Archives du mot-clé Olivier VAGNEUX

Archive : le tract contre le bétonnage à Savigny-sur-Orge (version de mai 2019)

Je vous prie de retrouver ici, pour archive, le tract contre le bétonnage de Savigny-sur-Orge (Essonne), co-écrit par Bernard BLANCHAUD, Alexandre LEFEBVRE et Olivier VAGNEUX, dans sa version de mai 2019. Une nouvelle mouture est en cours d’écriture.

Ce document a beaucoup fait parler de lui puisqu’il a été cité par le maire en conseil municipal, qui non seulement lui a consacré deux pages de réponses, et une tribune dans le bulletin municipal de mai 2019.

Mais l’édile s’est en plus senti obligé de réaliser un porte-à-porte dans certains quartiers dans lequel nous l’avons distribué, notamment l’avenue Carnot qu’il avait pourtant déjà visité l’année dernière, signe que nous avons touché un point sensible de sa politique…





Publicités

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : pourquoi l’union des droites est une fausse bonne idée ?

Qu’on l’appelle « union des droites », ou « union des patriotes », ou « Amoureux de la France », ou « Alliance pour la France », j’ai reçu, depuis les élections européennes, plusieurs propositions dans ce sens, en vue des prochaines municipales à Savigny de mars 2020.

Ma première réaction est donc de demander à mes interlocuteurs s’ils croient vraiment que je vais aller me foutre sur une liste commune avec MEHLHORN, voire avec FABRE.

Ma seconde réaction est de demander qui est prêt à faire cette alliance, et à m’en laisser prendre la tête de liste (la seule chose qui m’intéresse).

Et une fois qu’ont été cités, de manière incertaine et informelle, le RN, DLF et le PCD, la conversation s’arrête…


Le concept théorique, qui ne tient pas compte du « paradoxe de Condorcet », est que 18,2 (RN) + 8,2 (LR) + 5 (DLF) + 2,5 (UDI) = 34 = la victoire aux municipales…

Ou autrement rédigé RN 18,2 + DLF 5 + Vagneux 6,5 (socle électoral de 2014) = 29,7 = largement en tête au premier tour… Ce qui n’est pas vrai non plus !

Certains de ses calculs peuvent encore et enfin inclure Bernard BLANCHAUD…


Alors c’est vrai, que peut-être l’investiture LR est désormais récupérable, si MEHLHORN quitte vraiment ce parti pour suivre PÉCRESSE, comme on peut l’entendre dans Savigny, ce que je n’ai pas réussi à vérifier.

Encore une fois, ce n’est pas dans son intérêt. Les LR (= Les Retraités – c’est de mon ami Jean-Maire CORBIN) sont encore nombreux à Savigny, et ils ont voté LaREM aux européennes, non pas par adhésion, mais pour faire obstacle au RN (= Retour des Nazis – c’est de moi)

MEHLHORN a un mauvais bilan. Il est mort, en dehors de tout cadre partisan. Tout seul, il doit peser 6 %. Un peu plus avec sa clientèle, mais qui retrouvera d’autres patrons autrement.

Je peux déjà dire à ceux qui veulent voter BLANCHAUD qu’ils auront un MEHLHORN bis aux affaires, avec peut-être un peu plus de qualités, et un peu moins de défauts. Mais il sombrera aussi dans sa victoire, comme NIETZSCHE fait dire à Zarathoustra… Et moi aussi !

Mais de toute façon, LR est un tel parti de candaules (à l’origine, des mecs qui baisaient leurs femmes en public, devenue une pratique sexuelle dans laquelle des mecs regardent leurs femmes se faire baiser par d’autres mecs…) qu’ils investiront MEHLHORN quoi qu’il arrive, pour pouvoir dire qu’ils conservent un conseiller départemental.

Qu’ils n’investissent pas RÉDA, ce sera une punition et une juste vengeance. Pour MEHLHORN, ils n’ont qu’à y gagner, donc je pense qu’il aura l’investiture LR quoi qu’il arrive.


