Archives du mot-clé Jean-Paul DE LA MATA

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Bernard BLANCHAUD récupère Nicolas BOISIER !

Il y a quelques mois, Bernard m’avait dit qu’il avait toute la spichérie avec lui.

Ce qui m’étonnait, parce qu’elle était censée être avec FABRE…

Du coup, je me suis imaginé des trucs de ouf de fou.

Là, genre devant moi, il allait activer une armée composée de MONTRELAY, MAINTIER-LANG, ZAMPARUTTI, RAFAEELI, MAURIZOT, FABBRO, COURTIN, NAUT, NEUILLY, LUPI, ROTTHIER…

Et ils allaient naturellement tout défoncer, et moi avec…


Et puis j’ai vu cette photo surexposée ; et puis cette autre sous-exposée.

Et j’ai vu qu’il n’y avait que Nicolas BOISIER…

À moins qu’un des anciens spichériens aient changé de prénom pour s’appeler Carole, Elvira, Kader, Mahmoud, Samy, ou Serge ?


Alors si jamais, dans un sublime effort, vous vous souvenez que Nicolas a été adjoint entre 2012 et 2014,

vous rappelez-vous au moins de quelle était sa délégation ?

Réponse : LE PATRIMOINE ET LES ÉQUIPEMENT CULTURELS

Et personnellement, je n’ai aucun souvenir de son action.

Autrement écrit, il a juste palpé son indemnité adjoint pendant deux ans…


BOISIER est un opportuniste de première ; et un homme que je trouve peu fréquentable.

Cet ancien assureur s’est servi de la politique pour se reconvertir professionnellement et accessoirement faire démarrer l’activité du restaurant de sa femme, situé presque en face de l’ancienne permanence UMP. Combien me disent qu’au début, ils allaient y manger par solidarité ? C’est bien toi, Jean-Paul DE LA MATA, qui l’écrit partout ?

Et au fait, il continue de croire que je fais de la politique pour écrire un article qui racontera mon expérience… Ce sera effectivement un très long article.


Pour finir cet article, qui devrait bien me faire fermer ma gueule parce que Bernard n’est donc pas tout seul, et que ses colistiers n’existent donc pas que dans ses fantasmes.

J’écrirai juste que j’en ai cherché un sur les listes électorales, que je n’ai pas trouvé.

Que Julien RIO-ROSSI n’est pas censé être sur la liste… Ou que sinon, et en cas de victoire de Bernard, il ne pourra, sauf démission, pas travailler à la mairie…

Enfin, on m’écrit de me méfier d’une autre personne sur ces photos.

Si j’étais encore plus un connard, je ne serai pas très étonné, quand je sais où Bernard cherche ses colistiers.

Dernier tacle pour finir de me purger : allez donc voir sur le Facebook qui aime les publications de Nous Saviniens : 3/4 de personnes qui n’habitent pas la commune… CQFD


© Facebook Nous Saviniens – tous droits réservés

© Facebook Nous Saviniens – tous droits réservés



Non, personne ne m’a jamais soulevé, ni menacé si j’écrivais son nom sur mon blog !

Il y a deux rumeurs me concernant qui sévissent actuellement ; lesquelles m’ont été rapportées par le dit Jean-Paul DE LA MATA. S’imaginant courageux, en tous les cas pas téméraire, celui-ci ne veut pourtant pas les préciser, tout en donnant beaucoup de détails.

Elles circuleraient en ce moment entre les différents rades (bars et autres lieux de perdition) de la circonscription, dans laquelle les meilleurs espoirs du relèvement de la France attendent impatiemment le coup de fil de RMC qui fera d’eux la nouvelle grande gueule.


Donc il paraitrait, que du temps de la campagne municipale de 2013-2014, un mec, notoirement soutien de Laurence SPICHER-BERNIER, l’ancienne maire de Savigny-sur-Orge, peut-être même un de ses colistiers, m’aurait soulevé et plaqué contre un mur. Et que j’aurais été super effrayé ; à la limite que je me serai pissé dessus.

