Archives du mot-clé FTTH

Pour quelqu’un qui veut « connecter » Savigny, Alexis IZARD ne semble pas comprendre grand chose aux enjeux du déploiement de la fibre optique…

Le candidat de la République en marche (LaREM) à Savigny-sur-Orge a choisi trois axes de campagne parmi lesquels celui de « connecter » Savigny.

On aurait donc pu s’attendre à un jeu de mots, signifiant qu’il voulait relier, ou mettre en lien les Saviniens. Mais non, il ne s’agit vraisemblablement que d’une démarche numérique visant à ce que tous les Saviniens aient accès au très haut débit. Admettons.

Le tweet suivant d’Alexis IZARD nous montre qu’il n’a même pas compris les grands enjeux du déploiement de la fibre optique à Savigny, qu’il résume, en bon libéral, à la confiance qu’il fait à l’entreprise SFR d’avoir installé de la fibre partout avant la fin de l’année 2020.

Oui, mais quelle fibre ? Parce que la FTTla (et le FTTb) sont une fibre, mais de la fausse fibre, car en réalité du coaxial sur la fin des réseaux, au niveau des prises qui sont installés chez les gens.

En fait, Alexis aurait dû s’assurer que ce serait bien de la FTTH qui serait installée à Savigny, et pas ce vocable de « fibre », qui veut donc dire que là où SFR a installé de la FTTB, alors elle n’a plus à installer de FTTH, moyennant quoi on créé une inégalité entre des Saviniens qui auront 50 Mo de débit et d’autres qui dépasseront largement les 100 Mo. SFR est d’ailleurs la première emmerdée à avoir mis autant de FTTla parce qu’elle n’arrive pas à vendre certains de ses abonnements, qui ne fonctionnent qu’avec de la FTTH.

Le second élément qu’Alexis n’a pas du tout compris est l’enjeu technologique.

SFR a récupéré le réseau câblé de Savigny qui date de la fin des années 1990 et qui est composée d’une technologie DOCSIS 1.0.

Et si on veut optimiser les performances de la fibre, alors il nous faut minimum du DOCSIS 3.1.

Et c’est à SFR de remplacer cette technologie, en même temps qu’elle déploie le FTTH. Et pour l’instant, elle ne le fait pas.

Donc c’est très bien de veiller à ce qu’aucun habitant ne soit oublié, et j’aimerais d’ailleurs bien savoir ce que IZARD va faire pour les rues Racine et Ronsard à Clair-Village. Mais cela, on s’en fout, parce que c’est une obligation pour SFR de finir par tout fibrer, quel que soit la fibre qu’elle utilise. Je ne vous dis pas quand, et je ne rappelle pas que la plupart des collectivités équivalentes à Savigny en région parisienne sont fibrées depuis 2016-2017.

Mais l’actualité du sujet est de veiller à ce qu’on ait de la FTTH partout, avec du DOCSIS 3.1. partout, et cela, Alexis ne semble pas l’avoir compris…

Pour quelqu’un qui n’a que trois thèmes de campagne, force est de constater qu’il n’en maîtrise même pas un…




À la réunion Fibre de SFR / Miséricâble du 18 juin 2019 à Savigny-sur-Orge

Les points essentiels de l’inutile réunion du 18 juin 2019 sur le déploiement de la fibre optique à Savigny-sur-Orge par SFR :

  • L’opérateur promet 100 % de fibre (FFTB = coaxial ou FTTH) en 2020, mais en même temps confie, une heure après avoir dit cela : « on va peut-être prendre des pénalités »…
  • SFR refuse de communiquer toute carte géographique ou tout calendrier détaillé faisant état du rythme de déploiement de la FTTH. Ce serait l’ARCEP qui leur interdirait au nom du secret des affaires, et des atteintes à la consommation (?)
  • Il n’y aura aucune priorisation en fonction des débits actuels. Oublié les engagements de la convention de partenariat pour le déploiement du THD à Savigny, laquelle ne prévoyait de toute façon pas de pénalités si SFR ne bossait pas, les prés-saint-Martin, et les autres quartiers qui restent à l’ADSL, attendront la FTTH…
  • Le calendrier de déploiement de la fibre n’a pas convaincu le public. SFR va fibrer « par capillarité » les endroits du plus simple au plus compliqué pour tenter de minimiser les pénalités s’il y en a de prévues contractuellement. Donc ils vont faire l’aérien en dernier (pour donner le temps de réaliser des études de charge). Donc les pavillons seront les derniers fibrés…
  • Le réseau cuivre devrait demeurer encore 10 à 15 ans. Puis c’en sera fini de l’ADSL…
  • Les propriétaires ont le droit de choisir dans leur propriété où ils veulent que soit installé la prise. SFR n’installe qu’une seule prise par pavillon.
  • C’est aux propriétaires d’assurer les réparations si les fourreaux sont cassés ou bloqués, comme à Clair-Village pour les rues Ronsard et Racine. Bon courage à eux ! (Je rappelle que ces fourreaux ont été endommagés lors des derniers travaux de 2017 sur les réseaux ; et que la Commune, ou plutôt l’EPT, mais c’est toujours MEHLHORN, ont réceptionné les travaux sans exiger de remise en état. Les riverains sont heureux…)

