Archives du mot-clé Jean-Marc DEFRÉMONT

13 juillet 2020 : la fin de toute illusion sur Jean-Marc DEFRÉMONT

Je reprends encore une fois la parole pour vous écrire que je me sens vraiment dépité, con, minable, trahi, limite sale, en tout cas atteint dans mon système de valeurs.

Le plus dur, lorsque vous essayez de décrocher de la politique, c’est de ne réellement plus en faire ou en être.

Or, quinze jours après, je ne peux toujours pas sortir de chez moi sans que quelqu’un m’en parle, toujours avec les meilleures intentions du monde.

Et on continue de me téléphoner tous les jours, maintenant pour me demander de confirmer des rumeurs sur ce qu’a fait, ou ce que n’a pas fait DEFRÉMONT. Et à cela s’ajoute les agents et l’administration qui me raconte, et c’est marrant (pour moi !).

Et comme je viens de recevoir les protestations électorales de CURATOLO et de FABRE, et que j’y ai déjà passé six heures dessus, le fait est que je suis toujours dedans…


Comme en 2014, une chose que j’essaie de me dire pour me désintoxiquer est que Savigny est mieux aux mains de DEFRÉMONT qu’entre celles de MEHLHORN.

Or, j’ai définitivement acquis la conviction ce lundi 13 juillet 2020 que DEFRÉMONT se comportera comme un connard ; qu’il n’a en fait jamais été sincère et que j’ai eu tort de penser qu’il pourrait faire un bon maire pour Savigny, ce qui ne rehausse en rien l’action de MEHLHORN.

Et qu’on ne me dise pas qu’en fait, ils sont gentils, mais qu’ils sont mal influencés ou mal entourés. Arrêtez de les prendre pour des imbéciles car ils savent très bien ce qu’ils font. Les deux sont des sales types que l’élection a rendu arrogant et imbuvable.


Ce lundi 13 juillet, le Conseil municipal élisait ses conseillers territoriaux.

Sous le précédent mandat, il y a eu trois élections de conseillers territoriaux : le 14 décembre 2015, le 08 février 2018 et le 08 mars 2018.

À chaque fois, MEHLHORN bloquait tous les sièges pour sa majorité.

Et à chaque fois DEFRÉMONT rappelait que la liste MEHLHORN n’avait obtenu que 38 % des voix contre 32 % pour la liste GUYARD. Et que sur ce principe, sa liste pouvait prétendre à 1 des 5 sièges de conseillers territoriaux. Et bla bla bla équilibre démocratique et représentation inclusive des différentes forces politiques saviniennes.

Eh bien, vous ne devinerez jamais, que, ce lundi 13 juillet 2020, DEFRÉMONT a fait élire 4 (5) personnes de sa liste, parce qu’il n’a plus rien à foutre de l’opposition maintenant qu’il est majoritaire.


Et moi, comme un con,

Quand le 08 février 2018, DEFRÉMONT qui avait réussi à fédérer les oppositions, s’était fait élire conseiller territorial, seul pour représenter les oppositions,

et que MEHLHORN, mauvais joueur, a annulé son élection, le 08 mars 2018,

je suis allé au Tribunal administratif,

à la fois pour défendre la pluralité de la représentation savinienne,

mais également pour appuyer Jean-Marc, par amitié… Par solidarité pour son opposition…

J’ai perdu en première instance : l’affaire a été rejetée par une ordonnance TA Versailles n°1803248.

Mais je n’ai pas lâché, et alors que Jean-Marc se foutait de contester sa désélection, ou plutôt devrais-je écrire sa destitution, je suis allé devant le Conseil d’État.

Et par un arrêt n°422014, la Haute Cour a cassé l’ordonnance du Tribunal administratif, sans toutefois permettre à Jean-Marc de siéger.


Jusqu’à ce lundi 13 juillet, je voulais croire que Jean-Marc était habité par ce même idéal démocratique qui m’anime.

Et ce lundi 13 juillet au soir, je me rends compte que Jean-Marc est un salaud, qui a été dans la posture pendant toutes ces années, et qui n’en a rien à foutre de la démocratie.

Et au fond de moi, je sais bien que son électorat est aussi con que celui de MEHLHORN.

