Archives du mot-clé pétition

Ma pétition pour que Savigny-sur-Orge conserve son commissariat de plein exercice !

Je vous invite à signer ma pétition pour conserver une police de proximité à Savigny. OV



Pour que le commissariat de Savigny ne devienne pas une annexe de Juvisy !

Adressée à Monsieur le ministre de l’Intérieur, Monsieur le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, Monsieur le préfet de l’Essonne et Monsieur le directeur départemental de la sécurité publique de l’Essonne.


Habitants de Savigny-sur-Orge, nous voulons exprimer ici notre inquiétude du projet de réforme de l’organisation des commissariats de police nationale en Essonne, qui doit commencer à entrer en vigueur en octobre 2019, avant sa pleine application au 2e trimestre 2020.

Concrètement, tous les effectifs de police secours, ainsi que tous les enquêteurs seront désormais regroupés dans un unique commissariat d’agglomération, situé à Juvisy. Ils mettront donc davantage de temps à intervenir, d’autant qu’ils auront maintenant la Grande Borne et Grigny 2 dans leur périmètre d’action. Il faudra sinon nous déplacer à Juvisy pour toutes les enquêtes.

Les policiers vont aller s’entasser dans des locaux plus vétustes, pour lesquels ils devront payer leur stationnement. Certains d’entre eux pourraient même devoir déménager pour leur sécurité, et ne pas habiter dans la zone dans laquelle ils travaillent.

Le commissariat actuel de Savigny deviendra alors un simple poste de police, certes toujours ouverts 24h/24, mais limité à des missions dites “de proximité” comme les dépôts de plainte et l’établissement des procurations électorales.


Cette réforme, prévue à moyens et effectifs constants, est largement décriée par les syndicats de policiers.

Comme eux, nous craignons une police plus éloignée des citoyens, avec des agents qui connaissent moins bien le terrain et la population. 

Nous redoutons que cette réforme ne crée plus de problèmes qu’elle n’en résolve. 

Nous déplorons cette politique de casse du service public, poursuivie par le président MACRON.


Car plutôt que des radars, des caméras et des drones, nous voulons des policiers proches des gens, qui ne soient pas tenus par la politique du chiffre, qui fassent davantage de prévention que de répression, qui puissent nous protéger lorsque nous en avons besoin, qui ne soient pas des machines à PV et des automates de la verbalisation auto-rentière.

Nous pensons que les problèmes que nos forces de l’ordre peuvent rencontrer ne viennent pas de leur organisation, mais de leurs manques d’effectifs et de moyens, qui se traduisent par ces pratiques policières impopulaires.

Nous exprimons donc nos réserves sur les possibilités pour cette réforme d’atteindre réellement ses objectifs, tenant à la modernisation du service public, à l’amélioration des capacités de patrouille et d’intervention, au développement de la police de sécurité du quotidien et au renforcement du travail d’équipe sur des thématiques similaires ou sur des phénomènes transversaux.


Alors que les statistiques locales de la délinquance continuent de se dégrader, nous redoutons que cette réforme s’accomplisse toujours plus au détriment de la sûreté de nos concitoyens.

Une telle réforme a déjà été mise en place dans les Yvelines, le Rhône et le Nord. Elle n’a obtenu aucun résultat notable, si ce n’est qu’elle a finalement abouti à la fermeture de plusieurs commissariats et postes de police !

En signant cette pétition, nous demandons aux pouvoirs publics de renoncer à cette réforme, et de prendre le temps d’organiser une large concertation avec les citoyens.


Plus d’informations sur la réforme sur vagneux.fr/reforme-2019-commissariats-essonne

Plus d’informations sur les statistiques de la délinquance sur la CSP de Savigny sur vagneux.fr/stats-delinquance-csp-savigny

Olivier VAGNEUX, candidat tête de liste Vivons Savigny autrement à Savigny-sur-Orge


http://chng.it/hYyDQkjz



 

Olivier VAGNEUX cité dans le bulletin municipal de Savigny-sur-Orge

Plus précisément dans le magazine municipal n°7 (été 2019), dans la tribune d’expression libre du groupe « Ensemble, défendons Savigny ».

Ce qui me gêne n’est pas donc pas tant d’être cité dans la tribune du Rassemblement national. Après tout, je n’y suis pour rien, et ils me font de la pub gratuitement.

