Archives du mot-clé Orge

Juillet 2019 : Où en est la finalisation du Plan communal de sauvegarde (PCS) de Savigny-sur-Orge ?

Savez-vous que le déclenchement de l’alerte rouge à la canicule implique la mise en œuvre automatique du Plan communal de sauvegarde (PCS) ?

Le PCS est un document qui résume les étapes des mesures à prendre en cas d’urgence, ce qui doit permettre de gérer la crise de manière efficiente, mais surtout d’éviter de réinventer la poudre à chaque évènement.

Or, si Savigny est légalement obligée de disposer d’un tel document depuis 2005, il apparaît que dans les faits, l’application de ce PCS est très compliquée, parce qu’il n’existe pas


Tout a recommencé en 2016, lors de la première grande crue récente de l’Orge. Et de l’aveu en off d’un élu de la majorité, les services savaient qu’on disposait d’un tel document, dont la dernière retouche aurait été effectuée par Jean-Michel ZAMPARUTTI en 2010, mais ils ne savaient plus où il est…

Alors j’en demande la communication, et pour justifier de ne pas me le transmettre parce qu’il est perdu, le maire MEHLHORN a indiqué qu’il n’avait jamais été terminé, mais que lui qui a le sens des responsabilités, allait le réécrire (ce qui sous-entendait quand même qu’il avait déjà été écrit une première fois, mais nous ne sommes pas à une incohérence près).

Et grand démocrate, il va même proposer aux élus de l’opposition de l’aider ! Nous sommes en septembre 2017 pour un travail qui doit durer un peu plus d’un mois.


Sauf que nous allons apprendre début mars 2019 au détour d’une offre de stage, qui ne me semble pas avoir été pourvu mais j’attends une confirmation officielle, que le PCS re-rédigé en 2017 est… une merde. Et qu’il faut le faire reprendre par un stagiaire, parce que la sécurité des Saviniens ne mérite guère plus qu’un stagiaire pour ce boulot.


Aujourd’hui, en juillet 2019, il n’a pas été porté à ma connaissance que le nouveau PCS ait enfin été validé.

De fait, je me demande ce qu’on peut bien appliquer avec l’alerte rouge canicule.

Au surplus, je crains que le PCS ne traite que des inondations, et pas de la canicule…

Savigny, 206e ville plus peuplée de France, n’a donc que quatorze ans de retard ! Étant rappelé que la loi sur la sécurité civile date de 2004, et nous ne sommes qu’en zone SEVESO…



Urbanisme : c’est bien Nadège ACHTERGAËLE qui est responsable de l’erreur à 190 000 € ; une faute qui peut lui coûter la succession de MEHLHORN ?

C’est donc bien Nadège qui a accordé le permis de construire irrégulier aux époux KELLALA, même si elle n’a fait que signer le document, en ayant trop fait confiance aux services dont elle a eu la malchance d’être référente… Je n’ai jamais compris ce qu’elle foutait à l’urbanisme, c’est sûrement un raisonnement à la con : elle est ingénieure donc on va la mettre à l’urba… Puis il n’y avait sûrement personne d’autre de capable…

À sa place, je me sentirais hyper-mal parce que 190 000 €, c’est quand même plus de deux fois ce qu’elle aura touché personnellement en indemnités sous ce mandat. Elle ne peut même pas dire qu’elle renonce à ses indemnités pour rembourser.

Mais les responsabilités sont clairement partagées, entre notamment les vendeurs, le notaire, le SIVOA, la Commune, aussi bien l’instructrice du permis C. LEGRAND, que les responsables d’alors du service Urbanisme, que le maire… Et puis quand même les époux KELLALA qui n’avaient qu’à se renseigner sur le PPRI en achetant un terrain si près de l’Orge. Il y a quand même eu de très grosses inondations moins de deux mois avant la signature du permis !!!

Extrait de l’attestation de vente du bien

Et puis, ce n’est pas parce que tu es adjointe à l’Urbanisme que tu connais toutes les règles, ce que Nadège pourrait avoir la modestie de reconnaître, plutôt que de s’auto-congratuler régulièrement de signer des parapheurs, ce que n’importe quel lettré est capable de faire… C’est con parce que cette erreur casse tout le mythe qu’elle avait créée autour de son travail, qui est d’ailleurs celui de son stylo, si l’on prend son propos au premier degré…

En bref, je pense que les responsabilités sont partagées, et je ne vois pas pourquoi la Commune serait la seule à payer… Mais bon, c’est vrai que c’est quand même le maire (plus exactement sa suppléante) qui a signé un document engageant la Commune. Et en même temps, la Commune n’est pas responsable du PPRI, mais elle aurait dû y veiller. C’est tristement une faillite collective… Qui nous contraint à rembourser une grosse partie du terrain aux propriétaires…


Nadège a rapidement été écartée des décisions, sitôt le début du mandat.

Sûrement MEHLHORN la craignait-il, du moins en avait-il pris ombrage, dans la mesure où un certain nombre de ses militants ne se privaient pas de lui cracher à la gueule qu’il était trop nul, et que heureusement qu’elle était là pour bosser à sa place.

Et c’est quand même parce que MARSAUDON avait compris que MEHLHORN était limité qu’il avait placé SPICHER à sa succession.

C’était donc déjà mal parti pour elle qu’elle succède à MEHLHORN à la fin du deuxième mandat (faut pas déconner non plus, si MEHLHORN s’arrête en 2020, il sera obligé d’aller retourner bosser s’il veut une retraite).