Il ne lui en tiendra pas plus rigueur, que ce que les gens qui se disent de droite ont reproché à celui qui a explosé les impôts, autorisé la construction de 1700 logements dont 900 sociaux, bradé la Savinière pour 385 000 €, payé une pénalité de 753 000 € pour un contrat déjà caduc…

Et à l’heure de la post-vérité, quand vous vous retrouvez face à des gens qui savent de toute façon mieux que vous, la triste vérité est que vous ne pouvez plus les convaincre, et donc que vous devez subir.


En vérité, Savigny est mal barrée parce qu’elle n’a aucune alternative.

C’est soit elle continue avec les staliniens qui sont dans la haine et la vengeance.

Ces colistiers de DEFRÉMONT qui me reniflaient bruyamment le soir du second tour pour bien me faire sentir que j’étais une merde.

Soit repartir avec des bouffons de droite qui ne défendent pas plus mes valeurs…

Et je ne parle même pas du clientéliste IZARD qui joue avec l’islam.

Je ne me rappelle d’ailleurs pas avoir publié l’appel de musulmans de la mosquée à voter contre ma liste.

Ces gens-là (ces jeunes qui veulent planter le drapeau de la Palestine sur Jérusalem) voient des menaces partout, mais ne sont jamais dans la menace, surtout quand ils vous promettent de venir vous casser la gueule.


J’ai hésité à répondre aux mémoires de FABRE et de CURATOLO.

Mais je vais le faire, pour obtenir l’inéligibilité de MEHLHORN et de IZARD.

Et espérer ensuite que la droite se recompose et se rassemble, autour d’une personnalité un petit peu moins toxique que les deux cadors des partis auquel le suffrage universel nous ramènera inévitablement…

Et en même temps, chaque fois, j’écris que ce sera moins pire, et c’est pourtant de mal en pis. D’autant que je n’ai aucun a priori favorable à l’encontre d’Alexis TEILLET, éternel étudiant en droit, qui à 30 ans, n’a toujours pas fini ses études, alors qu’il passait déjà son concours d’avocat il y a deux ou trois ans…



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : on en sait plus sur la fusion ratée entre Jean-Marc DEFRÉMONT et David FABRE

Je pense qu’il n’y a aucun regret à avoir d’où que ce soit car DEFRÉMONT va de toute façon perdre en tant que la gauche est minoritaire à Savigny et que les électeurs de droite vont se rassembler autour du mieux placé.

J’estime que DEFRÉMONT tout seul pèse autour de 29 %. Tandis que avec FABRE, il aurait pu atteindre 33 %. Ce qui me semble quand même insuffisant pour espérer l’emporter. Car de l’autre côté, on devrait trouver une droite autour de 35 %.

Après, s’il est battu par un candidat qui atteint 31 %, il ne pourra s’en prendre qu’à lui-même, et à son orgueil qu’il lui a laissé penser qu’il pourrait gagner seul dans une ville de droite. Surtout qu’il avait de quoi faire de la place à quelques fabristes.


Si la fusion SPICHER-FABRE a échoué, c’est parce que les électeurs de gauche de FABRE ont refusé de se porter sur une candidate de droite SPICHER. Mais une fusion DEFRÉMONT-FABRE aurait pu fonctionner car les deux sont de gauche, en tout cas 80 % de l’électorat de FABRE.

Dès lors, FABRE, même si son score décroît à chaque élection, n’est pas forcément la machine à perdre que certains voudraient voir, et leurs scores auraient pu s’additionner et apporter une avance décisive sur certains bureaux, à Grand-Vaux notamment.

Enfin, le principal obstacle de la gauche s’appelle IZARD car il réalise dans certains quartiers un score privant de quelques points décisifs la gauche d’une courte victoire. Réponse dans les urnes dans une semaine.


La version de Jean-Marc DEFRÉMONT


La version de David FABRE


 


 

Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : Alexis IZARD fait censurer les posts qui ne lui sont pas favorables sur les réseaux sociaux !

Édit le 21/06/20 à 08 h 00 : le post de soutien à Alexis IZARD a été supprimé du groupe à son tour.

DEFRÉMONT et IZARD s’intéressent tellement à Grand-Vaux qu’il faut regarder à quelles positions de leurs listes ils ont placé leurs colistiers du quartier. J’en vois pas dans les 10 premiers…


C’est un soutien sur Grand-Vaux qui m’envoie les captures d’écran de la petite mésaventure qui lui est arrivée du fait des sbires de Alexis IZARD, candidat macroniste à la mairie de Savigny-sur-Orge, qui agit comme un voyou sur les réseaux sociaux, ne permettant pas qu’on soutienne un autre candidat que lui.