Comme dirait d’ailleurs Jean-Marie LE PEN : « Peu importe que l’on parle de nous en bien ou en mal. L’essentiel, c’est qu’on en parle.« 

Mais davantage que le RN s’approprie ma pétition contre le bétonnage lancée à l’occasion de mes vœux, par ma liste politique « Vivons Savigny autrement ».

Aussi, avant que le RN ne me prenne de vitesse est-ce que j’annonce ici, dimanche 21 juillet 2019, pour le 1er septembre, une pétition contre le projet de réforme de l’organisation des commissariats en Essonne, à laquelle ils seront libres d’associer, s’ils n’oublient pas cette fois qui en est à l’initiative…


Dans tous les cas, leur tribune reste toujours la moins dérangeante :

  • entre la gauche, qui n’a pas compris qu’elle ne pouvait pas engager une révision complète du PLU sans lancer l’élaboration du PLUI à l’intercommunalité. Donc promesse mal formulée ou promesse en l’air…
  • entre FABRE qui n’a encore pas écrit de tribune, puis qu’il va venir raconter qu’il est citoyen, alors qu’il n’utilise même pas les outils démocratiques mis à sa disposition ; et qu’entre nous, il n’a pas branlé grand chose sous ce mandat…
  • entre BLANCHAUD qui se plaint de ne pas avoir assez de visibilité, mais qui ne va même pas demander à ce que sa tribune soit copiée sur le Facebook de la Commune, comme il en a le droit ; mais il sait mieux que moi, parce qu’il a été élu, lui, (sur une liste UMP sur laquelle on l’a pris parce qu’il a craché 1500 boules), et donc qu’il a découvert le fonctionnement d’une administration municipale, ce que moi, pauvre con, ne peut pas connaître… (Je sens comme une pointe de ressentiment envers Bernard. Je me suis pourtant promis de ne plus en parler jusqu’à ce qu’il ait réussi à avoir sa liste de 39 noms !)
  • et entre MEHLHORN qui est tout fier de dire que pour une fois, il n’est pas à l’origine d’une hausse des tarifs du service public ; et qui court aussi désespérément derrière l’électorat écolo d’une manière plus que pathétique par une exonération fiscale accessible uniquement à ceux qui ont les moyens de dépenser 10 000 € de travaux de rénovation…



Savigny-sur-Orge : une pétition pour une cantine sans plastique

Des représentants des parents d’élèves de l’école Ferdinand-Buisson ont lancé une pétition existe sur Change.Org pour demander au maire de Savigny-sur-Orge de revenir sur sa décision d’utiliser de la vaisselle plastique dans les cantines et au centre de loisirs.

https://www.change.org/p/pour-une-cantine-sans-plastique-dans-toutes-les-%C3%A9coles


Sachez que je soutiens pleinement cette initiative, avec laquelle je n’ai absolument rien à voir (mais rassurez-vous, j’essaierai quand même d’instrumentaliser les parents d’élèves pour la prochaine campagne municipale afin qu’ils votent pour ma liste).

Je vous invite donc à signer cette pétition et à les relayer au maximum autour de vous.

https://www.change.org/p/pour-une-cantine-sans-plastique-dans-toutes-les-%C3%A9coles


Alors, bien sûr, il se pose les deux problèmes relayés dans la pétition, de la santé des enfants, du fait des molécules contenues dans les plastiques qui peuvent migrer dans la nourriture au moment du réchauffage des plats ; et de l’environnement, avec ces plats qu’il faut régulièrement changer. Rappelons que cette pétition a été lancée symboliquement le jour où l’Union européenne vient enfin d’interdire les plastiques à usage unique pour 2021 !

Mais les parents auraient aussi pu évoquer le confort des enfants avec soit des barquettes qui les brûlent, parce qu’elles conservent trop la chaleur des plats, soit des barquettes qui donnent un goût encore plus dégueulasse à la nourriture, dès lors qu’elles ont attendues et qu’elles sont froides, par exemple parce qu’elles n’ont pas été distribuées de suite après avoir été réchauffées. En fait, c’est une question de timing et donc de chance…

Rajoutons-en dans la gueule de SODEXO, à l’aide de leur dernier rapport annuel d’exploitation : pour un même prix payé par les parents, le coût de conception d’un repas pour les enfants a encore diminué à environ 2,50 euros le repas (qu’est-ce que tu peux faire un repas complet et gustativement intéressant pour 2 euros 50 ?) Mais parce que sinon, ce n’est pas drôle, les repas des séniors ont un coût de fabrication de près du double, aux environs de 5 euros !

