Archives du mot-clé PS

Fun fact : Jean-Marc DEFRÉMONT et « Bien Vivre à Savigny » divorcent aux régionales

DEFRÉMONT : ce nom rime avec trahison et avec abandon.

Je pense notamment à Grand-Vaux.

Jean-Marc avait beau jeu de dénoncer MARSAUDON qui ne s’était pas battu pour faire inscrire ce quartier dans le programme ANRU 1…

[C’est ensuite SPICHER-BERNIER qui obtiendra son inscription dans le programme NPNRU ou ANRU 2, même si la révélation de la liste des quartiers retenus n’aura lieu que le 15 décembre 2014, donc que MEHLHORN se l’attribuera alors qu’il n’y est pour rien.]

Lui ne se bat pas pour que ce projet soit financé. Le projet est du coup toujours bloqué, au stade de l’ « attente de conventionnement », ce qui est à peine gênant quand les relogements ont commencé depuis bientôt 2 ans, pour de banales questions de sécurité juridique.


Bref, je comprends qu’un certain nombre des camarades de DEFRÉMONT commence à avoir marre de ce petit maire tellement haineux de ma personne qu’il va fournir au Tribunal administratif des attestations de témoignage de lui et des agents comme quoi je fais peser de trop lourdes charges sur les services.

En même temps, c’est normal qu’ils n’aient pas le temps de s’occuper de mes demandes puisqu’ils occupent déjà tout leur temps à rédiger des attestations contre ma personne.

La présidente du Tribunal les a d’ailleurs remis à leur place : Bon, c’est la 32e requête de M. VAGNEUX [en réalité, beaucoup plus] qui demande à peu près toujours les mêmes choses dans les mêmes termes. Il faudrait peut être vous adapter pour anticiper ses demandes, leur a-t-elle dit à l’audience du jeudi 27 mai 2021. Ambiance !


Toujours est-il que pour une municipalité en place, je trouve qu’il n’y a pas beaucoup d’élan pour Savigny en général, parce qu’on voit toujours les mêmes élus, donc que c’est quand même le degré zéro du collectif. Sans parler de ceux de sa majorité qui ont arrêté de venir…

Et puis alors qu’il n’y a qu’une seule candidature de gauche aux départementales ; celle de Ludovic BRIEY (EELV), Lydia BERNET (PS) et Thomas BRONES (PCF), je trouve qu’ils ne sont pas actifs, ni présents, ni engagés : tractage, collage, présence… Où sont-ils ? Leur premier tract est un copier-coller de leur propagande, qui est elle-même le texte bateau de tous les candidats de la gauche sur le Département. On dirait qu’ils n’ont pas d’idées.

Et en même temps, quand tu vois que DEFRÉMONT fait la campagne de BAYOU (EELV) aux régionales et que son mouvement « Bien vivre à Savigny » fait la campagne de PULVAR (PS), tu comprends bien des choses. Et sincèrement, cela fait tâche.

Bien Vivre à Savigny, déjà parce qu’il est soi disant un collectif apolitique de la société civile ne devrait relayer aucune campagne. Mais sinon, parce que nous ne sommes pas dupes, il devrait relayer toute la gauche, des socialistes aux Insoumis.

Et en fait, tu comprends que derrière Bien Vivre à Savigny, ce sont des socialistes qui ne peuvent pas voir les écologistes. Comme DEFRÉMONT qui ne peut plus voir les socialistes. Enfin, les deux ne relayent pas des masses leur copain BRIEY qui devrait faire l’union. Que de divergences !

Au fond, ils se détestent tous et ont donc juste fait une alliance de circonstance. Et un an après l’élection, on le ressent, parce que Bien Vivre à Savigny, cela ne fonctionne pas… Une addition d’égo n’a jamais fait une liste municipale. Ce qui compte, c’est le programme, et ces gens n’ont pour seul programme que la politique nationale. Ils se foutent de Savigny.

Mais qu’importe pour eux, car après, au final, tous ces gens se retrouveront au second tour sur une même liste et avec un même programme, un mouchoir sur leurs convictions.