Donc deux heures de perdues pour ne rien apprendre, avec une partie technique plutôt intéressante, mais dont le public n’avait rien à faire.

Étaient présents Jean-Claude BRIER, directeur des relations régionales de SFR en Île-de-France et Pascal LAÎNÉ, responsable pour SFR des collectivités locales en Île-de-France.

C’était juste sympa de mettre en difficulté M. BRIER qui nous dit qu’il n’est pas là en tant qu’opérateur commercial, mais qui quand même nous propose la fibre SFR à 15 € par mois. En ne sachant manifestement pas qu’elle passe à 38 € par mois la deuxième année… Il nous prennent vraiment pour des cons.

L’audio de la réunion est disponible ici en deux parties (1 heure 37) :

Partie 1 : https://vocaroo.com/i/s1HU6PbqOEVc

Partie 2 : https://vocaroo.com/i/s1FoBldEOmNS

Plus le lien pour la carte la plus récente du déploiement de la FTTH : https://cartefibre.arcep.fr/index.html?lng=2.3458910147494407&lat=48.682661377566546&zoom=16.362994443269386&mode=Com&legende=true&filter=true&trimestre=2019T1

J’ai également photographié les diapos qu’ils projetaient si cela intéresse quelqu’un.


Par ailleurs, on peut relever la promesse que la FTTB soit transformé en FTTH avant 2022 ou 2023.

SFR continuant de raconter que le FTTB permet d’atteindre 100 Mo de débit descendant, alors qu’au maximum, j’ai entendu parler de 55 Mo.

Je m’interroge s’ils vont fibrer Grand-Vaux en FTTH, alors que la moitié du quartier doit être détruit.


À ce stade, il faut maintenant relativiser la jolie histoire que SFR nous a raconté hier.

Orange n’a commencé à fibrer Savigny qu’en 2017 parce que SFR persistait à vouloir placer du FTTB et ne manifestait aucun intérêt pour la FFTH.

Le rétropédalage de SFR concernant le FTTB date réellement du début 2019, même s’il nous a été raconté que l’ARCEP (encore elle, elle a vraiment bon dos) ne les autorisait plus à déployer du coaxial, depuis une date qu’ils n’ont pas su nous dire, mais environ 2017.

Par acquis de conscience, j’ai écrit à l’ARCEP pour vérifier. Il me semble personnellement que c’est 2015, et c’est pourquoi il demeure étonnant que MEHLHORN ait gratuitement cédé en 2016 le réseau câblé pour déployer de la FTTB, dont le seul intérêt est qu’elle aura permis à SFR de se faire une rente avec des dépenses minimales.

Depuis, SFR veut tout fibrer en FFTH et elle est même en train de racheter les infrastructures déployées par Orange en 2018.

Sur le très haut débit, il y a vraisemblablement eu une décision stratégique très importante qui s’est prise chez SFR et qui reste pour le moment non divulguée et non expliquée.

Toujours est-il que SFR a déclaré le FFTB comme étant obsolète par SFR, et ceci moins de deux ans après son déploiement à Savigny-sur-Orge alors que le réseau câblé de Savigny était apte à ce type de déploiement déjà dès 2000 !


SFR a donc signé un accord avec Orange en juin 2018 (ce qui est donc la preuve de l’existence d’une entente entre les opérateurs) pour se repartager les zones AMII, plus joliment dit pour  « faire preuve de cohérence dans les intentions de déploiement ».

SFR et Orange se sont déjà positionnés pour proposer des offres fibres sur tout Savigny. Il faudra néanmoins attendre la fin de la période de gel commercial qui est de 3 mois.