==> Manifestement tellement terrorisé que je fais encore un blocage psychologique qui occulte ce passage de ma mémoire. Au mieux, il y a eu Richard BRUNETTO qui a fait barrage avec son corps pour m’empêcher de passer, et m’a reconduit vers la sortie en mars 2012, mais il ne m’a jamais soulevé. Et je ne pense pas que ce soit le genre à affabuler de tels récits.


Et aussi la fake news veut qu’un autre m’aurait menacé si j’écrivais son nom sur mon blog, ce que j’aurais bien fait là, par provocation, si MATA m’avait dit son nom ; parce que je suis encore libre d’écrire sur qui je veux, comme ces mêmes personnes sont libres de faire condamner mes propos s’ils les dérangent. Également de me casser la gueule, sauf que s’ils ne me tuent pas, du moins ne me rendent pas complètement débiles, savent qu’on se retrouvera en Justice…


Bref, je démens l’une comme l’autre rumeur ; en affirmant que les deux anecdotes ne me sont jamais arrivées.

Je pense qu’elles ne sont que fantasmes d’ivrognes qui réécrivent leur vie, en rajoutant des éléments qu’ils ont au mieux rêvés, pour se gonfler et se glorifier devant leurs copains.

Que ces mêmes mecs viennent donc me le dire en face, et me rappeler le jour et l’heure précise, plutôt que de balancer cela sur Facebook.

Surtout pour dire quoi ? Qu’ils m’ont claqué le bec ? Une fois ? En 2013 ? Ben, je l’ouvre encore et sur tous les sujets. Peut-être que j’avais rien à leur répondre ; et que j’ai préféré me taire plutôt que de dire ou de faire une connerie que je regretterai après.

Donc Jean-Paul DE LA MATA, arrête d’écouter tes copains et de répéter naïvement ce qu’ils t’ont inventé. C’est juste des mythomanes ; et si tu continues, j’irai aussi en Justice contre toi, surtout que j’en ai plus que marre que tu insultes tous mes amis et que tu viennes polluer mes écrits.

Je sais bien que tu n’as rien d’autre à foutre de tes journées ; et qu’au fond, ton seul intérêt est de me décourager, et que je ferme Facebook et mon blog. Ça viendra en son temps, mais pas de ton fait. Alors maintenant, tu arrêtes de faire le con et tu vas user ailleurs ta retraite stp.



En Essonne, les membres de la Commission intercommunale des impôts directs de l’EPT 12

Organe de consultation, derrière lequel nos politiques aiment bien parfois se cacher pour légitimer certaines de leurs décisions, les membres de la Commission intercommunale des impôts directs (CIID) ont été nommés pour le territoire de l’Établissement public territorial n°12 (Athis-Mons, Juvisy, Morangis, Paray, Savigny et Viry).

Dans une République idéale, on tirerait ces contribuables au sort sur une liste électorale (c’est en tout cas ce que je proposerai dans ma commune pour sa version communale si je suis élu en 2020). Mais nos politiques préfèrent souvent y placer des copains pour leur faire suggérer des mesures fiscales impopulaires et dire qu’ils agissent sur conseil.


À quoi sert la CIID ?

Elle intervient sur la fiscalité directe des locaux commerciaux et des biens divers. Elle identifie des locaux types qui permettent des évaluations par comparaison, elle donne son avis sur les évaluations foncières proposées par l’administration fiscale, et sur les projets soumis par la commission départementale des valeurs locatives des locaux professionnels (CDVLLP).


Quel réel intérêt ?

Son rôle est purement consultatif et en cas de désaccord, c’est toujours l’administration fiscale qui a le dernier mot. D’où mon sentiment que cette commission ne sert effectivement à rien mais qu’elle a été créée pour laisser penser aux citoyens qu’ils contrôlent quelque chose. Sauf que l’administration fiscale agit en fonction des consignes des élus qui peuvent soutenir la CIID.


Nos commissaires essonniens

Il est à noter que les villes de plus de 30 000 habitants ont droit à deux « commissaires » (c’est le titre des membres de la CIID) et nous avons un de nos fidèles lecteurs qui en fait partie en la personne de Jean-Paul DE LA MATA (Commissaire sur Athis-Mons). Je pense ne pas me tromper en évoquant aussi Raymond GUILLARD, fidèle ami d’Éric MEHLHORN, maire de Savigny.