Élections régionales 2021 : Savigny-sur-Orge ne pèse plus rien politiquement parlant…

Savigny-sur-Orge : 37 000 habitants

Essonne : 1 315 000 habitants

Savigny-sur-Orge, 4e ville la plus peuplée du département de l’Essonne

Poids de Savigny-sur-Orge en Essonne : 2,81 %

Nombre de candidats essonniens aux régionales : 264 

Nombre de candidats saviniens aux régionales : 3* (ceux que j’ai identifiés car engagés dans la vie politique locale)

Poids des Saviniens dans ces élections : 1,1 %

Nombre de candidats saviniens qui sont en position éligible : 1

Saviniens candidats aux régionales :

  • Audrey GUIBERT, tête de liste RN,
  • Bruno GUILLAUMOT, 17e de la liste PS,
  • Christophe-Reynald MICHEL, 18e de la liste LAREM.

Conclusion : les principaux partis politiques n’ont plus rien à faire de Savigny, entre LR et EELV qui s’en foutent carrément et le PS et LaREM qui nous foutent en bas de liste.

Commentaires / Observations : DEFRÉMONT, même pas capable d’imposer quelqu’un à son parti, alors qu’il est l’un des rares maires EELV d’une des plus grosses villes du département…



 

Oh ben, c’est marrant, le site de l’association « Bien Vivre à Savigny » est chez le même hébergeur que le corbeau qui harcèle et diffame Olivier VAGNEUX !

Voilà la dernier article que j’avais rédigé avant d’apprendre le meurtre de Jocelyne. Encore une fois pour dire que je ne l’aurais sûrement pas rédigé pareil aujourd’hui.

Chaque jour qui passe est moins dur que le précédent, mais cela ne veut pas non plus dire qu’il est facile.

Jocelyne me disait très souvent : « Olivier, il va avoir des ennuis avec ce qu’il a encore écrit sur son site. »… Continuons donc ce blog en essayant de ne pas avoir d’ennuis.


Je ne remercie pas ce malade mental de corbeau qui recommence et continue, n’ayant visiblement aucun respect pour mon deuil, alors qu’abonné à mes publications, il savait ce que je vivais l’après-midi de lundi durant laquelle il continuait à écrire des saloperies sur moi.



Pur hasard !!! C’est vrai que si je vous demande de me citer le nom d’un hébergeur, vous allez tout de suite me répondre « Haut et Fort ».

Alors, c’est amusant, parce que j’ai découvert ce nom avec le corbeau qui me diffamait et puis que pour la seconde fois de ma vie, je le retrouve ici. 

C’est vrai que ce n’est pas comme si Jean-François DUMOUSSEAUX était déjà le webmestre du site de la section socialiste de Savigny-sur-Orge et du site de politique locale « Mieux vivre à Savigny-sur-Orge ». Il y aurait donc une cohérence à ce qu’il soit aussi le webmestre de « Bien vivre à Savigny, l’association ».


Sinon, vous apprécierez le caractère démocratique de ce site. On vous invite à vous exprimer dans les commentaires qui sont « ouvert » (sic).

Et puis vous allez au bas de la page et ils sont fermés…

C’est vrai qu’il convient de ménager DEFRÉMONT se sentant harcelé dès qu’on ne lui lèche pas les pieds…



Annulation des municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : une erreur matérielle entache les décisions de refus d’octroi de l’aide juridictionnelle à Olivier VAGNEUX

Édit le 03/03/2021 à 11 heures 00 – en bas d’article


On va faire un petit jeu. Ou plutôt je vais vous faire un peu travailler.

Observez bien les deux décisions ci-dessous nos BAJ CE 305/2021 et 308/2021, dont l’expédition nous aura coûté 5,64 euros chacune, et dites-moi si rien ne vous choque.




Ainsi donc et comme vous pouvez le remarquer, l’aide m’est refusée par deux fois, par deux décisions différentes… pour contester le même jugement no 2004082 (CURATOLO) alors que ; et j’ai quand même vérifié avant d’écrire cet article, j’ai bien demandé l’aide pour contester le jugement no 2004082 (CURATOLO) ET le jugement no 2004102 (FABRE).

