Archives du mot-clé Joe BIDEN

Présidentielle américaine 2020 : pourquoi TRUMP peut-encore gagner !

Sur le papier, tout est déjà joué depuis des mois : TRUMP va perdre.

On le sait tous, depuis même avant la crise du coronavirus, quand l’économie américaine se portait alors plutôt bien et qu’on ne connaissait pas encore que BIDEN serait le candidat démocrate.

Et pourtant, comme en 2016, TRUMP peut encore l’emporter, à la loyale, même s’il faut quand même reconnaître que cela semble bien compromis, tant la mobilisation a été forte contre lui ; beaucoup n’ayant pas digéré de s’être trompé en 2016 et qu’il ait gagné malgré eux.


TRUMP peut l’emporter parce qu’il est sortant et que le pays est en crise. Or, les gens sont souvent plus rassurés par les têtes qu’ils connaissent dans les temps difficiles.

TRUMP peut l’emporter parce qu’il a survécu au Covid-19 et que beaucoup peuvent y voir, comme pour BOLSONARO, une signe d’élection divine.

TRUMP peut l’emporter parce que sa base reste soudée autour de lui et qu’il fait le plein dans son électorat. Il a mobilisé les foules dans ses réunions de campagne, alors que la campagne des démocrates a été un échec en terme de mobilisation des masses.

TRUMP peut l’emporter parce que son bilan économique et diplomatique n’est pas si mauvais aux yeux des États-uniens. De plus, TRUMP représente les valeurs de la société américaine, avec ses réussites mais aussi ses défauts.

TRUMP peut l’emporter parce que les déçus de sa politique, qui avaient voté pour lui en 2016 mais n’ont pas obtenu les changements attendus, préfèrent encore son programme à celui de BIDEN. Un exemple est que TRUMP n’a pas réussi à sauver l’industrie du charbon. Mais les ouvriers charbonniers ne vont pas non plus aller voter pour BIDEN qui est carrément contre.

TRUMP peut l’emporter parce que les morts du Covid, et ceux qui ont le plus à critiquer sa gestion de la crise sanitaire, sont démocrates (les plus pauvres). Globalement, les républicains s’en foutent, sauf quand ils ont eu des morts dans leurs familles.

TRUMP peut l’emporter parce qu’il est plus crédible que BIDEN pour relancer l’économie après la crise du coronavirus.

TRUMP peut l’emporter parce que BIDEN ne fait pas envie, et TRUMP a touché dans le juste en fabriquant à son concurrent une image de Sleepy Joe. Les deux ont plus de 70 ans, sauf qu’il y en a un qui fait vraiment son âge.

TRUMP peut l’emporter parce que le parti démocrate reste divisé et que les partisans de SANDERS, et plus généralement de l’extrême-gauche, qui trouvent BIDEN trop centriste peuvent préférer le candidat vert.

TRUMP peut l’emporter parce que les débordements qui ont suivi les manifestations en marge des violences policières ont pu effrayer la population. Or, la question ethnique sera prédominante dans les prochaines années, et des états comme l’Arizona, le Texas ou la Caroline-du-Nord sont en train de basculer à cause des changements démographiques.

TRUMP peut l’emporter parce que les minorités ethniques ne se reconnaissent pas dans Kamala HARRIS, à commencer par le fait qu’elle ne soit pas descendante d’esclave états-unienne. Et puis que BIDEN a derrière lui quelques votes défavorables aux minorités.

TRUMP peut l’emporter parce que les minorités ne vont encore pas se déplacer pour aller voter, parce qu’elles ne croient plus dans la politique. Même le vote par correspondance, quoiqu’il en prétende, peut davantage lui être favorable, notamment en Floride. Après, c’est mort quoiqu’il arrive pour lui en Californie.

TRUMP peut l’emporter parce que la très forte participation est un avantage pour lui et la marque que c’est son électorat qui se déplace en réaction à la mobilisation des démocrates.

TRUMP peut l’emporter parce que les républicains qui le contestent sont très minoritaires. La plupart de ceux qui ne voulaient pas voter pour confirmer la juge Amy CONEY BARRETT sont quand même rentrés dans le rang.

Enfin, TRUMP peut aussi l’emporter parce que le système indirect favorise légèrement les états peu peuplés qui sont généralement républicains. Ainsi, il pourrait bénéficier d’une très légère avance nécessaire à sa victoire.


Au final, BIDEN peut et va sûrement gagner mais de manière beaucoup plus serrée que prévu ; principalement parce que comme souvent, ceux qui ne se prononcent pas dans le sondage sont en fait des électeurs républicains.

