Archives du mot-clé publicité

La déresponsabilisation selon Éric MEHLHORN, coûteuse pour les Saviniens

Toujours si vous vous demandez où passent vos impôts… Peut-être parce que l’école manque au maire de Savigny-sur-Orge, l’édile ne peut s’empêcher de faire des études. Non pas de la formation continue pour s’améliorer ; Éric MEHLHORN a reçu l’esprit saint démocratique le jour de son élection. Mais bien des études pour se déresponsabiliser et dire que les décisions prises ne sont pas de son fait, mais qu’elles lui sont recommandées.

Personnellement, j’appelle cela le mépris des fonctionnaires saviniens. Parce que vous êtes trop stupides, je vais payer un cabinet extérieur pour faire votre travail. (Malheureusement, je n’entends pas beaucoup les agents communaux se plaindre de cet état). Moi, j’aime le courage en politique et je n’en voudrais pas à MEHLHORN s’il essayait d’innover (raisonnablement) mais qu’il se plantait. Or, pas plus que HOLLANDE, MEHLHORN le lâche, ne prend pas de risques.


On prend les mêmes et on recommence : KLOPFER (= augmentations d’impôts de 2010 et de 2016)

Vous le savez, nous n’avons plus de techniciens au service Finances depuis la mise à l’écart des personnes qui comprenaient un peu ce qu’elles faisaient. Alors plutôt que d’embaucher une pointure, on s’entoure de professionnels qui vont conseiller, et puis s’ils se trompent, ce sera leur faute et pas celle du service communal. Bref, on fait appel aux mêmes qui depuis 2010 décident de la politique économique et fiscale de Savigny, pour 21 000 € par an sur 4 ans.

etude-3


Comment améliorer le cadre de vie ? Avec plus de publicité

C’était dans mon programme de 2014 et ce le sera de nouveau en 2020 : je suis prêt à perdre l’intégralité des recettes commerciales de la publicité (7000 € en 2014 et 6000 € en 2015) pour supprimer ces panneaux 4 x 3 m ou ces bornes hideuses qui ne renseignent pas sur les commerces à Savigny. Mais le maire, qui préfère chercher de l’argent là où il n’y en a pas, a décidé d’optimiser les publicités pour en percevoir plus de revenus. Au mieux, on aura 15 000 €.

etude-1


Mais ce n’est pas drôle si on ne charge pas un bureau de le faire à notre place

Savigny dispose d’un service Économie et Commerce. Je pense que MEHLHORN aurait pu demander à Patrick MESLAIT, responsable de ce service, de réfléchir avec d’autres personnes, et notamment des commerçants saviniens et des élus, à la manière d’optimiser les rendements de la publicité, plutôt que de claquer directement une partie des nouvelles recettes. Notons enfin qu’il est question de « régularisations » donc qu’il y a de la publicité illégale à Savigny !

etude-2


Quand l’État a diminué les dotations aux collectivités, et ce n’était même pas dans le cadre de la RGPP (Révision générale des politiques publiques) de SARKOZY, c’était en espérant qu’on ferait des économies sur les audits et autres conseils inutiles qui doublent le travail du service public et obligent à payer deux fois. Malheureusement, les communes ont globalement fait le choix de s’attaquer aux politiques culturelles, éducatives, sportives… Ce changement, c’est pour quand ?



Publicités

La situation amoureuse selon Google

Quelle ne fut pas ma surprise alors que je renseignais quelques informations sur Le Savinien libéré à destination de la NSA, et de la DCRI ; tout ceci avant que la Loi sur le renseignement ne soit adoptée, de tomber sur cette demande. Et moi, d’admirer toutes les possibilités réfléchies par Google afin d’en savoir toujours plus sur ma personne.

Cher Monsieur Google, à quoi cela te servira-t-il de connaître ma situation amoureuse ? Vas-tu me proposer plus de publicité contenant des liens vers des sites de rencontre, ou alors des sites pornographiques (tu n’aurais pas le droit) ou alors des objets sexuels pour les mal-bandants, les obsédés et les frustrés de notre société ? Je te remercie de ton attention. Olivier V