Évidemment, comme je fais toujours les choses à l’envers, j’ai d’abord écrit mes recours contre ces décisions qui me refusent l’aide, au motif que mon appel serait dénué de fondement, et puis c’est forcément au moment de régulariser mes pièces de procédure que je me suis rendu compte de l’erreur du Bureau d’aide juridictionnelle (BAJ) près le Conseil d’État (CE).

Ce qui fait que je n’ai donc pas pu déposer mes mémoires en contestation, et que je suis contraint d’attendre à la fois que le BAJ m’indique quelle est la bonne décision et en même temps qu’il me renvoie une décision corrigée, sous réserve qu’il ne doive pas réexaminer le dossier. Après, je m’en fous, une demande d’aide juridictionnelle suspend les délais de recours.

C’est-à-dire que tandis qu’un David FABRE ou un Antoine CURATOLO ont un mois, donc jusqu’au 16 mars (il s’agit d’un délai franc) pour déposer leur requête…

Sauf à ce qu’ils demandent l’aide à leur tour ?

Personnellement, ce délai n’a même pas démarré et ne devrait pas démarrer avant un mois, le temps que le président de la section du contentieux au Conseil d’État se prononce sur mon recours contre les décisions de refus d’octroi du bénéfice de l’AJ.

S’il me l’accorde, mon avocat aura un mois pour déposer sa requête.

S’il confirme le refus, j’aurais un mois pour déposer ma requête.

Et si je n’étais pas aussi pressé, j’aurais même pu attendre le 16 mars pour solliciter l’aide juridictionnelle, avec le seul risque que je n’aurais alors plus pu déposer ma requête que le jour même, en cas de refus d’octroi par le BAJ et de confirmation du refus d’octroi par le président de la section du contentieux. Au cas où l’aide m’aurait été accordée, peu importe le moment, mon avocat aurait quant à lui eu un mois plein pour déposer cette requête. Je pouvais encore gratter quinze jours entre la décision de refus d’octroi et le dépôt de mon recours en contestation de la décision BAJ CE.

Bref, pendant ce temps, je recueille des témoignages et je pose des éléments par écrit.

C’est parfaitement dilatoire, puisque j’aurais finalement deux mois et demi environ pour déposer (moi ou un avocat) ma requête, quand les autres n’auront eu qu’un seul mois.


Voilà qui doit beaucoup amuser mon ami le corbeau Jean-François DUMOUSSEAUX et ses amis PS et LaREM.

J’ai déjà consigné deux fois 500 euros contre personne non dénommée, vu que ce lâche me diffame anonymement, et l’instruction remontera bien jusqu’à lui. J’attends l’avis de convocation devant le juge d’instruction d’un jour à l’autre.

Car figurez-vous que pour booster ses publications confidentielles et leur faire un peu d’audience ; parce que tout le monde se fout de savoir ce que Jeff pense de Olivier, il va « liker » ses propres publications anonymes avec ses autres comptes bidons. Quelle misère !

Alors, dès que tu comprends que c’est lui qui se cache sous le pseudo de Tora San, et qu’il est le seul à avoir aimé une publication diffamante à mon encontre, que personne d’autre n’aurait pu trouver s’il ne savait préalablement pas qu’elle était là…

Bref, entre deux recours, je m’amuse bien à retrouver les indices qu’il fait exprès de laisser filer pour que je remonte jusqu’à lui aux fins de guider la Justice. C’est comme un jeu, encore un, de cache-cache géant !

Tiens, en parlant de Justice, il faudra expliquer à tous ces chantres de ladite Justice, qu’une décision ne devient définitive qu’à partir du moment où elle n’est soit pas contestée soit plus contestable.

Donc non, les élections municipales 2020 à Savigny-sur-Orge ne sont pas encore confirmées !




Édit le 03 mars 2021 à 11 heures 00 : le Bureau d’aide juridictionnelle près le Conseil d’État reconnaît son erreur.