Archives du mot-clé Jean-Marie VILAIN

Nadège ACHTERGAËLE sortie de la liste régionale LR ; la 4e ville de l’Essonne n’y est plus représentée…

Si seulement c’était le seul fait qui devait nous étonner… Ils nous parlent encore tous de Jean MARSAUDON plus de douze ans après sa mort, mais ils s’imaginent que l’ancien président de la fédération RPR de l’Essonne n’aurait rien trouvé à redire que la 4e ville du Département ne soit même plus représentée sur une liste de 23 personnes…

Donc déjà je ne comprends pas pourquoi la liste est conduite par Robin REDA, alors qu’en application de l’article LO 141 du code électoral, relatif au non cumul des mandats, il devra démissionner soit de ce poste soit du Conseil municipal de Juvisy s’il est élu (et je le vois mal quitter Juvisy*). D’autant qu’il a déjà démissionné de la Région à son élection comme député.

*J’écris cela, mais vous connaissez la rumeur persistante que REDA, maintenant qu’il a fait élire sa femme à Juvisy, voudrait se faire élire à Savigny pour organiser la fusion des deux communes et devenir ensuite maire, quand il ne serait plus député, de la super-commune de 50 000 habitants. Donc dans cette hypothèse, oui, c’est en fait quand même possible !

Et puis aussi pourquoi des personnes comme Aurélie GROS, la fille de son papa maire à qui tous les pontes de LR sont allés remettre une médaille récemment, qui ont démissionné du Conseil régional pendant la mandature, il y a moins d’un an puisque c’est ce qui a permis que ACHTERGAËLE soit élue, osent se présenter à nouveau sur cette liste. Bonjour le respect !

Donc cela semble être la fin définitive de la carrière politique de Nadège ACHTERGAËLE, qui a pourtant joué le jeu à la Région (il faut dire que c’est quand même indemnisé 2700 euros brut par mois), et qui devait certainement vouloir tout arrêter pour se retrouver ainsi écartée par son ami RÉDA qui aura par contre placé son suppléant le maire de Viry en position éligible…



 

Covid-19 : l’odieuse récupération politique de RODIER, RÉDA, PERRIMOND, MEHLHORN et VILAIN sur le dos des personnes à protéger

Mais au fait, c’est quelle case sur l’attestation de sortie pour la communication et la récupération politique ?

Il y a six mois, une livraison de masques aurait normalement été confiée à un technicien principal de 2e classe, à qui personne n’aurait fait attention, parce qu’il fait juste le travail pour lequel il est rémunéré.

Limite même qu’on se serait moqué de lui s’il s’était photographié en action, parce qu’il n’y a rien d’exceptionnel dans le fait de transposer des cartons. (Petite sonnerie. Je viens soudainement de me faire de nouveaux amis aux services techniques.)

Et là, on a les maires (plus un député même si nous savons qu’il est le vrai maire de Juvisy), qui sous les flashs de photographe complices, ont l’indécence de se mettre en scène pour aller chercher, puis pour aller distribuer des masques de protection.

Dont la commande est quand même personnellement attribuée à Valérie PÉCRESSE, pour bien rappeler la soumission de ces élus de droite à leur patronne, alors que n’importe quel président de région, quelque soit sa couleur politique, a commandé des masques (parce qu’évidemment, personne n’en avait en réserve mais cela va critiquer le Gouvernement parce que c’est LaREM).

Et ils sont vachement concentrés, et appliqués, et tous heureux, parce que c’est super fun de balader des cartons (je crois connaître, j’ai vendu 2 tonnes de livres en 2019). Blague à part, ce serait intéressant de savoir combien porte chaque année le service Logistique.

Limite même à se demander pourquoi il y en a qui se plaignent de pénibilité au travail, et qui doivent porter des ceintures lombaires !

