Archives du mot-clé Osons Savigny

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Alexis IZARD enfreint-il les règles de l’affichage officiel ?

Peut-être avez-vous remarqué que la mairie a rajouté des panneaux officiels pour les candidats ?

J’ai d’abord commencé par me dire qu’il s’agissait d’une réaction à mon article dans lequel je soulevais la mesquinerie du maire sortant, qui dispose de quelque chose comme 200 panneaux, et qui veut très démocratiquement n’en utiliser que 22, pour ne donner que des moitiés de panneaux aux candidats.

Puis j’ai appris que c’était une commande de la préfecture, non pas parce qu’un candidat aurait pleuré, mais pour en prévision d’un décret du ministre de l’Intérieur devant être publié dans les meilleurs délais, prévoyant de rajouter un panneau pour une certaine expression. En gros, il n’y aurait pas le droit de tout mettre sur ce nouveau panneau.

Et voilà que depuis hier, et alors que ce fameux décret n’a toujours pas été publié à ma connaissance, ce dont la préfecture préviendra de toute façon par mail les différents candidats, Alexis IZARD colle dessus, sans même savoir s’il y est autorisé, ni si ce qu’il colle dessus est réglementaire… Encore du grain à moudre pour le recours de FABRE…



DSC_1744



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Alexis IZARD fait-il dans le délit de fausse nouvelle en vue de fausser l’issue du scrutin ?

Sur le Facebook d’Osons Savigny, on peut lire la phrase suivante, en date du 11 juin :

« Plusieurs anciens candidats ont décidé d’apporter publiquement leur soutien à notre projet. »

Nous sommes cinq jours plus tard, et je n’ai toujours rien vu de public.

Alors, lesquels ? Donne-nous des noms stp.


Dans l’esprit des gens, anciens candidats veut dire FABRE, BLANCHAUD et CURATOLO.

Ce ne sont pas les mecs qui étaient avec eux, en 41e position, juste pour faire le nombre et leur permettre de boucler leur liste.

Et à ma connaissance, ni FABRE, ni BLANCHAUD ni CURATOLO ne soutiennent le projet d’Alexis.


Nous avons contacté les trois candidats, mais seul David FABRE nous a répondu pour nier soutenir le projet de IZARD.

Et puis, il n’y a absolument rien de public. Public ne veut pas dire connu que des seuls intéressés.

Bref, c’est vraiment de l’intox pour essayer de fausser l’issue du scrutin, et en droit, c’est un délit qui méritera une plainte si cette affirmation n’est pas rapidement confirmée.


Je ne m’attarde pas sur le « choix de ne pas faire d’alliance électoraliste », alors que personne ne lui a proposé de faire d’alliance.

Et puis cette fausse idée de rassemblement que je dénonçais déjà il y a quelques jours, avec cette multitude de partis, qui sont des satellites du seul premier.

Tout cela pour gratter quelques voix chez les candidats éliminés du premier tour… C’est assez minable comme comportement…




 

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : la fausse union de 5 partis autour d’Alexis IZARD

Perso, je trouve très « ancien monde » d’étaler le plus possible de logos de partis politiques pour faire croire qu’on rassemble.

Mais observons dans le détail qui sont ces partis qui soutiennent Alexis IZARD qui sont en fait tous des alliés ou des satellites de MACRON.


I. La République en marche

==> Rien d’étonnant puisque c’est l’émanation du parti aux initiales de MACRON.


II. L’UDI

==> C’est le lointain bâtard de l’UDF et le fond de cuve du Nouveau Centre tendance Jean-Christophe LAGARDE.

Ce sont les premiers en 2012 à avoir voulu faire un groupe parlementaire constructif, c’est à dire capable de voter avec la gauche alors qu’ils ont été élus par la droite.

Ils pèsent 2,5 % au niveau national. À Savigny, c’est FABRE et ses amis qui ne peuvent pas voir IZARD.


III. Écologistes !

C’est le parti fondé par les anciens EELV François DE RUGY, qui s’est fait choper parce qu’il se servait dans les caisses de l’hôtel de Lassay, et Jean-Vincent PLACÉ qui ne tient vraiment pas bien l’alcool et se montre légèrement raciste quand il a trop bu.

