Archives du mot-clé propagande

Sur les propagandes des différents candidats à l’élection présidentielle de 2017

Quelques commentaires sur les différents documents de propagande qui sont relativement ratés en terme de communication cette année. Concrètement, FILLON, MACRON et DUPONT-AIGNAN sont lisibles tandis qu’il faut déjà savoir qu’on va voter pour les autres pour s’y attarder. Dans le fond, il est sinon étonnant que les candidats ne mettent pas plus en avant leurs mesures phares et se lancent dans de trop grands inventaires…


Nicolas DUPONT-AIGNAN

Page 1 : Une belle photo mais le texte à côté est un peu long

Pages centrales : Trop d’informations éparpillées mais qui passent encore dans une belle présentation. L’idée du calendrier est ingénieuse mais elle ne correspond en rien à la réalité.

Page 4 : Trop de textes et de photos ; mais les sous-titres permettent une lecture diagonale.


Marine LE PEN

Page 1 : Une belle photo

Pages centrales : Trop de propositions et pas assez de focalisation sur les propositions phares du FN. La photo de Marine et son canon est très kitsch, comme celle du Mont-saint-Michel qui est gênante en cela qu’elle s’attribue un monument…

Page 4 : Belle photo et bonne idée de la lettre, mais trop longue…


Emmanuel MACRON

Page 1 : Affiche ratée

Page 2 : Belle lettre un peu longue mais contrebalancée par le peu de textes en page 3

Page 3 : Bonne idée que de présenter six chantiers

Page 4 : Bonne idée que d’aligner ainsi les propositions quoiqu’il y en ait peut-être juste un peu trop.


Benoît HAMON

Page 1 : Belle première page, mais manque d’un slogan qui ait un sens

Pages centrales : Trop de propositions ; dommage qu’ils n’aient pas, au contraire du clip de campagne, pris que les plus symboliques

Page 4 : Trop de textes dans la continuité des pages centrales, et pas d’illustrations…


Nathalie ARTHAUD

Page 1 : Photo un peu ratée ; les lunettes et le regard

Pages centrales : La page 2 est illisible ; la page 3 difficilement ; trop de textes ; seuls les convaincus liront. Les sous-titres résument bien le programme.

Page 4 : Page intéressante, mais le fait d’aller rechercher Arlette LAGUILLER montre la faiblesse de la candidate.


Philippe POUTOU

Page 1 : Bonne première page

Page 2 : Trop de textes écrit petit, et le rappel d’Olivier BESANCENOT indique le manque de légitimité du candidat…

Page 3 : Écrit un peu petit ; ce serait bien s’il n’y avait que ça à lire.

Page 4 : Trop de textes…


Jean LASSALLE

Page 1 : Belle photo mais l’indication du 1er tour signifie que LASSALLE prévoit de ne pas être au second. Donc à quoi bon voter pour lui ?

Pages centrales : Trop de textes et des mesures d’inégales nécessités placées sur au même niveau.

Page 4 : Vraiment une belle quatrième page, efficace.


Jacques CHEMINADE

Page 1 : Photo assez moyenne mais messages forts

Pages centrales : Trop de textes ; on ne sait que lire et les sous-titres sont trop compliqués. Attirés par le schéma en bas à droite, on n’en comprend pas forcément la logique.

Page 4 : Trop de textes ; on ne respire pas d’autant qu’il n’y a pas d’illustrations


Jean-Luc MÉLENCHON

Page 1 : Une photo un peu flottante

Pages centrales : Un peu trop de textes ; cela irait s’il n’y avait rien en page 4.

Page 4 : Trop de textes et pas assez d’illustrations


François ASSELINEAU

Page 1 : Un peu trop d’informations sur la page

Pages centrales : Trop de textes ; aucune illustration ; sous-titres un peu abstraits pour certains…

Page 4 : Trop de textes ; on est découragé de lire rien qu’à voir !


