Archives du mot-clé Osons Savigny

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : pourquoi Olivier VAGNEUX a-t-il écrit que Alexis IZARD négociait avec l’UOIF ?

L’Union des organisations islamiques de France (UOIF) n’existe plus depuis 2017. Donc VAGNEUX a de toute façon écrit une connerie. Circulez, il n’y a plus rien à voir.

Sauf que derrière l’emploi assumé de ce terme, dans une conversation privée avec Bernard BLANCHAUD (dont je doute qu’il connaissait Musulmans de France, qui est le nouveau nom de l’UOIF), il y a la peur, la phobie, d’un salafisme politique, volontairement incompatible avec la République. Pour le coup, une islamophobie politique volontairement assumée, à distinguer d’une xénophobie raciste des personnes d’origine étrangères pratiquant la religion musulmane.

Je précise que je rédige cet article pour justifier des propos que j’ai pu tenir dans une conversation privée, qui a été rendue publique du fait de la plainte de Bernard BLANCHAUD, et montrer que mes accusations, non pas par rapport aux personnes que l’on a pu voir sur des photos mais à des mouvements ou association qui peuvent se cacher derrière, ne sont pas tout à fait sans fondement ou juste calomniateurs.


Le 02 février 2020, la liste Osons Savigny annonçait la présence sur sa liste d’Ammar SISSANI.


Deux personnes aimaient cette annonce Facebook parmi lesquelles Ahmet HOBAPLI et un certain Saïd SASSONI.


Je rappelle à ce stade que Ahmet HOBAPLI, Ammar SISSANI et Alexis IZARD étaient tous les trois sur la liste de David FABRE en 2014. Ci-après des extraits du programme de Savigny Ensemble.



Maintenant, allons voir le profil Facebook de Saïd SASSONI.

Et je m’arrêterai sur deux de ses publications.


Sa photo de profil dans laquelle il réclame de faire de Jérusalem la capitale de la Palestine.

Avec le problème, davantage que la rhétorique guerrière (qui fait encore la guerre à cheval ?) que cette chahada sur le drapeau sur fond vert, qui est un drapeau de conquête, lequel ne laisse pas beaucoup de place à ceux qui ne reconnaissent pas Muhammad comme prophète de Dieu.


Et puis, cette conversation, dans laquelle le fameux Saïd écrit qu’il en avait marre de ce pays de kouffars (la France), sous-entendu qu’il est bien content d’être parti à Jérusalem. C’est donc comme cela que vous me (kafr) considérez. Moi, je ne partage pas votre foi, parce que je suis chrétien, mais je ne dis pas que vous n’avez pas droit au salut ou que vous m’êtes inférieur.


Voilà quels types de profils vont soutenir IZARD sur le Facebook d’Osons Savigny.

Ils ne sont certes pas majoritaires, mais ils existent.

Et pas chez moi, ni chez un autre de nos concurrents.


En conclusion, Alexis, je ne sais pas ce que tu as promis aux habitants des Prés-saint-Martin, ni davantage comment tu vas le faire, d’autant plus parce que tu n’as commencé à t’intéresser à eux que récemment, mais fais juste attention avec les religions, et surtout avec les religieux.

Je n’essaie pas de te faire passer pour le candidat des musulmans ou des frères musulmans ou même des salafistes, mais j’observe simplement qui vient à tes réunions et qui commente ton Facebook, et ce qu’ils disent derrière ou à côté, qui n’est pas forcément dans ton programme.

Oui, je suis curieux de savoir ce que tu comptes faire pour le masjid Al-Khâlil si tu es élu, sachant que l’autorisation d’urbanisme précaire arrive à expiration en juillet 2020, et que tu devras peut-être prendre la décision de faire retirer les deux bungalows installés…


À suivre maintenant, ce n’est que le début d’un feuilleton. Je garde encore du biscuit pour le moment où les élections reprendront. À moins que je bluffe parce que je n’ai rien d’autre.



Sandrine COUTÉ-REDMAN, une colistière d’Alexis IZARD (Osons Savigny) trouve « émouvant » et « presque touchant » que des enfants se volent des cartes à échanger…

Alexis IZARD (LaREM) a trois axes de campagnes : respirer, connecter et protéger.

Mais une de ses colistières, Sandrine COUTÉ-REDMAN (je l’appellerais SCR – c’est la dame qui entre 2017 et 2019 trouvait que tout ce que faisait le maire de Savigny était génial dans les réunions publiques. Je me rappelle qu’il la tutoyait. Il a dû la décevoir.)…

SCR semble en désaccord à la fois avec l’idée de protéger, et en même temps avec l’idée de connecter, ce qui apparaît légèrement embêtant pour la campagne…


Dans une première publication sur Facebook, SCR trouve « presque émouvant » que des gamins volent des cartes à jouer parce qu’ils pourraient se mettre des coups de couteux pour se voler des chaussures ou des téléphones… La logique du raisonnement, tellement absurde, m’échappe un peu… Dans ce cas, pourquoi se présente-t-elle ? MEHLHORN n’est pas un si mauvais maire, puisqu’il aurait pu être encore pire en rasant plusieurs écoles !


SCR-1


Moi qui suis un fachô, je pense que cela fait partie de l’éducation d’apprendre à ses enfants à ne pas voler. Car qui vole un œuf vole un bœuf. Et caetera

Cela m’amuse d’autant plus qu’Alexis dragouille en ce moment les musulmans pour boucler sa liste, alors que dans le saint Coran, il est écrit au verset 38 de la sourate 5 :

« Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage. »


Pour ma part, je pense que je me serais pris deux tartes dans la gueule si mes parents avaient appris que je volais. Et moi-même, bien que ce soit interdit maintenant, n’hésitera pas à en mettre deux à mon gamin si j’apprenais qu’il agissait ainsi. Certainement moins pour le punir et le décourager par la violence que pour lui apprendre à salir ma réputation, comme si j’avais élevé un voleur.