Et pendant ce temps, on a dégagé tous ceux qui font le job d’habitude, sans un mot ou une pensée pour eux. Nos super-maires ont pris le relais ! Mais juste pour le temps de la crise, et pour faire les photos ! Ils n’ont plus rien d’autre à faire…

Moi, sincèrement, entre voir le faux-jeton qui a signé la fusion administrative de l’hôpital de Juvisy avec celui de Longjumeau, puis qui se plaint que le COPERMO veuille fermer son hôpital, et l’autre clown qui a refusé de présenter la motion de soutien à l’hôpital de Juvisy proposée par Michèle PLOTTU en 2016, j’apprécie, je goûte, je me délecte de les voir se soucier de la santé des gens. Tas d’hypocrites, et je ne parle même pas de tous ceux qui ont lâché un « J’aime » à la publication.

Je pousse encore un coup de gueule, parce que je trouve scandaleux de surfer sur la vague du Covid-19 avec des gens, notamment de Saviniens, qui meurent, et des soignants qui bossent malgré les élus qui ne font que leur retirer des moyens, tout cela pour donner à penser qu’on est un élu de terrain. Dans le domaine de la santé, et malgré la soumission de quelques médecins bien contents d’avoir des maisons de santé qui les exonèrent de loyers, vous avez juste été minables pendant tout votre mandat.




Grand-Orly Seine Bièvre : la part territoriale de la collecte et du traitement des eaux usées a TRIPLÉ au 1er janvier 2020

J’exagère encore une fois parce qu’elle ne fait que réellement que plus que doubler.

J’en profite pour remercier mon ami Jean-Marie CORBIN qui me l’a signalé.

Ainsi, au 1er janvier 2020, la part territoriale du Grand-Orly Seine Bièvre pour la collecte et le traitement des eaux usées est passé de 0,2674 € le m3 à 0,6129 € le m3, sans que je ne parvienne à trouver aucune délibération, ni aucun acte administratif, l’expliquant ou le justifiant…


J’ai téléphoné au Grand-Orly Seine Bièvre, j’ai envoyé des mails, j’ai appelé le service client de Suez. J’ai même écrit à MEHLHORN, qui est chargé de l’assainissement au Territoire… Il devra nous rendre des comptes ; j’y veillerai personnellement et je le rappellerai !

Mais le Covid-19 a fait que personne ne peut me répondre, mais que tous doivent m’apporter des explications dès que la crise sanitaire se sera calmée. La bonne excuse !

Bref, il y aura un droit de suite dès que nous en saurons plus ! Toujours est-il qu’ils ne s’embêtent pas au Territoire. Ils vont chercher l’argent là où il est…

Il faut bien dire aussi que si l’on attendait pas deux ans pour approuver les rapport sur la qualité et le prix de l’eau, mais quand on a vu comment les communistes du GOSB ont accepté de se faire les complices de VILAIN pour liquider la régie publique des Lacs de l’Essonne (qui était effectivement mal gérée), et en mettre plein les poches de Véolia et de Suez !




Antoine CURATOLO, un « concurrent » à l’investiture LR pour Éric MEHLHORN en vue des municipales de 2020 ?

Relevez bien les guillemets que j’écris autour du mot de concurrent.

Déjà dans un article de septembre 2018, j’annonçais la candidature d’Antoine CURATOLO en tant que tête de liste aux prochaines élections municipales à Savigny.

Mais je n’ai compris que très récemment que l’agent d’exploitation de la salle Aristide-Briand, bientôt en retraite (condition nécessaire pour pouvoir se présenter), et syndicaliste CFTC, que j’imaginais y aller en indépendant, rassemblement citoyen et compagnie, misait en fait sur une investiture LR, qu’il s’imagine pouvoir chiper à Éric MEHLHORN…


Pour rappel, les investitures LR dans les communes de plus de 30 000 habitants s’attribuent au moyen d’une commission nationale d’investiture.

En 2013 (pour 2014), celle-ci avait eu à partager deux candidats : Éric MEHLHORN, et Jean-Michel ZAMPARUTTI, dont la candidature avait été rejetée parce que sa position aux élections législatives de 2012 n’était pas très claire, et qu’il n’avait pas assez condamné la dissidente Laurence SPICHER, ni assez soutenu Françoise BRIAND.