SFR doit réaliser des audits partout où Orange a installé de la FTTH. Ces audits durent depuis plus d’un an…

Les armoires de fibre optique ont une capacité d’extension de 20 à 30 %. Mais vu les projets de bétonnage de MEHLHORN, cela risque de ne pas suffire…

Le retour au stade départ…

https://oliviervagneux.files.wordpress.com/2017/01/amii-sso.jpg


SFR ne semble pas très assuré pour respecter son planning qui prévoit le déploiement de 3000 prises d’ici la fin de l’année, puis des 14 000 autres restantes en 2020.

Par contre, je ne comprends toujours pas pourquoi ils doivent redéployer des prises là où Orange est déjà passé…

Les prestataires, dont Circé, ont simplement une obligation de « produire du volume ».

En gros, SFR va viser à faire le plus gros pour réduire les pénalités, donc les réduits comme Clair-Village iront se faire voir.

Bizarre que SFR ne puisse pas présenter de carte car Orange l’avait fait !

Relire aussi le compte-rendu de cette réunion !

Résultat de recherche d'images pour "fibre optique orange savigny vagneux ftth"


Enfin, SFR s’engage à ne pas utiliser de matériel chinois.

À un gamer, SFR propose une fibre pro.

Ils indiquent qu’il n’y a « pas d’autre alternative » (j’ai déjà entendu ce « there is no alternative«  quelque part) à leur système de déploiement.


Je relève un petit mensonge sur la raison pour laquelle SFR privilégie une différenciation des débits descendants et montants.

Ils précisent qu’il n’y aura pas de division de débit, mais que les débits peuvent quand même fluctuer. Bon, tant que ça ne fait pas sauter Netflix, qui se met à recharger…

En réalité, le grand public ne sait pas, mais le FFTH reste de la fibre optique à débit partagé entre plusieurs abonnés grâce à des séparateurs (splitter) à prisme optique, au moyen d’une technique GPON.


Quelqu’un leur demande quel avenir pour la fibre. Évidemment qu’ils ne peuvent pas répondre, mais le câble téléphonique lui tient très bien depuis les années 1970…

Enfin, et n’en déplaise aux mecs de Lafibre.info, qui m’ont méprisé parce que eux savaient, SFR a redit qu’ils vont récupérer le cuivre du réseau câblé, officiellement pour leurs autres installations, officieusement pour le revendre…



Fausse fibre de SFR (coax) à Savigny-sur-Orge : ma requête administrative est rejetée pour irrecevabilité !

Pas de panique ! Si le juge administratif était le seul à pouvoir effectivement annuler totalement les conventions arnaquant Savigny (je pèse mes mots, et j’en assume la responsabilité), le juge pénal est celui qui pourra néanmoins en faire sauter les clauses illégales et/ou abusives, et donc dénaturer le texte des deux contrats qui préjudicient gravement les intérêts des Saviniens, tout en nous dédommageant ! Je m’en explique.

Tout d’abord, sentant que j’étais en difficulté sur le dossier administratif, et vu l’article 5 du code de procédure pénale qui dispose, pour éviter qu’une personne ne soit condamnée deux fois pour la même affaire, qu’une action pénale ne puisse être menée après une action civile, j’avais pris mes précautions ! Et j’avais donc porté plainte en date du 28 février 2018, pour que le Parquet (le ministère public) ouvre une instruction, avant que le jugement ne soit rendu.

*Notons néanmoins que je ne pense pas que cet article puisse être invoqué en tant que l’ordonnance rendue par le juge n’est pas un jugement sur le fond. De toute façon, si moi, je ne peux plus intervenir parce que déjà intervenu au civil, alors je soutiendrais une action collective des Saviniens. Mais peut-on pour autant considérer que la juridiction pénale a-t-elle bien été saisie à temps par le ministère public ???

Par une plainte reçue au Parquet d’Évry au 1er mars 2018, et transmise à un juge d’instruction en date du .. mars 2018, sous la référence du soit-transmis n°18/…/… (selon ce qui m’a été dit par téléphone par le bureau d’ordre), j’accusais en effet la Ville de négligence par une personne dépositaire de l’autorité publique dont il résulte l’enrichissement d’un tiers, enrichissement sans cause d’une entreprise et aide directe à une entreprise.


Mais pourquoi ces deux actions en Justice au sujet du très haut débit ?

En mai-juin 2016, la Ville de Savigny a payé 753 580 € d’indemnité pour rompre un contrat de délégation de service public qui conférait à SFR/Numéricâble la gestion du réseau câblé de Savigny. Or, ce contrat était caduc depuis février 2015 (arrêt Commune d’Olivet, mettant un terme de fait aux délégations de service public de plus de 20 ans) !

