Archives du mot-clé LR

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : que vont faire les anciens spichériens ?

Selon Bernard BLANCHAUD, nous étions censés TOUS les retrouver sur sa liste…

Ce qui, entre nous, m’étonnait beaucoup, entre les marsaudoniens historiques, qui en off et malgré toutes leurs politesses n’ont jamais pu voir Bernard ; et ceux qui ont déjà leurs ronds de serviette chez MEHLHORN, du style d’Augusto CLARA-SILVERIO. Rarement vu un fayot pareil. Degré de soumission extrême.


Et puis, Bernard ayant libéré ses soutiens ;

je me permets d’imaginer que plus de la moitié se sont barrés.

Et donc qu’il ne va pas pouvoir boucler sa liste ; donc qu’il est fini politiquement.

Bref, les spichériens se retrouvent livrés à eux-mêmes.

Je vous propose ici une revue de détail de ce que je pense qu’ils vont faire !

Je me permets de rajouter aussi Bernard BISCH, que SPICHER avait pris la précaution d’écarter, sachant qu’il serait sinon son Florent CAPPELLETTI, qui selon certains de mes amis socialistes serait coresponsable, avec Jean-Marc DEFRÉMONT, de la défaite de la liste GUYARD en 2014.


Lorsque j’écris « En retrait », cela signifie que je pense que la personne ne prendra pas position en faveur d’un candidat, et donc pas en faveur de MEHLHORN.


Laurence SPICHER-BERNIER

==> Liste FABRE en place éligible


Gérard MONTRELAY

==> Liste FABRE en place non-éligible


Jocelyne MAINTIER-LANG

==> En retrait


Nicolas BOISIER

==> Devrait essayer de s’incruster sur la liste IZARD


Nicole MAURIZOT

==> Passé à DLF (DUPONT-AIGNAN), pourrait soutenir MEHLHORN s’il lui promet une place ; sinon en retrait


Augusto CLARA-SILVERIO

==> Liste MEHLHORN en place éligible


Corinne RAFFAELLI

==> En retrait ; une personne que j’aurais pu récupérer sur ma liste


Christian MOULUN

==> Pas en état de santé


Isabelle FERREIRO

==> En retrait ; une personne potentiellement récupérable


Christophe AUBERGER

==> Aucune activité politique récente


Maryvonne FABBRO

==> En retrait ; une personne potentiellement récupérable


Xavier-Roger DUGOIN

==> A déménagé


Anne-Marie GERVASI

==> Aucune activité politique récente


Claude NEUILLY

==> En retrait


Irène-Alexandra LOPES

==> En retrait ; une personne que j’aurais pu récupérer sur ma liste


Henri DELTOUR

==> Aucune activité politique récente


Dominique RUBINO

==> Aucune activité politique récente


Jean-François NAUT

==> Possible soutien à la liste FABRE si la majorité des spichériens y sont, sinon IZARD, sinon en retrait


Corinne POTTIER

==> Passée au Rassemblement national


Thierry CADOUX

==> Aucune activité politique récente


Catherine LUPI

==> En retrait


Jean-Pierre ROTTHIER

==> En retrait


Carole OLSEN

==> Passée au Rassemblement national


Max GUIOT-BOURG

==> En retrait


Catherine SOMMEYRE-TRIQUET

==> Aucune activité politique récente


Albert TEBOUL

==> Aucune activité politique récente


Mériem BELHAMRA

==> Aucune activité politique récente


Didier BERTHELET

==> Aucune activité politique récente ; toujours président de l’association des Amis de Laurence


Élise ALOUR

==> A déménagé


Daniel COURTIN

==> En retrait


Josiane DANIGO

==> Pourrait soutenir FABRE si la majorité des spichériens y sont ; sinon en retrait


