Archives du mot-clé Orge

Dératisation et désinsectisation à Savigny-sur-Orge, un aveu de saleté urbaine ?

Ne vous êtes-vous jamais fait cette réflexion que notre ville est sale ? La preuve en est qu’il y a des rats un peu partout dans la commune, et que la municipalité est aujourd’hui contrainte de passer un appel d’offre pour trouver une société de dératisation et de désinsectisation… Mais alors, MEHLHORN, quand vous prétendiez ne rien pouvoir faire parce que ce n’était pas de votre compétence, n’étiez-vous pas en train de nous mentir ?

Je vais commencer par une petite anecdote qui date des débuts de ce mandat. J’avais fait un article sur la saleté des rues de notre commune, et j’avais indiqué que j’avais vu des rats sur le boulevard Aristide-Briand en allant tracter. Et un élu de la majorité municipale qui s’était foutu de ma gueule parce que des rats, il n’y en aurait (à la rigueur) que sur les bords de l’Orge ou de l’Yvette (sous entendu les habitants de Grand-Vaux et des Prés-saint-Martin, mon connard ?).

Ben la preuve que non, puisque la Ville est obligée de passer un marché pour tout le territoire communal. À moins peut-être que cette personne ait en fait raison, et qu’on ne soit que dans la communication du plan de propreté urbaine ? Or, faut-il le rappeler, depuis le 1er janvier 2016, c’est la Ville qui exerce la compétence Propreté urbaine, et donc MEHLHORN qui est chargé d’éliminer les nuisibles. Mais c’est vrai qu’on n’était pas assez proche des futures municipales…

Je m’arrête là, non sans redonner mon avis, à savoir que s’il y a autant de rats aujourd’hui, c’est parce que la municipalité a refusé de se bouger pendant tout le début du mandat avec des prétextes bidons, puis qu’elle se réveille à un an et demi des élections parce que MEHLHORN veut créer l’illusion du changement. Et je vous propose qu’on s’amuse un peu en lisant ensemble le texte de l’appel d’offre, qui comporte pour changer quelques très légères bizarreries…


De manière liminaire, quelques infos sur l’objet du marché.

Et de me poser quelques questions :

  • a-t-on besoin d’un professionnel pour chasser les fourmis ? Chez moi, je mets un peu d’eau savonneuse sur le rebord de la fenêtre et je n’en ai plus… Les agents d’entretien peuvent donc le faire ?
  • y a-t-il des lépismes (des poissons d’argent) à Savigny ? Je n’en ai jamais vu par chez moi ; du moins pas dans mon jardin.
  • Et pour les chenilles processionnaires, est-ce que ce n’est pas là l’occasion d’en confier l’éradication à cette société ? Tu as juste des affiches partout dans Grand-Vaux sur la question…


Première étrangeté : bien que Savigny soit compétente, l’intercommunalité du GOSB intervient aussi (à priori pour ses bâtiments à vocation intercommunale). Il n’empêche qu’il y a là un doublon, donc un gaspillage… Si on était un peu moins con, on proposerait au GOSB de le faire nous-même, et on lui demanderait de nous rembourser…


Deuxième étrangeté : les contradictions sur les produits pouvant être utilisés. Faut pas de nocif, mais si ça fonctionne pas avec du non-nocif, on peut quand même en utiliser !

Mais !

Et j’en connais pas beaucoup du nocif que sur les rats et les insectes qui soit réellement inoffensif pour les humains et les animaux domestiques…


Troisième et dernière étrangeté : La Ville qui cherche à ne rien branler. Bon ben, on ne va pas vérifier, donc vous faites ce que vous voulez, et puis on s’en rendra compte quand on s’en rendra compte… Non mais s’il fallait en plus contrôler les marchés publics après les avoir attribués !



Publicités

Savigny-sur-Orge : une pétition pour assurer la continuité du commerce alimentaire dans le bas de la ville

Au 1er juillet 2018, les habitants du bas de Savigny-sur-Orge (Davout, Chateaubriand, Prés-saint-Martin), mais aussi Montagne Pavée et quartier de l’Orge se retrouveront sans commerce d’alimentation générale bon marché puisque la date de fermeture du Carrefour contact a été avancée ! Ensemble, demandons à la municipalité et à ses partenaires de trouver des solutions pour ne pas que le quartier reste à terre à compter de cet été !

https://chn.ge/2jJg61e


Cette pétition a été lancée par un collectif d’habitants des quartiers concernés. Ils profitent de cette pétition pour exprimer leurs doléances en matière de transports (bus 492 qu’ils veulent voir prolonger jusqu’à Juvisy), de Poste, dont ils demandent comme dans le futur Grand-Vaux d’avoir sous la forme d’un relais de service public, de structures d’accueil de la petite enfance et d’écoles qui soient adaptées ; enfin ils attendent des solutions pour le stationnement résidentiel.