François FILLON

Page 1 : Belle photo mais le slogan est un peu abstrait ; aucun logo des républicains

Pages centrales : Bonne présentation

Page 4 : Bonne lettre quoiqu’un peu longue



Éric MEHLHORN, arrêtez votre propagande dans le bulletin municipal d’avril 2016 – orientations budgétaires

Savigny-sur-Orge, le 21 mars 2016

Monsieur le maire, cher Éric MEHLHORN,

Je lis que nous allons recevoir une édition spéciale du magazine municipal « Vivre à Savigny-sur-Orge » pour avril 2016 consacré exclusivement aux Finances. Je vais en regarder le contenu disponible en avant-première sur le site internet de la Ville. Ma seule conclusion en est que vous devriez arrêter de gaspiller l’argent du contribuable pour raconter autant de bêtises de manière aussi malhonnête ; je m’explique page après page.


Page 1 : La « crise » que vous évoquez n’est pas tant la conséquence du désengagement de l’État qu’une mauvaise gestion des deniers communaux à laquelle vous avez participé en votant les budgets et les emprunts entre 1995 et 2010. Je ne comprends toujours pas qu’après avoir fait tant de mal à la Ville, vous persistiez dans le fait de vouloir gérer, mais la place est bonne…

Je vous demande donc de me communiquer la facture de la réalisation de ce bulletin 12 pages poste par poste de dépenses, de son impression et de sa distribution. Car si nous n’avions pas d’argent disponible, nous n’aurions pas pu dépenser pour la communication…


Page 2 : Les élus ne reçoivent pas en mairie et vous êtes malhonnête de le laisser penser. À chaque réunion de quartier, des habitants vous rappellent avoir essayé de vous joindre y compris par lettre recommandé. Vous ne leur répondez pas quand le sujet ne vous intéresse pas. Par contre, sur Facebook, vous précisez qu’on peut court-circuiter votre cabinet en vous contactant en message privé…

En terme de communication, je vous suggère sinon de changer la photo de couverture au dessus de l’édito. Ces gros dossiers sont bien à l’image de votre mandat. Ils sont dans votre bureau mais fermés car vous ne savez pas ce qu’il y a dedans, et vous ne vous en occupez pas, voire vous ne les comprenez pas. Ils décorent et illustrent les photos.


Page 3 : Pourquoi ne voulez-vous pas vous battre pour obtenir des recettes supplémentaires ? Je ne cesse de vous démontrer qu’il en existe, et vous qui aimez les comparaison, vous êtes quand même la honte de nos conseillers départementaux. Regardez Jérôme BÉRENGER élu depuis 10 mois qui obtient 6 millions pour Viry et vous, élu depuis 10 ans, qui n’obtenez rien. La somme débloquée pour la rénovation de l’école BUISSON est l’argent disponible depuis 2012…

Vous avez une conception de l’économie municipale qui est assez sommaire. Heureusement que l’investissement n’est pas composé que d’autofinancement. Vous dites vouloir créer des marges de manœuvre mais vous ne faites rien pour… À quel moment vos actes seront-ils en cohérence avec votre discours ?


Page 4 : À cause de qui n’avons-nous pas de projet territorial dans le SDCI ? Vous êtes-vous battu auprès du Préfet pour qu’on en ait un ? Concernant la DSU, lisez votre budget, nous l’avons perçu en 2015 et nous serions de toute façon sorti de certaines dotations en intégrant une intercommunalité ce qui n’a pas été un choix.


Page 5 : Vous êtes aussi malhonnête de ne pas rappeler où se trouvent les économies des dépenses de fonctionnement en 2015. Pour 3,9 millions, dans les transferts de compétences à la CALPE. Pour le reste, dans la casse du service public pour une large part : Savinière, crèche familiale, MJC, associations…

Sur la dette, vous vous contredisez en vous félicitant de structurer les emprunts toxiques restants au moment où l’État créé de nouveaux dispositifs pour sortir les villes des emprunts toxiques. On vous dit alors que vos emprunts nouvellement structurés ne sont plus éligibles à ces fonds ; soyez cohérents !

Étrangement, vous ne comparez pas les restructurations d’emprunts que vous faites avec d’autres existantes, dont le nouveau taux d’intérêt est inférieur au nôtre…

Enfin, je vous rappelle dans votre graphique que mars 2014 se situe entre janvier 2014 et janvier 2015… À toutes fins utiles.


