Archives du mot-clé fusion de liste

Municipales : plus de deux listes peuvent fusionner ensemble au second tour

Aux élections municipales, la fusion de listes est-elle limitée à seulement deux listes fusionnantes ensemble ?

Ou trois, ou quatre, voire même cinq listes du premier tour peuvent-elles fusionner ensemble sur une seule et même liste ?

La réponse se trouve au deuxième alinéa de l’article L.264 du code électoral.

« Ces listes [pouvant se présenter au second tour] peuvent être modifiées dans leur composition pour comprendre des candidats ayant figuré au premier tour sur d’autres listes sous réserve que celles-ci ne se présentent pas au second tour et qu’elles aient obtenu au premier tour au moins 5 % des suffrages exprimés.« 

Le pluriel, des autres listes, indique donc qu’un nombre de listes supérieures à deux (trois, quatre…) peuvent fusionner ensemble au deuxième tour, sous réserve qu’elles aient chacune obtenues au moins 5 % des suffrages exprimés.

Par ailleurs, il n’existe pas de restriction au nombre total de fusions de listes. C’est à dire que peuvent concourir au second tour plusieurs listes fusionnées.


Cette analyse a été confirmée ce 14 avril 2020 par le service Élections de la préfecture de l’Essonne.




Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : ces candidats qui pourraient ne pas obtenir 10 % à l’issue du premier tour

Aussi surprenant que cela puisse paraître, j’affirme qu’il n’y a que le Rassemblement national (RN), qui pourrait pourtant renoncer à se présenter aux municipales faute de colistiers, qui est assuré d’obtenir 10 % en cas de candidature. Toutes les autres listes (y compris la mienne) peuvent selon moi se ramasser, et ne pas atteindre la barre fatidique des 10 % nécessaires à se maintenir seul (5 % permettant néanmoins une fusion de liste).


Pour commencer, un petit rappel des candidats en présence, quoique ni GUIBERT ni MEHLHORN n’ait toujours rien officialisé. Mais rassurez-vous, ils continuent encore de chercher des colistiers à l’heure où j’écris cet article. De vous à moi, je pense que GUIBERT renoncera mais que MEHLHORN participera, et se ratatinera, et donc ne sera pas réélu.

  • Bernard BLANCHAUD (Nous Citoyens + CNI)
  • Antoine CURATOLO (DVD)
  • Jean-Marc DEFRÉMONT (EELV + PS + PCF)
  • David FABRE (UDI)
  • Audrey GUIBERT (RN)
  • Alexis IZARD (LaREM + MRSL)
  • Éric MEHLHORN (LR + Libres)
  • enfin votre serviteur

Commençons par rappeler les résultats du RN aux dernières élections :

Municipales 2014 : 14,54 % + 11,44 %

Européennes 2014 : 21,57 %

Départementales : 25,16 % + 29,93 %

Régionales 2015 : 23,14 % + 18,88 %

Présidentielle 2017 : 16,32 % + 27,23 %

Législatives 2017 : 12,01 %

Européennes 2019 : 18,27 %

Dans un contexte qui n’est pas défavorable au RN, il ne me semble pas dénué de fondement que ce parti obtienne un minimum de 10 %, quelque soit le candidat qu’il présente… Y compris un âne (l’animal) ou un sac à patates ou une soupe de légumes, tant qu’il y a

Si campagne ils font, contre le bétonnage notamment, leur opposition parlera pour eux parce qu’il y a une cohérence à s’opposer aux logements sociaux lorsqu’on est opposé à l’immigration. Et surtout, ils se présentent dans un contexte où la droite sortante a été mauvaise, et où elle apparaît divisée et affaiblie. J’affirme donc qu’ils ne feront pas moins de 10 % (10,5 % minimum), et qu’ils seront automatiquement qualifiés pour le deuxième tour.


Maintenant, pourquoi les autres ne feraient pas 10 %.

Et je dois indiquer ici que je pense sincèrement que ni Bernard BLANCHAUD ni Antoine CURATOLO n’atteindront ce score, au contraire des autres.

À ce jour, je soutiens l’hypothèse d’une quinquangulaire entre DEFRÉMONT, FABRE, IZARD, MEHLHORN et moi.


BLANCHAUD ne fera pas 10 % parce que les Saviniens ne le connaissent pas, que ses tracts sont minuscules et ridicules, et que son positionnement n’est pas clair.


CURATOLO n’aura pas sa liste donc cela règle la question. Si par extraordinaire, il l’avait, il n’a pas de programme et n’est pas très crédible dans sa manière d’être.


DEFRÉMONT pourrait ne pas faire 10 car il est mou. Il cache les étiquettes alors que ce sont elles qui font encore recette à gauche. Il a approuvé le PLU dont il dénonce les conséquences.


FABRE pourrait ne pas faire 10 car il est le traître de 2014. Beaucoup des 13,4 % des Saviniens qui l’avaient soutenu au premier tour des municipales 2014 ont été déçus par son alliance avec SPICHER. Les soutiens de cette dernière pourraient par ailleurs ne pas se reporter sur lui, mais préférer un candidat qui ne soit pas passé par le PS.


IZARD pourrait ne pas faire 10 % car il n’est pas connu et ne maîtrise pas bien les dossiers. Si FABRE et MEHLHORN, voire BLANCHAUD sont forts, alors il ne lui restera pas grand chose.


MEHLHORN pourrait ne pas faire 10 % car son bilan est mauvais, que LR ne fait plus recette (8,2 % aux européennes) et que ses alliés et adjoints l’abandonnent piteusement.


Enfin, je pourrais ne pas faire 10 % parce que j’effraie par ma jeunesse et mes procédures. Je n’ai fait que 2,5 % aux législatives à Savigny, donc mon socle est très léger. Et puis, je suis un vilain condamné. Et encore, proche de l’extrême-droite catho-nazi !


En conclusion, il n’y a vraiment que le RN qui me semble assuré de passer le premier tour.

Tous les autres devraient sinon faire au moins 5 %, leur permettant de se maintenir, à l’exception de BLANCHAUD et de CURATOLO.

Mais j’imagine que certains ne résisteront pas à s’allier au deuxième tour, ce qui promet une issue au deuxième tour autant incertaine qu’en 2014…