Philippe PINTO

==> Aucune activité politique récente


Isabelle SAINT-FÉLIX SAMSON

==> Aucune activité politique récente


Patrick JALLET

==> En soutien à MEHLHORN


Agnès CAVAROZ

==> Aucune activité politique récente


Paul GAUDIN

==> En soutien à MEHLHORN


Annick ROUSSELOT

==> A déménagé


Édouardo FERREIRA-PINTO

==> Aucune activité politique récente


Argira AMATA-BAYLE

==> Liste MEHLHORN en place non-éligible, ou soutien affiché à MEHLHORN


Bernard BISCH

==> En retrait ; pourrait soutenir IZARD ou FABRE


Bilan : Les LR devraient rentrer à la maison ; les plus anciens prendront cependant raison de leur âge pour ne pas s’engager, et ce faisant, rester fidèle au choix qu’ils ont fait à la mort de MARSAUDON :  plutôt SPICHER que MEHLHORN.

De mon côté, il y a quelques personnes que je pourrais essayer de récupérer (RAFFAELLI, FERREIRO, FABBRO, LOPES, OLSEN et BELHAMRA) même si je pense que ce n’est globalement pas souhaitable pour renouveler les équipes. À ce moment là, plutôt les rares « jeunes » de l’équipe, qui n’auraient pas été élues.

Et pourquoi pas sinon des soutiens de l’époque MARSAUDON qui crédibilisent : RAFFAELLI, FABBRO, LUPI, NEUILLY, ROTTHIER et COURTIN.


En ayant fini ce travail, c’est là que je me rends compte de l’échec de SPICHER, qui au terme de son premier mandat, n’a été capable que de proposer une liste dont la vacuité se mesure à la disparition du paysage politique de ceux qui la composaient.

D’autres articles à venir sur le sujet.




Publicités

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : le MoDem va-t-il lâcher MEHLHORN ?

Mathieu FLOWER, actuel maire-adjoint, encarté MoDem, à la Jeunesse et aux Sports de la municipalité de Savigny-sur-Orge, à majorité LR, a été désigné, ce 18 juillet 2019, chef de file de son parti aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

D’après le communiqué de presse du parti, Mathieu a donc vocation :

  • soit à être tête de liste, ce qui m’apparaît compliqué parce qu’il ne doit pas y avoir plus de trois militants MoDem sur la commune,
  • soit à intégrer une liste de rassemblement, qui devra ensuite être validée et investie par le parti.

La grande question maintenant est de savoir si Mathieu va rester avec LR, dans la continuité de l’alliance locale passée en 2013 en vue des municipales de 2014. Ou bien s’il va rejoindre LaREM dans le cadre des alliances nationales passées avec ce parti depuis 2017.


Du coup, c’est encore Bernard BLANCHAUD qui va être déçu, lui qui était tout fier d’avoir un représentant du MoDem à ses côtés (Christophe GUILPAIN), lequel ne représente donc plus rien du tout, et devrait logiquement tout arrêter en 2020, si toutefois il n’a pas déjà cessé parce qu’on ne le voit plus beaucoup en Conseil…

Brave Christophe, qui me reprochait lorsque je l’avais rencontré pour les municipales 2014 de ne pas être assez démocrate ni transparent ; et puis qui m’avait sorti tout fier en décembre 2014 qu’il découvrait la catastrophe de gestion de SPICHER, citant des éléments qui étaient publics depuis des années sur le site de Bernard MÉRIGOT. Vraiment un pauvre mec à qui MEHLHORN a réussi à faire manger les convictions qu’il n’a jamais eu !

Mais peut-être que Mathieu va alors aller avec Bernard BLANCHAUD puisque ce dernier doit nous proposer une super-liste citoyenne de rassemblement, au-delà du clivage gauche-droite totalement dépassé, d’ici à la fin du mois du juillet ?