Eh ouais, les vieux votent mais pas les gamins. Ce qui est con comme raisonnement, parce que les gamins ont des parents qui votent…

Je voudrais enfin et surtout dénoncer la démagogie du maire, qui pour s’attirer les bonnes grâces électorales de quelques agents (et de leurs familles), s’est saisi d’un avis bidon, d’un CHSCT à sa botte, pour déclarer que porter la vaisselle nuisait à leur santé.

Travailler aussi nuit à la santé… Et comment font-ils dans les autres communes ?

Ok, prenons-les aux mots. Dans ce cas, achetons une vaisselle plus légère !


Les parents d’élèves de Ferdinand-Buisson auront encore à gueuler quand je leur révélerai que les futures et nouvelles cantines de la nouvelle école n’auront que 154 places pour les élémentaires et 72 pour les maternelles, ce qui va sous-entendre 3 services pour faire manger tout le monde ; et entre autres joyeusetés, qu’il n’y a pas de toilettes (donc pas de possibilité de se laver les mains) à proximité immédiate, ni de porte-manteaux pour les enfants, ni même de chemin pour arriver et repartir ! On fait comme si les enfants allaient savoir s’auto-discipliner comme des grands !

Je ne sais pas s’il faut que je dise aussi que l’office réchauffage est situé en face des poubelles, et à côté des toilettes, et que c’est le même chemin par où va arriver la nourriture, et par où sortiront les poubelles.

Promis que je publie bientôt les plans, mais il ne faut pas se plaindre, parce que dans le jury de sélection du projet, il y avait un seul opposant, Jean-Marc DEFRÉMONT, (sur combien de membres ?), donc maintenant il ne faut pas embêter le maire. Cet argument ne vous convainc pas, c’est pourtant celui que MEHLHORN répète à longueur de conseils municipaux…

Je rappelle aussi que je propose aux parents d’élèves la co-organsiation d’une réunion de présentation du projet avec un professionnel de l’éducation qui a étudié les plans, et en a relevé tous les défauts ! Dépêchons-nous avant de gaspiller 11 millions d’euros !


Je finis avec ma pub, j’en avais déjà parlé ici en novembre sur ce blog, après avoir été alerté par Chris DESCHAMPS sur le sujet :

https://oliviervagneux.wordpress.com/2018/11/26/les-exigences-traiteur-de-la-commune-de-savigny-sur-orge-a-comparer-avec-le-traitement-des-cantines/

Et là, en page 7 de mon livret de vœux 2019 :


https://www.change.org/p/pour-une-cantine-sans-plastique-dans-toutes-les-%C3%A9coles



Savigny-sur-Orge : la pétition pour conserver la salle Mamadou-Loum à l’ASLS Musculation

Plusieurs Saviniens me demandent de relayer la pétition, initiée par l’association politique Nous Saviniens, et approuvée par le bureau de l’ASLS Musculation, pour demander le maintien du prêt de la salle communale Mamadou-Loum à l’association de muscu. Je le fais bien volontiers, du fait que l’ASLS la soutienne, et je vous invite donc à la signer. Mais pour ma part, je ne la signerai pour les raisons que je vais évoquer après.

https://www.change.org/p/eric-mehlhorn-renoncez-à-la-fermeture-et-à-la-dissolution-de-l-association-savinienne-asls-musculation


En premier lieu, je me méfie de BLANCHAUD (LREM) et de son association Nous Saviniens qu’il préside, dont je ne m’inclus pas vraiment dans le NOUS qu’elle dit représenter.

Pas seulement parce que BLANCHAUD est un opposant politique, et sera un de mes concurrents en 2020, mais surtout parce que le texte de sa pétition a été vite et mal écrit. Elle est où l’intelligence collective pour composer ce texte ???

