Archives du mot-clé lettre du député

Mes réactions à la lettre n°2 du député Robin RÉDA (juin 2019)

Du haut de mes 1,14 % obtenu aux législatives de 2017, je voudrais ici gentiment me moquer de la lettre de notre cher député Robin RÉDA.

Je trouve que c’est très léger pour un membre du deuxième groupe parlementaire, même s’il est dans l’opposition.

Et c’est noyé dans la niaiserie, et les lieux communs. À croire que c’est lui qui a besoin de s’auto-persuader qu’il est sur le terrain. C’est clair qu’il y fait surtout de la figuration, parce que les résultats concrets se font quand même attendre…


PAGE 1

  • Deux lettres en deux ans : ça critiquait Éva SAS, mais c’est encore moins transparent… C’est ça le « régulièrement vous rendre compte de mon action » ?
  • En deux ans, il n’a pas changé, c’est toujours la même photo…
  • Que veut dire « Votre député au quotidien ». Y aurait-il des députés à la semaine ?
  • Ah « plus que jamais, proche de vous », ça veut dire qu’il était éloigné de nous avant !
  • Des stats pas ouf pour un député membre du deuxième groupe parlementaire…
  • C’est amusant ce clientélisme électoral : il a semé des mots clés un peu partout pour que chacun y trouve son compte : hôpital de Juvisy, droit des femmes, impôts, logement, santé, transports, Grand débat (la suite en page 2)
  • C’est sympa d’être reçu par RÉDA; Tu deviens un numéro…
  • Les 250 contributions au Grand débat, ce sont les siennes, où celles qu’il a pompé aux habitants de la circonscription ?
  • Merci RÉDA de faire dans le très concret ! Et pour que ma vie quotidienne soit prise en compte. Par contre, la tienne ? Il nous prend vraiment pour des gueux.
  • Il est tellement absent du terrain, qu’il a besoin de nous écrire plusieurs fois qu’il est proche et présent, mots qui reviennent plusieurs fois. Aucune confiance en lui.
  • « Député de l’Essonne ». C’est moche de faire Sciences-Po et de ne rien comprendre à la souveraineté nationale…
  • La justification de son départ de LR ; bien sûr que si les gens l’ont élu pour LR contre LaREM !
  • La mention « Imprimé localement » n’est pas suffisante pour respecter le code de l’environnement.
  • Cet édito est tout sauf concret.

PAGE 2

  • On continue avec les mots clés : Orly, sécurité, justice, environnement, protection animale, pont, collège, emploi, rénovation urbaine, services publics, harcèlement sexiste, dépôts sauvages !
  • Qu’est-ce qu’il est fort ! Il gagne tout, tout seul !
  • Mais kikicé qui a autorisé la fusion des comités de surveillance des hôpitaux de Juvisy et de Longjumeau ?
  • Super d’avoir obtenu le plafonnement des créneaux et le respect du couvre-feu. Mais lorsqu’il n’est régulièrement pas respecté, que fait-on ? Ah ah !
  • Sécurité : je manœuvre pour que le commissariat de circonscription soit à Juvisy, et j’emmerde les autres villes de la circo.
  • La fermeté sur la sécurité. Et pour les élus qui fraudent et qui détournent ? Monsieur RÉDA est toujours visé par une enquête préliminaire pour une fraude électorale pendant sa campagne législative… (N° parquet Évry de la plainte : 17/164/214)
  • Traduisons-le : j’ai voté la ZFE parce qu’elle ne dépasse pas le périmètre de l’A86.
  • Je suis CONTRE le pont sur la Seine parce que les pro sont moins nombreux, et qu’ils font moins chier.
  • Collège : RÉDA est devenu conseiller départemental !
  • Orly : il a été aux rencontres d’Orly. Mais c’est fabuleux ! N’était-ce pas d’ailleurs au moment où il était censé voter la loi PACTE à l’Assemblée ?
  • La rénovation de Grand-Vaux, c’est lui. Élu en juin 2017, c’est lui qui nous a obtenu le projet en décembre 2014…
  • Viry : il est engagé pour les services publics ! C’est bien.
  • Utile mon député, pour faire visiter l’Assemblée nationale !



Publicités