Archives du mot-clé Police municipale

Savigny-sur-Orge : halte à la désinformation municipale sur le stationnement alterné !

Eh non, le changement de côté du stationnement alterné ne se fait pas « au plus tard demain matin » mais bien la veille au soir à 20 heures précises.

Enfin, c’est selon l’article 9 du règlement général de la circulation et du stationnement sur le territoire communal de Savigny-sur-Orge du 21 février 1994…

Pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus, je vous recommande cet article de 2017 :

https://oliviervagneux.wordpress.com/2017/10/14/la-regle-du-stationnement-alterne-a-savigny-sur-orge/


En effet, l’article R.417-2-III du code de la route dispose que l’autorité investie du pouvoir de police, c’est à dire le maire, est compétent pour réglementer les horaires de changement de côté ; et MARSAUDON, en 1994, avait écrit 20 heures.


Donc contrairement à ce que fait écrire MEHLHORN dans la communication municipale, vous n’avez pas jusqu’au lendemain matin !

Mais nul doute que MEHLHORN va s’engager à élargir le créneau de déplacement des véhicules, par contre uniquement s’il est réélu !

Et quand vous aurez la Police municipale la nuit, je pressens qu’ils auront le même zèle à passer le jour même à partir de 21 heures, que ce qu’ils ont à verbaliser le lendemain matin du changement, qu’il y ait des camions-poubelles ou pas qui doivent circuler !

Enfin, tout cela est bien bidon parce que le règlement général s’applique à la bonne volonté du maire, et que s’il voulait réellement l’appliquer, il ferait déjà verbaliser tous les gens qui se garent comme des porcs le long de la Place Davout pour aller faire leurs courses le dimanche matin. Mais là, il y a l’excuse de faire travailler un commerce local. Or, ce qui est juste incompréhensible est que pareille tolérance n’existe pas pour le boulevard Aristide-Briand…

De là à écrire que les verbalisations routières sont davantage des verbalisations rentières, d’autant plus s’ils ne connaissent même pas les règles qu’ils prétendent vouloir faire appliquer… Quelle belle équipe !




À Savigny-sur-Orge, la Police municipale (ou plutôt ce qu’il en reste) veille au bon respect du confinement

Mardi 31 mars 2020 à 14 heures 30, devinez sur qui je tombe alors que je me rends faire mes courses chez Picard ? La Police municipale, ou plus exactement ce qu’il en reste, puisqu’il faut savoir (je le tiens de sources haut placées en mairie), qu’au moins cinq agents sont malades et confinés chez eux, dont deux qui ont été diagnostiqués au Covid-19 !

Et parce que les trois que j’ai pu croiser, et qui ont enfin obtenu des masques et des gants, ne sont pas les mêmes que ceux qui contrôlaient vendredi en face de la caserne des pompiers (cf le Facebook de MEHLHORN), je me dis que les agents de vendredi ont quand même eu, quoiqu’en dise Sa Perfection, des contacts avec les personnes qu’ils contrôlaient, et que ceux-ci ont pu les rendre malades, sans quoi ils seraient logiquement encore là aujourd’hui…

Et pour quoi faire d’autre que de la communication, puisque selon MEHLHORN, tout le monde était en règle ; et vu qu’en plus, ils étaient de toute façon sur le territoire de la Commune de Morangis, pour verbaliser des Essonniens empruntant une route départementale…

Non, je sais bien que c’est pour faire de l’argent, car si jamais cette crise pouvait remplir un peu les caisses de Savigny, vu qu’il n’a rien fallu faire les trois semaines avant l’élection…

Donc combien de temps va-t-on continuer ces contrôles, qui ne sont pas directement du ressort de la Police municipale ? Et surtout, puisqu’il y a des malades avérés, ne faudrait-il pas désinfecter le poste de Police municipale, ce qui à ma connaissance n’a pas été fait ?

Mais rassurez-vous, Super-Verbalisateur propose désormais TROIS PERMANENCES TÉLÉPHONIQUES PAR SEMAINE pour résoudre tous vos problèmes, à défaut de savoir prévenir les nouveaux qu’ils créent lui-même, par exemple avec ce mésusage de la Police municipale…






Quand Éric MEHLHORN appelle à faire circuler des infos sans avoir l’idée de passer par les canaux des médias municipaux…

Si j’étais Bernard BLANCHAUD, je ferai un article d’auto-congratulation, qu’il appelle sobrement « Nous servons à quelque chose ».

