Archives du mot-clé Nicolas BOISIER

De l’hypocrisie de la liste « Saviniens, demain vous appartient » lorsqu’elle se réclamait sans étiquette…

Dans les derniers temps, Bernard allait même jusqu’à afficher ce papier (dans l’image de une) avec le titre de « INFORMATIONS », toujours à l’encre noir sur papier blanc, ce qui est rigoureusement interdit, et bien sûr sans mentions légales…

Sauf que je le maintiens, la liste « Saviniens, demain vous appartient » (c’est quoi ce nom ?) était une liste étiquetée « Nous citoyens » avec des personnalités partisanes, à tout le moins déjà connues et engagées en politique locale, donc avec des étiquettes.

Ce sont celles-ci que je vais maintenant vous révéler.


En première position, on retrouvait Bernard BLANCHAUD, élu sur la liste UMP en 2014, qui se décrivait lui-même comme un militant LR de 2006 à 2015, puis un militant Nous citoyens, et enfin un militant LaREM de 2016 à 2019. De fait, soit c’était bien une liste Nous citoyens, soit c’était une LaREM dissidente, au vu de la personnalité de la tête de liste…

À la cinquième place, on retrouve Thierry CADOUX, figurant déjà sur la liste UMP de Jean MARSAUDON en 2008 et UDI de Laurence SPICHER-BERNIER en 2014. La seule question est de savoir sur laquelle il sera en 2026. Celle de FABRE ?

À la dixième position, on remarquait la présence de Jany POTISLAVOWSKI, aussi connue sur le nom de Alice MATHY. Elle fut conseillère municipale de 2015 à 2017, car troisième de la liste du Front national de 2014. Soi disant qu’elle avait arrêté la politique, car elle en était dégoûtée, notamment que je parle d’elle, il lui en fallut bien peu pour revenir.

En onzième place figurait Nicolas BOISIER, élu sur la liste MARSAUDON en 2008, maire-adjoint éphémère de 2012 à 2014 (de quoi d’ailleurs – en charge des équipements de mémoire), 4e sur la liste UDI de Laurence SPICHER-BERNIER en 2014. Il est le président du Centre national des indépendants (CNI) de l’Essonne depuis 2013.

À la quatorzième position, on trouvait Martine PRESZBURGER, femme de Philippe, sur la liste de FABRE en 2014, qu’elle soutenait à fond jusqu’à sa mésalliance entre les deux tours.

En quinzième place, il y avait Christophe GUILPAIN, conseiller municipal sortant, un temps censé apporter l’investiture du MoDem à Bernard, du temps où il voulait rallier un maximum de petits partis.

Enfin, en seizième position figurait Isabelle RENZANIGO, sur la liste de FABRE en 2008, et en soutien en 2014.


Alors, cette liste de Bernard n’a jamais été une vraie liste sans étiquette.

Mais plutôt plutôt une liste diverse du fait de l’addition de micro-mouvements et partis, dont personne n’a voulu ailleurs.

Et qu’il aurait peut-être été contre-productif de tous mettre en avant, d’où ce besoin de se revendiquer la seule et unique liste sans étiquette avec tant d’insistance.

Par rapport à un sondage expliquant que les Français étaient prêts à voter pour un candidat sans étiquette depuis MACRON, en faisant semblant de croire que MACRON n’est parti de rien.

Ben voilà, Bernard, tu le constates. Les Saviniens ne sont pas prêts à voter pour des candidats se prétendant de manière plus ou moins vraie sans étiquette partisane, lesquels se ramassent tous, moi compris, mais toi plus que moi…


Enfin, j’observe que si Bernard a supprimé le logo de Nous citoyens dans sa circulaire, il s’est bien gardé de placer l’emblème de ce parti dans son sens interdit…





Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Bernard BLANCHAUD récupère Nicolas BOISIER !

Il y a quelques mois, Bernard m’avait dit qu’il avait toute la spichérie avec lui.

Ce qui m’étonnait, parce qu’elle était censée être avec FABRE…

Du coup, je me suis imaginé des trucs de ouf de fou.

Là, genre devant moi, il allait activer une armée composée de MONTRELAY, MAINTIER-LANG, ZAMPARUTTI, RAFAEELI, MAURIZOT, FABBRO, COURTIN, NAUT, NEUILLY, LUPI, ROTTHIER…

Et ils allaient naturellement tout défoncer, et moi avec…


Et puis j’ai vu cette photo surexposée ; et puis cette autre sous-exposée.

Et j’ai vu qu’il n’y avait que Nicolas BOISIER…

À moins qu’un des anciens spichériens aient changé de prénom pour s’appeler Carole, Elvira, Kader, Mahmoud, Samy, ou Serge ?


Alors si jamais, dans un sublime effort, vous vous souvenez que Nicolas a été adjoint entre 2012 et 2014,

vous rappelez-vous au moins de quelle était sa délégation ?

Réponse : LE PATRIMOINE ET LES ÉQUIPEMENT CULTURELS

Et personnellement, je n’ai aucun souvenir de son action.

