Archives du mot-clé Jean-Luc TOULY

Ces Saviniens et Nord-Essonniens candidats aux élections européennes 2019

Rapidement vu dans les listes de candidats aux élections européennes 2019 qui en France se tiendra le dimanche 26 mai, sous réserve que je n’ai oublié personne, possiblement non remarqué, notamment dans lesdites « petites listes ».

À noter la présence de deux Wissoussiens (7700 habitants) et d’une paraysienne (7400 habitants)

Toutefois, a priori aucune de ces personnes n’est située en position éligible au vu des derniers sondages…


Audrey GUIBERT, (ex-)Savinienne, secrétaire départemental du RN, 32e de la liste du Rassemblement national,

Éva SAS, ex-Savinienne, ancienne députée élue sur la 7e circonscription, 76e de la liste Europe écologie les Verts,

Aurélie TROUBAT, Viry-Chatillon, maire-adjointe de Viry, collaboratrice du groupe LR/Les Centristes/UDI au GOSB, 40e de la liste LR,

Gabriel AMARD, ex-Castelvirois, ancien maire de Viry, gendre de Jean-Luc MÉLENCHON, 8e de la liste Insoumise

Stéphanie JANKIEWICZ, Paray-Vieille-Poste, fille de l’ancien maire et première colistière de Pascal PICARD, 58e de la liste LR,

Françoise BERNALÈS, Athis-Mons, présidente départementale de l’association du Comité du Souvenir du général DE GAULLE, 30e de la liste Debout-la-France (Nicolas DUPONT-AIGNAN),

Jean-Luc TOULY, Wissous, ancien conseiller régional EELV, 19e de la liste Les Patriotes de Florian PHILIPPOT,

Richard TRINQUIER, Wissous, maire, suppléant d’Éric MEHLHORN au Conseil départemental de l’Essonne, 77e de la liste Debout-la-France (Nicolas DUPONT-AIGNAN).



Oui, l’eau doit revenir en gestion publique

Une Savinienne me demande mon avis après avoir reçu ce tract et si je vais rejoindre cette association, et/ou signer cette lettre ouverte. Ceux qui n’ont pas la mémoire courte se rappelleront que j’ai défendu pendant la campagne des élections municipales la municipalisation de l’eau sur le territoire communal voire intercommunal.

Ma vision des services publics est claire : ils doivent être gérés par des entreprises d’État (si possible qui ne soit pas soumis à des actionnaires qui spéculeraient sur leurs activités). Les partenariats publics-privés ne fonctionnent pas et sont à exclure. Il faut municipaliser (en agglomération) sinon re-nationaliser nos services publics.

Pour moi, les services publics (SP) ne doivent pas être mis en concurrence (ce que je dénonçais dans mon article précédent sur La Poste) car cela ne sert à rien d’autre qu’à augmenter les coûts pour des services qui se dégradent. Et ce sont les impôts qui payent… Donc je refuse aussi le TAFTA (TransAtlantic Free Trade Agreement) qui tuerait nos SP.

Concernant l’eau de Savigny-sur-Orge, il faut en effet la municipaliser pour baisser le prix du mètre cube de près de 1/3 de son coût actuel. Rappelez-vous d’ailleurs le scandale, sous le mandat de Jean MARSAUDON, qui cède la gestion de l’eau à La Lyonnaise des Eaux en 2002 pour 20 ans. Or, moins de deux ans après, le prix du mètre cube augmente…

Je pense que la gestion de l’eau est une activité qui permet la corruption, vu les sommes que ce secteur brasse. Autre question : comment expliquer la différence de coût qui existe entre Morangis et Savigny ? Rappelez-vous d’ailleurs ce conseil de la CALPE de 2013 au cours duquel Pascal NOURY, Maire de Morangis, s’était opposé à une harmonisation des prix. Pourquoi ?

De fait, il existe des différences allant jusqu’à 2 € d’écart au mètre cube entre des villes de l’agglomération. Alors, OUI, il faut créer une régie intercommunale de l’eau mais peut-être pas celle des communistes castelvirois. Rappelons encore que la gestion de Gabriel AMARD, même si elle était mieux que la précédente, a aussi été interrogée.

Casser le contrat en 2016 ou en 2022 coûtera toujours aux Saviniens la somme de 1 million € environ selon l’estimation que j’avais demandé en 2013. Mais elle ne pourra être que bénéfique pour nos porte-feuilles. Je propose que nous organisions un débat public sur cette question, et que nous invitions Jean-Luc TOULY, conseiller régional vivant sur le canton pour nous en parler.