Bref, tout cela pour dire avec qui faire l’union des droites ?

Avec le RN qui n’a jamais fait plus de 2000 voix à Savigny, et DLF qui aura atteint une fois 1300 voix aux régionales de 2015, mais qui en pèse plutôt 600 en temps normal.

Vous voulez aller chercher le PCD (Parti chrétien démocrate) et le CNPT (Chasse nature pêche et traditions), c’est quoi ? Aucun militant et 200 voix à tout casser ?

Il faut 4500 voix pour l’emporter avec une majorité relative, et 6000 pour l’emporter avec une majorité absolue.

On ne les a pas dans cette configuration, même si j’apportais 1000 voix ! Qui plus est sans aucune réserve au deuxième tour.


Surtout qu’à partir du moment où tu écris le mot « droite », tu perds toutes les voix de la gauche et du centre.

Déjà même si tu es de la droite réactionnaire, tu perds la droite libérale, et inversement…

Et encore plus s’il y a le RN, car dans mon cas, je sais que je perdrais ma base électorale !

D’autant plus que pourquoi le RN et DLF voudraient m’investir, alors que je ne partage même pas leurs idées, et que DLF soutient actuellement MEHLHORN ?

Et je ne parle pas des querelles d’égo qui ont déjà fait capoter tous les projets précédents, quel qu’en soient les échelles.

Et rien ne dit en plus que les électeurs suivraient…


Alors que, si tu proposes un programme de droite, en écrivant liste citoyenne, personne n’y verra rien, parce que plus personne ne sait quelles sont les valeurs que les courant politiques défendent.

Il y a en plus moyen d’être malin et de suggérer la droite sans l’afficher, sans pour autant se couper de la gauche et du centre.

Un peu de bleu, une campagne axée contre le bétonnage. Un simple mot sur la sécurité, et ça passe.

De toute façon, je suis perçu comme un vilain méchant de droite, raciste, homophobe, qui aime l’argent, et qui méprise la fonction publique.

Une liste conduite par VAGNEUX, même avec un programme de gauche, est automatiquement fichée à droite.

Pourquoi aurais-je besoin de rappeler que je suis à droite, alors que je ne suis en plus pas la droite LR, ni la droite RN, ni la droite DLF, ni aucune droite contemporaine ?


En conclusion, l’union des droites n’est pas intéressante politiquement, en vue de ces municipales de 2020 à Savigny-sur-Orge.

Déjà sur le papier, cela fonctionne de justesse, donc j’ai de très gros doutes par rapport à la réalité.

Surtout dans un contexte où la droite est affaiblie, et plutôt utilisée en repoussoir, avec déjà au moins quatre candidats qui se réclament d’elle.

Non, c’est réellement la dynamique citoyenne indépendante, rassemblant de tous bords avec un programme qui fasse la place à tous les types de convictions, qui peut l’emporter.

Surtout si tous mes opposants sont attachés à des partis politiques, et que ma différence est ma réelle indépendance, que personne n’ira me nier !

Donc autant éviter de s’enfermer dans un cadre dont je ne pourrais plus sortir, voire qui va définitivement me griller (surtout s’il y a le RN), et proposer un vrai rassemblement qui dépasse les clivages, et qui donne un peu à chacun.



Olivier VAGNEUX, victime d’une usurpation d’identité, pour une fraude à la SNCF

Encore une amende dont la SNCF ne recouvrera pas le montant…

En 2015, leur taux de recouvrement était à 10 % ; en 2018, à 13 %, et il serait soudainement monté à 50 % en 2019 à en croire la présidente de région, même si cela me paraît plus qu’étonnant, venant de toute façon d’une personne, Valérie PÉCRESSE, qui est une menteuse, en tant qu’elle avait affirmé qu’elle ne toucherait pas à la carte Navigo unique à 70 euros !


