Archives du mot-clé radio

Propagande livrée : attaquons la suite

Premier à livrer la propagande à l’ESAT d’Évry qui m’a fait patienter un moment, le temps de réunir tous les documents adéquats. Et voilà ! En même temps, j’ai été livré des premiers tracts (de présentation des candidats). Bonnes âmes du canton qui voudraient nous aider à les distribuer, bienvenue. Faites-vous connaître à moi.

ESAT-Departementales 001

En route dans la voiture, j’entendais à la radio (soit Nostalgie soit Chante-France soit Chérie-FM dont j’apprécie la proximité fréquentielle) une publicité pour un numéro surtaxé : « Tu te poses tous les jours la question, envoie QUAND au ….. » Je me suis dit qu’il fallait être stupide pour appeler à ce numéro. En même temps, je me dis qu’il faut aussi être stupide pour voter FN.

Non, c’est vrai. Savoir quand quoi ? Quand tu feras l’Amour (avec un grand A svp) pour la première fois, tu auras ton premier enfant, tu pourras partir à la retraite (avec Charlot qui est Charlie, ce sera sûrement dans longtemps)… C’est comme avec le FN, tu sais pas pourquoi tu votes (la contestation de quoi ?) mais tu te le demandes quand même…

Et puis, comme avec le numéro, tu finis par céder et à appeler (voter). Et après tu te retrouves à devoir payer la facture. Le problème avec le FN, c’est que les factures qu’il laisse par exemple dans les villes qu’il a gérées, ne parlent pas à l’ensemble des Français. Donc il faudra encore payer plus pour que les Français ouvrent les yeux. Et après pour rattraper tout cela…

Un peu d’écriture radio

Quelques papiers radio réalisés ces derniers jours à l’école de journalisme. Je rappelle que ma spécialisation porte sur la presse écrite.

TERRORISME – Au moins trois attentats auraient été déjoués sur le territoire national. Des actes prémédités par des vétérans de retour de Syrie. C’est ce que nous apprend une note, de la Direction générale de la sécurité intérieure, rendue publique ce matin. Olivier VAGNEUX nous en dit plus.

Lille, Créteil et Nice auraient en effet échappé à des attentats terroristes ces derniers mois.

À Nice, le Carnaval était visé. Tel un sinistre hommage à l’attentat du marathon de Boston. En avril 2013, cette attaque avait tué trois personnes et en avaient blessé 180. Le suspect niçois cachait à son domicile trois canettes d’un puissant explosif artisanal. Activement recherché, la Police le soupçonne d’appartenir au réseau dit de Cannes-Torcy. Le plus dangereux groupe terroriste en France depuis 1996.

À Lille, un homme avait été retrouvé l’année dernière en possession du mode d’emploi de fabrication d’une bombe. Il détenait également une lettre l’incitant à agir pour des prétextes religieux.

Dans le Val-de-Marne, enfin, c’est un homme de retour d’un camp d’entrainement de Daesh qui a été écroué pour « associations de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste« .

Invité ce matin chez nos confrères de RTL, Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur, précisait que « tous les jours, les services de la sécurité intérieure démantèlent des réseaux et déjouent des actes qui pourraient être dramatiques« .


INTERNATIONAL – Dimanche, une porte en fer forgé, portant l’inscription « Arbeit macht frei » (le travail rend libre) a été dérobée à l’ancien camp de concentration de Dachau, près de Munich. Plus d’explications avec Olivier VAGNEUX.

Cinq ans après un vol similaire au camp d’Auschwitz en Pologne, c’est le camp de Dachau qui a été pillé, dans la nuit de samedi à dimanche. Au petit matin, la Police bavaroise n’a pu que constater la disparition de la porte de 2 mètres sur 1.

Un vol rendu possible par l’absence de vidéosurveillance. Selon une source policière, les individus ont d’abord dû escalader la porte principale avant d’emporter leur butin, sans doute à l’aide d’un véhicule, entre deux rondes.

Un appel à témoins a été lancé pour tenter de retrouver la porte au plus vite. Le larcin a rapidement été dénoncé par les associations mémorielles qui y voient une tentative de nier et d’effacer les crimes nazis.

Premier camp de concentration allemand ouvert en 1933, Dachau avait servi de modèle au régime nazi. Destiné à l’origine à l’incarcération de prisonniers politiques, plus de 200 000 personnes y furent incarcérées. Un cinquième n’en sont pas revenues.