Nous avons donc versé 753 580 € à tort, parce qu’on ne pouvait rien rompre !

Tiens, mais au fait, c’est quoi ce montant arrêté à la dizaine d’euro près ?

C’est celui du prix auquel Savigny a ensuite vendu la propriété de son réseau câblé à SFR, que l’entreprise laissera probablement mourir par désintérêt. Donc non, cette affaire ne coûte pas rien aux Saviniens parce qu’ils y ont perdu la souveraineté de leur réseau.

Il s’agit en fait, sans qu’on puisse effectivement parler de marché, d’une manœuvre de la Ville pour donner des avantages à SFR, qui gagne donc la propriété d’un réseau câblé à entretenir au minimum, pour qu’elle se bouge enfin dans le déploiement du très haut débit.

Mais voyons bien que SFR n’avait pas besoin de posséder le réseau câblé pour déployer le très haut débit (comme elle a fait ailleurs) ; et que cette société pouvait très bien trouver 753 580 € pour nous acheter le réseau câblé, sans avoir besoin que nous rompions le précédent contrat !

On s’est donc ensuite encore fait avoir par SFR qui nous promettait d’installer la FTTla dans toute la partie câblée de Savigny avant décembre 2017, puis de tout fibrer (SFR employait alors déloyalement ce mot, même si son usage n’est interdit que dans les publications commerciales) dans Savigny avant juin 2019.

Sauf que même en commençant maintenant, SFR ne peut pas apporter le très haut débit dans tout Savigny, quand Orange lui-même n’aura pas fini de déployer la fibre optique (FTTh) dans toutes les zones de Savigny qui n’étaient pas câblées ! Donc c’est un contrat bidon, face auquel la Ville n’avait imposé aucune sanction en cas de non-réalisation, ni aucune pénalité de retard. Les mecs pouvaient vraiment faire comme ils voulaient.


Et pourquoi ai-je échoué au Tribunal administratif ?

Pour deux erreurs que n’auraient pas commises un juriste.

Parce que j’ai photocopié mes conclusions à fins de suspension en les attachant à mes recours en annulation ; donc que je n’avais plus de conclusions à fins d’annulation…

De toute façon parce que j’attaquais des recours au moyen du recours en excès de pouvoir, quand seul le recours en contentieux était recevable contre des contrats.

À ceux qui me le reprocheraient, je leur répliquerai qu’ils n’avaient qu’à faire à ma place ; et que moi, au moins, j’ai essayé.

Je peux toujours faire appel, notamment pour gagner du temps. Je ne pense cependant pas que cela soit nécessaire. Je vais malgré tout me renseigner.

Tant qu’à faire, et maintenant que Orange va faire le travail de déploiement de la fibre, autant que SFR nous rembourse pour ce qu’il n’a pas fait !

Nous réglerons sinon cette affaire lorsque je serai maire (éclats de rire) !




À la réunion d’Orange du 06 mars 2018 pour le développement de fibre optique à Savigny-sur-Orge

Avant toute chose, je me dois de présenter mes plus plates excuses. Ce n’était pas une réunion commerciale, mais bien une réunion d’information municipale, développant simplement des arguments de vente des services de demain (pour l’instant accessibles au moyen d’un unique opérateur), dont nous n’avons pas encore forcément besoin aujourd’hui. En présence de MM. Jean-Luc CALONNE et Philippe MENARD, de chez Orange.


Dans la série où l’Orange sanguine nous prend aussi pour des cons, sans bien sûr pour autant faire de commerce, il y a l’absence de frais de raccordement, mais 149 € de frais de mise en service, potentiellement remboursables dans le cadre de périodes commerciales. Et d’insister lourdement que si Orange a installé 80 % des prises fibre optique en France, c’est qu’ils sont bons ! Et de nous menacer en rappelant que le réseau cuivre est un jour appelé à disparaître !

Également, un petit zeste de malhonnêteté de ci de là : l’agrume se saignerait sur ses fonds propres pour nous apporter la fibre (comme si l’État ne répartissait pas environ 1 milliard par an de nos impôts entre les opérateurs, proportionnellement à ce qu’ils prévoient de fibrer). Aucune rentabilité évoquée non plus, ils travaillent à perte ! C’est d’ailleurs pour cela qu’ils ont lancé leur banque en ligne en novembre 2017, et que leur action ne remonte absolument pas.

