Archives du mot-clé Nicolas CROCHET

Comptes de campagne PS/FN : la SOFIDEEC Baker-Tilly plus chère que Nicolas CROCHET (Amboise-audit)

Reportage d’Envoyé spécial (France 2) sur le Front national. Ils sont méchants parce qu’ils surfacturent les honoraires de leur expert-comptable Nicolas CROCHET. Entre nous, ils ne sont pas les seuls, et justement, je vous propose de voir qu’en Essonne, la gauche (PS) qui recourt à la SOFIDEEC Baker-Tilly a toujours payé plus cher que le FN sur les élections précédentes (législatives de 2012, municipales de 2014 et départementales de 2015).


Mon courriel aux journalistes du reportage (cliquez sur l’image pour l’agrandir)


Mesure de transparence : les candidats aux élections doivent présenter leurs comptes de campagne dans un délai de deux mois après le scrutin. Pour ce faire, ils doivent d’abord les faire valider par un expert-comptable. Or, si les trésoriers de campagne ont été un petit peu ordonnés, l’expert n’a rien d’autre à faire que vérifier les factures, les montants et valider. Mais pour justifier de telles sommes, ils ont inventé en plus la présentation des comptes de campagne !


Mon expérience personnelle de candidat indépendant libre de choisir son expert…

J’ai fait deux campagnes (2014 et 2015). Lors de la première, j’ai payé 1400 € TTC d’honoraires d’expert comptable soit 7 heures de travail parce que n’ayant pas eu de compte à un moment, j’ai demandé à l’expert de faire des recherches juridiques pour m’éviter de tout perdre. En vain, mes comptes ont été invalidés. La seconde fois, il n’y a pas eu de problème. Par conséquent, j’ai payé 240 € TTC pour un peu plus d’une heure de travail. Très très loin des autres coûts.


Pourquoi de tels écarts ?

J’ai comparé les présentations de mon expert comptable avec celle des autres candidats. Il y a trois différences : ils font une pochette-dossier par compte, ils numérotent toutes les pages en fonction du numéro de compte ; enfin, ils font correspondre une page à une dépense quand j’ai pu, de manière sacrilège, photocopier trois tickets de caisse sur le même A4. Clairement, si le trésorier a un peu bossé, ils mettent trois heures, disons quatre à tout casser. Donc 800 € max !


Le cas du Front national

Tous leurs comptes de campagne de France sont expertisés par le même cabinet d’expert comptable : Amboise-Audit appartenant à Nicolas CROCHET dont un épisode d’Envoyé spécial nous apprend qu’il est un intime de Marine LE PEN. Or, effectivement, ses prestations sont très élevées quoique comprises dans le kit de campagne fourni par l’association Jeanne : 1200 € aux législatives de 2012, 1400 € aux municipales de 2014, 1400 € aux départementales de 2015.


Mais la gauche essonnienne fait pire avec la SOFIDEEC Baker-Tilly !


Législatives 2012 (7e circonscription de l’Essonne)

Laurence SPICHER-BERNIER, maire de Savigny-sur-Orge : cabinet Paolini à Savigny-sur-Orge : 2392 €

François GARCIA (DVG, ex-PS) : SOFIDEEC BAKER TILLY : 1794 €

Gabriel AMARD (FDG, ex-PS) : SOFIDEEC BAKER TILLY : 1794 € 

Éva SAS (EELV) : Raphaëlle MAYEN à Balainvilliers : 1500 €

Audrey GUIBERT (FN) : Cabinet Amboise-Audit (Nicolas CROCHET) : 1200 €

Alain VILLEMEUR (MODEM) : Audit Conseil comptabilité : 897 €

Françoise BRIAND (UMP) : Euro Compta finance : 359 €

Daniel JAUGEAS (DLR) : cabinet Audicompta : 100 €


Municipales 2014 (Savigny-sur-Orge)

Liste PS (GUYARD) : SOFIDEEC BAKER TILLY : 2040 €

Liste UDI (SPICHER-BERNIER) : cabinet DECROIX : 1794 €

Liste FN (GUIBERT) : Cabinet Amboise-Audit (Nicolas CROCHET) : 1400 €

Liste indépendante VAGNEUX : Cabinet GERMIN Alter audit : 1400 € (pour 7 heures de travail dont 5 heures  inutilement passées en recherche juridique pour essayer vainement de trouver des jurisprudences me permettant de valider mes comptes malgré mes dépenses hors-compte…)

Liste indépendante FABRE : cabinet ZERBIB à Ris-Orangis : 1200 €

Liste UMP (MEHLHORN) : cabinet Mathieu et associés à Ris-Orangis : 1000 €

Liste POI (ESTIVILL) : AO.2.C : 120 €


Départementales 2015 (canton de Savigny-sur-Orge)

Binôme PS (ARDAKANI/GUYARD) : SOFIDEEC BAKER TILLY : 1500 € 

Binôme FN (GUIBERT/FESLER) : Cabinet Amboise-Audit (Nicolas CROCHET) : 1400 €

Binôme FDG (TOITOT/GAUTHIER) : cabinet OUZOULIAS : 960 €

Binôme UMP (VERMILLET/MEHLHORN) : cabinet SOFIE – Société fiduciaire d’expertise comptable en Essonne) : 600 €

Binôme indépendant (HAYWARD/VAGNEUX) : Saint-Honoré BK&A : 240 €


Trois exemples d’élections locales ; trois fois où le PS a payé plus que le FN pour des résultats toujours relatifs. En réalité, la plupart des candidats surfacturent ici ou là. Soit parce qu’il y a des magouilles au niveau des partis, soit parce qu’il ont eu trop d’argent pendant la campagne et qu’ils veulent éviter une lourde procédure de dévolution. Mais clairement, c’est louche pour une moyenne de 200 € TTC de l’heure de travail, et par rapport au dossier final qui est fourni à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP).