Archives du mot-clé Guilène DÉSIRÉE

Sur l’auto-interview de Mathieu FLOWER dans la Lettre du conseil citoyen n°2

Pourquoi auto-interview, me demanderez-vous ? Juste parce qu’en général, la personne interviewée ne signe pas sa propre interview (ils ont même oublié d’enlever le nom du texte qui leur a envoyé et qu’ils ont transformé en questions / réponses !!!). Une preuve de plus, s’il en fallait que le conseil citoyen de Grand-Vaux est composé d’idiots utiles qui pratiquent la servitude volontaire et font le jeu des pouvoirs publics dans une obéissance crasse.

Ils cherchaient une personne à interviewer, et comme par hasard, ils sont tombés sur le maire-adjoint chargé de la Jeunesse (celui qui a fermé la Savinière, coupé dans les subventions aux associations de jeunesse, et arrêté Sports-vacances), des Sports (un mec qui croit que la musculation est un sport, parce qu’il la confond avec l’haltérophilie) et à la Démocratie locale (lui qui ferme sa gueule quand on empêche les oppositions de parler, pourvu qu’il ait son indemnité à la fin du mois…)

Mathieu FLOWER est en effet l’habitant-type idéal de Grand-Vaux, et je préviens les lecteurs sensibles et les gauchistes fragiles que je vais ici employer, entre guillemets, des termes appartenant au langage indigéniste (qui est quand même le regard porté par les pouvoirs publics sur Grand-Vaux), sinon au langage de la sociologie influencée par les études post-coloniales, pour expliquer des perceptions et des contre-perceptions !

En effet, aux yeux du pouvoir, FLOWER est un « déraciné » (un Antillais venu en Métropole) et un « racisé » (un non-blanc, en l’occurrence un noir). Il serait donc, par ces caractéristiques, représentatif de la population de Grand-Vaux, et pourrait donc leur parler pour leur montrer la voie de l’intégration. Parce qu’il est noir, alors il pourrait parler aux autres noirs, et plus largement aux autres non-blancs ; ce qui n’est d’ailleurs pas très éloigné de la pensée de MACRON*.

Sauf qu’aux yeux d’une partie de la population de Grand-Vaux, FLOWER n’est noir que d’extérieur mais blanc à l’intérieur, c’est à dire qu’il est considéré comme un « nègre de maison » (en référence à un discours de Malcolm X de 1963) par les autres qui se voient comme des « nègres des champs« . Or, je n’arrive pas à savoir si FLOWER est conscient de cela, mais qu’il ferme sa gueule pour le titre d’adjoint, et l’indemnité. Ou s’il ne s’en rend vraiment pas compte…

Toujours est-il que le 10 décembre 2014, un élu fâcho de la majorité municipale de Savigny a dit à FLOWER qu’il irait bien avec Guilène DÉSIRÉE qui est l’autre conseillère municipale de couleur de peau noire, ce qui était une réflexion purement raciste (je traduis : on va maquer les noirs ensemble parce qu’ils sont noirs), et je crois me souvenir que FLOWER a ri en entendant cela dit devant lui… Enfin bon, je ne partage pas l’humour de certains membres de la majorité municipale de Savigny…


Venons en maintenant au fond de l’interview, relativement aux propos tenus.

1. Pour FLOWER, l’attractivité d’un quartier se mesure à la qualité de services publics (c’est pourquoi, en bon schizophrène, il en a fermé autant en 2015, mais on remarquera que ce n’était pas à Grand-Vaux qu’il les fermait, donc il a vraiment une sale mentalité égoïste…). Et donc FLOWER de se réjouir qu’on essaie de les faire venir désormais dans le quartier.

==> Mais ouais, c’est super ! C’est super néo-colonialiste ! On va apporter la culture et le savoir aux cons de Grand-Vaux, parce qu’ils sont trop fainéants pour se déplacer. Et surtout, on leur évite d’avoir à venir se mélanger avec les gens bien de l’autre côté de l’A6. Restez donc dans votre ghetto, les pouilleux, ça permet en plus aux blancs privilégiés de venir faire leurs bonnes œuvres pour vous apporter la civilisation !


2. On apprend ensuite que FLOWER a été particulièrement marqué par l’attaque du camion de pompier parce que c’est un symbole de solidarité.

==> Par contre, que les policiers se fassent caillasser régulièrement, il n’a pas l’air d’en avoir grand chose à foutre. Il n’était d’ailleurs pas trop pressé pour faire effacer les plaques des voitures de la BAC servant au repérage. D’autant plus que lui n’hésite pas à s’en prendre à des associations, qui font pourtant de la solidarité, en usant avec elles d’un comportement illégal, et pénalement répréhensible, comme lorsqu’il leur demande des relevés de compte bancaire !!!


3. Ensuite, FLOWER veut retrouver l’histoire et l’âme du quartier.

==> Traduisons-le : quand les habitants étaient plus assistés par les services publics qu’ils ont fait fermer de par leur comportement, et donc quand il y avait moins de Noirs et d’Arabes.


4. Après quoi, FLOWER tombe dans le discours victimaire (donc il méprise les autres habitants et estiment par conséquent être un sur-homme de lui s’en être sorti, et que tout le monde ne pourrait pas faire comme lui) : Grand-Vaux n’est pas un quartier coupé du monde.

==> Non, mais ça, c’est une légende urbaine. Grand-Vaux est quand même plus proche de tout (de la gare, de l’autoroute, de la Poste, de la mairie…) que plein d’autres quartiers de Savigny.


5. Il dit encore : si le projet foire, c’est qu’il y a des connards qui s’y opposent, et ces connards, c’est les habitants qui ne veulent pas vivre ensemble (le grand malheur du Dieu créateur), et de cibler pour la bonne conscience une minorité non identifiée qui fait chier tout le monde…

==> Remplaçons donc les habitants et taisons la complicité de la majorité qui finalement se satisfait très bien de cet état de fait…


6. Il dit aussi qu’il faut l’aide de l’État pour sortir de l’économie de la drogue et des violences.

==> Selon FLOWER, c’est donc à l’État de trouver des jobs aux habitants (trop cons pour en trouver tous seuls), et peut-être même de faire venir la Police. Discours victimaire qui prend la population de Grand-Vaux pour des sauvages à éduquer… Le salut du quartier viendra des parents et des grands-frères le jour où ils diront à leurs enfants d’arrêter de déconner.


7. Le renouveau de Grand-Vaux est en chacun de nous. Il doit se construire dans le cadre d’une confiance partagée… Et bla bla bla…

==> Quel hypocrite, alors que c’est lui qui participe à écrire un projet foireux qui se résume à casser des logements sociaux, et virer des pauvres. Il ne résout rien, et veut juste retrouver un quartier avec plus de blancs et moins d’emmerdes… Et un peu plus de services publics, mais comme il ne saura pas les gérer comme en 2015… Heureusement quand même qu’il y a l’argent des blancs du reste de Savigny pour payer tout cela…


En conclusion, que FLOWER soit adjoint, et habitant du quartier depuis 30 ans ne lui donne aucune légitimité supplémentaire. Il est personnellement méprisant, et par conséquent méprisable. Son discours est populiste, victimaire, rempli de « on-dit » et de fake news. Dommage que la lettre du conseil citoyen soit en fait un organe de propagande pour dire à quel point la majorité municipale de Savigny est géniale. J’espère que les lecteurs sauront discerner !


* Le 22 mai 2018, le président MACRON a expliqué que cela n’aurait aucun sens que deux mâles blancs ne vivant pas dans ces quartiers s’échangent un rapport (BORLOO). Donc pour lui, la politique de la Ville ne doit pas être faite par les blancs mais par les habitants du quartier. Dans ce cas, arrêtons de prendre les impôts des blancs pour financer les quartiers…




Publicités

Vos questions : Guilène DÉSIRÉE et la Cité des vainqueurs par la foi à Savigny-sur-Orge

Courriel anonymisé reçu le samedi 02 juin 2018

« Bonjour Monsieur Vagneux,

J’habite dans la rue Vigier, et je voudrais déjà vous dire que j’aime beaucoup lire votre site. À chaque fois, on pense que vous avez trouvé ce qu’il y a de pire à la mairie. Et puis vous trouvez encore plus !

Une nouvelle église africaine s’est installée dans la rue du billoir, juste à côté du parc Séron. Nous avions déjà eu des ennuis avec une de ces églises il y a une dizaine d’années, dont les occupants jouaient du tam-tam une partie de la nuit.

J’ai lu sur votre blog que la conseillère municipale Guilaine Désirée était pasteure protestante. Est-elle liée à ce groupe ? Est-ce qu’ils n’ont pas profité de sa place de conseillère municipale pour venir à Savigny ? Peut-être un conflit d’intérêts, matière à un prochain article ?

Surtout, ne lâchez rien et ne vous découragez pas ! Si vous ne passez pas cette foi[s], vous passerez la suivante.