Alors CURATOLO a-t-il ses chances d’être le candidat LR ?

Ses réseaux sociaux laissent effectivement apparaître un militantisme appuyé qui se traduit par des collages, des distributions de tracts sur les marchés, et des participations à des réunions politiques.

Mais face à Éric MEHLHORN qui est sortant, élu depuis 24 ans, et titulaire de trois mandats électifs, le match va vite être joué, malgré tous les messages de sympathie et d’amitié qu’il peut bien recevoir de personnes comme Robin RÉDA ou Jean-Marie VILAIN, qui ont surtout un rapport avec lui qui est très utilitaire et très intéressé. Ils se servent allègrement de lui…


Ce que je vois, c’est que CURATOLO n’est pour l’instant pas très méchant avec MEHLHORN dans son opposition.

Il tire sur une ambulance déjà flinguée ; bien conscient de l’opportunité que représente un maire affaibli, qui trouve relativement peu de soutiens honnêtes car MEHLHORN a été élu par défaut !

CURATOLO est en cela auto-alimenté par le petit milieu clos des usagers des associations sportives (qui pour le coup ne sont pas super reconnaissants) et des agents, dans lesquels milieux MEHLHORN est déconsidéré.

Et il s’imagine pouvoir compter sur les Marsaudoniens historiques, dont il fantasme le poids et la réalité.


Or, je crains que tout cela ne soit en fait qu’une vaste opération d’enfumage aux fins pour lui de créer un rapport de force et d’être récupéré par MEHLHORN.

Car nul doute que lorsque LR va sonner la fin de la récré, et mettre dans la balance, qu’il pourrait être exclu du parti s’il faisait dissidence, CURATOLO rentrera dans le rang.

Et probablement qu’à ce moment, ses amis interviendront pour lui trouver une place sur la liste de MEHLHORN.


Si donc je pouvais trouver un intérêt personnel à laisser faire CURATOLO parce que tout ce qui tape sur MEHLHORN sert ma campagne, et qu’un éparpillement des voix de droite n’est pas forcément une mauvaise chose,

je suis finalement très circonspect car il ne faudrait pas qu’il créé un réservoir de voix qui iraient finalement à MEHLHORN, voire pire qui lui insuffle une dynamique favorable au deuxième tour.

Je ne dis pas que tous ses électeurs suivraient, d’autant que s’ils acceptent de voter pour lui au premier tour, c’est qu’ils le choisissent plutôt que MEHLHORN…

Mais on a déjà vu avec FABRE, des gens qui ont fait campagne contre une personne avant de la rejoindre. Or, ici, il ne s’agirait que de rentrer à la maison.

La candidature d’Antoine CURATOLO est donc à surveiller, même si j’ai beaucoup de réserves sur sa capacité à composer une liste, et à écrire un programme.


Reste enfin l’hypothèse véhiculée par Bernard BLANCHAUD (Nous citoyens) que MEHLHORN pourrait quitter LR pour un parti de centre-droit macroniste type Agir.

Je pense que MEHLHORN n’est pas une flèche, mais qu’il n’est quand même pas stupide au point de quitter le troisième parti de France pour un obscur groupuscule ; auquel l’adhésion ne devrait de toute façon pas lui coûter une étiquette LR, du fait du jeu des alliances, au moins dans l’espoir que la Commune puisse être considérée comme LR, ou qu’il y ait une réversion d’une partie des élus au parti.

Après, n’oublions pas que LR en Essonne est présidé par RÉDA, et que si jamais il s’en va, je pense que TRON arrivera à en reprendre la présidence (à moins que DUROVRAY ?), donc que LR continuera d’exister quoiqu’il arrive, et qu’au vu de la sociologie électorale savinienne, il vaut mieux ne pas en être trop loin…

J’espère donc que CURATOLO n’est pas qu’un faire-valoir de MEHLHORN…