Mais je préfère plutôt axer mon article sur une énième calomnie du bon maire de Savigny-sur-Orge, afin que lorsqu’il recevra le questionnaire de la commission des lois du Sénat, relayé par l’AMF, et qu’on lui demandera les violences qu’il subit, il puisse légitimement écrire : « il y a un petit con qui me fait chier parce qu’il ose contrôler mon action, et critiquer ma géniale politique ». Si ça se trouve, je lui procure même un mauvais stress qui réduit son espérance de vie…

Bref, à nouveau du grand MEHLHORN, que l’on excusera parce qu’il est élu depuis le siècle dernier, et qu’il se situe encore de l’autre côté de la fracture numérique…


Ce lundi 12 août 2019 à 09 h 49, le maire (ou la personne qui gère son compte Facebook) a invité ses lecteurs à relayer le fait qu’il n’y ait…

que dix jours pour constituer le dossier d’assurance en cas de dégâts liés à la sécheresse de l’été 2018 !

Et je suis d’accord qu’il faut le faire savoir, attendant personnellement encore deux jours pour diffuser l’info, pour ceux qui n’auront pas regardé les réseaux ; et aussi que l’administration de Jupiter se fout de notre gueule en prenant cet arrêté mi-juillet, lequel n’est publié que trois semaines plus tard, début août.

Comme si tout n’était pas fait pour qu’un minimum de gens ne s’en saisisse, et puisse alors être remboursé. Il n’y a pas de petites économies pour l’État.



Donc ce ne serait effectivement pas ridicule si MEHLHORN n’écrivait pas cela, alors que l’info n’est même pas relayée par le site de la Ville !

Ok, elle est sur le Facebook de la Commune depuis vendredi, mais n’est-ce pas trop attendre de nos quatre agents du service Communication, et de nos trois amis du cabinet du maire (même si la moitié de ces bonnes gens est en vacances) qu’ils copient l’info sur le trop nouveau super méga tip top site internet qui ne nous a rien coûté ? Bah si apparemment…

Bref, qu’est-ce que je fais ? La seule chose que je sais faire, et que je pense ne pas faire trop mal, je bashe MEHLHORN sur les réseaux sociaux (non, je ne l’enferme pas dans une bâche ; je fais du bashing, c’est à dire que je me fous de sa gueule d’une manière systématique et gravement attentatoire à son honneur et à sa considération). Il est 11 heures 50.



Et par le plus grand hasard, un article apparaît mystérieusement sur le site de la Commune à 13 heures 42.

Étant précisé que le CMS du site internet de la Commune permet d’antidater les publications, comme ils avaient fait pour le PLU, mais qu’ils n’avaient pas intérêt à le faire, parce que je les aurais tout autant allumés.



Il n’y a sinon rien sur Twitter, mais comme personne ne le lit, parce qu’ils ne le font pas vivre…


Pour moi, qui suis né en 1991, le triptyque site-Facebook-Twitter est un automatisme.

J’ai en plus limite été biberonné à cela en école de journalisme. (En réalité au triptyque enquête – interview – reportage)

Pas pour MEHLHORN qui n’a que 53 ans, mais qui ne semble pas très décidé à passer aux nouvelles technologies, à l’image de sa politique, pas très adaptative.

Je pense par exemple au projet de l’école Ferdinand-Buisson avec une salle informatique pour permettre aux enfants de passer seulement 1 heure par semaine devant un écran !

On peut débattre de la pertinence des outils numériques pour l’instruction et des dangers des écrans pour les enfants, mais je ne connais plus grand monde qui n’est pas obligé de travailler plusieurs heures par jour sur un ordinateur… Alors à quoi préparons-nous ou formons-nous nos jeunes Saviniens ? Ça c’était mon école en 1999 ; pas celle de 2019 !

Autre débat, que fout la responsable de la Communication, COUTINHO, la fille de la 2e adjointe, pour ne pas réaliser que c’est peut-être là une info importante, digne d’être relayée ?

C’est ici la preuve que COUTINHO et MEHLHORN ne communiquent même pas ensemble ! Partant, comment exiger d’eux qu’ils communiquent vers le reste de la Commune ?