Autrement écrit, il a juste palpé son indemnité adjoint pendant deux ans…


BOISIER est un opportuniste de première ; et un homme que je trouve peu fréquentable.

Cet ancien assureur s’est servi de la politique pour se reconvertir professionnellement et accessoirement faire démarrer l’activité du restaurant de sa femme, situé presque en face de l’ancienne permanence UMP. Combien me disent qu’au début, ils allaient y manger par solidarité ? C’est bien toi, Jean-Paul DE LA MATA, qui l’écrit partout ?

Et au fait, il continue de croire que je fais de la politique pour écrire un article qui racontera mon expérience… Ce sera effectivement un très long article.


Pour finir cet article, qui devrait bien me faire fermer ma gueule parce que Bernard n’est donc pas tout seul, et que ses colistiers n’existent donc pas que dans ses fantasmes.

J’écrirai juste que j’en ai cherché un sur les listes électorales, que je n’ai pas trouvé.

Que Julien RIO-ROSSI n’est pas censé être sur la liste… Ou que sinon, et en cas de victoire de Bernard, il ne pourra, sauf démission, pas travailler à la mairie…

Enfin, on m’écrit de me méfier d’une autre personne sur ces photos.

Si j’étais encore plus un connard, je ne serai pas très étonné, quand je sais où Bernard cherche ses colistiers.

Dernier tacle pour finir de me purger : allez donc voir sur le Facebook qui aime les publications de Nous Saviniens : 3/4 de personnes qui n’habitent pas la commune… CQFD


© Facebook Nous Saviniens – tous droits réservés

© Facebook Nous Saviniens – tous droits réservés



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : que vont faire les anciens spichériens ?

Selon Bernard BLANCHAUD, nous étions censés TOUS les retrouver sur sa liste…

Ce qui, entre nous, m’étonnait beaucoup, entre les marsaudoniens historiques, qui en off et malgré toutes leurs politesses n’ont jamais pu voir Bernard ; et ceux qui ont déjà leurs ronds de serviette chez MEHLHORN, du style d’Augusto CLARA-SILVERIO. Rarement vu un fayot pareil. Degré de soumission extrême.


Et puis, Bernard ayant libéré ses soutiens ;

je me permets d’imaginer que plus de la moitié se sont barrés.

Et donc qu’il ne va pas pouvoir boucler sa liste ; donc qu’il est fini politiquement.

Bref, les spichériens se retrouvent livrés à eux-mêmes.

Je vous propose ici une revue de détail de ce que je pense qu’ils vont faire !

Je me permets de rajouter aussi Bernard BISCH, que SPICHER avait pris la précaution d’écarter, sachant qu’il serait sinon son Florent CAPPELLETTI, qui selon certains de mes amis socialistes serait coresponsable, avec Jean-Marc DEFRÉMONT, de la défaite de la liste GUYARD en 2014.


Lorsque j’écris « En retrait », cela signifie que je pense que la personne ne prendra pas position en faveur d’un candidat, et donc pas en faveur de MEHLHORN.


Laurence SPICHER-BERNIER

==> Liste FABRE en place éligible


Gérard MONTRELAY

==> Liste FABRE en place non-éligible


Jocelyne MAINTIER-LANG

==> En retrait


Nicolas BOISIER

==> Devrait essayer de s’incruster sur la liste IZARD


Nicole MAURIZOT

==> Passé à DLF (DUPONT-AIGNAN), pourrait soutenir MEHLHORN s’il lui promet une place ; sinon en retrait


Augusto CLARA-SILVERIO

==> Liste MEHLHORN en place éligible


Corinne RAFFAELLI

==> En retrait ; une personne que j’aurais pu récupérer sur ma liste


Christian MOULUN

==> Il est décédé le 10 juillet 2019


Isabelle FERREIRO

==> En retrait ; une personne potentiellement récupérable


Christophe AUBERGER

==> Aucune activité politique récente


Maryvonne FABBRO

==> En retrait ; une personne potentiellement récupérable


Xavier-Roger DUGOIN

==> A déménagé


Anne-Marie GERVASI

==> Aucune activité politique récente


Claude NEUILLY

==> En retrait


Irène-Alexandra LOPES

==> En retrait ; une personne que j’aurais pu récupérer sur ma liste


Henri DELTOUR

==> Aucune activité politique récente


Dominique RUBINO

==> Aucune activité politique récente


Jean-François NAUT

==> Possible soutien à la liste FABRE si la majorité des spichériens y sont, sinon IZARD, sinon en retrait


Corinne POTTIER

==> Passée au Rassemblement national


Thierry CADOUX

==> Aucune activité politique récente


Catherine LUPI

==> En retrait


Jean-Pierre ROTTHIER

==> En retrait


Carole OLSEN

==> Passée au Rassemblement national


Max GUIOT-BOURG

==> En retrait


Catherine SOMMEYRE-TRIQUET

==> Aucune activité politique récente


Albert TEBOUL

==> Aucune activité politique récente


Mériem BELHAMRA

==> Aucune activité politique récente


Didier BERTHELET

==> Aucune activité politique récente ; toujours président de l’association des Amis de Laurence