Bref, c’est bien un important retard qu’il faut retenir de cette réunion, laquelle met à mal la version du maire que tout Savigny sera éligible en 2020 ! Effectivement, c’est bien en 2020 qu’Orange doit finir d’installer la fibre, mais il faudra encore patienter jusqu’à la fin 2021 minimum pour que les 19 662 bâtiments saviniens puissent accéder au FTTH ! D’où les déceptions et les nombreux départs anticipés (pas que pour le jeu de balle au pied.)


Pour réécouter la réunion (1 heure 11 ; après y avait PSG/Real, faut pas déconner non plus)

Partie 1 : https://vocaroo.com/i/s1YZvccD5f2l

Partie 2 : https://vocaroo.com/i/s0qqGyRqHf6r


Le déploiement de la FTTH par Orange se fait en quatre temps (dont un en 2109, désolé pour ceux qui habitent la zone !)

C’est un réseau mutualisable, donc tous les opérateurs peuvent s’en servir, à condition de faire offre. Aucun autre opérateur n’a cependant fait d’offre pour l’instant. Il est prévu pour durer au moins 50 ans. Avec la fibre, il n’y aura plus de perte de débit depuis le central, qui est toujours situé à Viry-Châtillon.

Les dates indiquées sur la carte correspondent au fibrage des rues, c’est à dire qu’il faut compter entre 12 et 18 mois supplémentaires pour que son logement soit éligible.

Les lots sont fibrés successivement, c’est à dire qu’ils ne commenceront le lot 2, aussi appelé lot 2018 qu’après avoir fini le lot 1, aussi appelé 2017, lequel n’a véritablement été fibré qu’en 2018. Mais comme il y a du retard sur Clair Village, le lot 2 risque en plus de devoir patienter encore un peu… Et les autres, encore plus…


Le choix des lots a été fait en fonction du débit ADSL actuel des usagers. Orange a commencé par le pire, puis ira au moins bon, puis se concentrera sur la zone câblée par SFR en FTTB, afin de terminer par les pauvres de Grand-Vaux (qui nous emmerdent parce qu’avec la rénovation, on va pas leur installer la fibre jusqu’à l’habitation pour la démolir ensuite – je suis ironique)

Si je suis langue de pute, je ferai juste voir que le quartier qui vote le plus à droite est celui des Fleurs, dans le lot 1, lequel est déjà relié à la fausse fibre de Miséricâble (SFR). Et que le deuxième à soutenir le plus MEHLHORN est celui du Mille-Club, dans le lot 2, lequel sera probablement fibré avant les prochaines municipales…


La fin du lot 1 sera donc éligible en juin 2019 (sous réserve de l’accord des syndics). Ils ont commencé par un lot de 2000 habitations (sur 18 000), et ont déjà du mal avec Clair-Village qui a 55 ans. Qu’est-ce que ça va être pour le Plateau qui a 90 ans (et des réseaux presque aussi vieux) ?


Pour le reste, comme prévu, il n’y avait pas assez de place dans la salle (une petite centaine de personnes). La présentation technologique était bien faite, malgré un abus d’abréviations non explicitées. Au niveau de la municipalité, le conseiller délégué au Numérique, Alexis TEILLET, a maquillé la vérité, relativement au développement de la FTTB, mais il n’allait pas dire le contraire, ou reconnaitre des fautes qu’il appartient à la Justice administrative et à la Justice pénale de considérer comme telles, sauf à passer pour un mec qui ne connaît pas, et ne comprend pas ses dossiers.

À savoir qu’Orange a un partenaire qui fait le travail de relations avec les copropriétés et les syndics. Qu’il est demandé à ces copropriétés un diagnostic amiante si l’habitation date d’avant 1997 (et que ça coûte relativement cher d’en faire un).

On ne pourra enfin que déplorer que la plupart des présents n’aient que défendu leurs connexions personnelles au moyen de questions particulières, sans trop de vision d’ensemble. Orange, en plus de ne pas répondre précisément aux questions, n’a pas précisé qui faisait quoi, combien ça coûtait réellement, et quels étaient les travaux (les petits trous) pour installer les prises optiques chez les gens…

Enfin, subsiste la question de savoir selon où l’on habite s’il ne vaut pas mieux attendre la 4G, voire la 5G (dans le programme de François FILLON alors qu’on a toujours des zones blanches)… Je n’ai pas de réponse.


Pour finir, si ça peut intéresser un quelconque lecteur, au stade du raccordement au domicile.