Dans ma conception, c’est le maire qui est le chef de la Communication (comme c’est le maire qui est le vrai Directeur général des services, ou le vrai chef de la Police municipale). Et là, nous avons encore une preuve de l’inefficience de nos deux victimes préférées…

Et pour finir, ce n’est pas tellement qu’ils soient nuls qui me dérange, mais c’est davantage qu’ils se complaisent dans leur médiocrité, à refuser d’apprendre, de se former, de s’améliorer. Dans ces conditions, j’attends avec hâte les prochaines élections municipales, pour qu’enfin des gens compétents prennent le pouvoir, enfin je l’espère…



Démarchages à Savigny-sur-Orge : l’étonnant aveu d’impuissance dans la communication de la Ville

Ils veulent tout contrôler, mais ne contrôle rien.

Alors ils font de la communication, mais de la mauvaise communication.

Ils font aussi de la réglementation, mais de la mauvaise réglementation.


Sous le mandat d’Éric MEHLHORN, le taux de cambriolage (à 5,84 pour mille en 2016 – les chiffres postérieurs ne sont pas encore connus) et le taux d’agression (à 8,85 pour mille en 2016 – les chiffres postérieurs ne sont pas encore connus) ont augmenté, pour continuer de se détacher de la moyenne nationale dans le mauvais sens.

Et l’embauche de policiers municipaux ne change rien, puisque le nombre de cambriolages et d’agressions continue d’augmenter, selon les chiffres publics de data.gouv.fr

Donc pour donner le change, et aussi parce que c’est du clientélisme électoral pour rassurer les papys et les mamies et montrer qu’ils agissent, ils prennent des arrêtés, forts mal rédigés par ailleurs, qu’ils sont infichus de faire respecter, ainsi qu’ils l’avouent malgré eux piteusement sur le Facebook de la Commune. (Mais pas sur le site internet de la Ville, parce que trop de communication doit nuire à la santé !)


Intéressons-nous rapidement au raté de leur communication, en pensant quand même qu’ils sont cinq à avoir accès aux réseaux sociaux ; en réalité trois parce que ce sont les vacances, et que pas un n’a été capable de se dire qu’en plus d’être hors-sujet, ils allaient passer pour des cons, pour qui allait lire leur post en sachant à quoi ils faisaient référence. Au passage, une communication le lundi matin, pour un événement dont j’ai parlé le précédent vendredi matin…

Extrait de Qui fait quoi à Savigny – V9


Rappelons le contexte : des vrais et des faux démarcheurs qui sonnent chez les Saviniens, sous prétexte de leur proposer une meilleure isolation, et qui en fait repèrent les maisons vides.

Il y a un document d’information à l’accueil de la mairie, de la société Sodivitrage isolation, qu’ils ont du coup fait retirer, pour ne plus donner corps qu’à leur version.

Il y a des témoignages d’agents municipaux, de l’accueil et de la Police municipale.

Il y a même le témoignage d’une élue de la majorité !

Pour une fois qu’elle intervient, mais ce n’est pas en Conseil municipal…


Et donc ce que ne nous disent pas le service Com, et le cabinet du maire ; alors que c’est ce qui nous intéresse et qu’ils ont l’info !

c’est qu’il y a effectivement des gens qui démarchent légalement, qui se sont présentés et signalés en mairie.

Et donc ce que nous dit le service Com et le cabinet du maire,

c’est que l’arrêté du maire de JAUGEAS de 2017 ne fonctionne pas et donc qu’il sert à rien.

Car si JAUGEAS en avait, je parle bien évidemment de courage puisque je ne me permettrais pas de mentionner ses outils reproducteurs, il aurait non seulement rendu obligatoire l’identification en mairie, et surtout, il aurait prévu une sanction du type d’une forte amende, pour les sociétés ne respectant pas cet arrêté. Que de la gueule !

Je n’ai pas compris pourquoi l’arrêté était notifié à la RATP…


Ici, on nous confirme que tu peux allègrement enfreindre cet arrêté.

On nous indique que la Ville n’accrédite personne, ce dont on se fout.

Surtout, on ne répond pas à la question de savoir s’il y a des vrais démarcheurs dans le lot, et donc on jette la suspicion même sur les vrais.

Et surtout, on fait de la désinformation, voire de l’intox, parce que le cabinet du maire est parfaitement informé des activités de Sodivitrage isolation.

Donc déjà qu’ils sont cinq sur les réseaux sociaux, sur lesquels il ne se passe rien, je continue de me demander ce qu’ils foutent toute la journée, et je pense qu’une petite réorganisation s’impose, sauf à ce qu’ils arrivent à prouver qu’ils travaillent, ici d’une bien mauvaise façon.