Pour Athis-Mons :

  • Jean-Paul DE LA MATA
  • Christian FAGES

Pour Juvisy-sur-Orge :

  • Francis SAINT-PIERRE (Adjoint aux Finances du maire de Juvisy)

Pour Morangis :

  • Jean-Louis JAILLARD

Pour Paray-Vieille-Poste :

  • Alain FLOCH

Pour Savigny-sur-Orge :

  • Jean-Yves CAUFMENT (soutien public d’Éric MEHLHORN)
  • Raymond GUILLARD (trentième colisiter d’Éric MEHLHORN en 2014)

Pour Viry-Châtillon :

  • Marc CELDRAN
  • Claude CHOFFLON

Alors puisque cette commission est composée de personnalités de gauche et de droite, nos politiques arriveront-ils à s’entendre pour leur faire accepter quelque chose qui aille en leur sens ? Ce n’est pas forcément nécessaire car la CIID a un poids moins important que la CCID (Commission communale des impôts directs) qui elle, émet un avis, toujours consultatif, sur les taux de fiscalité locale… Ce qui est autrement plus sensible.

Bloqué et censuré sur le pureplayer EssonneInfo

On dirait que Damien MARILLER, Directeur de la publication d’EssonneInfo n’a pas aimé que je révèle qu’il était en même temps le directeur de publication d’un média web d’information indépendant « EssonneInfo » et le webdesigner des sites socialistes essonniens pendant la campagne des élections municipales de 2014 (l’homme étant lui même ancien conseiller municipal PS à Mennecy). Alors maintenant que la campagne des élections départementales est terminée, l’homme se vengerait…

Hier matin, je fais ma revue de presse essonnienne et je tombe soudain sur un article intitulé « À Savigny, on taille dans le vif« . Je dépose donc un commentaire (n°127791) qui dit à peu de choses près « Deux ans que je propose des pistes d’économies et de financements pour Savigny dans mes différentes publications. Mais on dirait bien que l’UMP et ses affidés DLF et MODEM sont trop sectaires pour pouvoir écouter quelqu’un qui n’est pas de leur camp.« 

Je retourne alors quelques heures plus tard lire si mon commentaire a été validé et quelle n’est pas mon étonnement de voir le commentaire disparu. Pourtant, il n’était pas insultant par rapport à d’autres que je peux écrire et à ce qui est validé émanant de Jean-Paul DE LA MATA qui emploie un vocable souvent plus châtié que le mien. Je redépose donc un autre commentaire en clin d’œil à celui disparu et je réécris peu ou prou la même chose.

EI-130415

Quelle n’est alors pas ma surprise lorsque cette nuit, je me connecte pour suivre l’affaire et que je me retrouve face à cette page. J’ai été bloqué par l’administrateur et je ne peux plus accéder à leur site. Qu’ils me censurent, je peux le comprendre, ce n’est pas la première fois. D’autant plus quand je fais dans la provocation, mais qu’ils me bloquent par rapport à mon adresse IP… C’est assez petit pour des gens qui ont été Charlie et qui ne veulent pas me laisser m’exprimer.

bloquéEI

Comment après cela voulez-vous que je fasse confiance à Pierre GUYARD qui connait Monsieur Damien MARILLER et qui a certainement été peiné de voir les socialistes sortis dès le premier tour sur le canton. Il y a encore le site départemental du PS pour les élections (sur lequel j’avais aussi été censuré) qui m’avait posé questions et réflexions. Donc plus que jamais, une petite enquête de fond sur ce média est nécessaire.

Edit : J’ai envoyé ce mardi 14 avril 2015 un message électronique de demande d’explication à la rédaction d’EssonneInfo. J’attends d’obtenir leur réponse pour la publier à son tour et voir ce qu’ils peuvent me répondre, s’ils me répondent. Je serai sinon curieux de savoir tant que les lois privatives sur Internet ne sont pas votées, s’ils ont le droit de faire cela…