Archives du mot-clé Frédéric DELAMAERE

Une juge d’instruction désignée dans l’affaire de l’entrave à la liberté d’expression d’Olivier VAGNEUX par Éric MEHLHORN et Frédéric DELAMAERE

Plus de cinq ans après les faits,

tout en ayant dû faire invalider une première ordonnance de refus d’informer de la doyenne des juges d’instruction par la Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris,

une juge d’instruction a enfin été désignée.


Laquelle pourra à son tour refuser d’informer.

Notamment si la procureure saisit la juge de réquisitions de non informer, ce qui me semble quand même difficile en tant que la Cour d’appel a dit qu’il y avait matière à informer.


Sinon, dès réception du réquisitoire introductif de la procureure, une information judiciaire sera bien ouverte contre Frédéric DELAMAERE et Éric MEHLHORN !




 

Frédéric DELAMAERE quitte Savigny-sur-Orge. Et ce n’est même pas pour aller à Morsang-sur-Orge !

Encore un qui devait attendre l’issue du recours de David FABRE !!!

Décidément, plus grand monde ne semble y croire…

Mais où peut-il donc bien partir ?

La réponse se trouve dans cette photo (cliquez dessus pour zoomer).

Eh oui, notre copain, Frédéric DELAMAERE, qui en tant que membre du cabinet du maire de Savigny, n’avait rien d’autre à foutre sur ses heures de travail que de faire la campagne législative de RÉDA et de VILAIN, est remercié de son soutien par un beau petit recasage en règle chez les copains à Viry-Châtillon.

N’y a-t-il que moi que cela écœure ?

(Mais alors, il va être séparé de Caroline COUTINHO ? Est-ce possible ?)

Un poste qu’il avait obtenu en 2007, après une embauche en 1997, qui n’a sans doute aucun rapport avec le fait que Maman (Danielle DELAMAERE) était colistière et candidate sur la liste municipale MARSAUDON en 2001 (en 36e position).

Au passage, qui rappelle qu’il a fidèlement soutenue SPICHER en son temps, tout comme STEIGER, et un certain nombre qui servent indifféremment et avec zèle toutes les majorités ?

Et un poste précaire, de la durée de vie de la mandature, dont il s’est dégagé quand il a compris que je bloquerais la réélection de MEHLHORN en juillet 2018 pour devenir directeur du pôle Culture et Vie locale où il a brillé par le fait qu’il n’a rien foutu.


En effet, qu’y a-t-il eu comme évènement culturel nouveau sur Savigny ces deux dernières années, qui ne soit par ailleurs pas de l’initiative d’un élu, ou la résultante d’une lointaine promesse de 2014 qu’on active qu’en 2019 pour se montrer indispensable.

MEHLHORN a joué à cela et il a perdu.

Je souhaite donc bon courage aux Castelvirois qui récupère à la tête de leur service culturel et événementiel une personne qui ne brille pas par sa pro-activité. On va bien voir si VILAIN, tout copain qu’il soit, va accepter qu’il continue de ne rien foutre.

Tu as des mecs qui ont une idée nouvelle par semaine. DELAMAERE, lui, n’a même pas tenté de remettre au goût du jour des événements qui fonctionnaient jusque-là.

Et j’ai bon espoir qu’il soit prochainement condamné pour son entrave à l’exercice de ma liberté d’expression quand il a refusé de me laisser intervenir en réunion publique.



 

Plainte contre MEHLHORN et DELAMAERE : la juge d’instruction va ouvrir une instruction (à la condition que je règle ma consignation)

Pour rappel, cette plainte fait suite à une réunion au cours de laquelle Éric MEHLHORN et Frédéric DELAMAERE ont refusé, à moi seul, de me donner la parole au motif que j’étais candidat à une élection devant se dérouler 15 mois plus tard…


Pour mémoire, la juge d’instruction a d’abord rendu une ordonnance de refus d’informer en tant qu’il n’y aurait pas discrimination.

La Chambre de l’instruction a cassé cette ordonnance en tant qu’il y avait a minima une entrave à mes libertés fondamentales qu’il fallait instruire.

Et voilà que la juge d’instruction me demande maintenant une consignation afin d’ouvrir une instruction contre des chefs de DISCRIMINATION !!!


Je paierai ma consignation le 08 décembre 2020, en me rendant à l’audience de fixation du procès en diffamation que m’intente Céline ROUILLER-FORSANS.

Prochaine étape : la mise en examen des deux hommes, dont j’aimerais pour MEHLHORN qu’elle intervienne avant les prochaines départementales !!!





 

11 novembre 2020 : force est de constater que je suis manifestement informé AVANT Pandora REGGIANI…

Je trouve quand même risible que moi, qui ne suis officiellement plus rien du tout, sois informé quatre jours AVANT la directrice de cabinet du nouveau maire de Savigny et les élus… En effet, dès vendredi 06 novembre, des anciens combattants m’avaient envoyé le programme. Faut-il donc y voir là aussi un sale coup de DELAMAERE, qui attend également beaucoup du recours de FABRE, à l’image du coup récent de COUTINHO ?

Il se trouve aussi que j’ai été pas mal contacté par des anciens combattants de Savigny ce vendredi 06. Certains voulant savoir si la messe était maintenue ; d’autres me donner des nouvelles d’Alain MOREAU récemment agressé pendant un cambriolage ; d’autres prendre des nouvelles de M. MOREAU ; d’autres m’inciter à rester et à revenir en politique et enfin d’autres pour reprocher à la préfecture d’avoir demandé des porte-drapeaux de moins de 60 ans !

Et donc il se trouve, parmi eux, qu’une personne m’a fait suivre le courriel de Christine CHARRIER de 11 heures 50, lui-même transférant le mail de Frédéric DELAMAERE de 10 heures 42, explicitant le courriel du service de la représentation et du protocole à la préfecture de l’Essonne. Je m’amuse donc que la directrice de cabinet du maire découvre le programme la veille de l’évènement, tandis que j’en suis informé depuis la fin de semaine dernière…

Donc soit, comme elle a fait avec mon amie Christine DE RUFFRAY relativement à la tribune, elle prend les élus pour des cons, parce que j’imagine qu’elle avait déjà le programme définitif  depuis vendredi, et que je ne peux pas être mieux informé qu’elle. Soit elle est complètement à la ramasse sur la plupart des sujets, entre autres du fait de sales coups des gens de droite dans l’administration, et il serait temps que DEFRÉMONT fasse ce qu’il faut pour être obéi.


Le courriel de la directrice de cabinet du maire aux élus du 10 novembre 2020


Le courriel du service Évènements du 06 novembre 2020