Bernard qui donc a décidé de ne pas aller avec moi depuis dix jours parce que j’ai traité jeudi dernier les mecs qui m’insultent sur son site de connards  ; et aussi parce que je fréquente des gens méchants du Rassemblement national ! Beurk, beurk, je me dégoûte moi-même. Quand je pense que Bernard a été le premier à tendre la main à Alexandre, et que ce n’était donc qu’intéressé… Alexandre à qui il promettait une place d’adjoint, comme certainement à GUILPAIN, et comme à moi si je le rejoins. Comme à trois autres hommes encore. Alors même que Bernard ne veut que six ou huit adjoints… Pourtant, un tel connaisseur du fonctionnement d’une commune ne peut pas ignorer que les adjoints doivent être paritaires…


Il faut d’abord rappeler que le MoDem n’a aucun problème à faire la pute le grand écart à chaque élection, et qu’après avoir été sur la liste FABRE du PS en 2008, ils sont ensuite passés sur la liste MEHLHORN de l’UMP en 2014.

Ensuite, il faut voir qu’ils étaient trois militants actifs sur Savigny en 2014, et que GUILPAIN s’est fâché, et qu’il est parti avec BLANCHAUD quand il a compris qu’il ne serait jamais adjoint, parce qu’il ne possédait pas les caractéristiques lui permettant d’incarner tant Grand-Vaux, que la diversité ; et que LUBAT a déménagé.

Bref, celui qui veut l’étiquette MoDem doit proposer une place d’adjoint à Mathieu, en évitant si possible le sport auquel il ne connaît rien ; notre bon ami pensant s’étonnant encore qu’il n’existe pas de compétition de musculation, qu’il prend pour un sport à part entière. Autrement, pour passer les coupes à la célébrations des trophées des champions, il est très efficace !

Il était aussi très bien à la démocratie locale. Il prenait la pose avec les jeunes du Conseil municipal des jeunes, et il faisait semblant de ne pas entendre quand MEHLHORN m’interdisait de prendre la parole en réunion publique à cause des élections, mais à seize mois des élections législatives. Quel grand démocrate !

En fait, il n’y a guère que les animateurs du périscolaire pour trouver qu’il est génial, et qu’il fait du bon travail ; les mêmes qui ne dénonceront pas un des responsables d’un des centres de loisirs surpris en pleine sieste avec les gamins qu’il était censé surveiller, parce que ce brave n’est autre que le parrain du directeur du service…


De vous à moi, je pense que Mathieu va proposer de rester avec LR.

Parce que MEHLHORN va déjà tout faire pour ne pas perdre son dernier vrai allié de poids, même si je ne doute pas qu’il aura encore DLF, et que tous ces gens vont très bien cohabiter ensemble, malgré tout ce qu’ils s’envoient réciproquement.

Et puis parce que si Mathieu avait quelques convictions lui aussi, il y a bien longtemps qu’il se serait tiré de cette majorité au bilan peu reluisant ; d’ailleurs sitôt l’instant où MEHLHORN a commencé à taper sur MACRON qu’il est censé défendre par ailleurs…

Et puis sincèrement, LaREM n’en veut pas. Ils n’en ont pas besoin, au vu du bilan, surtout pour ce que pèse le MoDem à Savigny. Mais qui peut encore être fan de ce traître de BAYROU ? Au fait, où en sont ses affaires d’assistants parlementaires fictifs ? Bizarre que l’enquête n’avance pas aussi vite que pour les assistants parlementaires du RN…


Bon, au pire, on n’est plus à un ralliement près de Mathieu et du MoDem ; et moi j’appelle cela de la prostitution politique

Maintenant, j’ai confiance dans l’intelligence des Saviniens qui ont vu la plus-value d’un adjoint MoDem à Savigny, c’est à dire aucune !

Et je pense que Mathieu est tellement décrédibilisé que s’il avait un tant soit peu d’honneur, il arrêterait la politique, et il passerait à autre chose…

Alexis IZARD, crois-moi bien que si tu prends Mathieu avec toi, tu sais que je t’associerai dans ma campagne à cette part du bilan de MEHLHORN, que tu devras assumer !



