Archives du mot-clé polémique

Pascal PRAUD, ou la fausse irrévérence à la télévision

De plus en plus d’articles de la presse mainstream s’élèvent pour dénoncer le vilain méchant Pascal PRAUD qui serait de plus en plus fachô dans ses émissions. Et de le présenter comme un poil à gratter et un homme de provocation. Alors, pour autant que j’apprécie beaucoup le bonhomme, justement par rapport à ses prises de position, je réfute l’idée qu’il soit un animateur polémique, parce que du système, et dans le système.

Je reprocherai trois choses à Pascal PRAUD : qu’il fasse semblant d’être libre et de défendre la liberté d’expression alors qu’il est soumis à ses employeurs ; de ne rien dénoncer du système économique et politique du foot alors qu’il y aurait beaucoup à écrire et à dire ; enfin, de reprocher aux autres de ne pas avoir sa liberté, alors qu’il s’est bien abstenu de critiquer avant de réussir, et d’avoir la place qui lui permet cette fausse outrecuidance, parfois néanmoins justifié.

Bien sûr que c’était mieux avant, et que COLUCHE et DESPROGES ont pu dire des choses qui les mèneraient aujourd’hui devant le Tribunal. Oui, il y a un problème de liberté d’expression, y compris sur le sujet de racisme, en tant qu’il est le fond de commerce des antiracistes, et que si tu dis qu’il n’existe pas, tu mets les bienpensants au chômage. Et effectivement, PRAUD fait trop souvent des raccourcis et empêche certains développements de ses invités ou chroniqueurs.

Mais personnellement, j’en ai marre de ces donneurs de leçons qui passent leur temps à regretter un passé qu’ils ont laissé démolir. De personnes qui font semblant de critiquer un système, mais qui ne vont pas jusqu’au bout, parce que cela reste leur gagne-pain. Qui font croire qu’elles ont toujours été grandes gueules, alors qu’ils ont attendu d’atteindre le sommet de leur carrière, pour commencer à chatouiller, d’abord mollement puis un peu plus virulemment.

Qu’est-ce donc qui est le plus énervant ? Une presse qui se choque de pas grand chose, et qui prouve son entre-soi par ce besoin de dénoncer celui qui se montre un peu différent. Ou un animateur qui lance des polémiques contrôlées, dont il ne peut ignorer qu’elles vont faire parler de lui, et qui attise ensuite le feu avec les médias toujours pour faire parler de lui ? PRAUD, tel un MACRON, est une construction du système pour faire croire qu’il est ouvert et tolérant…

Non pas seulement que PRAUD soit un « idiot utile » pour montrer la pluralité de C8, puisque lui-même y trouve son compte. Mais il participe, malgré lui, à donner l’image d’une progression de l’extrême-droite dans la société, juste parce qu’il va tenir un discours différent du gauchisme politiquement correct ambiant. Et en soi, cette instrumentalisation est dégueulasse parce que Pascal PRAUD apparait personnellement loin de cela, même s’il invite de plus en plus à droite.



Ces schizophrènes qui hantent les réseaux sociaux

Parce que je n’ai aucune personnalité, mais surtout suis en manque d’un réseau (terme maçonnique que j’abhorre autant que les loges), – professionnel, cela va de soi – je me suis inscrit sur Viadeo et LinkedIn. Et voilà qu’on m’interpelle pour me faire perdre mon temps…

Dimanche soir, je reçois ce message qui m’interroge car je crois Chirac trop passif pour avoir mis quiconque sur écoute :

 » En 1996, Isabelle Veillet me dit je suis sur le point de succomber
En 1997, Chirac me fait mettre sur ecoutes
Puis Dieu me fait quatre signes
En 2005, Isabellle Veillet ment et fait mentir le protestantisme français

Que signifient ces signes?

Amitie,
Ps: je suis plus athee que vous « 

J’ignore qui est Isabelle Veillet et je préfère perdre mon temps à rédiger cet article plutôt que de chercher son identité. Tac, tac, boum, je réponds donc à mon nouvel ami virtuel qui écrit sur son profil venir des Pays-Bas. Et je lui dis en ces termes :

« Et moi je suis catholique pratiquant, et je vous prie de ne pas m’importuner avec vos délires politico-religieux.
Cordialement.
OV »

 

Et l’homme, de ne pas se décourager, m’écrit ce jour :

 » Pas de problème je n’ai pas l’intention de vous importuner.
Ils ont mis sur la croix du Christ : Roi des juifs.
Le Christ ne s’est pas compromis avec le pouvoir, l’histoire du catholicisme est une longue suite de compromission.
Se compromettre avec Chirac Sarkozy et meme Mitterand.
Le Christ penserai surement differemment sur les questions de l’éthique que l’Eglise catholique.
Comment un homme ouvert et revolutionnaire a fait suite a une longue suite de conservatisme et de fermeture d’esprit.
Avec le scandale de la pédophilie, ne faut il pas remettre en cause le célibat des prêtres.
En fait, dans le catholicisme ce qu’il y a de bien c’est l’image du Christ mais elle a été reprise par des pourris.

Je ne vous embète pas,, je vous laisse polémiquer.

Bien a vous « 

Je n’ai que ce que je mérite. j’aurais mieux fait de ne pas répondre mais ce fut plus fort que moi. Je ne vais pas quand même pas laisser des fous m’écrire n’importe quoi sans réagir. Et la preuve que cela a marché est que ce monsieur finit par le mot de « polémique », preuve que je l’ai énervé et qui me satisfait pleinement.

Mais pourquoi cet homme se paye-t-il une connexion Internet pour écrire de pareilles bêtises ? N’est-ce pas plutôt moi qui suis stupide de faire ainsi et d’avoir perdu mon temps à visiter son profil. Si c’est un coup marketing, il est réussi !!! Je suis piqué au vif et curieux.

Bref, une preuve de plus de l’inutilité des réseaux sociaux qui jusque-là ne m’ont jamais aidé professionnellement. Mais qui sait peut-être un jour ?

PS : mes amis, vous apprécierez que je me sois contrôlé afin de ne pas répondre à cette personne que la pédophilie est une maladie mentale et hormonale et que le célibat des prêtres n’a aucune influence sur leurs pulsions sexuelles biologiques. J’aurais aussi pu dire qu’il y a proportionnellement plus de pédophiles dans la société civile qu’au sein de l’Église catholique (7 % contre 6 % selon un sondage que j’avais lu en 2011 et que j’ai la flemme de chercher pour confirmer ou infirmer mes dires).