Archives du mot-clé Jérôme GUEDJ

Départementales 2021 : À tous ceux qui veulent « débrancher » Xavier-Roger DUGOIN

Les 20 et 27 juin, je vote Xavier DUGOIN aux élections départementales !

Et je vous invite évidemment à faire de même, si vous voulez d’une vraie droite, qui pense enfin à (vous) servir avant de (se) servir.

De toute façon, c’est bien simple, si jamais il n’y va pas, c’est moi qui y vais à sa place. Donc je ne suis pas certain que c’est réellement ce qui arrange le plus ceux qui cherchent aujourd’hui à le dégager, vu ce que j’ai les oreilles qui sifflent en ce moment, et surtout les tas de vêtements que je reçois en vue de l’hiver prochain…


En effet, la candidature de Xavier DUGOIN ne va pas sans créer de remous. D’ailleurs, c’est bien simple, tout le monde essaye de le convaincre de renoncer :

  • la gauche parce qu’il va leur prendre des voix avec son positionnement centriste,
  • la pseudo-droite et les macronistes parce qu’il va leur prendre des voix au centre-droit et à droite,
  • le RN parce qu’il va leur prendre les voix des anti-systèmes qui ne se reconnaissent pas dans le parti de Marine LE PEN.

Donc d’un côté, on a IZARD qui fait du chantage : à cause de DUGOIN, la droite est divisée. Donc investissez-moi LR sinon je fais mon binôme dissident LaREM et vous serez encore plus divisé.

Ce à quoi je réponds : mais si LR investit IZARD, alors MEHLHORN a promis de faire dissidence. Je n’y crois absolument pas mais si jamais ça peut emmerder IZARD. Je m’étonne d’ailleurs que REDA n’y ait pas déjà pensé…

On en revient sinon à ce que j’annonçais il y a un mois, à savoir qu’en désespoir de cause, ils vont aller rechercher MEHLHORN, ce qui est d’une connerie sans nom, mais marque bien la déconnexion des décideurs de LR avec le terrain.

Effectivement, non seulement MEHLHORN est détesté sur Savigny par mon électorat qui ne votera jamais pour lui, ce qui n’est pas forcément vrai d’un autre LR qui n’aurait pas le passif de MEHLHORN, mais surtout ce n’est pas avec lui que LR fera l’avenir en 2026. Donc je ne comprendrais pas que ce soit lui, mais bon…

Surtout avec son bilan, et plus généralement le bilan de la droite départementale, qui ont fait de Savigny la pute de l’Essonne.

  • Ils avaient promis qu’ils n’augmenteraient pas les impôts. On s’est pris 29 % de hausse de la part départementale de la taxe foncière. Cela devait durer 3 ans. On y est toujours. La dette était de 900 millions € à leur arrivée. Elle est de 950 millions € ! Où sont les économies ? Ils devaient poursuivre GUEDJ en Justice. Ils ont porté plainte contre X et n’ont pas poursuivi. Je leur demande les preuves de la cavalerie budgétaire. Ils me contraignent à les faire condamner par le Tribunal administratif parce qu’ils refusent de les communiquer.

  • Ils nous ont fait démolir Ferdinand-Buisson dans lequel ils nous ont fait investir l’intégralité du contrat départemental pour pouvoir agrandir le collège Paul-Bert au détriment de la maternelle Paul-Bert.
  • Ils ont cédé gratuitement la voirie communale devant les collèges au Département. Il faut vraiment avoir de la merde dans les yeux pour ne pas voir que c’est un détournement de pouvoir et un conflit d’intérêt terrible.

Je m’arrête là, parce qu’il y aurait tellement de promesses non tenues et de ratés à évoquer (JO 2024, Grand-Paris Express, extension du 492 à Juvisy, collège à Wissous, sécurisation de l’avenue Jean-Allemane… Sans parler de la trahison de Georges TRON contre une vice-présidence)


Mais bon, la fausse droite savinienne est toujours aussi conne.

Il y avait des Saviniens la semaine dernière pour me parler du changement de population et de l’insécurité à Savigny. Je leur répondais qu’aucun logement social autorisé par DEFRÉMONT n’était encore sorti de terre, donc que là, c’est juste la nouvelle population amenée par MEHLHORN qu’ils voient.

Et puis que c’est encore leur champion qui avait détourné le régime légal de rémunération des policiers municipaux pour payer certains en heures supplémentaires non déclarées.