ÉCONOMIE –  » Selon l’exécutif européen, la France connaîtrait le plus gros déficit de la zone euro en 2016 si elle ne change pas sa politique. Mais elle ne serait pas la seule à ne pas respecter les critères de Maastricht car l’Allemagne et l’Italie seraient aussi dans le même cas. Olivier VAGNEUX, notre spécialiste économique analyse la situation. »

2015 ne sera pas une année de croissance pour les principales économies de la zone euro. La France atteindrait difficilement 0,7 %. L’Allemagne enregistrerait un ralentissement durable à 1,1 %, selon la Commission européenne. L’Italie resterait en récession pour la troisième année consécutive avec 0,4 % de décroissance.

Toutefois, la situation se révèle très contrastée entre les différentes économies européennes. La croissance moyenne des 28 pays de l’Union  devraient atteindre 1,5 %. Celle de la zone euro composé de 18 pays, principalement situé à l’Ouest, 1,1 %.

Car une fois de plus, ce sont les pays de l’Europe de l’Est, en dehors de la zone euro, qui tirent leurs épingles du jeu. Pologne et Lituanie se disputent en effet la place de champion européen de la croissance en 2015 avec une prévision à 2,2 %.

Présentant ces nouvelles prévisions de croissance, Pierre MOSCOVICI, commissaire européen aux Finances, décrypte une reprise trop faible de la croissance en zone euro, dû à des déficits commerciaux toujours importants. Il pointe également les nécessaires réformes structurelles que doivent accomplir certains pays, comme la France. Il relativise enfin ces chiffres qui ne prennent pas en compte la reprise de la croissance mondiale.

Chronique radio : Vivre bio serait-il un luxe ?

TRANSCRIPTION de l’émission Radio ISCPA du mercredi 7 mai 2014

L’économie bio ne s’est jamais aussi bien portée en France. Telle est la conclusion de l’Agence bio, un organisme d’État, au regard des dernières statistiques. Si actuellement, cette économie repose surtout sur l’agriculture écologique, sa diversification aux vêtements ou aux cosmétiques lui permet une pleine croissance. Toutefois, plusieurs associations révèlent que 60 % des clients du secteur sont issues des classes moyennes voire supérieures. C’est à dire des personnes gagnant plus de 2500 euros par mois.

Explications d’Éric, vendeur à Naturalia à Paris :

Pendant très longtemps, c’est resté un petit milieu un peu fermé. Par contre, en termes de consommation et de clientèle dans les magasins, on a le sentiment que c’est une chasse gardée d’une certaine classe de la population. Mais je crois qu’on est encore très loin d’une ouverture. Franchement, je crois qu’on en est encore très loin.

Des propos corroborés par Éva Sas, députée Europe Écologie – Les Verts élue en Essonne :

Je pense que c’est très bien d’avoir des produits bio pas toujours si cher que ça et avec une politique aussi accessible au plus grand nombre. C’est exactement pour ça que les écologistes demandent une TVA éco-modulable, justement pour pouvoir encourager ce type de produits et baisser la fiscalités sur les produits qui sont écologiquement sains ou écologiquement compatibles, ce qui permettrait effectivement de le rendre plus accessible. parce qu’aujourd’hui ça demande plus de main d’oeuvre donc c’est un peu plus cher et ce n’est pas accessible à tous.

Pourtant, une consommation alternative existe. Elle propose, en passant directement par les citoyens, des produits de qualité pour un petit prix. David Douriot est membre de MonaVie, un producteur bioéthique de jus antioxydants à base de baie d’açaï. Il nous parle des économies que l’on peut réaliser grâce au bio.

Pour l’équivalent de 7 fruits par jour, c’est-à-dire 700 g, il faut consommer 6 cL de MonaVie. Ça revient à 2 € 40. On est certain de la provenance des produits pour les 700 g. Quant on va dans les grandes surfaces, à ce moment là, on commence à perdre la certitude que c’est réellement bio et on tombe à 3 ou 3 € 50. Donc oui, je peux vous dire que 2 € 40, c’est totalement accessible pour répondre à ces besoins là quotidiens.

Une initiative parmi d’autres, qui pourrait à terme, permettre la fameuse croissance verte, possible moteur pour relancer l’économie française. MonaVie est en effet dans le Top 10 des entreprises mondiales, ayant connu leur plus forte croissance depuis la crise de 2008.