Encore une fois, tout commence avec le courrier de ce mardi 04 juin 2019, et une lettre du SRTPF (en fait, le Service de recouvrement du transport public ferroviaire).

Sur le coup et au travers de l’enveloppe, je pense qu’il s’agit d’un courrier de la SATEBA (la société des traverses en béton armé, fondée par mon illustre aïeul Edmond VAGNEUX), donc d’une erreur, car non, jusqu’à la mort de mon père, je ne toucherai rien des dividendes de l’entreprise, lesquels s’élèvent pour ce qui pourrait me concerner, à 400 euros par an, que je devrais partager à part égale avec mes sœurs…

Puis j’ouvre le courrier, que je lis en diagonale, et j’ai l’impression d’avoir oublié un droit fixe de procédure pour une quelconque affaire. Il y en a tellement… Ou alors d’avoir oublié de payer la copie d’un dossier de procédure pénale…


Enfin, je me pose pour lire sérieusement le courrier, et je découvre que je dois régler un PV de 100 euros ; et je me rends compte qu’il doit s’agir d’une erreur, parce que je n’ai JAMAIS, de ma courte vie durant, été verbalisé !

Non, moi, je suis le niveau au dessus : délinquant condamné, visé par une enquête préliminaire pour m’être introduit en mairie et avoir pillé un coffre-fort, prochainement mis en examen dans une autre affaire, signalisé, fiché, en recours contentieux avec le ministère de l’Intérieur et de la Justice !

Bref, je me connecte quand même sur le site qui est très mal fait, puisqu’il n’indique rien de l’infraction commise.


Et je me décide à appeler le numéro, qui heureusement pour moi, est gratuit.

Au bout du fil du téléphone, un homme qui n’est pas surpris parce qu’on doit l’appeler régulièrement souvent pour cela.

Donc il me dit que j’aurais été verbalisé le samedi 18 mai 2019 entre Villeneuve-saint-Georges et la gare de Lyon.

Et que je dois leur retourner le courrier avec :

  • une attestation sur l’honneur d’usurpation d’identité (juste du déclaratif),
  • la copie du récépissé de plainte pour usurpation d’identité,
  • la copie de ma carte d’identité.

Alors même si ce n’est que du déclaratif, tu as quand même envie de reconstituer ta journée, et cela remonte à deux semaines et demi  !

Et tu n’y arrives pas, avec les gags habituels que le seul ticket de caisse que tu ne retrouves pas, ou que tu ne vas pas avoir gardé, est celui qui te dit que tu n’étais pas dans le RER, mais en train de faire tes courses.


Et pourtant, nous sommes bien fliqués de partout, parce que j’arrive à savoir avec quelle adresse IP (donc de chez moi) et à quelle heure j’étais connecté sur mon compte WordPress pour écrire quel brouillon d’article !


Donc j’ai perdu presque une heure au commissariat pour aller porter plainte…

img385


Bilan : plusieurs heures de perdues, et de l’argent, parce que c’est à moi de dire mon innocence !

J’en veux à la SNCF de ne pas avoir fait son travail correctement, et de ne pas avoir vérifié l’identité de la personne, surtout qu’elle peut maintenant le retenir jusqu’à l’arrivée de la Police. Donc la politique de PÉCRESSE n’est en fait pas appliquée ! La fausse droite dans toute sa splendeur. Des annonces, qui ne sont pas suivies d’actes…

Du coup, et comme je paye quand même 75,20 euros par mois, je vais les faire chier jusqu’au bout en exigeant les relevés de bornage de ma carte. Je suis con, mais pas au point de payer pour dire finalement que je n’ai pas de passe…



Vos questions : Olivier VAGNEUX votera blanc aux élections européennes de 2019

Plusieurs personnes me demandent ce que je compte voter aux européennes 2019.

Avant toute chose, je rappelle que je rends tous mes votes publics, que vous pouvez retrouver en suivant ce lien bleu.