Élise ALOUR

==> A déménagé


Daniel COURTIN

==> En retrait


Josiane DANIGO

==> A déménagé


Philippe PINTO

==> Aucune activité politique récente


Isabelle SAINT-FÉLIX SAMSON

==> Aucune activité politique récente


Patrick JALLET

==> En soutien à MEHLHORN


Agnès CAVAROZ

==> Aucune activité politique récente


Paul GAUDIN

==> En soutien à MEHLHORN


Annick ROUSSELOT

==> A déménagé


Édouardo FERREIRA-PINTO

==> Aucune activité politique récente


Argira AMATA-BAYLE

==> Liste MEHLHORN en place non-éligible, ou soutien affiché à MEHLHORN


Bernard BISCH

==> En retrait ; pourrait soutenir IZARD ou FABRE


Bilan : Les LR devraient rentrer à la maison ; les plus anciens prendront cependant raison de leur âge pour ne pas s’engager, et ce faisant, rester fidèle au choix qu’ils ont fait à la mort de MARSAUDON :  plutôt SPICHER que MEHLHORN.

De mon côté, il y a quelques personnes que je pourrais essayer de récupérer (RAFFAELLI, FERREIRO, FABBRO, LOPES, OLSEN et BELHAMRA) même si je pense que ce n’est globalement pas souhaitable pour renouveler les équipes. À ce moment là, plutôt les rares « jeunes » de l’équipe, qui n’auraient pas été élues.

Et pourquoi pas sinon des soutiens de l’époque MARSAUDON qui crédibilisent : RAFFAELLI, FABBRO, LUPI, NEUILLY, ROTTHIER et COURTIN.


En ayant fini ce travail, c’est là que je me rends compte de l’échec de SPICHER, qui au terme de son premier mandat, n’a été capable que de proposer une liste dont la vacuité se mesure à la disparition du paysage politique de ceux qui la composaient.

D’autres articles à venir sur le sujet.




Trois indices qui offrent à penser que Jean ESTIVILL sera candidat aux municipales de 2020 à Savigny-sur-Orge

Le meilleur allié de la droite ferait-il son retour en politique après ses 2,84 % de 2014 ? Voilà qui est de très bon aloi pour diviser encore plus une gauche qui n’a pas besoin de cela. Étant donné qu’il ne fera que capter des voix de gens qui me détestent profondément pour tout ce que je suis, je ne peux que l’encourager : vas y Jean, montre-leur, défonce-les tous ! Voici en attendant trois indices qui me donnent à penser qu’il revient !


1. Au Grand débat national du 13 mars 2019

Présent au côté du seul gilet jaune de la soirée, le Professeur aura passé la soirée à demander les coordonnées des auteurs des interventions qu’il trouvait estivillo-compatible. Je sais aussi qu’il m’a dézingué auprès de Saviniens qui lui auraient indiqué leur intention de me soutenir. Manque de chance pour lui, la plupart des jeunes présents qu’il comptait récupérer sont déjà à l’Union populaire républicaine de républicaine de François ASSELINEAU.


2. Avec les francs-maçons pour réaffirmer la laïcité

D’après la loi de 1905, la laïcité est le fait que l’État ne reconnaît pas et ne favorise pas les religions. Je ne sais donc pas ce qu’est une famille laïque, si ce n’est une association de gens dont se sert ESTIVILL comme l’Association républicaine des anciens combattants (ARAC). Toujours est-il qu’il va au moins exister trois après-midis, et que je ne doute pas qu’il s’en vantera après, en tant qu’apporteur à la vie intellectuelle de Savigny.


3. En quête d’une nouvelle investiture du Parti ouvrier indépendant (POI)

Après avoir été socialiste puis radical de gauche (1994), soutenu par les communistes puis après trostskyste au parti de gauche et maintenant au parti ouvrier indépendant, notre ami cherche à confirmer cette dernière identité et participe (ou relaye) le comité national de résistance et de reconquête des acquis sociaux, marionnette du POI. J’ose penser sincèrement qu’il n’en aurait rien à faire si ce n’était pas en vue d’une investiture (Cc Nicolas BOISIER)


Je passe ici sur ses interventions politiques hors-sujets lors des commémorations, que je n’hésiterai plus à huer lorsqu’elles me deviendront insupportables. Juste pour dire que le maire de Savigny est bien lâche d’accepter sans réagir une telle politisation de ces cérémonies.

Malheureusement, Jean ESTIVILL a la haine de la France parce qu’effectivement, la République française de son cher Front Populaire a mis sa famille, qui fuyait FRANCO, dans des camps ; puis qu’elle a sous Vichy, déporté son père et fusillé son oncle (Célestino ALFONSO, le seul Espagnol sur l’Affiche rouge représentant le groupe Manouchian qui s’est rendu célèbre par ses attentats qui ne tuaient pas que des Allemands ; ce qui n’était pas la même démarche que celle de mes ancêtres résistants au sein du maquis Ognon-Doubs…).

Mais c’était avant sa naissance ; et sa récupération et son appropriation de ce combat dépasse le seul cadre du combat pour la vérité historique, et se font d’une manière très discutable…