Archives du mot-clé Montagne pavée

Savigny-sur-Orge : une pétition pour assurer la continuité du commerce alimentaire dans le bas de la ville

Au 1er juillet 2018, les habitants du bas de Savigny-sur-Orge (Davout, Chateaubriand, Prés-saint-Martin), mais aussi Montagne Pavée et quartier de l’Orge se retrouveront sans commerce d’alimentation générale bon marché puisque la date de fermeture du Carrefour contact a été avancée ! Ensemble, demandons à la municipalité et à ses partenaires de trouver des solutions pour ne pas que le quartier reste à terre à compter de cet été !

https://chn.ge/2jJg61e


Cette pétition a été lancée par un collectif d’habitants des quartiers concernés. Ils profitent de cette pétition pour exprimer leurs doléances en matière de transports (bus 492 qu’ils veulent voir prolonger jusqu’à Juvisy), de Poste, dont ils demandent comme dans le futur Grand-Vaux d’avoir sous la forme d’un relais de service public, de structures d’accueil de la petite enfance et d’écoles qui soient adaptées ; enfin ils attendent des solutions pour le stationnement résidentiel.

Il faut rappeler que la municipalité a prévu d’urbaniser encore plus cette zone proche de la rue Chateaubriand, et que ce ne sont pas moins de 300 logements supplémentaires qui sont attendus. Il existe déjà beaucoup de difficultés et d’inégalités dans cette partie de Savigny. Elles nécessitent une attention plus particulière car non, une partie de leurs habitants n’ont ni les moyens ni l’envie d’aller faire leurs courses au marché Davout ni sur la N7 à Viry ou Juvisy !

Enfin, quelles solutions pour pallier la fermeture du Carrefour contact, dans l’optique d’une reconstruction d’un logement social accueillant du commerce en rez-de-chaussé ou devant ? Nous nous sommes réunis ce dimanche 06 mai avec un petit groupe d’habitants et cela ne manque pas d’idées : des marchands ambulants, une épicerie sociale sur le parking du Contact fermé, un système de covoiturage et de navettes municipales améliorés, une deuxième AMAP…


C’est pourquoi je vous invite à signer cette pétition, et à vous manifester lors de la séance du Conseil municipal du 24 mai 2018 à 20 h 30 afin d’exprimer à tous les élus du Conseil municipal, et notamment devant Guilène DÉSIRÉE, qui habite le quartier des Prés-saint-Martin, la nécessité d’avoir des solutions à plusieurs termes pour assurer la continuité du commerce alimentaire. Le bas de Savigny ne doit pas devenir un nouveau Grand-Vaux, privé de commerce depuis l’incendie de la supérette !

https://chn.ge/2jJg61e



 

Publicités

Sur le projet d’espace intergénérationnel à Savigny-sur-Orge (Belles fontaines / Montagne pavée)

Vous souvenez-vous de comment a fini le dernier projet d’espace intergénérationnel à Savigny ? Une crèche fermée sur l’intérieur et un foyer-logement de 42 places, qui plusieurs mois après son inauguration n’a toujours que 12 résidents ; 18 dans les prochaines semaines. Le tout financé par un montage financier douteux, certes rien à côté des Paradise papers. Avec un maire qui a refusé de dénoncer l’arnaque dont la Ville a été victime…

Il ne reste plus que trois jours pour contester le permis de construire, et je doute que quiconque ne s’y risque. En attendant, les services techniques connaissent la référence du dossier par cœur, tant les riverains sont venus consulter le dossier. Il est d’ailleurs paradoxal de constater l’inquiétude d’un certain nombre de « gauchistes » qui veulent du logement social, mais pas comme cela, ou pas à côté de chez eux, ou pas dans leur quartier… Faudrait donc savoir !

De fait, c’est quand même l’une des plus grosses (et des dernières) réserves foncières de Savigny qui est sacrifiée au nom de l’idéologie socialisante de construction de logement social… En l’occurrence, du logement pour les vieux qui s’inquiètent de pouvoir mourir à Savigny. Donc après SPICHER-BERNIER, c’est au tour de MEHLHORN de s’essayer à l’intergénérationnel pour accueillir principalement un foyer-logement de 54 places, plus des services de proximité !

En tout, ce sont donc 213 personnes qui devraient habiter l’endroit. Avec l’avantage que les séniors n’ont pas (ou moins) de voiture, donc qu’ils ne vont pas encombrer le quartier déjà sursaturé (ou pas !). Faut-il s’inquiéter de la capacité des conduits d’évacuations ? Ou du dénivelé de plus de 5 % ? Bien sûr que non, il y a même un engagement écrit du maître d’ouvrage, dont on ne pourra juger qu’après les travaux (sous réserve qu’il n’y ait pas eu d’affaissement)…

La notion d’espace intergénérationnel est en soi l’aveu d’un échec républicain. Parce que les gens n’arrivent plus à vivre ensemble, alors on est obligé de les forcer à se mélanger. Et on s’imagine que parce qu’ils seront voisins, alors ils vont se côtoyer. Pour ma part, je ne connais pas la moitié des habitants de ma résidence… Bref, l’intergénérationnel, c’est surtout pour se donner bonne conscience parce que ça ne sert à rien sans politique sociale pour ces espaces…


Quelques images du projet