Archives du mot-clé Lamia RÉDA

Anecdote : selon Robin RÉDA, c’est Éric MEHLHORN qui a empêché la fusion de Savigny avec Juvisy

La scène se passe ce dimanche 09 décembre 2019 au marché de Noël de Savigny.

Je suis en train de parler avec une commerçante qui se plaint de la concurrence des revendeurs et de leurs produits chinois.

(Et moi de lui dire que si je gagne l’élection, ces gens-là n’auront plus leur place parce qu’en vilain fachô xénophobe et protectionniste que je suis, je privilégierai l’artisanat local, en tous les cas national.)

Quand Lamia REDA vient me trouver pour me parler de mes articles de blog la concernant. Une discussion qui n’aboutira à rien, et au cours de laquelle elle se contredira à plusieurs reprises, m’expliquant qu’elle aurait pu (la nuance est subtile) être prof vacataire dans le privé pendant ses deux deuxièmes années de master (je ne vois sincèrement pas comment). Et qu’elle a de toute façon fourni tous ses diplômes à la préfecture lorsqu’elle a été recrutée comme attachée au cabinet du maire de Juvisy (là encore étrange, je crois comprendre qu’elle veut me parler d’un contrôle de légalité…). Et qu’elle ne montrera aucun des documents que je lui suggère de présenter, pour ne pas que soient dévoyées les données personnelles qu’ils contiennent. Et que tout est détourné sur les réseaux sociaux. Et qu’elle ne comprend pas mon but. Et que l’article du Parisien ne lui a pas fait plaisir. Et enfin qu’aucune opposition ne lui réclamera des preuves parce qu’il n’y aura que sa liste candidate.

Et le pire est qu’elle a possiblement raison car Robin a probablement détruit ses oppositions (ainsi que sa majorité) en les dégoûtant tous de la politique…

Bref, nous devons en être à plus d’un quart d’heure de vaines palabres quand Robin vient nous retrouver, et que Monsieur le député nous demande si nous sommes en plein meeting.

Et moi, qui n’ai d’habitude aucune répartie, lui répond spontanément (j’en suis encore tout fier !) que nous travaillons au rapprochement de Savigny et de Juvisy, ce qui n’en est pas moins vrai. Et j’ajoute ironiquement, que nous préparons le jumelage ou la fusion de nos communes, en référence à ses vaines tentatives sous ce mandat.

Et Robin me dit alors que peut-être cela réussira mieux avec moi car « Éric » n’en a pas voulu.

Ce qui est intéressant est que deux minutes avant, avec Lamia, elle, me reprochait de m’intéresser à la politique juvisienne, car elle ne s’intéressait pas à la politique saviniennes. Et moi de lui répondre qu’elle ferait bien de s’y intéresser à cause justement de la fusion voulue par Robin entre Savigny et Juvisy. Et elle de me dire d’abord qu’elle n’en est pas informée, puis dans la mesure où je lui rétorque que j’en crois pas un mot, qu’elle y est de toute façon opposée. Et comme moi aussi, alors nous aurons au moins un point d’accord, qui ne va paradoxalement pas dans le sens de Robin…

Bref, nous retiendrons de cette conversation, qui nous oblige au moins à reconnaître que MEHLHORN aurait pu commettre une connerie de plus, que c’est quand même lui qui a empêché la fusion de Savigny et de Juvisy voulue par RÉDA.

J’espère cependant qu’il l’a fait pour les bonnes raisons, et pas simplement parce qu’il n’aurait plus été maire avec l’indemnité qui va avec.



Scandale : Robin RÉDA présente sa femme en tête de liste à la mairie de Juvisy

Ce n’est pas pour me vanter parce que ce n’est ABSOLUMENT pas mon genre, mais je l’avais quand même annoncé dans un article du 03 juin 2019, comme quoi mes sources étaient très bien informées !

« PERRIMOND ne se représentera pas, et on parle de la femme de RÉDA comme d’une possible tête de liste… »

Ainsi donc c’est bien la femme de RÉDA qui se présente en tête de liste à la mairie de Juvisy, certainement parce qu’il n’y avait personne d’autre de valable dans l’équipe municipale. Et aussi, parce qu’il veut tout contrôler, et placer sa famille et ses proches aux responsabilités.