Mais je dois quand même avouer que je n’ai jamais ressenti l’envie de voler car je suis un vilain rentier, et que mes parents, même si ce n’est pas vrai, m’ont toujours donné l’impression que j’aurais pu avoir tout ce que je demandais, sauf que je n’ai jamais eu l’envie non plus d’en demander des masses. Cela doit être mon christianisme.

C’est peut-être d’ailleurs pour cela que je n’adhère pas au macronisme. Je suis heureux de ce que j’ai, sans en rechercher absolument plus (mais je l’accepte quand même si cela présente). Et surtout, je ne jouis pas de latter la gueule aux autres pour m’enrichir à leur dépens, et donc je ne cours pas après l’argent.

Le philosophe Jean-Paul SARTRE, dans La condition humaine, lie l’existence des Hommes à la limitation des ressources dans un contexte concurrentiel. Et il en conclut que soit on se bat pour obtenir ces ressources, soit on apprend à les partager. Moi, j’ai choisi la deuxième option, alors que les macronistes, qui pratiquent la première option, détournent le problème moral en niant l’aspect limité des ressources.


Bref, j’en reviens à notre amie SCR qui finit, face aux réactions, par trouver le vol condamnable (mais avec un clin d’œil tout de même), et qui s’en prend alors aux technologies agressives et déshumanisantes, qu’elle défend pourtant avec En marche…

SCR-2


Donc Osons Savigny, ils veulent vous protéger (enfin uniquement dans le quartier de la gare si vous rentrez de nuit en RER), mais ils ne protégeront pas vos enfants dans les cours de récré, parce que c’est « touchant » qu’ils se fassent voler leurs cartes à jouer.

Et puis ils vont vous foutre des technologies derniers cris, parce que cela fait moderne de parler de « ville connectée », mais ils pensent quand même au fond d’eux que c’est agressif et déshumanisant. Ce niveau d’hypocrisie !

C’est quand même le grand écart sur cette liste…

Avec une colistière, finalement très gauchiste car très laxiste sur la délinquance des enfants, et très opposé au développement des nouvelles technologies.

Mais qui soutient un programme qui apparaît donc comme à l’opposé de ses convictions personnelles… Je sais donc bien pourquoi je ne voterai pas pour eux.



Comment Alexis IZARD fait tout ce qu’il peut pour gommer l’étiquette LaREM de la liste « Osons Savigny » ?

Stratégie intéressante, mais que je perçois plutôt comme contre-productive…

IZARD sait qu’il aura quoiqu’il arrive les voix des militants et des sympathisants de La République en marche.

Du coup, il cherche à élargir son socle électoral, en essayant d’aller convaincre d’autres électeurs qui ne sont pas forcément pro-MACRON.

Et il réussit alors le double-exploit de mécontenter à la fois ses troupes et en même temps les pauvres naïfs qui ne se doutaient de rien…


En septembre 2019, le logo de La République en marche est plutôt bien visible, par exemple sur cette invitation à une réunion en présence de la ministre du Travail qui n’est pas venue, et s’est contentée d’une interchangeable vidéo de soutien.


Trois mois plus tard, et la campagne de LaREM ne prenant pas, et allant encore moins prendre du fait de la réforme des retraites, le logo est soit carrément gommé, comme sur leur site internet. Oubliés également le bleu ciel et le jaune de la campagne présidentielle… Tout est vert écolo.

Et le logo est sinon rendu invisible sur leurs publications, ou sur la devanture de leur local de campagne. On ne le remarque ainsi pas tellement sur leur dépliant, et davantage, on lit plus facilement « liste citoyenne et transpartisane ». Ce qui en soit est risible, parce que transpartisane devrait juste dire qu’il va y avoir le MoDem avec eux…


Les premières réactions ne se font pas attendre dans un sens ou dans l’autre.


Déception chez les gens sincères.


Incompréhension chez les LaREM.


En clair, on a un candidat qui n’assume pas, et qui tente maladroitement d’en donner à tout le monde, ce qui va faire qu’il n’en donnera finalement à personne… Comment un candidat qui n’assume déjà pas son étiquette pourra ensuite assumer d’être maire ? Nonobstant, IZARD devrait quand même récupérer un score de 20 %, principalement parce que dans le marasme politique national, MACRON subsiste comme le seul politique encore au dessus de l’eau.



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Alexis IZARD apprend à faire des pizzas et continue de découvrir Savigny…

Il est bien temps à quatre mois des municipales que le candidat de La République en marche (LaREM), Alexis IZARD, découvre l’état des trottoirs de Savigny. Mais osera-t-on poser la question qui fâche de savoir ce qu’il va faire pour les dégager et les élargir ?

Pour le reste, il a appris des faire des pizzas. Moi perso, je m’en fous que le maire sache faire des pizzas (IZARD), ou qu’il joue aux petites voitures (MEHLHORN). Ce n’est pas sur ce sujet que je l’attends ; j’espère au moins pour lui que le pizzaïolo va voter pour sa liste.

Et puis toujours cette communication ridicule. Je suis proche des gens parce que je me mets quelques heures dans ce que je crois être leur peau… C’est ça « oser Savigny » ? Mais qui lui dira que sa communication politique a cinquante ans ?

Encore heureux qu’il n’ait pas conclu par une phrase du genre : Encore une journée de merde au plus proche de ces connards de Saviniens. Lesquels d’ailleurs ne le connaissent toujours pas, ainsi que je le constate dans mon porte-à-porte. De fait, je me charge de leur rappeler que IZARD est un bébé FABRE, et qu’il n’est pas aussi nouveau qu’il veut le prétendre !