Archives du mot-clé Julien MAILLET

Quand Éric MEHLHORN abusait de Julien MIALLET, son directeur de cabinet, pour la campagne des départementales

Julien MIALLET est un homme formidable, n’hésitant pas à poser ses congés pour mener la campagne de l’homme dont il est aussi le directeur de cabinet à la mairie. Effectivement, il serait autant préjudiciable à Éric MEHLHORN qu’à Julien MIALLET qu’on découvre que ce dernier est payé sur des fonds publics pour ne pas faire son travail de dircab. Pire, qu’il mène la campagne de MEHLHORN pendant ce temps…

Voilà ce qui arrive quand vous demandez trop de documents à la CNCCFP (Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques) : des erreurs humaines. Comme ce regrettable oubli du nom de M. MIALLET en haut à gauche du tableau situé au milieu de la page, sur un document qui aurait dû être anonymisé, et dont je n’aurais jamais dû pouvoir savoir qui était la personne demandant à se faire rembourser ses frais d’essence et autres frais.


De l’origine de mes doutes

Julien MIALLET habite Longjumeau ; c’est public : il l’écrit sur Facebook et Twitter (voir en bas d’article). Mais alors pourquoi donc notre militant politique LR préféré n’est-il pas parti de chez lui pour se rendre 5 fois à l’imprimeur à Ris et 1 fois à la sous-Préfecture, au contraire de ses déplacements aux réunions publiques, où il jouait le rôle du photographe ? Dois-je imaginer qu’il a fait le choix de venir travailler un peu avant d’y aller, ou après ? Beau sens du devoir !


Sur l’étonnante valeur du matériel de Julien MIALLET

Les instruments de M. MIALLET doivent avoir bien vécu : je ne connais pas, même si le montant estimé était celui de la valeur reconnue par l’assurance, d’appareil photo à 30 € (un jetable ?), d’ordinateur à 55 € (il doit manquer des touches) et d’imprimante à 5 € (un gros machin qui ne doit faire que du noir et blanc). Comment gagner un (petit) peu d’argent ? En prêtant votre matériel audiovisuel et informatique à des candidats aux élections assurés de faire plus de 5%.


D’autres questions étonnantes

  • Pourquoi ce besoin d’aller cinq fois chez l’imprimeur à Ris ? Petite voiture, ou trop de tracts, ou seul jeune militant disponible dans l’équipe ?
jeunes-LR

Je ne sais pas vous, mais j’aime beaucoup le haut de VERMILLET.

  • Depuis quand rembourse-t-on les déplacements des militants politiques aux réunions publiques ? À quel titre Julien MIALLET obtient-il ce retour sur investissement ?
  • Qui ne sait pas écrire les symboles (en minuscule pour le coup) et accorde les abréviations (km avec un « s ») ? On comprend les erreurs de grammaire dans le bulletin municipal…

Contacté par notre rédaction, Julien MILLAET n’a pas souhaité répondre à nos questions, et ainsi dissiper nos doutes. Tout de même, ça me ferait mal qu’on lui ait remboursé 91,04 € d’essence si à cette heure là, il était aussi payé par la mairie… En d’autres termes, je me demande si c’est un « abus de biens sociaux », mais je laisse le choix à mon « ami » Julien MIALLET le soin de donner des suites juridiques à cette affaire, s’il estime que je le diffame.


Les documents mentionnés dans cet article ou utiles à sa compréhension

Miallet-DEP 001


Miallet-151 001


Miallet-longjumeau

Miallet-LG



Quand Caroline COUTINHO, assistante du maire de Savigny-sur-Orge, affirme qu’elle ne sert à rien

© Capture d’écran BFM TV.com sur Youtube de l’assistante du maire et fille de la 3e adjointe

« Désolé. Je ne sers à rien. Je viens d’arriver. Bonne journée. » Voilà ce que m’a répondu par téléphone, Caroline COUTINHO, l’assistante du maire de Savigny-sur-Orge, ce lundi 18 avril 2016 à 9 heures 12 précisément. Coup de déprime passager ou mal-être persistant lié aux conditions de travail d’une mairie digne d’un régime totalitaire, toujours est-il que Mme COUTINHO aurait dû prendre son poste à 8 h 30.

