Archives du mot-clé Nous Saviniens

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Bernard BLANCHAUD ne renonce pas !

J’aurais pu penser que le fait que je sois contacté par d’anciens colistiers de Bernard, ou bien encore qu’il y ait eu l’effacement de toutes les publications du compte Facebook Nous Saviniens, signifiait que c’était bel et bien la fin. Mais Bernard semble déterminé à aller au bout de son entreprise, et j’écrirais, de prolonger la souffrance, et il recommence, avec obstination, à publier du contenu, plus ou moins intéressant…

Si Nous Saviniens n’était qu’une pâle copie de mon blog, le mien étant lui-même une pâle copie du site internet de Bernard MÉRIGOT, ce Facebook avait au moins le mérite d’exister.

On ne va pas se cacher que c’était surtout un média BLANCHAUD ayant pour but de rassembler et de fédérer autour de la future candidature de Bernard aux municipales, qui se rend ainsi compte qu’on ne peut pas mener une campagne uniquement sur les réseaux sociaux.

Mais au moins Bernard y publiait-il des informations émanant des dossiers du Conseil municipal, qui à moi m’étaient utiles, même s’il les noyait souvent entre des quantités de contenus de remplissage, qui arrivaient quand même à faire se disputer les gens entre eux…

Je veux saluer ici le travail qui a été fait sur Nous Saviniens, parce que je pense que c’est fini, et que Bernard va vite s’épuiser tout seul à essayer de boucler sa liste de la sorte, avec les gens qui commentent, et qui formaient une petite communauté. Niveau café de la gare…

Reste à savoir si c’est Bernard qui a tout effacé de colère, ou si c’est Julien RIO-ROSSI, administrateur de la page, qui s’est en quelque sorte vengé de sa sortie.

On ne peut que s’attrister que l’aventure finisse ainsi. Moi, j’avais besoin de Bernard pour qu’il prenne des voix à IZARD et à FABRE, et peut-être même quelques unes à MEHLHORN…

Et tout cela à cause du putain d’égo de Bernard, qui a toujours dit qu’il voulait être n°3, et qui aurait sûrement été un bon adjoint, mais qui ne voulait quand même pas être derrière un autre. Une vision du collectif assez particulière puisqu’il était le seul à pouvoir décider.




 

Bernard BLANCHAUD, plus désespéré que désespérant ?

À ce stade, mes yeux fatiguent et peinent à vous décrire les rares parties qui restent encore immergées du bateau de Bernard, actuellement en pleine avarie.

Mais devoir en arriver à pleurer pour avoir des amis Facebook marque l’échec définitif de sa campagne. Il supplie maintenant les gens de le suivre ! C’est tellement lamentable et à la fois si pitoyable ! Mais le voit-il ?

Et pourtant, je vous invite à participer à sa réunion de ce jeudi 16 janvier au soir, parce que je pense que ses intervenants sont intéressants.

Peut-être mis à part quand même le mec des ultra-libéraux Contribuables associés, qui met 0/20 à une commune dès que les taux d’imposition sont augmentés.

Donc là Savigny a 2/20, mais le problème est que leurs analyses sont globales et décorrélées des réalités locales.

Et Bernard qui continue de gueuler parce que la part des investissements est faible rapportée aux dépenses de fonctionnement, en comparaison d’autres communes..

On ne connaît toujours pas son projet, mais on sait juste qu’il veut nous endetter pour faire « dynamique« . Je ne comprends pas comment il espère gagner quoi que ce soit avec un tel argument… Votez pour moi pour que je vous endette !

Bon, sinon, je pense que c’est bien Bernard qui colle les affichettes sur les panneaux d’affichage indiquant l’étiquette des différents partis des candidats. Parce qu’il est le seul à encore imprimer en jet d’encre, et donc cela déteint quand il pleut…

Quand je pense que j’ai voulu en faire mon numéro 3…

Et les gens que je rencontre continuent à se foutre de sa gueule pour « Saviniens, demain vous appartient », ce qui fait mec qui passe ses journées devant TF1, mais ce n’est pas faute de l’avoir prévenu… Est-ce qu’il se rend compte qu’il est ridicule ?

Enfin, je rirais moins si jamais Bernard gagne quand même cette élection !


BB-desespéré



Objectivement, Bernard BLANCHAUD réunit quand même plus de « foule » que Alexis IZARD !

Je connais que vous n’aimez pas que je tire sur Bernard BLANCHAUD, qui est quand même en passe de réaliser l’exploit de passer sous le score d’Antoine CURATOLO dans mes sondages personnels. Toutefois, je ne résiste pas à vous raconter cette petite histoire, étant uniquement mû (participe passé du verbe mouvoir) par ma jalousie envers Bernard de ne pas être capable de rassembler 18 colisiters pour accomplir telle prouesse.