Qu’importe. Pour décrédibiliser DUGOIN, beaucoup vont l’associer à son père, et donc lui mettre sur le dos la dette du SIREDOM. Moi, je pose la question, pourquoi dans cette situation, DEFRÉMONT, qui est déjà à plus de 5000 euros brut mensuels d’indemnités, s’est-il quand même voté une indemnité de 5e vice-président du SIREDOM ? Alors que la Chambre régionale des comptes préconisait que les élus y renoncent. Bon après, moi, je connais le montant des revenus déclarés par DEFRÉMONT ces dernières années !


Bon, sur ce, je vous laisse.

Savigny est en top tendance sur Twitter depuis qu’une certaine Cécilia a filmé une bagarre lors d’une fête clandestine dans un appartement, qui se situerait à Grand-Vaux, deux jours après l’attaque d’un bus 385.

Mais où était donc notre adjoint à la Tranquillité publique ? Aux fraises comme toujours. Ah non, on me dit qu’il était aux champs ! De pommes de terre. Et bien accompagné avec cela.

Donc maintenant, je dois en plus éclaircir le mystère de comprendre pourquoi c’est Austin POWERS (excellent Mike MYERS) qui est venu planter les « graines » de pommes de terre du maire de Savigny.





Conseil départemental de l’Essonne : la masturbation intellectuelle face à l’incompétence

Ce mercredi 06 juin 2018, le Conseil départemental organisait une réunion publique à Savigny, consacrée à la question de la stratégie de transition énergétique pour l’Essonne à l’horizon 2040 par l’habitat et l’aménagement durable. Seul petit problème, ni la transition énergétique, ni l’habitat, ni l’aménagement ni même le logement ne sont des compétences départementales obligatoires. Bref, juste l’occasion de se dire écolo !

En effet, depuis la loi NOTRe de 2015, la seule compétence obligatoire du Département qui rejoint ce thème est la « contribution à la résorption de la précarité énergétique ». Alors certes, il peut le faire, de manière facultative ou optionnelle, car ce sont désormais soit les intercommunalités, soit la Région, soit même la Métropole du Grand-Paris, qui sont en charge de ces compétences. Mais est-ce intelligent, au vu de l’état des finances du Département ?

L’Essonne n’aurait pas plus de 900 millions d’euros de dette (et on rappellera que c’est la droite qui a commencé à endetter le Département la première pour les cent premiers millions) et serait au mieux de la gestion de ses compétences obligatoires, que ce serait certainement une bonne idée de consacrer des moyens pour des réflexions à destination de ceux qui ont la compétence. Car dans l’intérêt des citoyens, autant ne pas se concurrencer lorsqu’il y a une tête désignée.

Or, ce n’est pas le cas, et nous sommes uniquement dans le plan communication du président DUROVRAY qui veut juste foutre son nom et sa gueule à un maximum d’endroit, limite maladivement du fait d’un égo insatiable. Encore une fois, la propension de DUROVRAY à vouloir parler du futur, outre que ça fait bien de dire qu’on se projette à moyen et long terme, n’a d’égal que son incapacité à régler les questions qui s’imposent à nous au présent.

Je finis avec un peu de psychologie de bazar : en se projetant en 2040, DUROVRAY cherche d’une part à se convaincre de l’utilité du Département en tant que force de proposition. Il essaie surtout de trouver un moyen de rendre le Département indispensable dans un certain avenir, afin de justifier qu’on ne doive pas le supprimer ; comme si cela allait changer quelque chose. Tout à fait entre nous, je pense même que cela dessert sa cause, en étant hors-sujet…

Alors je ne dis pas que c’est mieux de réfléchir au revenu de base, comme le font 13 départements socialistes. Mais c’est en tout cas une problématique du présent, qui rentre dans les compétences du Département. Et puis tout le cérémonial que veut DUROVRAY, et qui n’existait pas avec GUEDJ, de ces réunions soi-disant publiques, mais où il faut s’inscrire en envoyant un courriel au service du Protocole, qui emploie inutilement plusieurs personnes…