Je termine rapidement sur ma critique bassement politique de BLANCHAUD : il lance beaucoup de choses qui n’aboutissent souvent pas parce qu’elles ont mal été préparées, et puis aussi, il a été élu avec MEHLHORN en 2014, et il a voté toutes les délibérations de 2015 contre le sport, l’enfance et la jeunesse. Alors, c’est bien de se racheter en cours de mandat, mais il lui a quand même fallu le temps, et d’autres choses, pour prendre conscience…


Je me concentre maintenant sur la pétition uniquement.


1) On va commencer par regarder le lien de la pétition, qui apparemment s’est faite en deux fois : eric-mehlhorn-renoncez-à-la-fermeture-et-à-la-dissolution-de-l-association-savinienne-asls-musculation

Puis on va regarder le titre : « Empêchez que l’association ASLS Musculation de Savigny-sur-Orge ferme le 14 septembre 2018″

D’une part, le maire n’a pas le pouvoir de fermer ou de dissoudre une association.

D’autre part, c’est bien la salle qui est menacée ; pas l’association qui pourrait devoir s’entraîner ailleurs après le 14 septembre, tout en continuant de s’appeler savinienne, un peu comme les Lions de Savigny (baseball) sous le mandat précédent…


2. Je passe sur les faits qui sont vite écrits :

« L’association ASLS Musculation occupe la salle Mamadou LOUM dans le Stade Jean Moulin depuis de très nombreuses années. »

==> C’est le parc des sports qui s’appelle Jean-Moulin et pas le stade dans lequel la salle Mamadou-Loum n’est pas… Et tu peux écrire que c’est 31 ans.

« L’association compte plus de 450 adhérents en moyenne et elle accueille des adhérents d’autres associations, et des jeunes des quartiers qui ne partent pas en vacances, de manière ponctuelle. »

==> Il y avait 440 adhérents en 2017-2018 et pas « plus de 450 en moyenne »

==> C’est quoi cette désignation des « jeunes des quartiers » ? On vient tous d’un quartier. Et c’est mal rédigé parce qu’on dirait qu’il y a des quartiers qui ne partent pas en vacances, alors que ce sont des jeunes de ces quartiers…


3. « L’objet social de l’association ainsi que ses objectifs sont importants et elle fait partie de l’offre globale de services de notre commune. »

==> C’est quoi cette récupération ou cette appropriation qui consiste à dire que le travail des associations fait partie de l’offre des services de la commune ? Non, c’est une offre de l’association, avec le soutien de la commune par le prêt d’une salle.


4. « Le Maire et son adjoint somment le Président de libérer les locaux et de restituer l’intégralité du matériel. »

==> On peut préciser de suite que le matériel appartient à l’association, et pas à la Ville…


5. « La lettre précise le motif suivant : « Compte tenu des nécessités de l’administration des propriétés communales… ». A aucun moment il n’est fait mention d’un motif d’intérêt général qui permettrait de justifier de mettre un terme à l’occupation privative du domaine public comme le Code Général de la Propriété des Personnes Publiques (CG3P) le stipule. Les motifs de cette décision unilatérale et arbitraire sont incompréhensibles car non explicités. »

==> La colère ne doit pas justifier qu’on écrive n’importe quoi. MEHLHORN a malheureusement le droit de reprendre la salle à l’expiration du délai de convention. Elle n’appartient pas à l’association. C’est la manière de le faire qui est dégueulasse, et qui ne se comprend pas, surtout que c’est pénaliser 440 personnes pour en satisfaire moins en cumulant baseball et athlétisme…


6. « Nous nous en servirons lors du RV avec le Maire que nous allons solliciter fin août prochain. »

==> Qui va demander un rendez-vous ? Et pour quoi faire ? Je sens qu’on divise les défenseurs, et que MEHLHORN va se servir de cela. Le maire a déjà rencontré 6 minutes le président de l’ASLS le 28 juin 2018 pour lui dire l’inverse de ce qu’il allait faire trois semaines après. Pourquoi rencontrerait-il d’autres personnes moins légitimes, et pour dire quoi ?


Donc même si moi, je ne signerai pas le texte de cette pétition, je soutiens le combat de l’ASLS pour qu’on leur conserve leur salle, et je vous invite à signer si vous n’avez pas les mêmes inimitiés que moi avec Bernard BLANCHAUD, ni le même ressenti par rapport au texte de la pétition.


https://www.change.org/p/eric-mehlhorn-renoncez-à-la-fermeture-et-à-la-dissolution-de-l-association-savinienne-asls-musculation