Il faut rappeler que la municipalité a prévu d’urbaniser encore plus cette zone proche de la rue Chateaubriand, et que ce ne sont pas moins de 300 logements supplémentaires qui sont attendus. Il existe déjà beaucoup de difficultés et d’inégalités dans cette partie de Savigny. Elles nécessitent une attention plus particulière car non, une partie de leurs habitants n’ont ni les moyens ni l’envie d’aller faire leurs courses au marché Davout ni sur la N7 à Viry ou Juvisy !

Enfin, quelles solutions pour pallier la fermeture du Carrefour contact, dans l’optique d’une reconstruction d’un logement social accueillant du commerce en rez-de-chaussé ou devant ? Nous nous sommes réunis ce dimanche 06 mai avec un petit groupe d’habitants et cela ne manque pas d’idées : des marchands ambulants, une épicerie sociale sur le parking du Contact fermé, un système de covoiturage et de navettes municipales améliorés, une deuxième AMAP…


C’est pourquoi je vous invite à signer cette pétition, et à vous manifester lors de la séance du Conseil municipal du 24 mai 2018 à 20 h 30 afin d’exprimer à tous les élus du Conseil municipal, et notamment devant Guilène DÉSIRÉE, qui habite le quartier des Prés-saint-Martin, la nécessité d’avoir des solutions à plusieurs termes pour assurer la continuité du commerce alimentaire. Le bas de Savigny ne doit pas devenir un nouveau Grand-Vaux, privé de commerce depuis l’incendie de la supérette !

https://chn.ge/2jJg61e



 

Quand la Ville de Savigny-sur-Orge envisageait la reconstruction de l’école Kennedy

Une enquête publique pour l’élaboration du Plan de prévention des risques d’inondation (PPRI) de l’Orge vient de s’ouvrir à Savigny pour 40 jours. Il n’aura échappé à personne en juin 2016 que l’école Kennedy est en zone inondable. Mais voilà que je découvre que le projet de PPRI a été réajusté en 2013 en envisageant un déplacement de l’école, celle pour lesquelles MEHLHORN veut dépenser plus d’1 million € pour refaire les façades…


Dans un courrier de juillet 2013, la précédente maire évoque des ajustements qui ont été fait à  la suite de réunions entre la Ville représentée par Christine ROSSI, Directrice des services techniques, et les services de la DDT (Direction départementale des Territoires). Ces derniers prévoient notamment « d’envisager la reconstruction de cet équipement (école et gymnase Kennedy) en améliorant sa situation par rapport au risque ». Or, que nous prévoit MEHLHORN au budget ?


De refaire les façades de l’école, parce que c’est sûrement vrai qu’on n’a pas les moyens de la refaire intégralement, et comme on a préféré claquer l’enveloppe du Département pour agrandir l’école Ferdinand-Buisson, et permettre plusieurs dizaines d’élèves supplémentaires, là où la rue est déjà saturée lorsque les parents emmènent leurs enfants à l’école. Voilà bien encore un exemple du Bon sens à Savigny qui croit qu’on a connu la der des der des crues de l’Orge…

Extrait du plan pluri-annuel d’investissement 2017-2020

Encore une illustration du fait qu’il n’y a aucune réflexion ni aucune continuité des politiques publiques. C’est entre le SPICHER bashing et le jeanfoutisme. Et puis quand la prochaine crue, peut-être même la crue centennale, se produira, toutes les belles façades seront (encore) à refaire. Mais MEHLHORN et son équipe s’en foutent. L’important est d’avoir dépensé 24 millions € en 2020, non sans avoir fait de belles photos de communication dans le bulletin municipal…

Reste donc la question de savoir si le projet de PPRI est toujours valable même si l’école n’est pas reconstruite sur pilotis, voire déplacée. Alors je pense que oui, mais que cela méritera d’être signalé au commissaire-enquêteur. En tout cas, ce n’est vraiment pas sérieux pour le maire de Savigny d’aller dans un sens qui n’est pas celui des services de l’État. D’ailleurs, l’urgence de présenter ce point au budget n’est-elle pas d’aller plus vite que le projet de PPRI ?