Archives du mot-clé perte de confiance

Que devient Stéphane DURAND, l’ancien directeur général des services de Savigny-sur-Orge, chassé pour « perte de confiance » ?

Stéphane DURAND connaîtrait-il certains secrets lui permettant de faire pression sur la mairie de Savigny-sur-Orge ?

Il m’apparaît personnellement étonnant qu’un homme, auquel on met brutalement fin au détachement au motif d’une perte de confiance, et pour lequel on verrouille juste après le tableau des emplois permanents afin qu’il dégage, ait aussi rapidement retrouvé un travail…

Comme par hasard dans la mairie LR du Blanc-Mesnil… Après n’avoir travaillé que dans des mairies de droite !

Et après, on nous parle neutralité de l’administration !

Bref, Stéphane DURAND a plutôt bien rebondi puisqu’il est passé de DGS d’une ville de 36 300 habitants à DGA (adjoint) d’une ville de 56 700 habitants.


Mais je voudrais surtout m’intéresser à ce que Stéphane DURAND a mis dans son bilan savinien, et qui n’est que verbiage, parce que du point de vue d’un administré, on n’y voyait que la dégradation du service public.


  • Déclinaison stratégique du projet politique de l’exécutif

==> Parce que MEHLHORN avait un projet ?

Et quelle en a été la stratégie ? Ne rien faire pendant 4 ans, et attendre la fin du mandat pour agir, tout en plaçant les copains au passage ?

  • Conduite des politiques publiques

==> Qu’il écrit. C’est le directeur du cabinet du maire qui était le vrai chef ! En interne, il était méprisé !

  • Analyse juridique et financière

==> La Commune s’est retrouvée de nombreuses fois au Tribunal et n’a pas toujours gagné. Les marchés publics n’ont jamais été autant sources de gaspillages ! Donc il était mauvais !

  • Participation à la définition du projet de Ville

==> Mais je ne saurais pas dire quelle définition en est ressortie ?

  • Management de cadres de la fonction publique territoriale

==> Connaissez-vous un DGS qui ne manage pas les cadres et les agents ?

  • Évolution profonde de l’organisation des services

==> Bof, bof, des organigrammes avec plus de chefs mieux payés pour placer les copains !

  • Arrêt d’activités

==> Licenciements des agents comme des grosses merdes avec des lettres portées par la Police municipale et remises aux agents. Aucune précaution, aucune humanité dans les entretiens préparatoires.

  • Intégration intercommunale

==> En 2016, et c’est raté, parce que Savigny connaît beaucoup moins de réalisations que lorsqu’elle gérait ces compétences de manière communale. DURAND ne devait pas comprendre le mécanisme du FCCT et des CLECT…

  • Mise en place d’organigrammes

==> Effectivement, il y en a eu au moins deux, ce qui témoigne d’une incapacité à trouver la bonne formule. Des organisations pour intégrer les copains LR engagés, avec multiplications des postes de chefs, de responsables et d’adjoints…

  • Développement d’une culture transversale dans un cadre budgétaire contraint

==> En 2015, couper dans les services publics de la jeunesse, de l’enfance, des familles, du sport, de la culture et des associations. Mais cette « culture » n’a duré qu’un an, jusqu’à ce qu’on augmente brutalement les impôts (+3,6 points de taux de taxe foncière et réduction des abattements sur la taxe d’habitation de 16,3 à 10 %)

  • Réforme de l’organisation du temps de travail

==> Ce que la droite a fait partout pour faire des économies : occuper réellement nos agents 35 heures par semaine (36 dans le cas de Savigny)

  • Impulsion de la révision de la carte scolaire

==> Une première révision au bout de 5 ans dont le résultat n’est pas flagrant ; en même temps, il fallait tenir compte des dérogations accordés aux enfants et aux petits-enfants des élus. N’est-ce pas Mesdames les 1ères et 2e adjointes ?

  • Pilotage du projet de renouvellement urbain

==> Je n’ai jamais vu que DURAND ait participé d’une quelconque manière à ce projet. Sur quoi a-t-il donc bien pu être écouté ? Il a fait ce que les cabinets lui ont dit !

  • Préparation et suivi des modifications de compétences liées à l’intégration dans la métropole du Grand-Paris

==> Dans le cas de Savigny, la politique en matière d’environnement et de prévention des inondations était tellement évoluée que cela a vraiment dû être dur de préparer le transfert…

  • Participation au comité des DGS du territoire

==> Désolé, mais ce n’est pas une « réalisation »…


En conclusion, ce petit milieu, dans lesquels les DGS sont politisés, et rebondissent d’une ville de leur sensibilité à l’autre, en progressant même s’ils ont fait n’importe quoi, me dégoûte.

Pour mon administration savinienne, j’espère trouver quelqu’un de neutre qui sorte de l’école et qui ne soit pas dans ces magouilles écœurantes…

Au fait, j’espère qu’au Blanc-Mesnil, DURAND n’a pas de voiture de fonction, parce qu’à Savigny, il trouvait quand même le moyen de rouler 2250 km par mois en moyenne…




Publicités