Quand les citoyens persécutent leurs élus – Extraits de correspondances

Mon interpellation du président du Conseil départemental de l’Essonne, à la suite de son laconique communiqué sur les factures impayées, avait fait réagir mon ami Jean-Marie CORBIN. Celui-ci avait adressé une longue réponse à toutes les personnes en copie de mon message. J’en avais profité pour en rajouter une couche, à l’attention de ces élus qui se sentent persécutés par les vilains citoyens qui osent les déranger dans leur mandat…

Vous non plus, n’hésitez pas à réagir auprès de vos élus pour qu’ils changent leur comportement. Actuellement, ils s’en moquent parce qu’il n’y a que deux ou trois gêneurs clairement identifiés. Je pense que lorsque leurs boîtes mails seront saturés de protestations, et de sous-entendus comme les miens qu’on ne votera pas ou plus pour eux, ils vont se reprendre et faire un petit peu plus attention au respect de leurs promesses et de leurs programmes…

Ce qui peut être intéressant dans ce message est que je rappelle que MEHLHORN se fait « aider » d’une conseillère municipale de Savigny pour accomplir sa mission au Département. Le conseiller municipal dissident Bernard BLANCHAUD l’a d’ailleurs affiché sur les panneaux d’expression libre récemment. Et puis surtout, que la droite qui dénonçait les embauches de complaisance de la gauche quand elle était en minorité, fait la même chose dans la majorité…


Envoyé le 16 février 2017

‌‌‌Salut Jean-Marie,

N’oublie pas que jusqu’à présent, François DUROVRAY a répondu à plusieurs de mes interpellations !

Souvent par des courriers qui finissent généralement d’une manière assez méprisante pour le citoyen qui s’intéresse mais n’est pas d’accord, du type : « oui, mais je sais que vous ne serez jamais content« .

Ils n’aiment pas qu’on leur demande des comptes sur leur gestion ou leur gouvernance, plutôt ils ne l’admettent qu’au moment des élections quand la surenchère des programmes fait oublier tous les bilans.

C’est un peu le syndrome de François FILLON qui se sent persécuté par les médias parce qu’ils font valoir que son discours de probité ne correspond pas à ses actes.

Ou de MELENCHON qui s’énerve quand une personne qu’il prétend défendre lui dit qu’elle n’est pas d’accord avec lui… Quand tu penses qu’il s’use la santé à défendre des gens qui ne lui ont rien demandé !


Pourquoi donc crois-tu que Mme VERMILLET et M. MEHLHORN aient « oublié » de nous inviter à leur réunion bilan de conseillers départementaux du 1er juillet 2016 ?

Parce qu’ils savent que nous suivons l’application de leur programme, et que nous aurions peut-être même osé des questions ; des questions dérangeantes !

Or, parce que tous font de la politique (le verbe « faire » est un peu fort dans le cas d’Éric MEHLHORN) et qu’ils y consacrent du temps et qu’ils n’ont donc pas leur quota de loisirs abrutissants, alors on ne pourrait rien leur dire de négatif. Nous devrions nous écraser face à tant d’altruisme, pourtant si bien rémunéré.


Si les finances publiques vont si mal, c’est aussi parce qu’il y a toujours trop de gâchis d’argent public.

Par exemple quand Éric MEHLHORN fait recruter un chargé d’affaires ou chargé de mission par le CD, qui n’est autre qu’un Conseiller municipal de la Ville de Savigny.

Crois-tu un seul instant que François DUROVRAY l’ignore ? S’il n’était pas informé, il l’apprend par ce message. Quelle excuse va-t-il trouver à cela ?

Plus d’un an que j’enquête, mais je n’ai pas assez de preuves pour ester en Justice, au risque que l’affaire soit classée sans suite après l’enquête préliminaire.

A ce propos, je serai curieux de savoir ce qu’en pense M. FONTENAILLE, lui qui décriait tant les embauches de copinage de la gauche, aux côtés de Christian SCHOETTL.

Tu remarqueras d’ailleurs que M. GUEDJ ne pipe mot sur les embauches de la droite parce que sa précédente majorité a bien profité en son temps…


Heureusement les comptes sont ou seront bientôt certifiés, ce qui sera la solution à tous nos problèmes.

Tu as bien lu leur dossier Finances ? Il faut faire confiance, même si on ne peut pas vérifier leurs affirmations.

C’était déjà la logique sous GUEDJ ; et par cette opacité, personne n’a ainsi fait attention que les factures étaient repoussées d’un exercice à l’autre.

