Archives du mot-clé insultes

« Gringalet », « enflure », « pd » : l’homophobe Patrick JALLET fait savoir à Olivier VAGNEUX, en pesant ses mots, qu’il va s’occuper de sa gueule !

Samedi 04 janvier 2019, à 08 heures 46, sur le réseau asocial à l’oiseau bleu préféré du président états-unien Donald John TRUMP.

Patrick JALLET, ancien colistier d’abord de la liste de Laurence SPICHER-BERNIER, ensuite de la liste fusionnée avec David FABRE, nous écrit d’un compte Twitter que la personne physique assume être le sien dans la conversation qui suit (@Jallet46957936) les gentillesses suivantes :

Je vous fais savoir enflure (et je pèse mes mots) que je ne suis sur aucune liste… Qu il vérifie ce gringalet. Sinon je m occupe de sa gueule pd

En effet, il est très aimable de la part de cet homme, manifestement homophobe, de nous informer qu’il ne sera pas candidat aux élections municipales de mars 2020.

Sauf que nous ne l’avons jamais soutenu !

Je vous mets d’ailleurs au défi de trouver où est-ce que j’ai écrit que Patrick JALLET sera candidat.

La seule référence de mon blog à Patrick JALLET se trouve dans cet article (en lien) dans lequel j’écris, et dans mes notes j’ai justifié cela par Facebook, qu’en tant qu’ancien spichérien, je pense (« Je vous propose ici une revue de détail de ce que je pense qu’ils vont faire !« ) qu’il soutiendra MEHLHORN, parce que sur Facebook, et je n’ai pas retrouvé mais pas beaucoup recherché, il a aimé une publication Facebook de MEHLHORN et/ou publié un commentaire favorable à MEHLHORN.

Est-ce une raison pour me traiter d’enflure, de gringalet ou de pédéraste ?

Est-ce une raison pour me menacer, en somme, de me casser la gueule ?

C’est clair que la boulangerie Le Bel Épi, avenue de la Liberté à Savigny, a perdu un client (qu’elle n’a jamais eu, c’est trop loin de chez moi) !


Je me réserve naturellement le droit de poursuivre M. JALLET en justice pour injure non publique, déjà histoire qu’il se calme en crachant un maximum de 1500 euros, puisque les deux seules lettres de « pd » transforment le propos en injure homophobe, sans lesquelles le montant maximum de l’amende aurait été de 38 euros. Et ensuite et surtout parce qu’on est en 2020, et qu’il y a bien d’autres insultes qui permettraient à Monsieur d’assumer sa virilité, tout en doutant de la mienne, puisque c’est certainement le but recherché.

D’autant qu’en attendant, ce n’est pas moi qui ait encore mal aux fesses d’avoir fait une campagne de droite avec SPICHER, en tapant sur la gauche, et qui me suis retrouvé à fusionner avec une liste de gauche (celle de FABRE), qui me tapait dessus pendant toute la campagne.

Au fait, si quelqu’un est capable de m’expliquer le changement de personne du texte à l’intérieur du tweet. Pourquoi est-ce qu’il commence en s’adressant à moi à la première personne du singulier, puis qu’il continue à la troisième personne du singulier ?

Surtout qu’à 08 heures 46, il n’y a pas de doute possible qu’on ait les idées claires… (viens-je de réaliser une antiphrase ? C’est à dire une figure de style maniant l’ironie.)




Vos questions : pourquoi Olivier VAGNEUX est-il vulgaire, grossier, outrancier sur son blog ?

Question posée ce matin lors d’un tractage au marché Davout.

Un homme d’âge mur, qui me dit qu’il n’aime pas mon langage sur mon site.

Et qui me demande ce que cela m’apporte, parce que lui trouve que cela me dessert.


Alors oui, je l’assume d’être vulgaire, grossier, outrancier, irrespectueux, et peut-être même pire que MEHLHORN que je dénonce.

Même si moi aussi, je trouve détestable ce que je fais, et je souhaiterais ne pas ou ne plus le faire.

Ce n’est pas parce que je pratique la violence en politique que j’aime la violence !

Oui, je suis capable d’aligner trois phrases sans insulter quiconque, même si cela peut paraître impensable.

Moi aussi, j’aimerais rester un gentil petit garçon à n’être que dans la proposition constructive, et à ne rien critiquer, mais faire des « remarques fraternelles » en bon chrétien !