Page 6 : Vous racontez n’importe quoi dans le fait que la Ville puisse se voir priver d’un accès durable aux liquidités. Les taux d’emprunts n’ont jamais été aussi bas depuis des années et Savigny pourrait emprunter au moins 3 millions pour des investissements d’avenir  ! Enfin, vous vous décidez à avoir un plan pluriannuel de dépenses.

Votre graphique de recettes est incomplet et je vous ai déjà expliqué pourquoi : vous n’y avez pas réaffecter le résultat précédent (demandé par l’audit PIFFAULT), vous n’avez pas inclus les subventions sur la base de l’année dernière (par exemple la DSU à 466 000 €) et vous refusez de vraies économies. N’est-ce pas une certaine insincérité budgétaire ?


Page 7 : Une page au conditionnel qui ne doit pas masquer que d’autres villes perçoivent de l’argent des autres collectivités, et que Savigny n’y arrive désespérément pas parce que vous ne savez pas défendre nos intérêts, et que notre argent finit toujours par financer les projets des autres… Au fait, faut-il vous plaindre de cette situation ? J’ai la faiblesse de croire, qu’à votre place, les choses ne se passeraient pas ainsi.


Page 8 : Pour justifier votre projet de coupes, vous comparez Savigny avec des moyennes de villes qui n’ont rien à voir avec nous. Qu’avons-nous de commun avec Montluçon à part le nombre d’habitants ? Vous êtes malhonnête dans vos choix car vous prenez toujours des villes dont les résultats vous arrangent. Comparons la fiscalité ou le niveau des abattements avec le reste de l’EPT 12 pour être honnête !


Page 9 : Il fait drôlement chaud en mairie pour pouvoir s’habiller comme la jeune femme qui pose en semaine 11. Une piste d’économie : réduisez le chauffage. Je vous fais également l’offense de vous rappeler vos propos de juin 2014 sur la captation audiovisuelle des séances du Conseil municipal : « précise qu’il faudrait des moyens techniques que la Ville n’a pas« , mais qu’elle a donc acquis sans dépenser d’argent. C’est comme aux services techniques ? C’est avec le matériel personnel des agents ?


Page 10 : La gauche tacle juste sur le fait qu’on ne sait pas combien ont coûté toutes les « économies » de 2015. Comme SPICHER, vous avez désormais une dissidence avec BLANCHAUD, GUILPAIN et bientôt d’autres que vous avez changé de places en Conseil municipal…


Page 11 : Concernant le prix de l’eau, vous refusez de comprendre qu’on puisse vous reprocher d’avoir agi d’une manière que le Tribunal jugera peut-être illégale (on ne prolonge pas une délégation de service public au delà de 20 ans par simple avenant). Vous qui aimez bien les comparaisons, on vous dit ensuite que la baisse que vous avez obtenue est bien médiocre par rapport à celle que Christian ESTROSI a imposé à Nice, par exemple…

Quant aux agents de la commune, au cas où vous discuteriez avec eux, ils trouvent quand même (sans cracher sur cet argent) qu’on se moque d’eux de leur donner si peu.


Je profite de ce message pour vous préciser que je serai présent à la réunion du vendredi 25 mars (page 12), et que je compte bien m’y exprimer. Tout refus de me laisser accéder à cette réunion ou de m’empêcher de m’y exprimer fera l’objet d’une nouvelle plainte devant le procureur de la République.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le maire, l’expression de ma considération distinguée.

Olivier VAGNEUX

La propagande électorale de Essonniens indépendants

En remerciant particulièrement mon infographiste qui ne tient pas à ce que je la nomme, tellement je suis un odieux client. J’aurais encore cette année été recalé par la commission de propagande, mais on y est arrivé. Tout est parti à l’impression, me sera livré vendredi et sera envoyé aux habitants du canton dans la semaine du 16 mars.

La circulaire

propagande-recto

propagande-verso

Le bulletin de vote définitif

bulletin de vote

Les affiches en deux formats

affiche-A1

affiche-A2

Merci Juliette pour ce beau travail.