Je vous prie de croire, cher Monsieur Vagneux, en l’expression de mes meilleurs sentiments. »


Madame,

Vous avez bien raison de m’écrire qu’une nouvelle église s’est récemment installée dans votre quartier. Ce nouveau lieu de culte, qui s’appelle « La Montagne de la foi », a ouvert ses portes début mars 2018, au 78, rue du Billoir, très précisément. Il sera prochainement inauguré, le 21 juin prochain. Par ailleurs, il a déjà accueilli, rien de moins qu’une convention internationale, à cheval sur fin mars et début avril !

Il s’agit d’une association, recréée en 2016 et qui a pour nom « La Cité des Vainqueurs par la Foi » ou CVF ; et qui se décrit sur son site internet comme étant « une église protestante évangélique et pentecôtiste, membre du Centre Évangélique et Missionnaire Ouvriers avec Dieu ». Son siège social est à Neuilly-Plaisance. Je vous joins son objet, tel que déclaré en sous-préfecture à sa création.

Je me permets de vous préciser que ce lieu de culte ne respecte pas les dispositions du Plan local d’urbanisme, en tant que, tout comme la salle de prière musulmane de Savigny, il est bâti sur un terrain à vocation pavillonnaire. Cela m’interroge sur la sécurité au sein de ce bâtiment, et sachant cela la responsabilité de le laisser ouvert. Mais la municipalité doit forcément en être informée, puisque cette association a déjà été reçue par le maire ; laquelle lui a proposé de s’impliquer dans la vie sociale et associative locale.

Alors même si Mme DÉSIRÉE et la CVF sont tous les deux chrétiens protestants, employant sur leurs réseaux sociaux un vocabulaire très similaire (de conquête des nations, de leaders, de prophètes, de bâtisseurs, et d’Esprit saint), je n’ai, à ce jour, rien trouvé de probant qui me permette d’affirmer un lien ou une pratique commune entre Mme DÉSIRÉE et la CVF, et donc l’existence d’un conflit d’intérêts dans l’installation de cette église à Savigny.

Ainsi, je ne pense pas que Guilène DÉSIRÉE soit intervenue pour faciliter l’installation de cette église, qui ne serait pas de son culte. Laquelle église ne doit donc pas avoir demandé les autorisations nécessaires à son installation, dont je doute autrement qu’elles auraient raisonnablement pu lui avoir été accordées. De là à y voir une mesure clientéliste, ou électoraliste…

Je suis enfin sensible à votre reconnaissance de mes efforts, et à vos encouragements, même si je pense que je vais arrêter la politique en 2020 ; trop conscient que les Saviniens ne partagent ni mes idées ni mes convictions.

En vous remerciant de votre lecture régulière, que je vous invite à continuer, et de votre question. Je reste à votre écoute.

Olivier VAGNEUX



Savigny-sur-Orge : une pétition pour assurer la continuité du commerce alimentaire dans le bas de la ville

Au 1er juillet 2018, les habitants du bas de Savigny-sur-Orge (Davout, Chateaubriand, Prés-saint-Martin), mais aussi Montagne Pavée et quartier de l’Orge se retrouveront sans commerce d’alimentation générale bon marché puisque la date de fermeture du Carrefour contact a été avancée ! Ensemble, demandons à la municipalité et à ses partenaires de trouver des solutions pour ne pas que le quartier reste à terre à compter de cet été !

https://chn.ge/2jJg61e


Cette pétition a été lancée par un collectif d’habitants des quartiers concernés. Ils profitent de cette pétition pour exprimer leurs doléances en matière de transports (bus 492 qu’ils veulent voir prolonger jusqu’à Juvisy), de Poste, dont ils demandent comme dans le futur Grand-Vaux d’avoir sous la forme d’un relais de service public, de structures d’accueil de la petite enfance et d’écoles qui soient adaptées ; enfin ils attendent des solutions pour le stationnement résidentiel.

Il faut rappeler que la municipalité a prévu d’urbaniser encore plus cette zone proche de la rue Chateaubriand, et que ce ne sont pas moins de 300 logements supplémentaires qui sont attendus. Il existe déjà beaucoup de difficultés et d’inégalités dans cette partie de Savigny. Elles nécessitent une attention plus particulière car non, une partie de leurs habitants n’ont ni les moyens ni l’envie d’aller faire leurs courses au marché Davout ni sur la N7 à Viry ou Juvisy !

