Archives du mot-clé Georges DURAND

Avertissement à l’attention de Georges DURAND, colistier d’Éric MEHLHORN à Savigny-sur-Orge

N’ayant pas les coordonnées de Georges DURAND, mais me doutant qu’il se trouve bien parmi mes lecteurs quelqu’un qui pourra lui transmettre le message ; m’étonnant au passage qu’il ne serve donc à rien de déposer une plainte simple en matière de délit de presse,


Je fais savoir à Georges DURAND, au moyen du présent article, que je suis prêt à en rester là et à passer sur le fait qu’il m’ait injurié en m’appelant « grand connard » sur Facebook, à la condition qu’il m’adresse des excuses, écrites ou orales, peu m’importe qu’elles soient sincères, dans les meilleurs délais.


Sans réaction de l’intéressé, je suivrai les conseils du Parquet et je citerai M. DURAND à comparaître devant une chambre correctionnelle du Tribunal judiciaire d’Évry-Courcouronnes.

Je pense sincèrement qu’il serait dommage d’en arriver là ; d’autant que si la défense de DURAND de dire qu’il y avait des étoiles donc qu’on ne pouvait pas clairement m’identifier, n’a pas prise auprès de la procureure, je me doute qu’elle ne prendra pas plus auprès du Tribunal.

Je finis avec une pique à destination de Jean ESTIVILL, qui pour autant qu’il se dise très laïc, a bien omis de prendre la parole quand MEHLHORN a prêté des équipements sportifs communaux à une association communautaire, ou quand il a délibérément enfreint les règles de l’urbanisme (alors que j’ai commis un recours gracieux pour lui dire que ce n’était pas légal) pour permettre aux musulmans de Savigny de tripler la capacité d’accueil de la mosquée…





Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : la liste Une ambition durable à Savigny a une moyenne d’âge de 53,2 ans

Mais pourquoi donc tous ces candidats vous cachent-ils l’âge de leurs colistiers ?

Or, contre toute attente, la liste LR, avec 53,2 ans en moyenne, n’est pas si âgée.

En tout cas moins que celle de DEFRÉMONT (56,5 ans en moyenne).

Mais 9 ans de plus que la mienne, et 12 ans de plus que celle de IZARD.

C’est vrai qu’il y a 8 personnes de plus de 70 ans, pour un total de 11 retraités.

Et qu’il n’y a pas beaucoup de jeunes.

Or, vu qu’on a surtout vu les vieux pendant la campagne, on sait vers qui tendra la politique…

Et les jeunes de l’équipe de 2020 s’écraseront tout comme ceux de l’équipe de 2014…


L’honnêteté m’oblige à vous dire que je ne suis pas certain de l’âge de Armand BENSIMON qui n’existe pas dans la liste électorale, donc dans laquelle je pense qu’il est inscrit sous son nom religieux de David Moshe si c’est bien le père.


1- Éric MEHLHORN : 54 ans

2 – Anne-Marie GÉRARD : 71 ans

3 – Daniel GUETTO : 70 ans

4 – Catherine CHEVALIER : 57 ans

5 – Pascal LEGRAND : 59 ans

6 – Emmanuelle DA CUNHA : 33 ans

7 – Alexis TEILLET : 29 ans

8 – Joëlle EUGÈNE : 63 ans

9 – Mathieu FLOWER : 41 ans

10 – Dominique LABORIALLE : 62 ans

11 – Jérôme DUEZ : 56 ans

12 – Agnès DUPUIS : 51 ans

13 – Daniel JAUGEAS : 75 ans

14 – Sandrine VIEZZI : 53 ans

15 – Fabien PROUST : 44 ans

16 – Angélique DE OLIVEIRA PINTO : 36 ans

17 – Nicolas FROGER : 41 ans

18 – Danielle HUGUET : 78 ans

19 – Samuel BAROUKH : 42 ans

20 – Sylvie LAIGNEAU : 59 ans

21 – Jean-Charles HENRY : 60 ans

22 – Marcelle LECOURT : 62 ans

23 – Georges DURAND : 66 ans

24 – Isabelle AUFFRET : 56 ans

25 – Stéphane TARAGON : 39 ans

26 – Marie-France BELLIARD : 73 ans

27 – Lambert ABATAN : 52 ans

28 – Roxane NÉE : 29 ans

29 – Augusto CLARA SILVERIO : 74 ans

30 – Réjane MALGUY : 73 ans

31 – Armand BENSIMON : 59 ans ?

32 – Véronique LABBÉ : 69 ans

33 – Luther SARAGA-MORAIS : 24 ans

34 – Aurélie GUEGUEN : 38 ans

35 – Jean-Marc ALOUMON : 34 ans

36 – Claude FERREIRA : 45 ans

37 – Romain PICON : 33 ans

38 – Nathalie CAILLEAU : 53 ans

39 – Abdelhak LARTIK : 53 ans

40 – Maryse BESACE :  70 ans

41 – Charles DARMON : 47 ans



Droit de suite : les plaintes de Bernard BLANCHAUD contre Olivier VAGNEUX pour diffamation et harcèlement ont manifestement été classées sans suite !