Info-standard

Comment je comprends les situations

Célibataire ==> Je vis tout seul chez moi

En couple ==> Je vis chez moi

Fiancé ==> J’ai quelqu’un avec qui je vais me marier

Marié ==> J’ai quelqu’un avec qui je fais foyer fiscal commun

Situation non standard ==> (?) Je suis zoophile, ou nécrophile ou autre

Relation non exclusive ==> J’ai plusieurs partenaires

Veuf(ve) ==> Mon précédent époux est mort

Concubinage ==> Je vis avec quelqu’un et nous payons moins d’impôts

Union civile ==> je suis pacsé

Mon cerveau fait des nœuds car Google ne permet qu’un choix

Tout mon casse-tête réside dans le fait que Google compare des choses incomparables : la sexualité, l’imposition, la taille de l’habitation… Je peux être fiancé et vivre en concubinage. (Piégé Google). Je peux être veuf et en couple si j’ai retrouvé l’âme sœur. Je peux encore être dans une situation non standard en ayant une relation non exclusive. (Ça devient sale !)

Pourquoi tant de détails ? Le diable est dans les détails

Aujourd’hui, qui est-ce que cela intéresse de savoir que deux personnes sont fiancés ? Il n’y a guère que chez les cathos qu’on fait encore cela (une occasion supplémentaire pour se bourrer la g…) La fiscalité est devenue identique entre le PACS et le mariage, alors pourquoi savoir tout cela aussi précisément ? Je refuse de donner ces informations à Google.


Je serai donc curieux de savoir, par rapport aux 3 milliards d’utilisateurs de Google, combien ont accepté de donner ce renseignement. Je ne comprends pas cette envie des gens à rentrer dans des cases. Je ne suis pas une case, je ne suis pas une succession de chiffres binaires, je ne suis pas qu’un unique code génétique. Je suis Olivier VAGNEUX. Et vous, qui êtes-vous ?

 

Propagande livrée : attaquons la suite

Premier à livrer la propagande à l’ESAT d’Évry qui m’a fait patienter un moment, le temps de réunir tous les documents adéquats. Et voilà ! En même temps, j’ai été livré des premiers tracts (de présentation des candidats). Bonnes âmes du canton qui voudraient nous aider à les distribuer, bienvenue. Faites-vous connaître à moi.

ESAT-Departementales 001

En route dans la voiture, j’entendais à la radio (soit Nostalgie soit Chante-France soit Chérie-FM dont j’apprécie la proximité fréquentielle) une publicité pour un numéro surtaxé : « Tu te poses tous les jours la question, envoie QUAND au ….. » Je me suis dit qu’il fallait être stupide pour appeler à ce numéro. En même temps, je me dis qu’il faut aussi être stupide pour voter FN.

Non, c’est vrai. Savoir quand quoi ? Quand tu feras l’Amour (avec un grand A svp) pour la première fois, tu auras ton premier enfant, tu pourras partir à la retraite (avec Charlot qui est Charlie, ce sera sûrement dans longtemps)… C’est comme avec le FN, tu sais pas pourquoi tu votes (la contestation de quoi ?) mais tu te le demandes quand même…

Et puis, comme avec le numéro, tu finis par céder et à appeler (voter). Et après tu te retrouves à devoir payer la facture. Le problème avec le FN, c’est que les factures qu’il laisse par exemple dans les villes qu’il a gérées, ne parlent pas à l’ensemble des Français. Donc il faudra encore payer plus pour que les Français ouvrent les yeux. Et après pour rattraper tout cela…

Quand la RATP appelle à enfreindre son règlement

Depuis plusieurs semaines, on peut voir cette publicité dans les différents bus franciliens :

Une dame âgée fait valider son passe Navigo par son petit chien qui est dans son sac à main.

Une publicité de la RATP prise dans le bus 292

Une publicité de la RATP prise dans le bus 292

Pourtant, le règlement de la RATP et son Guide du savoir-voyager nous dit cela, concernant les animaux :

Extrait du Guide du savoir-voyager, édition 2012

Extrait du Guide du savoir-voyager, édition 2012

Donc on ne peut pas valider n’importe comment. Donc on nous montre un cas frauduleux (puisque le chien n’est pas convenablement enfermé) suivi d’une incitation à l’irrespect du guide du savoir-voyager. Donc on nous ment, une fois de plus.

Et pendant ce temps, rien n’est fait pour améliorer les conditions de circulation des bus, ou l’amabilité des chauffeurs… Dire qu’il y a des gens payés pour établir cette communication…

Et je ne dis pas cela que parce que je n’apprécie pas les chiens. À commencer par le fait que ce sont eux qui ne m’apprécient pas les premiers.