Archives du mot-clé Municipales 2014 à Savigny-sur-Orge

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : l’UDI lâche David FABRE pour Alexis IZARD (et tâcle Éric MEHLHORN au passage)

« À Savigny-sur-Orge, les forces du centre et centre-droit en Essonne apportent leur soutien à Alexis IZARD, seul à même de pouvoir faire barrage à la gauche. »

Sympa pour Éric MEHLHORN, qui est pourtant arrivé devant IZARD.

C’est donc que l’UDI pense vraiment que MEHLHORN n’a aucune chance, et il faut sûrement se demander pourquoi.

Et pas que, mais j’y reviendrai dans un autre article, parce qu’ils veulent dégager les LR VERMILLET et MEHLHORN du Département pour mettre des UDI à la place.


Mais c’est quoi l’UDI ? Ou plutôt l’UDI, combien de divisions ? C’est 2,55 % aux européennes (278 voix) et l’exploit de se placer derrière les animalises et le parti Urgence écologie…

C’est aussi le parti qui doit servir les ambitions présidentielles de Jean-Christophe LAGARDE, récemment épinglé dans le très bon « Le maire et les barbares » de Ève SZFETEL.

Mais il n’étonnera personne de feindre de découvrir que l’UDI pratique l’électoralisme religieux et communautaire.

N’est-ce pas d’ailleurs pour cela qu’ils vont avec IZARD qui a obtenu 43 % aux Prés-saint-Martin / Chateaubriand, alors qu’il plafonne à 26 % partout ailleurs ?

Le seul quartier bien de Savigny qui a reconnu très spécifiquement le génie de son programme, qui ne prend que moyennement, y compris dans les autres quartiers.


De fait, c’est David FABRE qui doit bien faire la gueule.

Depuis six ans qu’il fait semblant d’être de centre-droit.

Qu’il se fait photographier aux assemblées générales de la FED et aux réunions de l’UDI.

Qu’il se réclame de ce parti au Conseil municipal, fait leur publicité, colle pour eux…

Pour finalement être lâchement sacrifié entre les deux-tours, sans même tenir compte de son avis, puisque FABRE est violemment anti-IZARD.

On voit maintenant bien David quitter l’UDI et partir avec les trois militants locaux qui devaient d’ailleurs être les potes du même David.


Et puis l’UDI qui soutenait SPICHER au premier tour des municipales de 2014, puis MEHLHORN au second tour de 2014, puis MEHLHORN aux départementales de 2015, et qui maintenant le lâche, alors qu’il n’a pour le coup, rien fait, au sens propre, pour leur déplaire, puisqu’il n’a rien fait tout court…

C’est vraiment un parti de vendus qui se prostitue au plus offrant.

Fort contre MEHLHORN parce qu’ils pensent qu’il est faible.

Or, je ne doute pas que si MEHLHORN repassait, l’UDI pourrait quand même le soutenir aux départementales de 2021.

De toute façon, MEHLHORN ne dira pas non pour ne pas se priver de l’illusion qu’il rassemble la droite et le centre.


Or, est-ce que les UDI de Savigny, s’ils pèsent quelque chose, avaient voté pour FABRE au premier tour ? J’ai des doutes…

Toujours est-il que IZARD a maintenant un logo de plus pour son bulletin de vote, avec d’autres arnaques tel que le parti Écologiste de François DE RUGY (l’homme aux homards) et de Jean-Vincent PLACÉ.

Mais une crédibilité en moins, en étant soutenu maintenant par un parti qui ne le soutenait pas au premier tour.

C’est vraiment la vieille tambouille dont nous (?) ne voulons plus.




 

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : une première analyse rapide du scrutin par rapport au premier tour de 2014

Le seul intérêt de cet article, ce sont mes jolis tableaux (que je tiens à disposition sous format exploitable). Tout le reste de l’analyse ne sera que masturbation intellectuelle partielle et partiale, d’abord parce qu’elle ignorera volontairement IZARD, BLANCHAUD et CURATOLO. Ensuite parce que je suis bien incapable de pondérer les résultats par rapport à l’effet du Covid-19 sur la mobilisation des électeurs de chaque candidat.