Seulement, cela ne fonctionne pas… Redescendez sur Terre, ce n’est pas le monde des Bisounours. Et en face, personne ne se gêne pour vous faire de crasses !


Aujourd’hui, si j’ai 1000 lecteurs par jour sur mon blog, dont de nombreux robots juste là pour indexer les pages et y adapter la publicité ; si j’ai cette audience, c’est aussi pour cela.

Au marché, ce matin, il y avait aussi des gens qui n’avaient pas retenu mon nom, mais savaient qui je suis, ou qu’ils étaient en désaccord avec mes idées !

Parce que l’être humain est fatalement attiré par ce qui le choque.

Pour voir jusqu’où je vais aller dans la provocation !

Et quand je ne choque pas, et que je ne fais que de l’information, tout le monde se contrefiche de ce que j’écris, et je n’ai que 200 lecteurs par jour, comme au début, et je fais 6 % aux élections.

L’excès, et je suis conscient d’arriver à tomber dedans de plus en plus souvent, est que l’on ne retienne de moi plus que cet aspect vulgarité, et pas le reste.

J’avais un prof de droit qui parlait tout le temps de sexe. Je n’ai rien retenu de ses cours, et j’avais quand même 6/20 de moyenne (quoique je confonde certainement entre mes cours de droit à l’université et ceux à l’école de journalisme), mais je me souviens de ce prof, et qu’il parlait de sexe.

C’est l’adage de Jean-Marie LE PEN : l’important, c’est qu’on parle de moi.

Je pense pas trop mal m’en sortir, car mes écrits papiers restent tempérés, même s’ils ont encore choqué récemment, parce que j’ai écrit que la situation actuelle était une conséquence de MARSAUDON. Le blasphème !


Après, je souris doucement, parce qu’il y avait aussi un autre homme qui m’avait fait la même réflexion il y a un an, et qui en discutant un peu, en vient à me dire trois phrases plus tard que MEHLHORN est « un connard » !

Même si je sais que le maire de Savigny se lâche sur moi en privé, et qu’il m’arrive de lui rendre la réciproque ; et le plus dur pour moi reste d’éviter le point Godwin, cela reste de la diffamation privé.

Donc moi aussi, et comme cet homme, j’ai le droit d’être en colère, et de l’exprimer en écrivant des vulgarités.

Et un politique qui ne serait que dans la gentillesse, déjà je ne connais pas, et ensuite, c’est la victime qui se fait intégralement piétiner.

Et puis il y avait un autre homme qui s’était offusqué que je parle de « MEHLHORN », et non pas de « Monsieur MEHLHORN », parce que je dois le respect à mon maire…

Donc les échelles de valeur… S’ils connaissaient les autres en privé, et les dessous de la politique, peut-être me comprendraient-ils plus ?


Cela étant, c’est aussi pour cela que j’ai besoin d’arrêter si je perds.

Parce que cela me détruit de constater mon impuissance depuis cinq ans, malgré de faibles victoires, et une pression de chaque instant sur MEHLHORN.

C’est clair que je ne pense pas que du bien de l’Homme, et qu’heureusement que j’ai mon christianisme pour croire que l’Homme est bon, et qu’il vaut le coup.

Parce que je serai plutôt comme Ripley dans la saga Alien, à penser que même si les xénomorphes tuent sauvagement les humains ; eux, au moins, sont solidaires, ne se tuent pas entre eux, sauf si c’est pour profiter du sang acide de l’un d’eux pour s’échapper, et surtout ne se vendent pas mutuellement. Sont-ils plus civilisés que nous ? Je m’interroge…

C’est clair que les Saviniens se réveillent pour un truc, et puis se rendorment illico. Ça gueule et puis ça rentre dans le rang. Sur les fermetures de services, sur les augmentations d’impôts, sur l’urbanisme, sur la fibre, sur Linky… Il n’y a qu’à lire les forums !

