Archives du mot-clé La République en marche

Entr’aide 91, une initiative de La République en marche

Je commencerai par ce que je trouve paradoxal : que le parti au pouvoir en soit réduit à créer des groupes citoyens de solidarité pour suppléer à ce qu’il ne peut ou à ce qu’il ne veut pas faire. Qui est à la tête du pays ? Qui dispose du pouvoir régalien ? Pourquoi ne le fait-il pas lui-même ? Est-ce que c’est parce qu’il ne le peut réellement pas, ou est-ce qu’il cherche à accomplir des économies aux frais de ses militants ?

Maintenant, je quitte ma casquette de naïf pour mettre celle de cynique.

Je connais pertinemment que LaREM fait cela pour infiltrer la société et trouver de nouvelles voix. Comme dans l’Ancien monde, qui a déjà tout un tas d’associations du genre pour dessiner une belle vitrine pouvant cacher une arrière-boutique pas toujours reluisante.

Mais je trouve profondément malhonnête de ne pas s’afficher LaREM nulle part !

Et pourtant, c’est si évident qu’ils ne relaient que les initiatives de LaREM.

Pour Savigny, parce que c’est une plate forme départemental, les distributions de colis de M. IZARD, les travaux horticoles de M. MICHEL, les distributions de muguet de Mme HERNANDEZ (dont les sorties du mari sur les réseaux sociaux commencent presque à faire autant de tort que l’ingérable Sandrine COUTÉ-REDMAN qui défend avec autant de force LaREM que ce qu’elle a défendu MEHLHON et LR à Savigny de 2017 à 2019).

Il n’y a aucune mention légale sur leur site internet, leur nom de domaine a été acheté anonymement, et tout est fait à partir d’une adresse Gmail, mais une rapide recherche Google permet de trouver cela :


Tandis que la page Facebook ne renvoie qu’à des pages connexes que liées à LaREM.


En conclusion, je n’ai rien contre les initiatives de LaREM même si je trouve contradictoire que les macronistes se mettent à proposer de l’entr’aide, alors que leurs politiques creusent les inégalités et créent le besoin d’aide des premiers de corvée par les premiers de cordée.

MAIS QU’ELLES DISENT LEUR NOM !!!

Et je ne comprends en plus pas que des gens, qui disent avoir découvert la politique avec MACRON, puisse prétendre avoir une fibre sociale, alors que MACRON a justement rompu avec ce que le peu de social que le socialisme portait encore !



 

Une troisième réunion du Grand débat à Savigny-sur-Orge

Il s’agit d’une réunion publique organisée à l’initiative d’adhérents du parti « La République en marche ».

Elle aura lieu ce lundi 04 mars 2019 de 20 h 00 à 22 h 00 à la maison de quartier de Grand-Vaux.

Elle aura pour thème la démocratie et la citoyenneté.

J’y serai, tout comme je serai à la réunion organisée le samedi 09 mars par Bernard BLANCHAUD et le mercredi 13 mars à la réunion organisée par la municipalité de Savigny.

Je vous invite à y participer aussi.

Je note que le parti n’a pas (encore) jugé bon de déclarer sa manifestation sur le site national dédié.

Je constate que l’information n’est passée qu’à Grand-Vaux pour l’instant, comme si En marche visait surtout un certain public…

Déjà que leur caravane citoyenne n’était venue qu’à Grand-Vaux pour « mobiliser les abstentionnistes ».

J’espère pour eux qu’ils ne comptent pas reprendre la politique électoraliste communautaire de la gauche socialiste qui consistait à s’appuyer sur des voix de citoyens, récemment issus de l’immigration, permettant théoriquement de faire la différence dans un second tour contre les vilains strêmes-droates…




Savigny-sur-Orge : quatre candidats sérieux à l’investiture LaREM pour les municipales 2020

À la base, je suis quand même journaliste politique. Et il se trouve que j’ai dans mon réseau quelqu’un qui est introduit à En Marche, et à qui j’ai demandé ce qui était se préparait pour Savigny-sur-Orge.  Et il y a quatre noms qui ressortent pour notre commune, que prévoient d’étudier le comité politique qui décidera des investitures après les européennes de mai 2019. C’est cependant Alexis IZARD qui tiendrait la corde à ce jour.