Une lettre ouverte au Maire de Savigny-sur-Orge n’obtiendra pas de réponse. Éric MEHLHORN se fout de cette problématique alors que plusieurs Saviniens lui ont écrit pour le solliciter en tant que Maire-adjoint au Cadre de vie ou en tant que Conseiller général. (En même temps, qu’a-t-il fait en 9 ans sinon percevoir plus de 2000 € par mois ?)

De toute façon, le « bon sens » pour cet homme est celui du vent. Telle une girouette, il tourne là où le vent l’emporte. Manifestement, il n’y a pas eu beaucoup de vent ces derniers mois sur la Ville ni ces dernières années sur le canton. Enfin, si cela peut aider le camarade à se réveiller un peu… (Mais votez pour lui en mars, et continuez à espérer qu’il s’active…)

Eua-CADLE-1 001

Eau-CADLE-2 001

 

Quels candidats aux cantonales-départementales de 2015 ? (Essonne : Savigny-sur-Orge, Morangis, Wissous)

Personne ne peut encore affirmer avec certitude à quelle date auront lieu les élections départementales de 2015 ? Probablement les 22 et 29 mars, même si le calendrier électoral n’est pas encore voté. Mais alors que l’on voit les premiers candidats s’activer, je vous propose un petit tour prospectif et imaginaire des dix binômes qui pourraient s’opposer afin d’intégrer le Conseil général de l’Essonne.

Les candidats présentés ici s’opposeraient sur le canton de Savigny-Morangis-Wissous.

1. UMP : Brigitte VERMILLET / Eric MEHLHORN (surpris ensemble aux Savigny games ce dimanche, donc en campagne). Ils ont les plus grandes chances dans cette élection car ce sont les électeurs de droite qui se déplaceront. Dommage que Eric MEHLHORN n’ait pas pu faire valoir son bilan. Suis-je bête : il est vide ! (savignynoscantons.blogspot.com/)

2. PS : Lydia BERNET / Pascal NOURY : Dehors Pierre GUYARD qui a raté son atterrissage à Savigny pour les municipales. La secrétaire de section de Savigny et le Maire de Morangis pourraient défendre le bilan de gauche du Conseil général emmené par Jérôme GUEDJ. Leur principale difficulté sera de mobiliser dans un canton qui vote localement à droite.

3. FN : Audrey GUIBERT / … : Faire acte de présence, tel sera le but de la candidature d’Audrey GUIBERT qui revient après son excellent score aux cantonales de 2011 à Athis-Mons. Ils capteront 15 % des voix. Honte aux ennemis de la vraie France qui soutiendront ce parti et ses candidats antirépublicains et anti-patriotes.

4. EELV : … / Henrique PINTO : L’attaché parlementaire de Eva SAS se tournera probabelment vers Wissous pour constituer son binôme, puisque les écologistes y sont nombreux. N’oublions pas que c’est de cette ville de 6000 habitants qu’est issu le conseiller régional Jean-Luc TOULY, ancien EELV. Une campagne pour sauver les meubles et se prouver qu’on existe encore.

5. PRG : Chirinne ARDAKANI / José de SOUSA : Permettre au PRG d’avoir suffisamment de candidats en France pour pouvoir obtenir remboursements et dotations. 1 % en perspective avec un objectif à 2 %, le PRG paie ses liens avec le PS.

6. UDI : … / David FABRE : Notre ami n’aurait pas adhéré à l’UDI si ce n’était pour se présenter à cette élection, ainsi qu’il a commencé à la raconter à plusieurs habitants de Grand-Vaux. Mais qui voudra de lui, qui n’a jamais été à gauche tout en conduisant une liste PS ?

7. Divers-droite : Laurence SPICHER-BERNIER / Richard TRINQUIER : L’ancienne Maire de Savigny et l’actuel de Wissous. Ils se retrouvent sur des positions communes que l’on peut lire en tapant leurs noms sur des moteurs de recherche.

8. Communistes : Michèle PLOTTU-GROSSAIN / … : Parce qu’il en faut qui montent au front et portent la bonne parole. On dirait qu’eux-mêmes n’y croient plus, c’est assez déséspérant.

9. DLF (anciennement DLR) : Hélène BRUNG / … : Nicolas DUPONT-AIGNAN veut des candidats dans chaque canton ? On ne s’étonnera pas qu’ils renoncent, faute de militants et que Daniel JAUGEAS soit finalement le suppléant d’Eric MEHLHORN. A suivre.

10. Indépendants :  … / Olivier VAGNEUX : Nous reparlerons de cette candidature très prochainement. Peut-être dans un autre cadre ? Peut-être avec d’autres moyens ? Qui sait ?

Rappelons que tout cela n’est qu’hypothétique.