Vos questions : Éric MEHLHORN a-t-il quitté LR (Les Républicains) ?

Une semaine après le départ de Valérie PÉCRESSE des Républicains (LR), vous êtes plusieurs à me demander si Éric MEHLHORN, maire de Savigny-sur-Orge, ainsi que plusieurs autres de ses adjoints, ont suivi Robin RÉDA en quittant leur parti.


À ce jour, je ne suis personnellement pas en mesure de vous répondre. Même si vous vous doutez bien que je commettrai un article dans l’heure où j’apprendrais un tel départ.

D’un côté, j’ai trois sources différentes qui convergent pour m’indiquer que « oui ».

De l’autre, j’ai Pascal PICARD, secrétaire départemental LR, et responsable du parti sur la 7e circonscription de l’Essonne, qui m’indique qu’il n’a aucun élu de la 7e qui quitte LR.

Encore une fois, je ne comprends pas quel serait l’intérêt pour MEHLHORN de quitter LR, surtout si PÉCRESSE ne rejoint même pas MACRON. Déjà si cette première entrait au Gouvernement, je doute que RÉDA la suive, même à un sous-secrétariat d’État (ce poste n’existe même plus), mais alors MEHLHORN…

Par contre, et puisque RÉDA se plaignait que à peine 10 % des militants du département (chiffre également valable sur le reste de la France) avaient renouvelé leur carte de membre depuis la défaite de FILLON en 2017, je ne suis pas certain que ni MEHLHORN, ni ACHTERGAËLE, ni BÉNÉTEAU, ni TEILLET (que des pro-LE MAIRE, des pro-JUPPÉ ou des pro-PÉCRESSE) ne soient à jour de leurs cotisations… On ne pourrait alors pas parler de départ, de personnes qui ne sont de fait plus membres de leur parti…

Donc comme vous, j’attends d’en savoir plus, avec à nouveau, mon sentiment que même si MEHLHORN quittait LR, le parti lui donnerait quand même l’investiture par peur de devoir décompter un conseiller départemental.



Mais qui peut encore s’étonner de l’opportunisme du traître Robin RÉDA ?

Mais quelle hypocrisie dans les commentaires qui ont suivi le départ de LR de Robin RÉDA, parti « refonder la droite » ! D’autant plus que je ne vois pas sincèrement quel débouché il peut trouver auprès de PÉCRESSE, qui va être désormais marginalisée de toute part. Et de constater que notre ami RÉDA n’est pour l’instant pas très suivi par les élus du coin, qui hésitent encore à passer de 8 % aux européennes à 2 ou 3 % aux municipales !

Les militants cocufiés s’offusquent donc de la trahison. Ils somment RÉDA de remettre son mandat. Ils lui rappellent, avec raison, que c’est grâce à LR qu’il a obtenu la mairie de Juvisy en 2014, puis une place au Conseil régional en 2015, et enfin le poste de député en 2017. Et ils trouvent quand même scandaleux qu’on se soit servi d’eux pour assouvir les ambitions personnelles d’un jeune homme qui jurait pourtant son amour à LR encore dix jours avant.

Notre RÉDA, qui veut sauver la droite, alors que son corpus idéologique s’éloigne de plus en plus de la droite. En quoi RÉDA est-il de droite ? Quelles valeurs de droite a-t-il défendu pendant la campagne, hormis la sécurité qui continue de se dégrader ? Les LR, qui ne sont pas non plus tellement de droite, ouvrent en fait les yeux sur une situation qui existe en fait depuis des années, mais qu’ils se refusaient de regarder, par peur de la vérité…