Enfin, quelles solutions pour pallier la fermeture du Carrefour contact, dans l’optique d’une reconstruction d’un logement social accueillant du commerce en rez-de-chaussé ou devant ? Nous nous sommes réunis ce dimanche 06 mai avec un petit groupe d’habitants et cela ne manque pas d’idées : des marchands ambulants, une épicerie sociale sur le parking du Contact fermé, un système de covoiturage et de navettes municipales améliorés, une deuxième AMAP…


C’est pourquoi je vous invite à signer cette pétition, et à vous manifester lors de la séance du Conseil municipal du 24 mai 2018 à 20 h 30 afin d’exprimer à tous les élus du Conseil municipal, et notamment devant Guilène DÉSIRÉE, qui habite le quartier des Prés-saint-Martin, la nécessité d’avoir des solutions à plusieurs termes pour assurer la continuité du commerce alimentaire. Le bas de Savigny ne doit pas devenir un nouveau Grand-Vaux, privé de commerce depuis l’incendie de la supérette !

https://chn.ge/2jJg61e



 

Sénatoriales 2017 : la liste des 59 (+2) potentiels grands électeurs saviniens (Savigny-sur-Orge)

Savigny-sur-Orge est une commune de 37 000 habitants. Par conséquent, elle a droit à 47 grands électeurs, soit un de plus qu’en 2011, lors du dernier renouvellement des sénateurs essonniens (c’était alors 1 délégué supplémentaire pour 1000 habitants, quand c’est désormais 1 pour 800). Mais pour le cas où des conseillers municipaux ou des délégués supplémentaires ne souhaiteraient pas être grand électeur, 12 suppléants ont aussi été élus à des fins de remplacement.

Lors du Conseil municipal extraordinaire du vendredi 30 juin 2017, réuni à la suite du décret n°2017-1091 du 2 juin 2017, 59 potentiels grands électeurs ont été désignés : les 39 conseillers municipaux, parmi lesquels deux voteront à un autre titre, plus les 8 délégués supplémentaires, plus les 12 suppléants.


Revoir la vidéo du Conseil (une heure trente environ)


À l’issue du vote :

La liste « Le bon sens pour Savigny, union de la droite, du centre et des indépendants » présentée par Éric MEHLHORN a obtenu 7 délégués supplémentaires titulaires et 9 délégués supplémentaires suppléants.

La liste « Union de la gauche municipale », présentée par Pierre GUYARD, a obtenu 1 délégué supplémentaire titulaires et 2 délégués supplémentaires suppléants.

La liste « Agir pour vous Savigny ensemble », présentée par David FABRE, a obtenu 1 délégué supplémentaire suppléant, mais n’a pas obtenu de délégué supplémentaire titulaire.

La liste « Savigny bleu marine », présentée par Audrey GUIBERT, n’a obtenu aucun délégué supplémentaire titulaire ou délégué.

La liste « La République en marche », présentée par Bernard BLANCHAUD, n’a obtenu aucun délégué supplémentaire titulaire ou délégué.


Pour rappel en 2011,

la liste de la majorité municipale (SPICHER) avait obtenu 4 délégués supplémentaires.

La liste du Bon sens (MEHLHORN-MÉRIGOT) avait obtenu 2 délégués supplémentaires.

La liste d’union de la gauche (LÉOST) avait obtenu 1 délégué supplémentaire.

La liste Savigny-Égalité (ESTIVILL) n’avait obtenu aucun délégué supplémentaire.

La liste Europe-écologie les Verts (FABRE) n’avait obtenu aucun délégué supplémentaire.


Si tout le monde accepte, seuls les délégués titulaires voteront, sans quoi on ira chercher dans la liste des suppléants. Aucun conseiller municipal ou délégué du conseil municipal ne peut donner ou recevoir de procuration. Si la liste des suppléants est épuisée, alors une nouvelle élection de délégués sera organisée.

Le tableau des électeurs sénatoriaux sera établi par le Préfet et rendu public au plus tard le septième jour suivant l’élection des délégués et de leurs suppléants, soit vendredi 7 juillet 2017. Là encore, sans justification pour leur non-participation au scrutin, les grands électeurs encourent une amende de 100 euros, prononcée par le tribunal de grande instance de leur chef-lieu, selon l’article L.318 du code électoral.

Je rappelle que les délégués qui prennent part au scrutin, et les électeurs de droit qui ne reçoivent pas une indemnité annuelle au titre de leur mandat reçoivent une indemnité de déplacement !