Le but d’En marche n’est pas tant d’essayer de « prendre » des villes ; ce qui leur apparaît assez difficile d’une manière très réaliste, que d’infiltrer les exécutifs municipaux pour avoir ensuite des grands électeurs en vue des prochaines élections sénatoriales de 2020. Il faut donc comprendre qu’ils vont globalement essayer de s’allier à d’autres partis en place qui pourraient leur permettre d’avoir un groupe d’élus indépendants au sein des majorités municipales.

Naturellement, En marche est allié avec le MoDem. Puisqu’ils prétendent incarner le centre, alors il n’est pas illogique qu’ils tentent aussi des alliances avec les UDI, aujourd’hui constructifs. Or, à Savigny, deux candidats jouent sur les deux tableaux LaREM et UDI :

  • Alexis IZARD, un jeune banquier de 25 ans anciennement sur la liste FABRE en 2014 et rallié à En marche de la première heure. Un profil MACRON qui se rêve en RÉDA.
  • Et David FABRE, l’ancien PS, devenu EELV, passé DVG ayant atterri à l’UDI, et soutenant LaREM depuis les élections sénatoriales de juin 2017.

Il y a ensuite l’hypothèse d’une alliance avec des LR Macron-compatibles, dont on attend les européennes pour voir comment le parti va évoluer sous la présidence WAUQUIEZ. Avec la particularité savinienne que LR est à ce jour toujours allié localement avec le MoDem.

Sauf que cette union ne se ferait pas avec Éric MEHLHORN, mais avec Sébastien BÉNÉTEAU dont le nom est poussé en tant que bagage de Robin RÉDA si celui-ci changeait de camp. Avec le bémol que pour l’instant, LR ne prévoit d’investir personne d’autre que MEHLHORN. L’idée serait donc une grande alliance constructive, avec les LR juppéiste et lemairiste que BÉNÉTEAU pourrait emporter s’il partait, visant d’ailleurs aussi à intégrer l’UDI et donc le MoDem.

Enfin, il y a l’hypothèse Bernard BLANCHAUD, qui est cité sans grande crédibilité. On lui reprocherait d’être trop seul, c’est à dire sans réservoir de voix partisan, d’autant qu’entre-nous, qui connaît Nous citoyens ? Et puis, il est trop vieux par rapport à l’image dynamique du mouvement qui veut des jeunes. Et apparemment, il ne convainc en plus pas dans son rôle de conseiller municipal d’opposition. Mais comme c’est lui qui est en première ligne sur le terrain…

Reste maintenant à voir si FABRE accepterait d’aller derrière IZARD. Si les militants LaREM accepteraient d’être alliés avec BÉNÉTEAU en tête de liste ; alors que LaREM pèse quelque chose tandis que Agir ne vaut rien, et que rien ne dit que LR suivra BÉNÉTEAU. Enfin, que fera BLANCHAUD s’il n’est pas investi ? Un coup, il dit qu’il va y aller seul. Un autre, qu’il rentrera dans le rang. Tout cela n’est que conjecture, mais quatre hypothèses sont d’ores et déjà posées.


Donc pour résumer, les candidats que En marche pourraient investir à Savigny-sur-Orge en vue des élections municipales de 2020, et dans l’ordre de préférence à ce jour sont :

1. Alexis IZARD (LaREM – UDI)

2. David FABRE (UDI – LaREM)

3. Hypothèse « constructifs » avec LR : Sébastien BÉNÉTEAU (si intervention de Robin RÉDA)

4. Bernard BLANCHAUD (Nous citoyens – LaREM)