Je suis d’abord étonné d’une telle fidélité à PÉCRESSE quand on se rappelle que RÉDA a successivement trahi tous ses parrains politiques. Il a commencé en soutenant Nicolas SARKOZY, et Nathalie KOSCISUKO-MORIZET localement. Puis il a lâché NKM pour PÉCRESSE et SARKOZY pour Bruno LE MAIRE. Puis il a lâché Bruno LE MAIRE pour François FILLON, qu’il a abandonné quelques mois avant la présidentielle. Et l’on apprendra par la suite qu’il n’a pas totalement coupé les ponts avec BLM au cas où il voudrait le rejoindre avec MACRON… C’était donc le moment de lâcher PÉCRESSE qui ne veut pas aller avec MACRON…

Il est clair que RÉDA vise effectivement un poste au Gouvernement à long terme. Mais il est intéressant de relire le parcours politique du jeune homme, et de dresser un bilan de ses réalisations.

Personnellement, je retiendrai juste la rétention de documents administratifs, et la « vente » à la NSA de données personnelles de tous ses soutiens aux législatives par son utilisation de NationBuilder.

À Juvisy, il s’est fait élire en négociant que le FN ne présente pas de liste, tandis qu’il encourageait une liste Front de gauche pour diviser la gauche. CHAUFOUR ne s’est pas méfié, trop sûr de lui, et il a perdu la commune.

Et il a eu de la chance car MEHLHORN (et même RODIER) ne voulaient pas être présidents de la CALPE, et qu’ils lui ont laissé la place…

Qu’a-t-il fait à Juvisy ? Il a autorisé la fusion des conseils de surveillance des hôpitaux de Juvisy et de Longjumeau. Il a bétonné pour obtenir les 25 % de logements sociaux et a modifié le PLU en conséquence. Il n’a pas bloqué le T7. Il a géré avec difficultés le dossier du déploiement de la fibre optique…

Et puis surtout, il nous a foutu dans le Grand-Paris, tout en voulant quitter l’EPT dès qu’on y est rentré. Et depuis, il essaie de bloquer régulièrement le fonctionnement de l’EPT avec son groupe, juste parce qu’il veut obtenir un treizième EPT dont il serait le chef !

Si donc son seul bilan est de ne pas avoir augmenté les impôts à Juvisy, tout le reste n’est que communication. Mais c’est vrai aussi que toute la circonscription relaie que RÉDA est un bon maire, du fait de cette communication habile, et surtout du fait qu’il n’a pas eu à devoir rattraper la gestion de ses prédécesseurs.

À l’Assemblée, il s’est fait remarquer avec son amende pour pénaliser les consommateurs de cannabis, sur des gens insolvables donc cela ne résout rien. Et il s’est fait voir pour son amendement sur le couvre-feu et le référendum autour de la privatisation d’ADP. Là encore, bilan mitigé.

Et je ne m’aventure pas à parler de son bilan de président de la fédération LR de l’Essonne… Il n’y a jamais eu aussi peu de militants, et aussi peu d’affichages et de tractages…

Mais donc, nous avons quand même des gens qui trouvent qu’il est génial, alors qu’il se contente de parler, et que les actes suivent assez rarement.


Or justement, le seul élément qui choque vraiment les LR est que RÉDA ne soit plus LR.

À aucun moment, ils ne remettent en cause son action, dont ils font semblant de croire qu’elle est le fait de LR. RÉDA a toujours fait ce qu’il voulait.

Pourtant, dans ou en dehors de LR, il aurait toujours eu un même bilan, même si la communication fait illusion, et qu’il est plutôt très malin dans son clientélisme qui reste assez discret.

Ainsi donc, si les militants LR, comme le reste de la population, s’étonnent de ce qui se passe, c’est juste parce qu’ils ne connaissent pas RÉDA, et qu’ils ne suivent pas réellement son action, alors que le seul truc qui intéresse vraiment Robin depuis le départ est de devenir président de la République.

Je crains malgré tout pour lui qu’il vienne de se saborder. Je me doute qu’il rebondira, mais cela lui demandera du temps. Ça doit quand même être dur à 28 ans, de savoir que sa carrière politique va entamer une longue traversée du désert…