Encore une idée d’économies : mettre des pointeuses pour le personnel afin qu’ils fassent vraiment 35 heures. Si chacun arrive avec 10 minutes de retard, il y a bien un jour où le cumul des 10 minutes de chacun parvient à permettre de supprimer un poste. (Je plaisante.) Nous remarquons donc qu’on ne s’ennuie pas au cabinet du maire, et que le respect des horaires ne semble pas être la priorité de ces gens sur-payés pour ne rien faire.


Sur le cabinet du maire en général

Que Éric MEHLHORN n’ait qu’un ou quatre mandats, il est compréhensible qu’il puisse avoir un intermédiaire pour ne pas être toujours dérangé de différentes demandes et perdre son temps à organiser son agenda (comme le font pourtant beaucoup d’autres gens). Sauf que c’est MEHLHORN et qui a été élu, et pas les administratifs du Cabinet dont la grande tentation est de se prendre pour le maire et finalement de régler la Ville à leur idée.


De la nécessité d’un cabinet du maire

En temps de crise, et avec les moyens numériques modernes, je pense qu’il est effectivement possible de se passer d’un cabinet. Ok pour une assistante pour les rendez-vous, la rédaction et la relecture de documents, mais les autres… Rappelez-moi svp à l’occasion qu’il faut que je trouve la délibération ayant créé le poste de Julien MIALLET, directeur de cabinet. Je n’ai pour l’instant trouvé que celle pour Caroline COUTINHO et pour Frédéric DELAMAERE.

SSO Liste Mun 2001


D’une criante réalité : ils sont au moins trois au Cabinet du maire donc ils s’ennuient !

Même s’ils ont repris en charge le service communication (par lequel est d’ailleurs passé Caroline COUTINHO avant d’aller voir ailleurs sous le mandat SPICHER), le cabinet n’a rien à faire de ses journées. Ce dont je peux témoigner, pour les croiser assez régulièrement sur l’heure du déjeuner sur le Boulevard Aristide-Briand, sur des amplitudes horaires qui dépassent la pause ordinaire… Mais nous dirons qu’ils travaillent aussi et même au restaurant !


D’un népotisme insupportable : Caroline COUTINHO est la fille de’Anne-Marie GÉRARD

J’ai évoqué le cas de Frédéric DELAMAERE, Chef du protocole et membre de la famille de… Alors certes, il a réussi un concours administratif, et sûrement qu’il travaille bien. Mais personnellement, le protocole, je l’aurais plutôt confié au Chef de la Police municipale. Dans le cas de Caroline COUTINHO, il faut voir qu’elle est la fille d’Anne-Marie GÉRARD, 3e maire-adjointe, et que c’est sûrement pour cela qu’elle est là et pas pour ses compétences…


D’un problème relationnel certain

Sur la moitié des réunions de quartier est revenu le problème de la manière dont le maire exfiltre les rendez-vous avec les habitants qui l’ennuient. Et à chaque fois, il est question de Caroline COUTINHO qui se comporte de manière odieuse, écrivons méchante, avec le public. Je pense clairement qu’elle n’est pas à sa place comme assistante. Que MEHLHORN, qui a envisagé de la virer en 2015, la remette au service Communication !


Que je ne m’entende pas avec Caroline COUTINHO, c’est le jeu politique qui le veut et je fais exprès de la provoquer en lui rappelant la fille de qui elle est. Qu’elle soit insupportable, y compris avec les gens qui ne lui ont rien fait, cela est grave. Car au-delà de la personne de COUTINHO, il y a une fonction et un relationnel avec le maire, qu’elle confisque et déforme par son comportement. Or, MEHLHORN ne peut plus la virer sinon Maman entrera en dissidence !