Dès qu’il y a un immeuble à côté de chez eux, dès qu’on leur a installé Linky de force, ou dès qu’ils sont fibrés, c’est fini, vous ne les entendrez plus…

Alors, oui, ça m’énerve, et ma vulgarité est aussi bien un style oratoire, si médiocre soit-il, mais je le constate, nécessaire pour parler à la basse populace, que je donne clairement l’impression de mépriser, et j’ai mes raisons, parce que je suis souvent tout seul ; qu’un défouloir pour tout ce que je prends pour moi d’un Savigny que j’aimerais pouvoir défendre plus… Donc aveu d’impuissance à peine dissimulé…



Menacer l’expression de David FABRE, c’est menacer l’expression de tous les Saviniens qui ne pensent pas comme Franck BOUZIN

Savigny-sur-Orge, le 03 mars 2017

LETTRE OUVERTE AU MAIRE DE SAVIGNY-SUR-ORGE

En copie à son Cabinet,

En copie à M. Franck BOUZIN,

En copie à M. DAVID FABRE,

Objet : Attitude et comportement de M. Franck BOUZIN en Conseil municipal


Monsieur le maire,

À plusieurs reprises au cours de la séance du Conseil municipal du jeudi 02 mars 2017, M. Franck BOUZIN a tenu des propos inadmissibles à l’égard de M. David FABRE, conseiller municipal d’opposition.

Je le cite :

  • « Casse toi de la Ville » (lors de l’examen du premier point de l’ordre du jour)
  • « Si vous n’êtes pas content, vous quittez la Ville. » (lors du débat d’orientation budgétaire)
  • « Arrêtez, vous critiquez tout. » (lors du débat d’orientation budgétaire)
  • « Si vous n’êtes pas content, vous vous cassez d’ici » (lors du débat d’orientation budgétaire)

Au travers de la seule menace proférée à l’encontre d’un conseiller municipal d’opposition, c’est la liberté d’expression de tous les Saviniens qui est menacée.

Les propos de M. BOUZIN sont explicites : il invite tous ceux qui critiquent, ou qui ne sont pas contents, à quitter la Ville.

Alors oui, nous pouvons critiquer votre politique et exprimer notre mécontentement, n’en déplaise à M. BOUZIN qui n’a pas à menacer ceux qui pensent différemment de lui. Non, il n’a pas à nous demander de quitter la Ville si nous ne partageons pas vos positions.


Vous me reprochez d’assimiler vos pratiques à celles d’un régime totalitaire. La philosophe allemande Hannah ARENDT définit pourtant comme critères de la dynamique totalitaire le parti unique et l’oppression sur les oppositions dans le but de les empêcher d’exister.

Il me semble que si tous vos opposants quittent la Ville, sinon qu’ils ne peuvent plus s’exprimer en Conseil municipal sans subir les quolibets ou les insultes de vos colistiers, alors vous confirmez mes analyses, qu’existent par votre permission les germes d’un totalitarisme à Savigny-sur-Orge.


En conséquence, je vous demande de veiller à ce qu’au cours de la prochaine séance publique du Conseil municipal de Savigny, M. BOUZIN s’excuse auprès de M. FABRE pour son comportement profondément anti-démocratique d’hier soir.

Plus que cela, qu’il s’excuse auprès des Saviniens pour la menace qu’il fait peser sur l’expression de tout un chacun, ainsi que pour l’image désastreuse qu’il donne d’un élu de la République, et de votre majorité municipale.

C’était hier la quatrième fois que je voyais M. BOUZIN en proie à un accès de colère suivi de menaces physiques ou verbales ; une seule était déjà de trop !

Il n’y aura pas de cinquième fois, et vous devez savoir que s’il y en a une, je saisirai personnellement le Procureur pour mettre un terme à ces agissements que vous tolérez. Et je n’oublierai alors pas de rappeler votre part de responsabilité dans l’augmentation de ces violences dont nous sommes témoins dans l’enceinte même du Conseil municipal.

Car je me permets de vous redire que vous n’avez pas plus condamné les paroles prononcées hier soir, que les menaces de me « casser la gueule », qui m’avaient été adressées devant témoins le samedi 12 mars 2016 à l’issue d’une réunion de quartier, parce que j’avais critiqué la mauvaise tenue d’un bureau de vote par M. BOUZIN lors des élections départementales de 2015.

Si donc son mandat est trop dur pour lui, ou qu’il subit trop de pressions, je pense être de votre devoir de lui proposer de démissionner…

Vous vous présentez comme le chef d’une majorité municipale. Prouvez-le, en modérant les ardeurs déplacées de vos élus.


Je vous remercie de votre attention, et je vous prie d’agréer, Monsieur le maire, l’expression de ma considération distinguée.