Qu’il est loin le temps où Lamia BENSARSA était de gauche et soutenait la candidature de François GARCIA à la mairie d’Athis-Mons…


S’il est donc à la fois ridicule et scandaleux que Monsieur catapulte Madame à la mairie, le texte du tract est d’une mièvrerie encore plus dérisoire.

Ce besoin de nous dire qu’elle est mariée pour faire le lien avec RÉDA.

Cette hypocrisie sur la raison qui l’a poussée à quitter la mairie pour se présenter, alors qu’il s’agit d’une incompatibilité prescrite à l’article L.231 du code électoral.

La bonne gestion juvisienne alors que RÉDA a juste consommé l’excédent que la gauche conservait pour ses projets.

La gare !!! Comme si en arrivant en 2014, il avait pu faire quoi que ce soit. C’est comme la dizaine d’abrutis à Savigny qui croient que c’est MEHLHORN qui a fait rénover Grand-Vaux alors qu’il a été élu en mars et que la sélection des quartiers retenus a été annoncée en décembre…

Puis les mêmes arguments partout : plus de sécurité et plus d’écologie.

Je m’arrête là, parce que les témoignages de soutiens sont aussi bien risibles.

Tout donne l’impression qu’elle est une marionnette ou une potiche ! C’est justement cet aspect qu’ils auraient pu gommer !


Je ne pensais pas que RÉDA oserait, et puis si, il a osé.

Mais je ne suis pas certain que la population apprécie ce népotisme…

Réponse dans quatre mois !

Voilà en tout cas qui ne va pas arranger la confiance dans la vie publique.

Mais je pense quand même que les Saviniens peuvent mal le prendre, et rejeter en bloc cette candidature…



Robin RÉDA, la décrédibilisation de la politique et l’affaiblissement de la fonction de député

À Juvisy, pour soutenir le commerce local, on organise un défilé de mode des commerçants (lequel serait selon certaines rumeurs une idée de Madame Lamia RÉDA).

Si j’ai personnellement du mal à comprendre en quoi cela va inciter les Juvisiens à venir faire leurs courses localement, cela n’en reste pas moins une animation locale originale.

Que je doute cependant qu’on reproduise à Savigny, en tant qu’ils ont même fait défiler une adjointe au maire en bikini. Laquelle donc d’Anne-Marie GÉRARD, de Réjane MALGUY ou de Joëlle EUGÈNE voudrait nous offrir pareil spectacle ?

Et c’est notre cher député Robin qui s’est collé à l’animation de ce joyeux moment ! Et tout le monde a trouvé cela très bien, et qu’il était très bon et que c’était une belle soirée !


Mais personne n’a dit publiquement que ce n’était peut-être pas le rôle du député ?

Que RÉDA ferait mieux d’être à l’Assemblée pour par exemple proposer une loi qui créé une dérogation à l’objectif des 25 % de logements sociaux ?

Qu’il y aurait des pans entiers de la politique du Gouvernement à évaluer et à contrôler ?

Que peut-être il y a des raisons à ce qu’il perçoive une indemnité si importante, qui se justifierait s’il travaillait réellement ?

Et donc, là, il donne des raisons aux gilets jaunes de gueuler… Qui sont possiblement les mêmes, qui de manière incohérente, trouvent qu’il a très bien animé…

Si tu vas sur le site de l’Assemblée, tu observes qu’il y a des scrutins sur les différents articles du projet de loi d’orientation des mobilités ; que la Commission des lois a du travail par ailleurs, et qu’il y a plein des votes que RÉDA a encore manqué cette semaine, à l’heure où il nous expliquait qu’il allait refonder la droite…

Refonder la droite pour animer des défilés de mode…


Sincèrement, je trouve cela irrespectueux et indécent.

Moi, je me serai fait élire pour bosser, et pas pour parader.

Mais au moins, nous pouvons être sûr d’une chose, si RÉDA n’est plus député en 2022, et qu’il veut s’éviter de travailler en devenant Directeur général des services d’une commune, il pourra toujours faire des animations…

Dommage encore qu’il ne se serve pas plus de ce talent oratoire à l’Assemblée, là où cela pourrait nous être vraiment utile.