de la Commune, comme il en a le droit ; mais il sait mieux que moi, parce qu’il a été élu, lui, (sur une liste UMP sur laquelle on l’a pris parce qu’il a craché 1500 boules), et donc qu’il a découvert le fonctionnement d’une administration municipale, ce que moi, pauvre con, ne peut pas connaître… (Je sens comme une pointe de ressentiment envers Bernard. Je me suis pourtant promis de ne plus en parler jusqu’à ce qu’il ait réussi à avoir sa liste de 39 noms !)
  • et entre MEHLHORN qui est tout fier de dire que pour une fois, il n’est pas à l’origine d’une hausse des tarifs du service public ; et qui court aussi désespérément derrière l’électorat écolo d’une manière plus que pathétique par une exonération fiscale accessible uniquement à ceux qui ont les moyens de dépenser 10 000 € de travaux de rénovation…