Ce qu’ils ne comprennent pas que je leur reproche, c’est qu’ils critiquent la gauche (qui avait tort) en ne se comportant pas mieux au niveau transparence !

C’est presque pire en certains aspects car toutes les délibérations ne sont plus publiées sur le site http://delib.essonne.fr/ D’ailleurs, ce soir, le service ne fonctionne pas ou plus.

Mais nous avons eu A+ pour nos finances (ce qui ne correspond pourtant seulement qu’au Grade qualité moyenne supérieure), alors tout va bien !


Au fait, vu mon âge, j’ai encore le droit cette année de tenter d’obtenir la prime autonomie de 400 euros (le tremplin citoyen).

Il suffit de prouver de 40 heures de bénévolat ou d’implication citoyenne, que j’atteins largement par la seule activité d’écrivain public auprès des personnes détenues de Fleury-Mérogis.

Eh bien devines quoi, je ne vais pas le réclamer alors que je semble y avoir droit. C’est ma façon à moi de permettre des économies au CD.

Eux, penses-tu qu’ils auraient diminué leurs indemnités après avoir autant augmenté les impôts des Essonniens ? Pas le moins du monde…


À bientôt.

Olivier


P.-S. : Pourquoi embêtes-tu les élus avec les problèmes du présent ? L’Essonne est terre d’avenirs. Tout ira mieux dans l’avenir ! À l’horizon 2025. Qu’est-ce que l’horizon ? Cette ligne dans le ciel qui recule en fonction que l’on avance…



Sur la première lettre de Brigitte VERMILLET qui se positionne déjà pour les municipales de 2020

Incroyable mais vrai, Google référence mieux mes articles critiquant l’action de Brigitte VERMILLET que celle du blog de son association citoyenne et politique à Morangis qui les vante. J’ai découvert que notre conseillère départementale avait édité une lettre de 8 pages (elle sait concentrer les moyens) pour présenter son action, en mettant largement en avant sa ville. Je vous propose que nous la lisions et la commentions ensemble.

Manifestement, cette lettre est à destination de tous les habitants du canton. Or, quand je la lis, je n’y vois pas grand chose pour Savigny qui est quand même deux fois et demi plus peuplée que Morangis. J’observe plutôt Brigitte la Morangissoise qui parle aux Morangissois, car elle est en campagne pour les municipales de 2020. Ce faisant, elle instrumentalise son mandat au Département à des fins de politique locale. Dans ce cas, où est la frontière avec le clientélisme ?

Vous connaissiez les albums de Martine ? Voici ceux de Brigitte qui apparait sur 61 % des photos. Certes, cette forte présence visuelle correspond à un travail fourni qui parait efficace pour les villes de Morangis et de Wissous, mais qui, à la lecture de l’ensemble, délaisse complétement Savigny, dont nous savons pourtant qu’Éric MEHLHORN est incapable de s’occuper, avec cette idée qu’elle fait sa part du boulot pour la majorité des villes (2 sur 3).

Si vous ne deviez regarder qu’une seule page, peut-être serait-ce la septième qui résume les « aides sur le canton », qui sont surtout des subventions aux associations… Mais pas n’importe lesquelles ! Mes commentaires sont systématiquement après la page en image. 

BV-Google


Page 1

ob_54652a_lettre-de-brigitte-0

==> Morangis, Morangis, Morangis !!! Le canton est renommé et Morangis est mis en avant.

==> Vraiment ridicule cette photo : elle signe son parapheur ou elle regarde l’objectif ? Elle croit faire sérieuse alors qu’elle fait inattentive…

==> « même si cette vision ne peut être que partielle partiale » : tout ce que fait VERMILLET, décrit ici, est bien ! Aucun regret, par exemple pour une action qui tarde, non !

==> « Notre territoire est multiple » ; je pas avoir comprendre, c’est peut être une oxymore ?

==> « défendre une autre vision que celle de la majorité municipale » : donc c’est de l’opposition systématique ?

==> « Fière d’être une élue de proximité » : Je me décerne mes propres autosatisfecit

==> Je suis à votre disposition, mais encore plus si vous adhérez à LR !!! Vous serez même invités à mes réunions bilan !

==> Une bonne idée de rappeler les compétences du Département

==> Comment sait-on quelle est l’adresse du compte Facebook ou du Twitter (elle en a 3) ?