Par contre, ce sera toujours une victoire de BIDEN par défaut, parce qu’il y avait TRUMP en face de lui. De même, les élections locales devraient porter des démocrates dans une optique de faire barrage à TRUMP s’il devait être réélu.

Encore une fois, les médias français se sont montrés complètement pro-démocrates. Pourtant, l’intérêt de la France est davantage d’avoir un président républicain, isolationniste et mauvais pour son pays, qu’un démocrate méprisant qui n’a rien à faire de la France…

Pour finir, je pense que TRUMP s’il perdait en 2020, bénéficie d’un tel soutien au parti républicain, qu’il pourrait remporter la primaire présidentielle en vue de 2024, s’il voulait se représenter et accomplir son deuxième mandat. En tout cas, la société américaine n’a jamais été aussi fracturée et bipolarisée ; et j’affirme que les démocrates en sont plus responsables.


Iconographie issue du Journal du Dimanche présentant les sondages à 48 heures du vote – © Tous droits réservés



Pourquoi je pense que Donald TRUMP ne sera pas réélu en 2020

Autant je pensais que TRUMP pouvait être élu en 2016, car j’avais bien senti la déception des électeurs démocrates dans les états de la Rust Belt, qui ont pris de plein fouet la crise de 2008. Autant je pense que TRUMP sera largement battu en 2020, malgré ses bons résultats économiques, et quelque soit le candidat démocrate qu’il aura en face de lui, même si la candidature de Joe BIDEN n’a sincèrement rien d’excitante pour les États-uniens…

TRUMP a fait le job pour les électeurs républicains convaincus, mais les électeurs républicains demeurent minoritaires dans le pays. Ce qui fait l’élection américaine est l’enthousiasme suscité par le candidat démocrate qui déplace plus ou moins aux urnes les minorités ethniques.

Mais là où TRUMP a foiré réside dans sa politique à l’égard des électeurs démocrates qui ont voté pour lui, et qui ne lui chercheront pas les excuses traditionnelles des républicains.

Il n’empêche pas les fermetures des usines. Il n’a pas fait son mur pour empêcher l’immigration. Et sa politique internationale est un bide tant avec la Corée-du-Nord qu’avec la Syrie, même si les soldats sont effectivement de retour à la maison…

Il faut aussi voir que les médias dans leur globalité, même si les républicains regardent des télés républicaines, et les démocrates des télés démocrates, n’ont pas pardonné à TRUMP d’être élu, alors que ce sont ces mêmes médias qui ont exaspéré les électeurs démocrates. L’élite n’a pas supporté que sa candidate, CLINTON, même si TRUMP fait partie de l’élite, ait perdu et aussi largement, et à cause de ces ploucs ouvriers de la Rust Belt encore une fois.

Vu d’Europe, la compréhension de l’élection américaine ou de la politique de TRUMP est d’ailleurs pathétique. Les gens restent en boucle sur le fait que CLINTON avait le vote populaire, ce qui veut uniquement dire que les démocrates vivent globalement plus entre eux. Puis ils s’imaginent des frontières sans barrières avec le Mexique, que les camps ont commencé avec TRUMP et qu’ils n’arrête pas d’expulser des immigrés. Alors qu’il y a des clôtures électriques et des barbelés partout sur la frontière, que les camps ont été institutionnalisés par BUSH, mais pas fermés sous OBAMA, et que c’est ce dernier qui détient le record du nombre d’expulsions.

TRUMP fait aussi tout ce qu’il faut pour ne pas être réélu entre ses tweets ridicules, ses colères qui lui font renouveler l’administration tous les six mois, et ses décisions qui n’ont aucun sens, et qui se contredisent les unes les autres comme avec les Kurdes. Ce que donc les médias se pressent de relever, ce qu’ils ne faisaient pas de la même manière avec OBAMA, qui faisait quand même moins de conneries, et qui a perdu pour sa politique économique.

L’impeachement n’aboutira pas, mais il permet de taper sur TRUMP, et de faire de la campagne à venir un référendum pro ou anti TRUMP. Cependant là où TRUMP perdra, malgré la faiblesse record du taux de chômage, et qu’il fasse ce qu’il faut pour résister à la Chine, sera que les électeurs démocrates se mobiliseront en masse pour le virer, et qu’il se retrouvera minoritaires dans la Rust Belt notamment, qu’il n’a pas autant sauvé que ce qu’il claironnait partout.

Maintenant, TRUMP ne s’attendait absolument pas à être élu en 2016. Il était très satisfait de son coup de com, ou de son coup de pub. Cependant, il a été élu et il a goûté au pouvoir. Je suis curieux de savoir comment il acceptera de la lâcher dans ce contexte.