Olivier VAGNEUX



Nouvelle bourde dans la communication de Savigny-sur-Orge

À Savigny-sur-Orge, nous avons un service Communication qui dépend du Cabinet du maire. Mais étonnement, le compte Facebook de la Ville de Savigny-sur-Orge ne dépend pas du service Communication, mais directement du Cabinet du maire. Ce dernier semble prendre dernièrement quelques libertés avec la communication institutionnelle de la Ville de Savigny-sur-Orge, pour l’instrumenter à des fins politiques. 

Dans l’affaire qui nous intéresse, le fautif a une culture municipale et était présent aux derniers conseils municipaux (à moins qu’il les regarde sur Youtube puisque je les filme ; notons qu’il y a trois fois plus de vues que de public donc je pense avoir raison de les filmer et que l’équipe municipale est minable de ne pas vouloir le faire). Cela semble désigner deux personnes, dont les noms m’ont été confirmé par ledit service : Frédéric DELAMAERE ou Julien MIALLET.

Org-SSO 001


Une attaque anti-FN qu’Audrey GUIBERT prend pour elle (on se demande bien pourquoi)

En Conseil municipal, le FN a des sujets de prédilection comme l’entretien des chaudières (une ressemblance supplémentaire avec le PS tendance GUYARD mais n’oublions pas que c’est David FABRE qui a porté la question au dernier Conseil). Par ce message, l’auteur du post a sûrement voulu dire à Mlle GUIBERT qu’elle pouvait cesser ces critiques sur ce sujet. Il fait ensuite une autre référence que je ne comprends pas par rapport à certaines paroles. Mais de qui ?


La réponse de MEHLHORN qui ignore ce qui se passe dans sa mairie

Si ce Monsieur savait quelque chose de ce qui se passe dans sa mairie, des cartes d’identités n’auraient peut-être pas été volées en août ? Éric MEHLHORN répond (en se défaussant sur « un administrateur« ) à la remarque de GUIBERT qui croit incarner le FN, ce qui laisse supposer qu’elle revendique les propos relatifs aux jeunes de BTS. Donc il ne sait même pas qui est le responsable de ce propos et qui gère Facebook. Combien y a-t-il donc d’administrateurs ?

bourde-adm


Aucun rapport, réellement ?

Puis MEHLHORN affirme que cela ne concerne ni GUIBERT ni Savigny. Cela signifie-t-il que c’est l’administrateur Facebook de la Ville, qui croyant être sur son compte et après l’entretien de sa chaudière personnelle, pendant ses heures de travail manifestement, a posté un message privé ? C’est un peu gros ; j’y vois plutôt une attaque maladroite et mal déguisé contre un parti qui mérite d’être insulté, vu qu’il insulte lui-même les Français en les prenant pour des cons.


Un exemple récent du FN qui rompt la trêve de la camapgne

Quel parti a censuré l’expression libre d’une association savinienne qui avait affiché un A4 sur ce panneau pour mettre 4 affiches ? C’est juste histoire que si vous êtes trop con pour en lire une (deux dans ce cas), on vous en met quatre. Parce qu’on aime bien vous prendre pour des cons, et pas seulement dans nos 106 pages de programme dont seulement 1,5 est consacrée à l’immigration, mais aussi sur les panneaux d’expression libre de Savigny.

DSC_0661


Des manières de rentrer dans la gueule du FN

En Conseil municipal, Audrey GUIBERT est une hypocrite qui va le 19 décembre 2014 critiquer la subvention de la MJC puis se plaindre qu’on la ferme le 13 avril 2015. C’est elle qui est incapable de se défendre quand elle n’a pas rédigé (ou fait rédiger) ses interventions. C’est encore elle qui se fait insulter d’un mémorable « Ta gueule« , demande au maire de donner suite, et comme il ne le fait pas, se tait. Elle n’a même pas les convictions de défendre son honneur.


Personnellement, je n’aime pas les extrêmes qu’ils soient à gauche ou à droite, ils sont tous aussi mauvais. Je trouve déplorable que cette information soit relayée sur un compte institutionnel, mais je pense que le malaise exprimé dans ce message se doit d’être connu. C’est dur de voir les jeunes partir au FN. C’est dur de voir les jeunes partir au djihad. Quel est le problème de notre jeunesse pour qu’elle abandonne ainsi notre République ?