Sur les résultats en voix

Très globalement, les candidats ont reçu moins de voix qu’en 2014, à l’exception manifeste de Olivier VAGNEUX qui grappille quelques voix (pour en obtenir une centaine supplémentaire au total) dans plus de la moitié des bureaux.

Cela aurait tendance à suggérer qu’il dispose de la plus grosse réserve de voix, quoique cela veuille peut-être simplement dire que ses électeurs se sont plus déplacés, même si ce n’est franchement pas son avis.


Sur les résultats en pourcentage

Globalement, les scores de SPICHER-BERNIER se sont reportés sur IZARD.

DEFRÉMONT progresse en moyenne de 5 points par rapport à GUYARD. On peut y voir l’absence d’ESTIVILL et la décrédibilisation de FABRE.

Cette moyenne doit être pondérée par le fait qu’il perde un peu dans les quartiers populaires, au profit de FABRE et de IZARD, tandis qu’il gagne un peu dans le pavillonnaire.

MEHLHORN perd un peu, et généralement là où VAGNEUX s’est renforcé.

FABRE progresse à Grand-Vaux, et très légèrement dans certains quartiers pavillonnaires, d’ailleurs pas forcément ceux où SPICHER faisait un gros score. Mais il s’effondre partout ailleurs pour un électorat qui semble aller renforcer VAGNEUX et DEFRÉMONT. Toujours est-il que l’électorat de SPICHER ne l’a pas suivi.

VAGNEUX double son score quasiment partout par rapport à 2014. Ses meilleurs résultats hormis chez lui à Clair-Village et aux Gâtines proviennent des quartiers où il a été actif sur l’urbanisme (le BV1, c’est la rue des giroflées, le BV7, c’est la rue des perdrix…)


Par bureau

BV 1 : FABRE s’effondre au profit de DEFRÉMONT et de VAGNEUX.

BV 2 : VAGNEUX a pris des voix à SPICHER.

BV 3 : FABRE s’effondre au profit de DEFRÉMONT et de VAGNEUX.

BV 4 : FABRE s’effondre au profit de DEFRÉMONT et de VAGNEUX.

BV 5 : MEHLHORN perd au profit de VAGNEUX.

BV 6 : Forte progression de DEFRÉMONT.

BV 7 : VAGNEUX a pris des voix à SPICHER.

BV 8 : VAGNEUX a pris des voix à SPICHER et DEFRÉMONT progresse.

BV 9 : FABRE s’effondre au profit de DEFRÉMONT.

BV 10 : Forte progression de MEHLHORN.

BV 11 : MEHLHORN s’effondre au profit de VAGNEUX

BV 12 : FABRE s’effondre au profit de DEFRÉMONT.

BV 13 : DEFRÉMONT s’effondre au profit de FABRE.

BV 14 : DEFRÉMONT s’effondre au profit de FABRE.

BV 15 : Forte progression de MEHLHORN. (Regarder le sens des procurations du foyer-logement)

BV 16 : Regarder le score de IZARD…

BV 17 : Transfert de pourcentage de FABRE vers DEFRÉMONT et de MEHLHORN vers VAGNEUX.

BV 18 : Forte progression de MEHLHORN.


Difficile de tirer beaucoup plus d’enseignements à ce stade, au vu du contexte.

On voit surtout et enfin que MEHLHORN est coincé par VAGNEUX, ce qui ne veut pas dire qu’il ne peut pas repasser.

On voit aussi et encore que FABRE peut faire passer DEFRÉMONT, et peut-être même IZARD.

Je publierai prochainement la carte électorale qui permettra d’y voir un peu plus clair.

Dernière précision, les couleurs sont trompeuses car le candidat peut aussi bien avoir progressé de 0,1 % ou de 1 voix, et il sera en vert, ou inversement en rouge…

Plein d’autres articles à venir !

Sachant qu’évidemment, tout sera différent en juin, si on repasse à 60 % de votants, contre 35…



Les résultats du premier tour de 2020 en voix


Les résultats du premier tour de 2020 en pourcentage


Pour mémoire, les résultats du premier tour de 2014.


Les résultats en voix


Les résultats en pourcentage