Ainsi donc, comme aux européennes de 2014, je vais voter blanc, ce que l’on peut aussi bien faire, tant en mettant une feuille de papier blanc dans l’enveloppe, qu’en ne mettant rien dedans, et donc en la déposant vide dans l’isoloir, ce qui sera comptabilisé comme blanc.


Pourquoi vais-je voter blanc, me demanderez-vous maintenant ?

Tout d’abord, parce que je tiens à me déplacer pour aller voter, mais qu’aucune liste ne suscite pleinement mon adhésion. Aucune ne partage réellement et sincèrement ma vision d’une Europe qui ne soit pas tournée vers la finance ultra-libérale, les traités de libre-échange, le creusement des inégalités et l’appauvrissement des peuples… Mais pour une Europe des nations, qui soit à la fois sociale et environnementale, tout en respectant la souveraineté politique et juridique des états qui la compose. Qui par exemple, permette aux états qui le souhaitent d’arrêter le glyphosate de suite, sans qu’il n’y ait besoin d’un accord européen formel pour permettre aux états de le faire. Inversement, que la transposition du droit européen n’impose pas des réformes, notamment sociétales, à certains pays dont la population ne veut pas. Et c’est au prétexte de l’UE qu’il y aura la PMA, la GPA, et compagnie…

Ensuite, parce que je ne crois pas au fonctionnement de l’Union européenne tel qu’il est actuellement, et que je pense sa réforme impossible dans la mesure où elle susciterait l’unanimité. Je suis surtout actuellement bien échaudé par le fait que l’Union s’oppose au Brexit, et qu’elle fasse tout ce qu’elle peut pour empêcher la sortie du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande-du-Nord, ce qui ne m’apparaît pas très démocratique. Je voudrais aussi qu’elle se remette en question par rapport à ses objectifs de puissance, de paix et de prospérité, qui sont des échecs, ou plutôt des états de fait indépendants de l’action politique. Une Union inaudible au plan international, et incapable de développer des projets qui englobent tous les pays, parce qu’elle manque de vision et d’ambition avec des états qui se détestent, certains étant des paradis fiscaux, d’autres manipulés par l’étranger…

Enfin, parce que cette campagne m’a passablement énervée, avec un MACRON que je ne supporte plus de voir et d’entendre, et qui mérite sincèrement d’arriver deuxième.

C’est à la limite la première élection où je serai tenté de voter Rassemblement national contre ce « système », qui comme par hasard – je suis complotiste :

  • renvoie l’affaire FILLON un mois avant les élections,
  • rend un arrêt dans l’affaire des assistants parlementaires à trois jours des élections pour le seul FN, et pas question de ceux du MoDem,
  • publie une vidéo datée de deux ans pour déstabiliser l’extrême-droite autrichienne et accuser les alliés du RN,
  • ne dresse le bilan des votes au Parlement que des élus FN/RN,
  • s’insurge des prises de parole voulues de Steve BANNON, du coup décomptées du temps de parole du FN/RN, et crie à l’ingérence dans ce seul sens ;
  • ne cesse d’aller puiser dans l’imaginaire de la Libération, quitte à faire du révisionnisme historique. Non, les soldats de 1939-1945 ne sont pas morts pour créer cette Union européenne…

Et ça va jusqu’à diffuser Monsieur BATIGNOLE trois jours avant les élections, pour bien nous faire comprendre que les nazis sont de retour.

J’oubliais aussi les consignes de vote de la LICRA, qui dans ce sens, sont acceptables :


Donc pour ne pas faire de grosse bêtise inutile, et MACRON n’attend qu’un nouveau second tour à la présidentielle contre LE PEN pour pouvoir encore la battre, je préfère voter blanc, par dépit et par défaut. Parce que je ne crois plus dans cette Europe. Parce que je pense qu’il y a besoin de la refonder, en recommençant avec quelques états, et sur quelques points précis, sans s’emmerder avec le juridique et le politique. Soyons déjà capables de faire de l’économique et du commercial, et de peser face aux États-Unis d’Amérique et à la Chine…