Tout commence ce 02 janvier par une bonne résolution de Bernard qui veut aider une association locale.

Sur le coup, je suis terriblement impressionné parce que je me dis qu’il va faire une action solidaire auprès d’une association caritative, et ce serait vraiment bien.

Et puis je tombe en déception (est-ce que cela se dit ?) lorsque je me rends compte qu’il parle en fait… de lui et de son association, et qu’il demande à 100 personnes de se rassembler.

Il faut savoir que Bernard est suivi par 300 personnes sur Facebook, ce qui est énorme par rapport à mes 110 abonnés de blog et représente quand même le double des mes suiveurs sur Facebook.

Et je vous spoile (je vous révèle) déjà la fin : Bernard va se prendre un gros mur !

Et ce n’est pas faute de lui avoir dit et répété de ne pas faire une campagne numérique, et d’aller un peu ailleurs qu’à l’Escale (ce bar qui ne prend pas la carte bleue pour des petits montants mais qui ne t’indique pas qu’il ne prend pas la carte bleue) et au marché Davout.


Le lendemain, deuxième message d’appel, et Bernard qui s’enfonce encore plus, et qui creuse, car il a déjà compris que ses sympathisants ne sont pas très nombreux…


Et puis, le surlendemain, cela donne ça…

Des gens en marche (tiens donc !), du moins qui feignent d’être en mouvement

Il y a de l’originalité puisqu’il y a un vélo, une patinette et une poussette.

Une posture très naturelle de Christophe GUILPAIN…

Et je trouve cela drôle, limite effrayant. Il manquerait presque la musique de Thriller.

Et tu as même Antoine CURATOLO qui fait du photobombing, c’est à dire qu’il s’incruste sur la photo grâce à son affiche au fond à droite !

Promis que je ne ferai jamais faire cela à mes colistiers !

Au passage, je remarque quand même qu’à chaque série de photos de Bernard, il a paumé la moitié de ses colistiers de la fois précédente…



Alors, je me moque.

Mais je suis bien incapable d’en faire autant.

Et surtout, c’est beaucoup mieux que IZARD qui a encore plus raté son effet !


Mais bof, 18 sur 100.

Je ne parle pas des 39 colistiers car je pense que Bernard les aura.

Mais son collectif de 128 personnes est quand même mal barré…

En tout cas, il serait peut-être temps que Bernard se bouge un peu plus s’il veut retrouver un élan dans sa campagne… Et pas que sur internet, ni auprès des piliers de comptoir.


POST-SCRIPTUM : Si vous ne voyez toujours pas mes colistiers, c’est outre parce que je ne les ai naturellement pas, que parce que je veux leur épargner la pression psychologique qu’un VAGNEUX est en train d’exercer sur ses concurrents au moyens d’acerbes chroniques de blog, telles un mauvais journal de campagne.



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : comment Olivier VAGNEUX vient de perdre les voix du quartier de la Mairie

Je prends un malin plaisir à me montrer puant. C’est un ami, et probablement électeur, de Jean-Marc DEFRÉMONT (mais j’aurais pris la même liberté avec n’importe qui d’autre) qui m’écrit gentiment, à la tête d’un collectif de riverains, qu’il ne veut pas qu’on bétonne son quartier (Mairie) et qu’il souhaiterait qu’on construise un parc autour de la mairie.

Et non content de lui dire que son projet de parc ne m’intéresse pas (plus exactement qu’il n’est pas faisable en l’état pour des questions de droit), je me permets surtout de lui renvoyer dans la gueule qu’il aurait pu être un petit peu plus solidaire du reste de Savigny, et par exemple participer à l’enquête publique sur le projet de modification du Plan local d’urbanisme, ou signer ma pétition contre le bétonnage de TOUT Savigny. Mais qu’il ne l’a pas fait…

Je ne me suis pas engagé en politique pour du clientélisme électoral. Les gens qui ne pensent qu’à leur gueule, parce qu’ils n’ont pas compris que nous étions tous interdépendants, et encore plus quand ils sont de gauche et qu’ils passent leur temps à te faire la morale, type « ils veulent du logement social pour Savigny, mais pas à côté de chez eux… » ; ils n’ont qu’à aller voter pour Jean-Marc DEFRÉMONT. Moi, je me passe de leurs voix !

Et si je perds car il me manque ces quelques suffrages, je m’en fous, parce que je suis à l’abri aux Gâtines, et que surtout je suis le seul qui fera vraiment quelque chose contre le bétonnage. Jean-Marc et Bernard sont mignons, mais ils cèderont à la première remarque du préfet.


Moi, je refuse le bétonnage de TOUT Savigny,

et donc du quartier Mairie aussi !

Mais je ne m’engagerai pas contre le bétonnage

du quartier Mairie spécialement !