Page 2

ob_01c823_lettre-de-brigitte-1

==> (BV) Je dis, au contraire de mon président DUROVRAY, que le T7 restera terminus aux Portes de l’Essonne.

==> (BV) Et je récupère l’action de mes prédécesseurs en donnant à penser que des travaux terminés en août 2015 sont de mon fait, quand j’ai été élu fin mars 2015.

==> Vilains Roms, je soigne ma compatibilité FN.

==> Le foyer handicapé, un ensemble de vie sauf en cas d’inondations !

DSC_0728[1]

==> Et la petite enfance se « cantonne » à Morangis. Qu’est-il fait pour Savigny ?


Page 3

ob_a2a0d9_lettre-de-brigitte-2

==> Voilà que Brigitte VERMILLET se raconte en images comme Laurence SPICHER-BERNIER le faisait au moyen des bulletins municipaux. Les deux femmes se sont trop fréquentées et la seconde a déteint sur la première… Mais que Brigitte VERMILLET se méfie, c’est cette omniprésence qui a aussi énervé les Saviniens.

© Passion-Morangis

© Blog de Passion-Morangis

==> Brigitte recycle.

==> Brigitte chez les pompiers.

==> Brigitte au concert.

==> Brigitte commémore.

==> Brigitte vient en AG.

==> Brigitte inaugure.


Page 4

ob_dc130b_lettre-de-brigitte-3

==> (BV) Trop de textes pour dire que je bosse pour le Département et ma vice-présidence.

==> (BV) Séquana : mais pourquoi n’ai-je pas invité mon voisin savinien qui a fait n’importe quoi pour gérer les inondations de début juin car il n’était pas préparé…

==> Des briques écologiques en chanvre. En cas d’incendie, seront-ils tous drogués ?

==> Comme si cette campagne anti-dépôts sauvages allait faire changer de pratiques les pollueurs ?


ob_f212b6_lettre-de-brigitte-4

==> Brigitte au potager.

==> Brigitte sensibilise.

==> Brigitte remet des prix.

==> Brigitte fait l’accueil.

==> Brigitte signe une convention.

==> Brigitte intervient aux assises de l’Essonne.


Page 6

ob_7a5993_lettre-de-brigitte-5

==> La gauche, c’est vilain. Jérôme GUEDJ est méchant.

==> (BV) On a voté un budget en 2016, mais je ne vous donne que les projections parce que je ne sais pas ce qu’on y a inscrit…

==> (BV) Je donne des mesures qui redressent la barre mais aucun chiffre à côté parce que le compte n’y est pas.

==> (BV) Je mets en gras que je combats la fraude pour soigner mon électorat de droite.

==> (BV) Je suis en photo avec le président du Conseil départemental, qui est une personne importante.


Page 7

ob_630534_lettre-de-brigitte-6

==> Seulement deux subventions pour le baseball savinien ? Un petit effort !

==> N’est-ce pas discriminant d’aider la MJC de Morangis et pas celle de Savigny ?

==> (BV) J’aide l’épicerie sociale que la Ville de Savigny ne veut plus aider.

==> (BV) Je mets dans « séniors » Naturessonne et le Club de développement durable des Gâtines…

==> (BV) J’aide les séniors à s’amuser (l’âge d’or) pour qu’ils votent pour nous.


Page 8

ob_a4fe22_lettre-de-brigitte-7

==> (BV) Je n’oublie pas Morangis dont j’espère bien devenir maire en 2020.

==> « dans toutes commissions » : il manque un article sinon le masculin l’emporterait par rapport à la suite des propos

==> (BV) Je suis présente partout et toujours constructive. (J’admire ; j’ai pourtant rarement entendu Brigitte VERMILLET en réunion publique)

==> Brigitte remet des prix.

==> Brigitte citoyenne.

==> Brigitte dépose une gerbe.

==> Brigitte au vide-dressing.


J’attends maintenant avec impatience la lettre équivalente d’Éric MEHLHORN pour Savigny voire pour le mandat, qu’on sache ce qu’il fait de son côté pour sa vice-présidence. Parce que là, j’ai comme l’impression que c’est Brigitte VERMILLT qui travaille pour les deux. Étonnamment d’ailleurs, le maire de Savigny n’apparaît que sur une photo alors que c’est un binôme qui a été élu. Brigitte VERMILLET veut-elle déjà toute la gloire ou a-t-elle plutôt honte de son binôme ?