Cinq publicités qui m’énervent passablement

En ce moment, cinq publicités de la télévision m’agacent. Outre qu’elles ne me touchent pas, elles me remontent contre les produits qu’elles vantent et m’inspirent cette critique. Pire, je me demande comment les autres peuvent ne pas penser comme moi et ne s’insurgent pas contre ces media, parfois interrompus par des programmes TV.

La publicité est souvent débile et ceci, depuis que la « réclame » est passé aux mains de boîtes de communication remplis de ces publicistes, qui ressemblent à la caricature qu’en font d’eux les Inconnus (cocaïnomanes et vénaux). Tout le problème vient du modèle de financement de la télévision, complètement nul en France, qui oblige les chaînes publiques à diffuser des pubs sur du « temps de cerveau disponible ».

1. Sexe I : pour vendre des boîtes de préservatifs

Prenez un œil et une bouche que vous posez sur des jambes des dames de FAIZANT (fines et longues). Et vous avez des personnages prêts à vous parler de préservatifs. Oui, mais ils vous vantent ce qu’ils appellent un dispositif médical… Alors si c’est une question de santé, donc une problématique sérieuse, pourquoi ne pas élever un peu le débat avec de vrais personnages voire, soyons fous, un vrai médecin (pas un sexologue de publicité) ? Je n’écris pas de dessiner un phallus mais d’être un peu plus responsable.

2. Pour faire acheter des montres de collection en France

Quel bonheur de savoir que je pourrais avoir la même montre que celle qui équipait les pilotes de la Luftwaffe lorsqu’ils bombardaient la France en 1940 !!! De qui se moque-t-on en injuriant ainsi la France ? Et pourquoi pas me vendre la montre de HITLER tant qu’on y est ? Qui est chargé de relire les scripts de publicités ? Pour autant, ne nous élevons pas contre tout ce qui a pu aller contre notre Nation, mais demandons un peu de respect et de délicatesse dans ces propos : qu’on nous propose des montres d’aviateurs !

3. Pour vous prévenir des accidents de la route

La dernière de la Sécurité routière : une petite fille, sur une route manifestement à 90 sinon à 70, demande à son papa s’il s’arrêtera avant l’accident et maman la rassure en disant que oui. Sauf qu’un connard ne respecte pas la priorité à droite et percute le véhicule. Au-delà d’un choc à 50, les risques de trépasser dans un choc d’accident de voiture grandissent. On ne va donc pas rouler à 50 partout pour se prémunir des incapacités des autres : c’est le contrat social. Donc mauvaise pub pour un mauvais message !

4. Sexe II : pour vous vendre des gels orgasmiques

Un(e) sexologue est à votre écoute pour parler de vos problèmes de couple et en conclut que vous ne baisez pas assez. (Un sexologue ne ruinerait-il pas son fond de commerce en prônant l’abstinence, ne serait-ce que passagère ?) Mais comme vous êtes vieillissant ou que vous n’avez pas eu de rapports de suite après la naissance de bébé, alors la mécanique est rouillée. C’est pourquoi, paf un nouveau dispositif médical, le gel orgasmique. À titre personnel, je trouve frustrant de marquer si violemment l’impuissance de l’homme.

5. Pour faire du fric autour de la guerre de 1914

Enfin, les journaux de guerre de 1914-1918 réimprimés pour notre plus grand bonheur pour connaître ce que vivaient censles gens (d’après un commentaire qui doit être dit par Patrick POIVRE D’ARVOR). Nous prend-on pour des ignares qui n’avons pas franchi le cap de la 3ème ? Tous les journaux de guerre étaient censurés et à la solde du Gouvernement. Donc on connaîtra surtout la propagande de l’époque plus que les informations véridiques. Ou alors des actualités toutes relatives dans lesquelles on gagne toujours même quand le Front recule…

On pourrait passer des heures à commenter toutes ces publicités débiles tant dans leur fond que dans leur forme. Mais apparemment, elles trouvent leurs publics qui ne semblent pas s’offusquer d’être ainsi insultés. Vivent la servitude volontaire et l’endormissement des masses, c’est sur ces principes que se sont fondées les plus grandes dictatures. Plus il y aura de pubs et plus le temps du cerveau sera disponible pour d’autres pubs.

Réveillez-vous et réfléchissez, bonnes gens.