Archives du mot-clé MACRON

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Olivier VAGNEUX refuse l’investiture et le soutien du Rassemblement national (RN)

Je ne me suis jamais caché de recevoir diverses propositions de partis politiques en vue des prochaines élections municipales 2020 à Savigny.

Il se trouve que j’ai, entre autres, rencontré Audrey GUIBERT, secrétaire départementale du Rassemblement national (RN) ; laquelle m’a approché pour savoir si j’étais intéressé de conduire leur liste sur Savigny.

Bien sûr qu’il y a quelque chose de grisant à se voir proposer la tête de liste du deuxième parti de France, voire du premier si l’on n’oublie pas que LaREM, comme LR, se présentent toujours avec des alliés, et je remercie Audrey GUIBERT et le RN pour leur confiance.

J’envoie aussi ici un message subliminal aux électeurs du RN. Voyez que si votre parti, par la voix de sa secrétaire départementale, a pu envisager de m’investir, c’est que vous pouvez aussi voter pour moi ; que je suis RN-compatible.

Et aussi un autre message pour tous les rageux qui me détestent : je suis peut-être un connard, mais il y a au moins un « grand parti » qui reconnaît mon travail et mon énergie.


Après avoir pris conseil dans mon équipe, j’ai reçu une douzaine de réponses bien équilibrées, de deux types. D’un côté, ceux qui me disaient de ne pas y aller. Et de l’autre, ceux qui me réaffirmaient leur confiance dans la sagesse de ma décision quelle qu’elle soit.

Et finalement, j’ai donc décidé ; probablement par le même opportunisme qui a sûrement été celui du RN lorsqu’il m’a proposé de conduire leur liste, de refuser toute investiture, ou tout soutien, qui comme je l’écris à Audrey GUIBERT, me couperait de 80 % du corps électoral savinien, pour qui RN signifie « Retour des Nazis » (je suis très fier de ma trouvaille).

En effet, cela ne m’intéresse pas de m’assurer une place d’élu dans l’opposition (ce que me proposait déjà FABRE en 2014). Je veux tenter d’avoir le pouvoir pour agir. Et si ça ne passe pas, j’arrêterai, et je laisserai ma place à plus motivé que moi (à celui qui aura trouvé grâce aux yeux des électeurs). Mais j’aurais gardé mes convictions, et je ne me serai pas livré à des petits marchandages assez malsains (ce dont il n’a pas été question dans mes discussions).

Pour autant, même élu, je travaillerai avec les élus RN s’il y en a, lesquels auront droit comme à les autres à des délégations au sein du Conseil municipal, et pour les Saviniens RN, comme je travaillerai pour tous. À la différence que ceux qui se gavent depuis trente ans, se gaveront alors un peu moins…


Puisqu’il n’est question que de l’échelle communale, je ne vais pas me lancer dans une comparaison des idées politiques, pour à la fin vous dire en conclusion que j’ai refusé parce que je suis républicain et que je veux faire barrage à l’extrême-droite.

Il suffit d’ailleurs de lire ONFRAY, si l’analyse des 144 engagements présidentiels du RN ne suffisait pas, pour finir de se convaincre, que le RN n’est objectivement plus d’extrême-droite ; ce qui n’empêche pas que nombre de leurs adhérents en meeting ne peuvent pas s’empêcher de gueuler « On est chez nous ! », ce qui me fait parfois doucement sourire à la gueule du militant.

Toujours est-il que j’en ai marre du discours de la gauche morale qui s’offusque que le RN assume de discriminer les étrangers, voire les Français issus de l’immigration, mais qui ferme sa gueule quand MACRON n’assume pas de discriminer les pauvres…

Moi aussi, je rejoins le diagnostic du RN lorsqu’il dénonce les problèmes causés par ceux qui refusent toute intégration, mais je n’en partage pas les solutions.

Pour le reste, je trouve qu’ils sont globalement trop de gauche pour moi, sur leurs propositions économiques et sociales.


Bref, puisque nous sommes au niveau local, nous nous retrouvons avec le RN dans nos combats contre le bétonnage, contre le déploiement du compteur communicant Linky, pour renouveler et diversifier l’offre commerciale et médicale, et enfin pour apporter des solutions concrètes à la sécurité (le taux de cambriolage est de 5,84 pour mille et le taux d’agression est de 8,85 pour mille, ce qui est supérieur à la moyenne).

Mais là encore, je ne partage pas leurs solutions de centres de santé avec des médecins qui travaillent 35 heures maximum par semaine, et qui font revenir leurs patients tous les mois pour renouveler les ordonnances. Et je ne crois pas non plus que l’insécurité diminue en multipliant le nombre de policiers municipaux…

Toujours est-il qu’en deux ans, je me suis lié d’amitié avec Alexandre LEFEBVRE, qui a été élu en 2014 sur la liste du RN, qui est le fils d’un ancien conseiller municipal dans la majorité de Jean MARSAUDON, et avec lequel j’ai très mal commencé avec des articles incendiaires, justement parce qu’il essayait de dire que lui-même n’était pas RN, mais seulement divers-droite. Et je suis très heureux de nos actuels communs combats.