Mais je crains que ce ne soit là l’erreur fatale qui grille désormais complètement et définitivement Nadège.

Car fatalement qu’on lui renverra dans la gueule qu’elle nous a couté 190 000 euros…

Et je ne doute pas que Sébastien BÉNÉTEAU et Alexis TEILLET, qui lorgnent sur la succession, sauront lui rappeler au moment opportun…

Nous verrons si elle est là jeudi soir au Conseil qui doit acter le protocole d’accord, si MEHLHORN assume à sa place, si elle participe au vote, et si elle est globalement soutenue par la majorité… Je n’aimerais sincèrement pas être à sa place…

Tout ce que j’espère, c’est qu’on ne trouvera pas d’autres cadavres de ce genre dans les placards en arrivant aux affaires…




Quelques photos de la crue de mai 2019 à Savigny-sur-Orge

L’actuelle municipalité de Savigny-sur-Orge semblant s’être résignée à ce que la commune soit régulièrement inondée, je ne peux qu’inviter les Saviniens vivant sur place à ne pas se résigner, et à attendre l’alternance pour qu’enfin, et ce sera l’objet d’un second article, un plan communal de sauvegarde soit mis en place, et que des solutions soient trouvées aux conséquences de ces crues. Au fait, si jamais vous voyez la moindre info sur le site ou le Facebook de la Ville, faites-moi signe parce que là, ils semblent s’en moquer…

Le samedi 11 mai 2019 vers 15 heures 00.


Au 10 rue de Morsang


Au 21 bis rue des Rossays


Au 12 rue de Morsang


À Grand-Vaux, au bord de l’Yvette

Au 85 bis rue des Rossays (foyer Joie de créer)



Dératisation et désinsectisation à Savigny-sur-Orge, un aveu de saleté urbaine ?

Ne vous êtes-vous jamais fait cette réflexion que notre ville est sale ? La preuve en est qu’il y a des rats un peu partout dans la commune, et que la municipalité est aujourd’hui contrainte de passer un appel d’offre pour trouver une société de dératisation et de désinsectisation… Mais alors, MEHLHORN, quand vous prétendiez ne rien pouvoir faire parce que ce n’était pas de votre compétence, n’étiez-vous pas en train de nous mentir ?

Je vais commencer par une petite anecdote qui date des débuts de ce mandat. J’avais fait un article sur la saleté des rues de notre commune, et j’avais indiqué que j’avais vu des rats sur le boulevard Aristide-Briand en allant tracter. Et un élu de la majorité municipale qui s’était foutu de ma gueule parce que des rats, il n’y en aurait (à la rigueur) que sur les bords de l’Orge ou de l’Yvette (sous entendu les habitants de Grand-Vaux et des Prés-saint-Martin, mon connard ?).

Ben la preuve que non, puisque la Ville est obligée de passer un marché pour tout le territoire communal. À moins peut-être que cette personne ait en fait raison, et qu’on ne soit que dans la communication du plan de propreté urbaine ? Or, faut-il le rappeler, depuis le 1er janvier 2016, c’est la Ville qui exerce la compétence Propreté urbaine, et donc MEHLHORN qui est chargé d’éliminer les nuisibles. Mais c’est vrai qu’on n’était pas assez proche des futures municipales…

Je m’arrête là, non sans redonner mon avis, à savoir que s’il y a autant de rats aujourd’hui, c’est parce que la municipalité a refusé de se bouger pendant tout le début du mandat avec des prétextes bidons, puis qu’elle se réveille à un an et demi des élections parce que MEHLHORN veut créer l’illusion du changement. Et je vous propose qu’on s’amuse un peu en lisant ensemble le texte de l’appel d’offre, qui comporte pour changer quelques très légères bizarreries…


De manière liminaire, quelques infos sur l’objet du marché.

Et de me poser quelques questions :

  • a-t-on besoin d’un professionnel pour chasser les fourmis ? Chez moi, je mets un peu d’eau savonneuse sur le rebord de la fenêtre et je n’en ai plus… Les agents d’entretien peuvent donc le faire ?
  • y a-t-il des lépismes (des poissons d’argent) à Savigny ? Je n’en ai jamais vu par chez moi ; du moins pas dans mon jardin.
  • Et pour les chenilles processionnaires, est-ce que ce n’est pas là l’occasion d’en confier l’éradication à cette société ? Tu as juste des affiches partout dans Grand-Vaux sur la question…


Première étrangeté : bien que Savigny soit compétente, l’intercommunalité du GOSB intervient aussi (à priori pour ses bâtiments à vocation intercommunale). Il n’empêche qu’il y a là un doublon, donc un gaspillage… Si on était un peu moins con, on proposerait au GOSB de le faire nous-même, et on lui demanderait de nous rembourser…


Deuxième étrangeté : les contradictions sur les produits pouvant être utilisés. Faut pas de nocif, mais si ça fonctionne pas avec du non-nocif, on peut quand même en utiliser !

Mais !

Et j’en connais pas beaucoup du nocif que sur les rats et les insectes qui soit réellement inoffensif pour les humains et les animaux domestiques…


Troisième et dernière étrangeté : La Ville qui cherche à ne rien branler. Bon ben, on ne va pas vérifier, donc vous faites ce que vous voulez, et puis on s’en rendra compte quand on s’en rendra compte… Non mais s’il fallait en plus contrôler les marchés publics après les avoir attribués !