À 12 h 19, cette personne qui est membre du groupe privé Facebook « Générations Grand-Vaux » écrit un message de soutien à ma candidature. Et je l’en remercie.




Il y a quelques réactions en réponse, notamment une personne qui dit soutenir DEFRÉMONT parce qu’il aurait le meilleur programme.  Ce qui me fait bien rire parce que depuis 2008 qu’il est élu, pour Grand-Vaux, il n’a fait concrètement que proposer un jardin partagé et soutenir la création de l’appartement Récup&Co dans lequel travaillerait sa nièce si j’ai bien compris.

Pour le reste, il est d’accord avec le projet et le protocole de relogement, donc pour remplacer la population. Rien d’étonnant de la part de quelqu’un qui voit Grand-Vaux comme un secteur à la population moins éduquée, comme il disait lors du dernier Conseil municipal.

À ce propos, je n’ai trouvé personne du prénom du soutien de DEFRÉMONT dans la liste électorale, et les 4 personnes qui portent ce nom de famille, ne sont pas allés voter…


Et puis dans l’après-midi, le post de soutien à la candidature de ma liste va disparaître, celle qui l’a écrit va être sortie du groupe et un post de soutien à IZARD va apparaître.


Avec cette chose géniale que la personne qui publie ce message, et qui soi disant croît en IZARD qu’on a plus vu à Savigny entre 2014 et 2017, et qui n’a participé à aucune des réunions sur le projet de Grand-Vaux, n’est même pas allée voter pour lui au premier tour, alors qu’il est si génial et si intéressé par Grand-Vaux qu’il n’a même pas parlé du contenu du projet dans ses documents… Pour ma part, j’y ai quand même consacré mon journal de décembre !


Encore une fois, ce qui marche avec IZARD, c’est le clientélisme électoral.

Sans quoi les gens qui ne l’ont pas soutenus au premier tour ne se découvriraient pas une brutale passion pour lui au second tour.

Faudrait quand même qu’ils ouvrent les yeux et qu’ils se rendent compte qu’il promet la même chose à tout le monde.

Ils se sont déjà fait douiller avec FABRE en 2014, ils recommencent avec IZARD en 2020…

De toute façon, ils seront bientôt dégagés avec le projet de rénovation avec lequel IZARD est d’accord. Donc c’est vrai que pour lui, cela ne l’engage à rien de promettre tout et n’importe quoi… Surtout que je ne vois pas comment il peut en même temps tout promettre aux Prés-saint-Martin et recommencer à Grand-Vaux. Il y a un moment où il n’y a pas de place pour tout le monde. Et il sera le premier emmerdé s’il est élu et qu’on vient lui demander des comptes…



Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : à trois semaines des élections, Éric MEHLHORN crée un service d’aide aux commerçants

Quelle coïncidence de calendrier ! La municipalité de M. MEHLHORN se soucie enfin de ses acteurs économiques, juste entre les deux tours. C’est à la fois la création d’une cellule d’aide aux entreprises, comme celle qui figure dans mon programme, et puis la distribution gratuite de masques, dont on ne doute pas un instant qu’ils seront pris en charge par les comptes du candidat, car il ne ferait pas campagne aux frais de la mairie.

Notre opposition municipale est vraiment une idiote utile et complice de MEHLHORN. En contraignant le maire à convoquer un conseil municipal, elle a permis au maire de reprendre, à son propre compte, sur le dos du Covid-19 et des gens qui ont été malades voire qui en sont morts, ses propositions d’opposition dont personne ne connaît l’initiateur. Or, qu’ils aient obtenu la convocation d’un Conseil municipal contre l’avis du maire, tout le monde s’en fout.

Par contre, tout ce qui a été créé pendant la période, même si cela ne fonctionne encore pas parfaitement et que c’est temporaire, les Saviniens le retiendront et le mettront au crédit de MEHLHORN, alors qu’il n’y est pour rien, et qu’il n’aurait pas pu le faire si les oppositions n’avaient pas voulu exister une dernière fois du mandat. Si donc à la fin DEFRÉMONT se fait battre par MEHLHORN, ce sera bien fait pour lui car il a vraiment été stupide sur ce coup.