DE RUGY a participé à la primaire de la gauche, en s’engageant à soutenir le vainqueur, puis comme c’est HAMON qui a gagné, il a soutenu MACRON.

Internet ne recense même pas leur nombre de militants. Ce sont juste des écolos opportunistes qui veulent des places.


IV. Agir

Ici encore un parti de cadres sans militants.

C’est la droite, qui a soutenu FILLON, puis l’a lâché, puis l’a re-soutenu au cas où il gagnerait quand même.

Et qui sont passés d’une vision de société à une autre sans complexes.

Là encore des « constructifs » pour avoir un ministre au Gouvernement…


V. Le mouvement radical, social et libéral

Le dernier descendant du plus vieux parti de France.

Ils soutenaient aussi MACRON en 2017.


Bref, ce sont des partis qui n’existent plus que de circonstance pour permettre aux quelques cadres qui en font partie d’obtenir une place au Gouvernement.

Quelles sont leurs convictions ? Que représentent-ils ?

Il n’y a aucune idéologie véritable puisqu’ils votent finalement tous la même chose.

Et leurs électeurs se sont déjà portés sur IZARD au premier tour, donc ce n’est pas avec Agir et l’UDI qu’il va aller plus loin, mais cela va emmerder MEHLHORN.

Et c’est en fait juste une guerre pour voler l’étiquette de l’un et empêcher l’autre de se réclamer de réaliser très modestement l’union de toutes et tous alors que chacun ne rassemble en réalité que lui-même.




Osons Savigny avec Alexis IZARD : ils ont rencontré 2000 habitants, 67 commerces et 54 associations ; ils ont obtenu 1627 voix

De la preuve chiffrée de l’inutilité de la campagne d’Alexis IZARD…

Qui donc compte les gens qu’il rencontre…

À moins plutôt qu’il ne rencontre les gens pour les compter…

Je suis personnellement incapable de dire à combien de personnes j’ai parlé.


Je vais commencer par dire : ils ont rencontré 2000 personnes, ils n’ont obtenu que 1627 voix.

Heureusement que je n’inclus pas les commerces et les associations, parce que qu’est-ce que cela fait comme monde qu’ils n’ont pas réussi à convaincre !!!


Alors on va me répondre qu’il y a le Covid-19. Tout est de la faute de ce salaud !

Et avec une participation de 35,05 % contre 58,72 % en 2014, IZARD aurait alors obtenu 2726 voix (vous multipliez les 1627 par 1,6753 qui est le différentiel de participation).

Oui, mais LaREM a obtenu 2 479 voix aux européennes de 2019.

Donc Alexis aurait en fait convaincu 247 nouvelles personnes.


Alors on me dira qu’aux européennes, certains ont voté par défaut pour LaREM de manière à faire barrage au RN ; et ils ont quand même perdu.

Et je répondrais d’une part que ce n’est vraiment pas de chance d’avoir surtout rencontré des militants déjà convaincus par LaREM (faut voir où on cherche), et des commerçants et des associations qui ont finalement peu de clientèle ou de rayonnement…

J’écris tout cela pour ne pas dire qu’il n’a pas convaincu les gens qu’il a rencontré.

Sauf à dire que tous les militants de LaREM de mai 2019 se sont découragés, et qu’il est allé en pêcher d’autres.

D’autre part, que c’est surtout ballot d’avoir fait autant de communication, pris un local donnant sur la Place Davout et la gare, fait venir un ministre (en remplissant comme à chaque fois sa salle de moitié de militants départementaux), pour finir avec 1627 voix.


Encore une fois, la campagne des trois premiers du premier tour est un bide, parce qu’ils n’ont même pas réussi à mobiliser leur base électorale.

Dès lors, ils n’ont pu convaincre qu’à la marge.

Et je ne parle même pas, puisqu’on est sur une municipale, des familles des colistiers et de tous les potes de collège et de lycée de IZARD qui ont voté par sympathie.

Bref, même en leur cherchant les meilleures excuses du monde, IZARD a raté sa campagne de premier tour, ce qui ne signifie pas qu’il ne peut pas réussir celle du deuxième.