Tout cela pour dire que si jamais Alexandre souhaite me rejoindre sur ma liste, il est le bienvenu.


Enfin, et je vais me contenter de reprendre ce qui est dans ma réponse.

Je vais tenter un coup de poker. Celui que le RN n’arrivera pas à composer sa liste, parce qu’il y a eu le choc de 2017, le plafond de verre et le départ de nombreux militants désabusés. Et puis qu’Audrey GUIBERT n’est plus autant présente qu’avant… Il faut quand même voir qu’ils étaient beaucoup plus avancés à la même période en 2013.

Et à ce moment là, je pense que les électeurs du RN ne se tourneront pas vers MEHLHORN, même s’il est LR, parce qu’il est trop mauvais. Mais qu’ils iront bien vers celui qui depuis des années, gueule et conteste, pour proposer ce qui va dans le sens de leur attente : l’arrêt du bétonnage de Savigny, et possiblement une autre issue au projet de renouvellement urbain de Grand-Vaux.

Alors, c’est clair que je serai mal si jamais ils réussissent, mais il sera toujours temps de réaliser une FILLON, et d’arriver en tête des listes dites de droite, pour qu’elles se désistent en ma faveur, ou que leurs électeurs me rejoignent…




Publicités

Vos questions : Éric MEHLHORN a-t-il quitté LR (Les Républicains) ?

Une semaine après le départ de Valérie PÉCRESSE des Républicains (LR), vous êtes plusieurs à me demander si Éric MEHLHORN, maire de Savigny-sur-Orge, ainsi que plusieurs autres de ses adjoints, ont suivi Robin RÉDA en quittant leur parti.


À ce jour, je ne suis personnellement pas en mesure de vous répondre. Même si vous vous doutez bien que je commettrai un article dans l’heure où j’apprendrais un tel départ.

D’un côté, j’ai trois sources différentes qui convergent pour m’indiquer que « oui ».

De l’autre, j’ai Pascal PICARD, secrétaire départemental LR, et responsable du parti sur la 7e circonscription de l’Essonne, qui m’indique qu’il n’a aucun élu de la 7e qui quitte LR.

Encore une fois, je ne comprends pas quel serait l’intérêt pour MEHLHORN de quitter LR, surtout si PÉCRESSE ne rejoint même pas MACRON. Déjà si cette première entrait au Gouvernement, je doute que RÉDA la suive, même à un sous-secrétariat d’État (ce poste n’existe même plus), mais alors MEHLHORN…

Par contre, et puisque RÉDA se plaignait que à peine 10 % des militants du département (chiffre également valable sur le reste de la France) avaient renouvelé leur carte de membre depuis la défaite de FILLON en 2017, je ne suis pas certain que ni MEHLHORN, ni ACHTERGAËLE, ni BÉNÉTEAU, ni TEILLET (que des pro-LE MAIRE, des pro-JUPPÉ ou des pro-PÉCRESSE) ne soient à jour de leurs cotisations… On ne pourrait alors pas parler de départ, de personnes qui ne sont de fait plus membres de leur parti…

Donc comme vous, j’attends d’en savoir plus, avec à nouveau, mon sentiment que même si MEHLHORN quittait LR, le parti lui donnerait quand même l’investiture par peur de devoir décompter un conseiller départemental.



Fausse joie pour le discours LRPS : Éric MEHLHORN et Pierre GUYARD ne sont pas des amis de 30 ans !

Étonnant commentaire que l’on peut trouver sur le compte Facebook du maire de Savigny-sur-Orge, venant d’un ancien conseiller municipal pro-MEHLHORN…

Éric MEHLHORN et Pierre GUYARD seraient des amis de longue date !

Cela expliquerait-il donc la mollesse et la faiblesse de Pierre GUYARD en Conseil municipal, pour ne pas blesser son ami ?

(1) Jamais un mot plus haut que l’autre pour respecter la fonction du maire, même quand celui-ci ne respecte pas ses administrés.

(2) Un discours politique CONTRE qui se traduit généralement en abstentions.

(3) La ritournelle de la gauche vigilante, ce qui signifie qu’elle ne fait rien…

Reste aussi l’hypothèse d’une solidarité de type maçonnique, mais je ne le pense pas possible…


J’ai donc interrogé l’ancien conseiller municipal en question qui me répond que je l’ai mal lu car chacun est son ami et que chacun est une personne de valeur…

Alors déjà, je n’ai pas l’impression que c’est ce qu’il a écrit.

Et là encore, j’ai le sentiment qu’il est intervenu à tort, juste pour écrire quelque chose


Car je m’interroge franchement sur la valeur des deux personnes sur la photo.

Entre un mec qui ne bosse pas, qui se gave d’indemnités et qui cumule les conneries (hausse injustifiée des impôts locaux, Savinière bradée, le bétonnage, projet Buisson, projet du centre culturel communal, projet de rénovation de Grand-Vaux…).