Les 47 grands électeurs saviniens, si aucun des titulaires ne se désiste

1. Mme Nadège ACHTERGAËLE

2. Mme Anne-Marie GÉRARD

3. M. Daniel GUETTO

4. Mme Réjane MALGUY

5. M. Daniel JAUGEAS

6. M. Sébastien BÉNÉTEAU

7. Mme Joëlle EUGÈNE

8. M. Mathieu FLOWER

9. Mme Marie-Lucie CHOISNARD

10. M. Alexis TEILLET

11. Mme Marie-France BELLIARD

12. M. Franck BOUZIN

13. Mme Nathalie CAILLEAU

14. M. Bruno CHERONET

15. Mme Catherine CHEVALIER

16. Mme Guilène DÉSIRÉE

17. Mme Claude FERREIRA

18. M. Nicolas FROGER

19. M. Cyrille GEORGES

20. M. Jean-Charles HENRY

21. Mme Véronique LABBE

22. Mme Sylvie LAIGNEAU

23. Mme Laurence PINON-CHEVALLIER

24. Mme Sandrine VIEZZI

25. M. Bernard BLANCHAUD

26. M. Christophe GUILPAIN

27. M. Jacques PATAUT

28. Mme Lydia BERNET

29. M. Jean-Marc DEFRÉMONT

30. M. Pierre GUYARD

31. Mme Michèle PLOTTU

32. Mme Éva SAS

33. M. Jacques SÉNICOURT

34. M. David FABRE

35. M. Gérard MONTRELAY

36. Mme Laurence SPICHER-BERNIER

37. Mme Alice MATHY

38. M. Jean-Louis MEYER, pour M. Éric MEHLHORN

==> militant LR

39. M. Alexandre LEFEBVRE, pour Mme Audrey GUIBERT

==> militant FN, ami d’Audrey GUIBERT

40. Mme Isabelle AUFFRET

==> militante LR ; 30e de la liste municipale Le Bon sens pour Savigny (la liste du maire en 2014)

41. M. Raymond GUILLARD

==> militant LR ; 31e de la liste municipale Le Bon sens pour Savigny (la liste du maire en 2014)

42. Mme Maryse BESACE

==> militante LR ; 32e de la liste municipale Le Bon sens pour Savigny (la liste du maire en 2014)

43. M. Daniel VIARD

==> militant LR ; 33e de la liste municipale Le Bon sens pour Savigny (la liste du maire en 2014)

44. Mme Marcelle LECOURT

==> militante LR ; 34e de la liste municipale Le Bon sens pour Savigny (la liste du maire en 2014)

45. M. Jean-François CHIRON

==> militant ou sympathisant LR

46. Mme Agnès DUPUIS

==> militante ou sympathisante LR

47. Mme Isabelle NEVEUX

==> militante sans étiquette ; 22e de la liste municipale d’Union de la gauche en 2014


Les délégués supplémentaires suppléants, qui ne peuvent devenir grands électeurs que du fait du renoncement d’un titulaire

48. M. Guy LABORIALLE (suppléant)

==> militant ou sympathisant LR

49. Mme Josette DEHARBE (suppléante)

==> militante ou sympathisante LR

50. M. Bechara SALAMEH (suppléant)

==> militant ou sympathisant LR

51. Mme Danielle HUGUET (suppléante)

==> militante LR ; membre du Conseil citoyen de Grand-Vaux

52. M. Ganesh COUMMAR (suppléant)

==> militant ou sympathisant LR

53. Mme Sophie BOULANGER (suppléante)

==> militante LR ; épouse BÉNÉTEAU

54. M. Augusto CLARA-SILVERIO (suppléant)

==> militant LR mais 6e de la liste UDI en 2014 (la liste de la maire sortante, SPICHER-BERNIER)

55. Mme Geneviève CAILLEAU (suppléante)

==> militante LR ; mère de la conseillère municipale Nathalie CAILLEAU et veuve de Jean-Claude CAILLEAU, président de l’association de soutien à Éric MEHLHORN, Savigny nos cantons

56. M. Jean-Yves CAUFMENT (suppléant)

==> militant ou sympathisant LR

57. M. Bruno GUILLAUMOT (suppléant)

==> militant PS ; 9e de la liste municipale d’Union de la gauche en 2014

58. Mme Valérie DERMAUX (suppléante)

==> militante EELV ; 16e de la liste municipale d’Union de la gauche en 2014

59. Mme Isabelle FERREIRO (suppléante)

==> militante UDI ; 9e de la liste UDI en 2014 (la liste de la maire sortante, SPICHER-BERNIER)


Plus nos deux élus saviniens qui votent à un autre titre

(+1) M. Éric MEHLHORN, en tant que Conseiller départemental de l’Essonne

(+1) Mme Audrey GUIBERT, en tant que Conseillère régionale d’Île-de-France