Ce mercredi 20 mai 2020, j’étais auditionné au commissariat de Savigny, en tant que victime, dans le cadre de trois plaintes déposées pendant la campagne des municipales.


La première concerne Georges DURAND et Jean ESTIVILL qui m’insultent régulièrement sur les réseaux sociaux.



La deuxième concerne Patrick JALLET, qui voulait casser ma gueule de « pd ».

Je précise que de simples excuses de la part de JALLET, ainsi que la suppression de son message, m’aurait conduit à retirer ma plainte…

Mais n’ayant pas eu de nouvelles de sa part, je me suis donc maintenu, et maintenant, j’irai jusqu’au bout.


Enfin, la troisième et dernière fusionne mes deux courriers de plainte contre Bernard BLANCHAUD pour dénonciation calomnieuse car il m’a accusé, à tort et en sachant au fond de lui que ce n’est pas vrai, mais parce qu’il est en colère, de l’avoir diffamé, puis carrément de le harceler.


Or, d’après le deuxième alinéa de l’article 226-10 du code pénal, la fausseté du fait dénoncé résulte d’une décision de Justice déclarant que « le fait que na pas été commis ou qu’il n’est pas imputable à la personne dénoncée ».

De fait, pour que Madame le procureur ait pu transmettre ma plainte, en ouvrant une enquête préliminaire, c’est donc que les deux plaintes de Bernard ont été classées...


Mais nul doute que Bernard – toujours en roue libre, il n’y a qu’à lire ce qu’il m’a envoyé hier (mardi 19 mai) où en l’espace de dix minutes, il justifie son échec aux municipales parce que j’ai fait à la fois le plein des voix de mes partisans, et de la droite déçue de MEHLHORN, et du Rassemblement national – va relancer l’affaire en se constituant partie civile…


La bonne nouvelle est cependant qu’on devrait être tranquille un moment de ce côté-là, tandis que lui va au minimum devoir perdre le temps d’une audition au commissariat, pourquoi pas accompagné d’un avocat, et qu’au moins pendant ces quelques minutes, il ne s’en prendra pas à nous.

Sa dernière crise venant simplement du fait que je me sois exprimé sur son attitude lors du Conseil municipal de lundi (18 mai). Dès lors, puisqu’il ne supporte pas mon regard et mes critiques, je me demande à la fois pourquoi il a demandé la tenue de ce conseil, et puis surtout pourquoi il s’est présenté comme tête de liste.

De toute façon, avec David FABRE, ils sont persuadés que l’élection leur a été volée, et qu’elle sera rejouée d’ici un an. Ce qui est dommage est que j’appréciais bien Bernard, mais qu’il est complètement parti en vrille. Gageons donc qu’il arrêtera tout lorsque le recours de David pour faire annuler l’élection sera rejeté par le Tribunal administratif.



Cas de conscience : dois-je déposer plainte contre Jean ESTIVILL à l’invitation de la procureure de la République ?

Le 31 janvier 2020, je déposais une plainte simple pour injures publiques à l’encontre de Georges DURAND, colistier d’Éric MEHLHORN, ancien agent communal qui siégeait au CHSCT (devenu CSE) ; lequel aime à se répandre contre ma personne sur les réseaux sociaux, tout en me faisant de grands sourires quand nous tractons au même endroit, quand il ne s’écrasait pas discrètement les dernières fois lorsque je le croisais en mairie…

La procureure de la République a ouvert une enquête préliminaire, et elle précise dans son soit-transmis qu’elle demande à l’officier de police judiciaire d’élargir au besoin ma plainte aux autres personnes qui m’ont également insulté dans l’échange litigieux.

Et donc ce lundi 18 mai, je reçois un appel de l’officier enquêteur me demandant si je souhaite également déposer plainte contre Jean ESTIVILL. Et je lui ai demandé un délai de réflexion jusqu’à mon audition qui est prévue mercredi 20 mai au matin.


Sur le coup, je n’étais pas chaud pour porter plainte contre ESTIVILL.

Et puis à la réflexion, « petit merdeux malfaisant » n’est pas très sympa. Mais est-ce insultant ?

Et puis je me suis replongé dans quelques gentillesses d’ESTIVILL, et je pense que finalement, à la lumière de ces écrits, oui, je vais porter plainte contre lui, pour qu’il arrête !















Et puis on termine, avec une gentillesse de Annie LABBÉ, devenue colistière du macroniste IZARD.


Et ma main courante parce qu’il décollait mes affiches et les recollait sur des panneaux administratifs.