Et un autre, parachuté en 2013, qui vient te donner des leçons de République, alors qu’il cautionne par ailleurs un système inégalitaire qui favorise certains au détriment d’autres…


Bref, cette photo reste une bonne illustration du système LRPS.

Ils n’ont même pas besoin de se connaître depuis 30 ans pour finalement défendre sinon faire la même politique ! Par exemple, les deux sont pro-bétonnage.

Et ce sont les mêmes qui se retrouvent chez MACRON, parce que ni l’un, ni l’autre, n’ont rien à faire au PS et à LR, dont ils ne partagent pas les valeurs !




Vos questions : Olivier VAGNEUX votera blanc aux élections européennes de 2019

Plusieurs personnes me demandent ce que je compte voter aux européennes 2019.

Avant toute chose, je rappelle que je rends tous mes votes publics, que vous pouvez retrouver en suivant ce lien bleu.

Ainsi donc, comme aux européennes de 2014, je vais voter blanc, ce que l’on peut aussi bien faire, tant en mettant une feuille de papier blanc dans l’enveloppe, qu’en ne mettant rien dedans, et donc en la déposant vide dans l’isoloir, ce qui sera comptabilisé comme blanc.


Pourquoi vais-je voter blanc, me demanderez-vous maintenant ?

Tout d’abord, parce que je tiens à me déplacer pour aller voter, mais qu’aucune liste ne suscite pleinement mon adhésion. Aucune ne partage réellement et sincèrement ma vision d’une Europe qui ne soit pas tournée vers la finance ultra-libérale, les traités de libre-échange, le creusement des inégalités et l’appauvrissement des peuples… Mais pour une Europe des nations, qui soit à la fois sociale et environnementale, tout en respectant la souveraineté politique et juridique des états qui la compose. Qui par exemple, permette aux états qui le souhaitent d’arrêter le glyphosate de suite, sans qu’il n’y ait besoin d’un accord européen formel pour permettre aux états de le faire. Inversement, que la transposition du droit européen n’impose pas des réformes, notamment sociétales, à certains pays dont la population ne veut pas. Et c’est au prétexte de l’UE qu’il y aura la PMA, la GPA, et compagnie…

Ensuite, parce que je ne crois pas au fonctionnement de l’Union européenne tel qu’il est actuellement, et que je pense sa réforme impossible dans la mesure où elle susciterait l’unanimité. Je suis surtout actuellement bien échaudé par le fait que l’Union s’oppose au Brexit, et qu’elle fasse tout ce qu’elle peut pour empêcher la sortie du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande-du-Nord, ce qui ne m’apparaît pas très démocratique. Je voudrais aussi qu’elle se remette en question par rapport à ses objectifs de puissance, de paix et de prospérité, qui sont des échecs, ou plutôt des états de fait indépendants de l’action politique. Une Union inaudible au plan international, et incapable de développer des projets qui englobent tous les pays, parce qu’elle manque de vision et d’ambition avec des états qui se détestent, certains étant des paradis fiscaux, d’autres manipulés par l’étranger…

Enfin, parce que cette campagne m’a passablement énervée, avec un MACRON que je ne supporte plus de voir et d’entendre, et qui mérite sincèrement d’arriver deuxième.

C’est à la limite la première élection où je serai tenté de voter Rassemblement national contre ce « système », qui comme par hasard – je suis complotiste :

  • renvoie l’affaire FILLON un mois avant les élections,
  • rend un arrêt dans l’affaire des assistants parlementaires à trois jours des élections pour le seul FN, et pas question de ceux du MoDem,
  • publie une vidéo datée de deux ans pour déstabiliser l’extrême-droite autrichienne et accuser les alliés du RN,
  • ne dresse le bilan des votes au Parlement que des élus FN/RN,
  • s’insurge des prises de parole voulues de Steve BANNON, du coup décomptées du temps de parole du FN/RN, et crie à l’ingérence dans ce seul sens ;
  • ne cesse d’aller puiser dans l’imaginaire de la Libération, quitte à faire du révisionnisme historique. Non, les soldats de 1939-1945 ne sont pas morts pour créer cette Union européenne…

Et ça va jusqu’à diffuser Monsieur BATIGNOLE trois jours avant les élections, pour bien nous faire comprendre que les nazis sont de retour.

J’oubliais aussi les consignes de vote de la LICRA, qui dans ce sens, sont acceptables :


Donc pour ne pas faire de grosse bêtise inutile, et MACRON n’attend qu’un nouveau second tour à la présidentielle contre LE PEN pour pouvoir encore la battre, je préfère voter blanc, par dépit et par défaut. Parce que je ne crois plus dans cette Europe. Parce que je pense qu’il y a besoin de la refonder, en recommençant avec quelques états, et sur quelques points précis, sans s’emmerder avec le juridique et le politique. Soyons déjà capables de faire de l’économique et du commercial, et de peser face aux États-Unis d’Amérique et à la Chine…