Archives du mot-clé population moins éduquée

Pour Jean-Marc DEFRÉMONT (EELV), qui confond éducation et instruction, il y a des secteurs à Savigny-sur-Orge où la population est « moins éduquée »

Je cite Jean-Marc DEFRÉMONT à 20 heures 24 lors de la réunion du conseil municipal de Savigny-sur-Orge qui s’est tenue le lundi 18 mai 2020 :

Le fait de fermer les écoles, et en particulier dans les secteurs un peu plus fragiles où la population est moins éduquée est lourde de conséquences, pour l’équilibre général des enfants et évidemment pour leur parcours éducatif.

La suite de la phrase est importante parce qu’elle montre la confusion de Jean-Marc entre l’éducation qui est normalement faite par les parents dans une large mesure, puis par la société dans une moindre mesure, au travers de tous les lieux de sociabilisation dont l’école ; et l’instruction qui est d’abord assurée par l’école, pour tout ce qui est fondamental.

Mais là, on est déjà parti sur un trip de gauchistes qui s’imaginent encore l’école du raciste Jules-Ferry, qui enseigne un savoir tellement autosuffisant, qu’il rend inutile et minable tout ce qui pourrait émaner de la vilaine, réactionnaire et droîtarde, cellule familiale. C’est l’école de papy qui fait à la fois l’éducation et l’instruction.

SAUF QUE, et j’en suis désolé Jean-Marc qui refuse chaque année d’honorer le contrat des écoles libres, alors que tu ferais moins le malin si tu devais agrandir toutes les écoles pour accueillir tous les gamins du privé qui sont loin de n’être que des petits blancs chrétiens, l’éducation est la même partout, y compris dans les écoles religieuses.

Et sans même rentrer dans le débat d’opposer le public au privé, ce qui est d’ailleurs amusant pour le candidat d’un collectif sectaire, qui n’accepte que des membres de gauche, l’éducation est déjà la même partout dans toutes les écoles de Savigny !

Donc je crois sincèrement ce propos trahit en fait que Jean-Marc se voit, dans sa volonté d’être maire, en bon blanc qui va apporter la civilisation à des quartiers d’immigrés dans Savigny qui refuseraient l’éducation, sans quoi il ne pourrait pas dire cela.

Au passage, on saluera les enseignants et les acteurs qui agissent à Savigny, et qui sont évidemment ciblés par ce propos : Grand-Vaux, Châteaubriand, les Rossays, les Prés-saint-Martin, pourquoi pas les Tilleuls et le Square Brassens !

Bah, vous éduquez moins bien la population que dans les quartiers pavillonnaires. Enfin, selon ce que je déduis des propos de Jean-Marc.

Et puis big up aux habitants de ces quartiers. La République a beau faire ce qu’elle peut ; même avec des classes de 11 élèves (contre jusqu’à 31 sur le Plateau), vous restez moins éduqué… Toujours selon ce que je déduis des propos de Jean-Marc…


Le contexte du propos que vous pouvez retrouver sur le site de la Ville.

(en réponse à un vœu du Rassemblement national contre la réouverture des écoles au mois de mai)

« Merci Monsieur le maire. Nous, autant on est extrêmement strict sur la question des précautions à prendre pour toutes les activités, autant on ne peut pas considérer que les écoles vont être fermées tant qu’il n’existe pas de risques, parce que le risque zéro n’existe pas. Le matin, quand on traverse la rue, on peut se faire écraser par une voiture, c’est comme cela. La vie est faite de risques. cela ne veut pas dire qu’il faut négliger le risque scolaire, mais il faut aussi considérer dans toute décision ses côtés positifs et ses côtés négatifs. Le fait de fermer les écoles, et en particulier dans les secteurs un peu plus fragiles où la population est moins éduquée est lourde de conséquences, pour l’équilibre général des enfants et évidemment pour leur parcours éducatif. Donc d’où la responsabilité de fermer davantage les écoles me semble disproportionnée. Il ne faut pas non plus oublier une chose, c’est que, vous l’avez dit, Madame GUIBERT, il y a des établissements qui ont refermé après avoir ouvert. Rien n’empêche si le risque d’une deuxième vague se concrétise, rien n’oblige, rien ne nous empêche de refermer les écoles. Il s’agit plus d’une décision, d’ailleurs Monsieur BLANCHAUD l’a redit, qui répond à la volonté des parents, qu’une décision qui répondrait à la volonté de la mairie d’ouvrir et de faire prendre des risques aux enfants. Je pense qu’on n’est pas dans ce sujet-là, donc nous on ne votera pas ce vœu.«